Luc Ferry accusé de sécher ses cours

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Luc Ferry accusé de sécher ses cours Empty Luc Ferry accusé de sécher ses cours

Message  Jeanclaude le Jeu 9 Juin - 18:21

Luc Ferry accusé de sécher ses cours
Politiques 07/06/2011 à 17h17

Convoqué mercredi par l'université Paris 7, le professeur de philosophie et ancien ministre de l'Education nationale devra justifier ses absences

Le professeur de philosophie Luc Ferry est convoqué ce 8 juin par le président de l'Université Paris-Diderot (Paris 7), où il était censé donner des cours de philosophie à la rentrée 2010, selon le Canard Enchaîné à paraître mercredi.

"Le mauvais élève (Luc) Ferry est convoqué, ce mercredi 8 juin, par le président de la fac. S'il ne se présente pas, l'université est bien décidée à lui réclamer le remboursement de son salaire - 4.499 euros net par mois - pour toute l'année scolaire" (2010-2011), précise l'hebdomadaire dans son article intitulé "Un emploi fictif pour le moraliste Luc Ferry".

"Depuis 1997, Luc Ferry est employé et payé (sauf quand il était ministre) comme professeur des universités à Paris 7 (...) mais les ministres de l'Enseignement successifs l'ont dispensé d'assurer ses cours en raison des charges qui lui étaient confiées par ailleurs", selon le Canard.

"La procédure est parfaitement légale, juste un chouïa complaisante. Car les charges qui incombent à notre philosophe ne sont pas trop accablantes", ajoute le journal qui rappelle que "depuis 2004, (Luc Ferry) est président délégué du Conseil d'analyse de la société, un comité Théodule chargé de pondre des rapports pour Matignon".

Le Canard Enchaîné précise que cette "dispense a pris fin le 30 septembre 2010", date à laquelle l'ancien ministre de l'Education nationale "a donc obligation de disserter pendant 192 heures par an" devant des étudiants.

Mais M. Ferry ne s'est jamais présenté "tout en continuant de toucher son salaire malgré trois courriers de Vincent Berger, le président de Paris 7 : le 14 octobre 2010, le 15 novembre et le 31 mai, date à laquelle l'affaire a été abordée en conseil d'administration, selon le Canard.

Dans le courrier du 31 mai, adressé en recommandé avec accusé de réception, dont Le Canard Enchaîné publie des extraits, Vincent Berger rappelle à Luc Ferry "l'obligation d'effectuer (son) service d'enseignant statutaire, comme les autres professeurs de l'université (...)".

"Je vous invite donc à prendre contact avec moi avant le mercredi 8 juin dernier délai", selon la lettre de M. Berger qui propose "une douzaine d'interventions" entre le 15 juin et le 13 juillet.

M. Berger n'était pas joignable dans d'après-midi.

(Source AFP)

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 72
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Luc Ferry accusé de sécher ses cours Empty Re: Luc Ferry accusé de sécher ses cours

Message  Invité le Jeu 9 Juin - 18:47

c'est bien.Médiatise t-on tous ces faits divers concernant des profs qui se mettent en congé maladie et, bizarrement reviennent un mois avant la fin des cours(officiels) quand le programme est terminé(officiellement)....? sachant que mon fils par exemple, a eu 7 profs d'espagnol de remplacement cette année....!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Luc Ferry accusé de sécher ses cours Empty Re: Luc Ferry accusé de sécher ses cours

Message  Bassai Dai le Jeu 9 Juin - 18:57

Bassai Dai
Bassai Dai
Conseiller général
Conseiller général

Masculin Nombre de messages : 1126
Age : 48
Date d'inscription : 23/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Luc Ferry accusé de sécher ses cours Empty Re: Luc Ferry accusé de sécher ses cours

Message  Invité le Jeu 9 Juin - 19:38

franline2 a écrit:c'est bien.Médiatise t-on tous ces faits divers concernant des profs qui se mettent en congé maladie et, bizarrement reviennent un mois avant la fin des cours(officiels) quand le programme est terminé(officiellement)....? sachant que mon fils par exemple, a eu 7 profs d'espagnol de remplacement cette année....!
Il n' y a rien de bizarre là-dedans, et un mois avant la fin,ce n'est pas la "fin du programme", beaucoup d'élèves par contre se croient en vacances et sont chiants. Si le prof de ton fils était si feignant, il ne serait surtout pas revenu à cette période, m'enfin...
Quant aux 7 profs qui ont défilé, c'est le gouvernement qu'il faut mettre en cause avec sa politique bêtassement comptable de non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux et de politique d'embauche de profs vacataires pas toujours compétents et payés au lance-pierre.
Bref, pour revenir au sujet, je trouve invraisemblable de comparer ça au comportement d'un ex-ministre manifestement illégal et totalement indigne au vu du nombre de chercheurs de qualité qui ne trouvent pas de postes à la fac.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Luc Ferry accusé de sécher ses cours Empty Re: Luc Ferry accusé de sécher ses cours

Message  livaste le Jeu 9 Juin - 21:42

Il est vrai qu'il a fait fort !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30779
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Luc Ferry accusé de sécher ses cours Empty Re: Luc Ferry accusé de sécher ses cours

Message  Bassai Dai le Ven 10 Juin - 16:04

Bassai Dai
Bassai Dai
Conseiller général
Conseiller général

Masculin Nombre de messages : 1126
Age : 48
Date d'inscription : 23/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Luc Ferry accusé de sécher ses cours Empty Re: Luc Ferry accusé de sécher ses cours

Message  Jeanclaude le Ven 10 Juin - 16:46

livaste a écrit:Il est vrai qu'il a fait fort !

En effet .... 4 500 € plus ses appointements pour cette mission ! Pas mal

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 72
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Luc Ferry accusé de sécher ses cours Empty Re: Luc Ferry accusé de sécher ses cours

Message  Jeanclaude le Sam 11 Juin - 9:27

De la morale à l’université selon Luc Ferry

VÉRONIQUE SOULÉ
10/06/2011 à 00h00

On a beau être un philosophe et avoir une chevelure de jais ondulée qui vous donne l’air vaguement romantique, on n’en est pas moins homme, sensible aux vanités de ce monde - l’argent, la gloire, les Jaguar, etc.

Ce pourrait être l’une des leçons de l’affaire Luc Ferry révélée par le Canard enchaîné. Prof à l’université Paris-VII depuis 1996, il a réussi à ne jamais y enseigner, profitant de dispenses légales et répétitives, jusqu’à cette année 2010-2011 où il s’en est dispensé tout seul.

Sa situation est en train d’être régularisée : Matignon, qui l’a nommé à la tête du Conseil d’analyse de la société (CAS) et lui demande à ce titre des rapports de temps en temps, s’apprête à signer avec Paris-VII un accord de «détachement» (de Luc Ferry). A ce titre, Matignon va rembourser à l’université les salaires versés depuis octobre à raison de 4 499 euros net mensuels. Mais le monde universitaire s’inquiète de l’impact de l’affaire sur l’image des profs de fac, qui seraient payés sur les deniers publics même quand ils ne font rien.

Ironie du sort, au départ, il y a la LRU, la loi de 2008 sur l’autonomie des universités qui avait provoqué une vague de protestation. Les facs - et non plus l’Etat - gèrent désormais elles-mêmes leurs salaires.

C’est ainsi que le 1er octobre 2010, le président de Paris-VII, Vincent Berger, découvre que Luc Ferry n’est plus en règle. Sa «mise à disposition» - sorte de prêt (de Luc Ferry…) que l’université faisait au Conseil d’analyse de la société dépendant de Matignon - est arrivée à échéance. Accordée par le ministre de l’Education, elle était valable cinq ans à partir de sa nomination en septembre 2004, et renouvelable un an. Luc Ferry doit donc faire ses 192 heures d’enseignement annuelles, plus de la recherche. Ou partir. Mais il trouve qu’il a déjà beaucoup de travail avec son Conseil où il touche en plus 1 800 euros mensuels, et qu’il mérite largement une dispense. Il la prend donc. Le philosophe et le président de Paris-VII doivent se voir dans les prochains jours pour parler de l’an prochain…

Contrairement à ce que dit Ferry, ces détachements sont très rares. Selon le Snesup, principal syndicat du supérieur, ils sont 960 (plus de 800 selon le ministère), soit 1,5 % du total des enseignants-chercheurs. La moitié sont des congés, les autres des détachements dans des institutions comme le CNRS ou dans des ministères où l’on travaille à temps complet.

Depuis 2004, Luc Ferry a, lui, écrit 15 livres dont pas mal de best-sellers comme l’an dernier la Révolution de l’amour. Dans le même temps, son Conseil, qui compte 32 personnes, a produit un rapport par an - sauf 2 en 2010 - et 12 notes, dont une cosignée par Luc Ferry.

On aimerait entendre le philosophe, qui fut un chercheur respecté avant de fréquenter les salons, disserter sur l’éthique et sur la morale. Exclamation

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 72
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Luc Ferry accusé de sécher ses cours Empty Re: Luc Ferry accusé de sécher ses cours

Message  livaste le Sam 11 Juin - 12:37

Le syndicat , comme d'habitude fait de la désinformation , dans toutes la fonction publique , ces détachements sont légions , et ils le savent puisqu 'ils sont les premiers à profiter de ces mesures , ayant une foultitude de délégués ainsi payés par l'administration pour être mis à disposition des syndicats !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30779
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Luc Ferry accusé de sécher ses cours Empty Re: Luc Ferry accusé de sécher ses cours

Message  Jeanclaude le Sam 11 Juin - 14:34

livaste a écrit:Le syndicat , comme d'habitude fait de la désinformation , dans toutes la fonction publique , ces détachements sont légions , et ils le savent puisqu 'ils sont les premiers à profiter de ces mesures , ayant une foultitude de délégués ainsi payés par l'administration pour être mis à disposition des syndicats !

je ne comprends pas : jeudi 9 à 23h42 tu disais :" il est vrai qu'il a fait fort !"
Mon post n'émane pas du tout d'un quelconque syndicat !
Pour en revenir à ce cas précis, d'une part ce n'est pas au service d'un syndicat que Ferry est mis à contribution mais au service de Mr Fillon !
Par ailleurs pourrais-tu donner des chiffres sur cette foultitude de professeurs mis à disposition des syndicats ?
Enfin ces professeurs cumulent-ils leurs salaires ?

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 72
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Luc Ferry accusé de sécher ses cours Empty Re: Luc Ferry accusé de sécher ses cours

Message  livaste le Sam 11 Juin - 19:41

Mes deux remarques , je les maintiens .

Effectivement , ne connaissant pas la situation exacte , ma première réaction a été " il a fait fort " , je pensais alors qu'il avait réellement " séché " ses cours .
Or je m'aperçois qu'il s'agit d'une vaste désinformation , habituelle il faut bien le dire du Canard gauchiste toute , qui ne pratique pas la même désinformation quand des universitaire s, des fonctionnaires, des juges , des éducateurs ( et j'ai des noms ) , sont mis à disposition , qui des syndicats ( j'ai des noms ) , qui d'une municipalité de gauche ( j'ai aussi des nos ) ..
Là , Ferry était mis à dispo d'un truc , peu importe , comme des milliers de fonctionnaires sont mis à dispo de trucs .


Tu ne comprends pas , normal , toi tu ne comprends et accepte n'importe quel passe droit ... pourvu que cela profite à des gauchistes !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30779
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Luc Ferry accusé de sécher ses cours Empty Re: Luc Ferry accusé de sécher ses cours

Message  Jeanclaude le Dim 12 Juin - 16:15

livaste a écrit:Mes deux remarques , je les maintiens .

Effectivement , ne connaissant pas la situation exacte , ma première réaction a été " il a fait fort " , je pensais alors qu'il avait réellement " séché " ses cours .
Or je m'aperçois qu'il s'agit d'une vaste désinformation , habituelle il faut bien le dire du Canard gauchiste toute , qui ne pratique pas la même désinformation quand des universitaire s, des fonctionnaires, des juges , des éducateurs ( et j'ai des noms ) , sont mis à disposition , qui des syndicats ( j'ai des noms ) , qui d'une municipalité de gauche ( j'ai aussi des nos ) ..
Là , Ferry était mis à dispo d'un truc , peu importe , comme des milliers de fonctionnaires sont mis à dispo de trucs .
Tu ne comprends pas , normal , toi tu ne comprends et accepte n'importe quel passe droit ... pourvu que cela profite à des gauchistes !

Bien évidemment et cela est ta réaction logique dès que des infos proviennent du " canard" elles sont obligatoires fausses ( quoique jamais démenties Very Happy par les personnes concernées ).

Puisque tu as des noms ... n'hésite pas et donne nous quels sont les universitaires, fonctionnaires, juges, éducateurs qui sont mis à disposition à des syndicats ( lesquels ) ou des municipalité de gauche ( lesquelles )par les services de l'Etat ? Dans la mesure ou les noms que tu citeras seront réellement dans cette situation de mise à disposition tu ne coures aucun risque , dans le cas contraire .... Question

Dire" j'ai des noms ... ça tout le monde sait faire, même Ferry ! Very Happy "

je ne comprends pas ? Oh que si je comprends et je vois très bien quelle sera l'ambiance de la campagne à venir. Tout d'abord critiquer les adversaires de l'UMP ( et dieu sait s'il y en a ! ) d'accepter tous les passe-droit pourvu que cela profite à des gauchistes ...! Pour ne citer qu'un exemple de cette affirmation : la surveillance de la résidence à Clavier ! Very Happy
La campagne électorale qui se prépare semble bien mal partie au niveau du respect des personnes et notamment de celles qui n'entrend pas dans le cadre UMPiste !
La campagne ne sera qu'une campagne de rivalités de personnes avec des dénonciations calomnieuses et suscpicion sur les vies privées ... !
Niveau projet contre projet il ne faut pas s'attendre à des prouessses ni d'un côté fier de ses résultats qui restent à démontrer et de l'autre côté la présentation d'un projet démago et utopiste.
Il est clair sur ce forum que les opposants du Pouvoir en place ont déjà commencé à passer pour des " moins que rien" et " des imbéciles" ... seuls les UMPistes étant dans la vérité !

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 72
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Luc Ferry accusé de sécher ses cours Empty Re: Luc Ferry accusé de sécher ses cours

Message  livaste le Dim 12 Juin - 16:45

Luc Ferry tente de clore la polémique sur ses salaires


Par Chloé Woitier

12/06/2011 | Mise à jour : 17:57

Luc Ferry a été extrêmement actif ce week-end dans les médias pour se défendre dans l'affaire des salaires de l'université Paris-VII Crédits photo : ERIC PIERMONT/AFP
Alors que de nombreux responsables politiques réclament que Luc Ferry rembourse lui-même l'université Paris-VII pour des cours non-assurés, l'ancien ministre clame être victime d'une campagne de discrédit.


L'affaire semblait réglée : Matignon remboursera les salaires trop-perçus de Luc Ferry à l'université de Paris-VII. Mais après cette annonce, la polémique n'a fait que repartir de plus belle. L'ancien ministre de l'Éducation a tenté ce week-end d'éteindre l'incendie en faisant la tournée des médias. Selon lui, il serait victime d'une campagne de discréditation après ses propos sur une affaire de pédophilie présumée au Maroc. Il menace également de poursuivre en diffamation toute personne prétendant qu'il occupe un emploi fictif au Conseil d'analyse de la société.

Mercredi, le Canard enchaîné dévoile que Luc Ferry a perçu 4500 euros par mois de la part de l'université Paris-VII pour l'année 2010-2011, sans y avoir donné un seul cours. La faculté réclame donc le remboursement de ces salaires, à moins que le philosophe ne rattrape sa charge de cours d'ici la fin de l'année universitaire.

«Absolument grotesque», répond en substance Luc Ferry. S'il n'a pas assuré un seul de ses cours, c'est simplement que, comme des milliers de professeurs d'université, il est «déchargé de service public». En d'autres termes, il a été appelé à exercer des fonctions de service public ne lui permettant plus d'assurer sa charge de cours à l'université. Cela a été le cas lorsqu'il était ministre, mais aussi depuis 2005, où il préside le Conseil d'analyse de la société, un comité rattaché à Matignon.

«Situation indécente»
«Quand on est déchargés de service, c'est soit l'administration d'origine qui paye votre traitement, soit celle qui vous reçoit»,explique l'ancien ministre ce dimanche au Parisien. Dans le cas présent, c'est l'université de Paris-VII qui prenait en charge les 4500 euros mensuels de traitement, auxquels Matignon a ajouté une indemnisation de 1700 euros au titre de la fonction de président de Luc Ferry.

Dès lors, pourquoi Paris-VII réclame-t-elle le remboursement des sommes ? «C'est à cause de la loi sur l'autonomie des universités, en application depuis septembre 2010», explique l'ancien ministre. Depuis cette loi, les universités ne peuvent plus mettre à disposition des professeurs si aucune convention n'a été signée avec l'organisme d'accueil. Or, il n'y a pas encore de convention entre Paris-VII et Matignon. Un cafouillage administratif est donc à l'origine de la demande de remboursement de l'université parisienne.

Matignon a donc décidé de règler le différend financier. «Indécent», répondent en choeur les socialistes Ségolène Royal et Manuel Valls ce dimanche. «C'est insupportable qu'on puisse rembourser sur deniers publics l'université qui a payé M. Ferry. M. Ferry devrait rembourser lui-même cet argent», argue Manuel Valls sur Radio J.

Ségolène Royal a elle expliqué dans l'émission Dimanche + de Canal + l'incompréhension de cette décision lorsqu'un chômeur lui raconte «moi, quand j'ai reçu des indemnités chômage en trop à cause des délais informatiques, j'ai dû immédiatement rembourser.» À l'UMP,le député Yannick Favennec s'est dit sur Twitter «scandalisé que ce soit Matignon qui rembourse l'université où Ferry n'a jamais exercé. C'est à lui de le faire, pas au contribuable».

«On cherche à me discréditer»
Luc Ferry répond au Parisien qu'il «n'y a rien d'amoral, ni d'illégal» dans cette affaire, et qu'il «avait prévenu Matignon du problème par lettre dès les 25 novembre dernier». Il réfute également les accusations selon lesquelles son poste au Conseil d'analyse de la société est un emploi fictif. «Cela n'a rien à voir, ni de près ni de loin, avec un emploi fictif», a-t-il clamé samedi soir sur RTL, avant d'ajouter dimanche matin sur Europe 1: «si j'occupais un emploi fictif, une plainte serait déposée dans le quart d'heure. Je ne peux pas me permettre ça, comme ancien ministre en plus, c'est ridicule.»

Le ton est monté d'un cran en fin de journée sur France Info. «L'affaire commence à me chauffer les oreilles et maintenant je vais prendre un avocat pour poursuivre les gens qui disent des conneries», s'est emporté Luc Ferry. «Si tel ou tel député, si Mme Royal ou l'autre zouave, veulent supprimer le Conseil d'analyse de la société mais qu'ils le disent, je m'en fous, qu'ils le suppriment. Mais qu'on ne dise pas que j'ai été payé pour des heures que je n'ai pas faites et que je devrais rembourser. C'est honteux, c'est scandaleux»

Le philosophe en est persuadé, cette histoire «ridicule» ne sort «que parce que j'ai eu l'audace de briser un tabou il y a quelques jours», faisant référence à sa déclaration sur un ancien ministre qui aurait été surpris il y a plusieurs années au Maroc dans une soirée pédophile. «Sans être paranoïaque, je sais que j'ai des ennemis», affirme-t-il au Parisien. «On cherche à me discréditer pour étouffer l'affaire en faisant croire que je suis un guignol.»

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30779
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Luc Ferry accusé de sécher ses cours Empty Re: Luc Ferry accusé de sécher ses cours

Message  livaste le Dim 12 Juin - 16:49

Pour Jean Claude , non seulement j'ai les noms , et pour les avoir il te suffit de taper sur l'ami google le nom de syndicats , mais j'apporte le texte paru aux JO..

4.5. Les fonctionnaires mis à disposition

Les fonctionnaires mis à disposition sont notés par leur administration d'origine. L'article 11 du décret du 16 septembre 1985 précité prévoit en son article 11 qu'un rapport sur la manière de servir du fonctionnaire mis à disposition est établi par son supérieur hiérarchique au sein de l'administration d'accueil ou par le responsable de l'organisme d'accueil. Ce rapport est transmis à l'administration d'origine qui établit la notation.



4.6. Fonctionnaires bénéficiant d'une décharge de service pour l'exercice d'un mandat syndical

[b]Les fonctionnaires bénéficiant d'une décharge partielle de service pour l'exercice d'un mandat syndical sont notés dans les mêmes conditions que les autres agents.


Les fonctionnaires bénéficiant d'une décharge totale d'activité pour l'exercice d'un mandat syndical ne sont pas notés dans la mesure où ils n'ont pas exercé effectivement leurs fonctions dans le service. La fiche de notation de ces agents ne comportera que la mention : "l'intéressé est déchargé régulièrement de service".

Les textes ont précisé les règles relatives à l'avancement de ces fonctionnaires.

Ainsi, l'article 59 de la loi n° 84-16 du 11 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique de l'Etat précise que "l'avancement des fonctionnaires bénéficiaires d'une décharge totale de service pour l'exercice de mandats syndicaux a lieu sur la base de l'avancement moyen des fonctionnaires du corps auquel ils appartiennent".

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30779
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Luc Ferry accusé de sécher ses cours Empty Re: Luc Ferry accusé de sécher ses cours

Message  Invité le Dim 12 Juin - 19:05

livaste a écrit:Le syndicat , comme d'habitude fait de la désinformation , dans toutes la fonction publique , ces détachements sont légions , et ils le savent puisqu 'ils sont les premiers à profiter de ces mesures , ayant une foultitude de délégués ainsi payés par l'administration pour être mis à disposition des syndicats !

Pas d'accord, en université le détachement rétroactif est un fait rarissime, personnellement, je ne savais même pas que c'était possible...
Et attention de ne pas confondre détachement et décharge...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Luc Ferry accusé de sécher ses cours Empty Re: Luc Ferry accusé de sécher ses cours

Message  Jeanclaude le Dim 12 Juin - 20:47

Anna a écrit:
livaste a écrit:Le syndicat , comme d'habitude fait de la désinformation , dans toutes la fonction publique , ces détachements sont légions , et ils le savent puisqu 'ils sont les premiers à profiter de ces mesures , ayant une foultitude de délégués ainsi payés par l'administration pour être mis à disposition des syndicats !

Pas d'accord, en université le détachement rétroactif est un fait rarissime, personnellement, je ne savais même pas que c'était possible...Et attention de ne pas confondre détachement et décharge...

Je ne suis pas spécialiste en la matière mais je pense que toi Anna connait bien ton milieu professionnel et je considère juste tes propos ! ( Chacun son métier ).

Quand aux textes publiés sur le JO ils ne donnent pas beaucoup de précision sur tes affirmations Livaste et je suis désolé de ne pas avoir de noms des gens de toutes les professions que tu disais connaître et qui étaient détachés dans les syndicats ou municipalité de gauche ! désolé mais l'ami " google" ne dit rien la-dessus Very Happy
Pour moi c'est ce qu'on appelle" tenter de noyer le poisson" ou" brasser du vent" ... mais j'admets volontiers que ce genre d'affirmations toutes gratuites et incontrôlables créent un moment d'humour dans ce forum! Very Happy

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 72
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Luc Ferry accusé de sécher ses cours Empty Re: Luc Ferry accusé de sécher ses cours

Message  livaste le Lun 13 Juin - 9:47

Anna a écrit:
livaste a écrit:Le syndicat , comme d'habitude fait de la désinformation , dans toutes la fonction publique , ces détachements sont légions , et ils le savent puisqu 'ils sont les premiers à profiter de ces mesures , ayant une foultitude de délégués ainsi payés par l'administration pour être mis à disposition des syndicats !

Pas d'accord, en université le détachement rétroactif est un fait rarissime, personnellement, je ne savais même pas que c'était possible...
Et attention de ne pas confondre détachement et décharge...

Anna , c'est toi qui confonds , il ne s'agit pas de la situation administrative de détachement mais de celle de mise à disposition .
Le détachement , c'est l'organisme ou l'administration recevante qui paie , la mise à disposition c'est l'administration d'origine qui paie .
Le texte du JO , je ne l'ai pas inventé , ne sois pas de mauvaise foi .
Tu n'as peut être pas profité de cette situation , ce qui ne veut pas dire que cela n'existe pas je ne pense pas que tu sois en poste au ministère pour voir passer les actes officiels .

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30779
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Luc Ferry accusé de sécher ses cours Empty Re: Luc Ferry accusé de sécher ses cours

Message  livaste le Lun 13 Juin - 10:09

La mobilité

Les fonctionnaires peuvent bénéficier des dispositions concernant la mobilité: mise à disposition, détachement, disponibilité, position hors cadre...

La mise à disposition
Un fonctionnaire peut, avec son accord, être mis à la disposition :

D'une administration de l'état ou d'un établissement public de l'état à caractère administratif
D'un organisme d'intérêt général, public ou privé ;
D'un organisme à caractère associatif qui assure une mission d'intérêt général ;
D'une organisation internationale intergouvernementale.
La mise à disposition d'un fonctionnaire est prononcée par arrêté du ministre dont il relève. Cette mise à disposition est subordonnée à une demande ou à un accord du ministre ayant autorité sur l'administration. Elle ne peut intervenir qu'après signature d'une convention passée entre l'administration gestionnaire et l'organisme d'accueil. Cette convention prévoit le remboursement par l'organisme d'accueil de la rémunération du ou des fonctionnaires intéressés. Elle peut toutefois prévoir l'exonération partielle ou totale, temporaire ou permanente, de ce remboursement.
La convention est conclue pour une période dont la durée ne peut excéder six ans. Elle peut être renouvelée. La durée de la mise à disposition ne peut excéder trois ans mais est renouvelable.
La mise à disposition cesse de plein droit lorsqu'un emploi de même nature devient vacant ou lorsque est créé un emploi budgétaire correspondant à la fonction remplie par le fonctionnaire intéressé et permettant la nomination ou le détachement d'un fonctionnaire. L'agent concerné bénéficie d'une priorité pour obtenir son détachement dans cet emploi. La mise à disposition peut prendre fin avant le terme qui lui a été fixé à la demande du fonctionnaire, de l'administration ou de l'organisation d'accueil ou du ministre ayant autorité sur le corps auquel appartient le fonctionnaire.
Le fonctionnaire mis à disposition demeure dans son corps d'origine et continue à percevoir la rémunération correspondant à l'emploi qu'il occupe. Le fonctionnaire mis à disposition dans les cas prévus aux 2o et 3o ne peut percevoir aucun complément de rémunération. Toutefois, cette disposition ne fait pas obstacle à l'indemnisation des frais et sujétions auxquels il s'expose dans l'exercice de ses fonctions.
À la fin de sa mise à disposition, s'il ne peut être affecté aux fonctions qu'il exerçait auparavant dans son administration d'origine, il reçoit une affectation dans l'un des emplois que son grade lui donne vocation à occuper.

Le détachement
Le détachement d'un fonctionnaire ne peut avoir lieu que dans l'un des cas suivants :

Détachement auprès d'une administration ou d'un établissement public de l'état dans un emploi conduisant à pension du code des pensions civiles et militaires de retraite ;
Détachement auprès d'une collectivité territoriale ou d'un établissement public en relevant ;
Détachement pour participer à une mission de coopération
Détachement auprès d'une administration de l'état, d'un établissement public de l'état, d'une entreprise publique, d'un groupement d'intérêt public, dans un emploi de l'administration ne conduisant pas à pension du code des pensions civiles et militaires de retraite ;
Détachement auprès d'une entreprise ou d'un organisme privé d'intérêt général ou de caractère associatif assurant des missions d'intérêt général
Détachement pour dispenser un enseignement à l'étranger ;
Détachement pour remplir une mission d'intérêt public à l'étranger ou auprès d'une organisation internationale intergouvernementale ; Détachement pour effectuer une mission d'intérêt public de coopération internationale ou auprès d'organismes d'intérêt général à caractère international.
Détachement pour exercer les fonctions de membre du Gouvernement ou une fonction publique élective lorsque cette fonction comporte des obligations empêchant d'assurer normalement l'exercice de la fonction.
Détachement auprès d'une entreprise privée, d'un organisme privé ou d'un groupement d'intérêt public pour y exécuter des travaux de recherche d'intérêt national ou pour assurer le développement dans le domaine industriel et commercial, de recherches de même nature ; un tel détachement ne peut être prononcé que si l'intéressé n'a pas eu, au cours des cinq dernières années, soit à exercer un contrôle sur l'entreprise, soit à participer à l'élaboration ou à la passation de marchés avec elle ;
Détachement pour l'accomplissement d'un stage ou d'une période de scolarité préalable à la titularisation ou pour suivre un cycle de préparation à un concours donnant accès à l'un de ces emplois ;
Détachement pour exercer un mandat syndical ;
Détachement auprès d'un député à l'Assemblée nationale, d'un sénateur ou d'un représentant de la France au Parlement européen ;
Détachement pour contracter un engagement dans une formation militaire de l'armée française.
Le détachement de courte durée ne peut excéder six mois ni faire l'objet d'aucun renouvellement. À l'expiration du détachement de courte durée, le fonctionnaire est obligatoirement réintégré dans son emploi antérieur.
Le détachement de longue durée ne peut excéder cinq années. Il peut toutefois être renouvelé par périodes n'excédant pas cinq années. Le détachement de longue durée prononcé pour effectuer une mission d'intérêt public de coopération internationale ne peut toutefois excéder deux années. Il peut être renouvelé une fois, pour une durée n'excédant pas deux années.
Il peut être mis fin au détachement avant le terme fixé par l'arrêté le prononçant soit à la demande de l'administration ou de l'organisme d'accueil, soit de l'administration d'origine. Lorsqu'il est mis fin au détachement à la demande de l'administration ou de l'organisme d'accueil, le fonctionnaire continue, si son administration d'origine ne peut le réintégrer immédiatement, à être rémunéré par l'administration ou l'organisme d'accueil jusqu'à ce qu'il soit réintégré dans son administration d'origine dans les conditions prévues à l'article 23 ci-après.
Le fonctionnaire peut également demander qu'il soit mis fin à son détachement avant le terme fixé par l'arrêté le prononçant. Il cesse d'être rémunéré si son administration d'origine ne peut le réintégrer immédiatement : il est alors placé en disponibilité jusqu'à ce qu'intervienne sa réintégration.
À l'expiration du détachement de longue durée, et sous réserve des dispositions de l'article suivant, le fonctionnaire détaché est obligatoirement réintégré, à la première vacance, dans son corps d'origine et affecté à un emploi correspondant à son grade. Le fonctionnaire a priorité pour être affecté au poste qu'il occupait avant son détachement.
Les membres des corps de personnels enseignants en fonctions dans un établissement d'enseignement peuvent, sur leur demande, être détachés auprès d'une entreprise publique ou privée pour y effectuer un stage lié à la nature de l'enseignement dont ils sont chargés. Le détachement ne peut excéder une année. La période de détachement doit coïncider avec les limites d'une année scolaire. Les intéressés, à l'expiration de leur détachement, sont obligatoirement réintégrés dans leur corps d'origine et dans leurs fonctions antérieures. Un fonctionnaire ne peut, au cours de sa carrière, bénéficier, en exécution du présent titre, que de deux périodes de détachement.

http://guilde.jeunes-chercheurs.org/Alire/guide/public_old/public-node12.html

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30779
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Luc Ferry accusé de sécher ses cours Empty Re: Luc Ferry accusé de sécher ses cours

Message  Invité le Lun 13 Juin - 10:32

Je connais parfaitement la différence pour simple et bonne raison que je suis concernée Very Happy
Pour le reste, je maintiens que c'est la rétroactivité qui ici justifie toutes les critiques car elle est excessivement rare (peut-être même unique pour ce cas-là) et qu'elle n'est vraiment faite que pour arranger les affaires du ministre.

Je peux te garantir qu'un enseignant lambda qui ne se pointe pas dans le secondaire parce qu'il a un contrat dans le supérieur ne percevra pas ses salaires de l'EN pour un boulot non fourni et surtout, même s'il devait y avoir une erreur, ne sera jamais mis à disposition en juin 2011 s'il a commencé en septembre 2010 pour arranger la situation administrative.

Personnellement que Ferry n'enseigne pas, il n'est pas le seul, je m'en contre-fichtre, qu'il soit détaché ou mis en disposition aussi. Qu'il le soit selon des modalités si particulières, c'est à dire selon des modalités qui auraient dû être décidées il y a 9 mois, faites uniquement pour arranger une situation honteuse dévoilée révélée au grand jour (grâce à la LRU ceci écrit Laughing ), oui, ça ça me dérange quand on vit la rigidité administrative de divers ministères au quotidien...

Si le président de l'université a réclamé, je pense que c'est parce que Ferry ne disposait d'aucune couverture administrative officielle, ce qui est grave. Mais la couverture lui est gracieusement fournie maintenant, à la fin de l'année universitaire, ce qui ne l'est pas moins.

Et Ferry avoue lui-même qu'il n'est en fait pas couvert administrativement:
"il faut un détachement, qui est en cours", a précisé Luc Ferry. "L'arrêté de détachement va être mis en place, c'est prévu depuis plusieurs mois, il n'y a absolument aucun problème"
C'est dans l'Express. [A noter qu'il parle lui-même de "détachement" ici] Ce qui veut dire que Ferry retournera enseigner à temps plein à Jussieu l'année prochaine.
Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Luc Ferry accusé de sécher ses cours Empty Re: Luc Ferry accusé de sécher ses cours

Message  Jeanclaude le Lun 13 Juin - 18:11

Luc Ferry: Faux chiffres et vraies faveurs

Luc Ferry est parti en guerre contre toutes "les conneries" diffusées à propos de ses cours payés mais non dispensés à Paris 7. Le problème, c'est ce que lui aussi dit un certain nombre de bêtises, citant des chiffres à mauvais escient ou se qualifiant un peu vite de prof lambda détaché comme des milliers d'autres.

Sur le fond, Luc Ferry n'a toutefois pas tout à fait tort. Dans la mesure où il est "détaché" auprès du Conseil d'analyse de la société (CAS) qui dépend de Matignon, il est logique que les services du Premier ministre prennent en charge ses salaires de professeur d'université à Paris 7 (Paris Diderot) - 4 499 euros net par mois selon la fiche de paie reproduite par le Canard Enchaîné, 4 300 euros selon ses dires ce matin sur France Inter.

En effet, la loi prévoit plusieurs scenarios pour le détachement d'un fonctionnaire. Soit son administration d'origine continue de le payer car elle y trouve un intérêt - par exemple s'il est nommé dans une institution prestigieuse mais qui n'a pas de budget. Soit, c'est le cas le plus général et celui de Luc Ferry, c'est son administration d'accueil qui le paie, directement ou en remboursant son établissement d'origine.

Mais Luc Ferry, philosophe très en cour, qui fut le ministre de l'Education (mai 2002-mars 2004) de Jean-Pierre Raffarin, a ici bénéficié d'un traitement de faveur. Il est en effet extrêmement rare de détacher a posteriori un enseignant-chercheur, voire à la limite de la légalité. Généralement, les conventions de détachement sont signées avant son départ de la fac, au pire un mois après lorsque l'administration lambine.
Luc Ferry, lui, a passé l'année sans enseigner - statutairement, il devait 192 heures de cours annuelles, plus de la recherche, des activités auprès des étudiants, etc. Et il a continué à percevoir son salaire sans réagir - ou alors très furtivement - aux rappels du président de Paris 7 Vincent Berger. Puis après l'article du Canard, il a soudainement bénéficié d'une convention de détachement couvrant l'année universitaire quasi écoulée 2010-2011.

"Cela sonne comme un petit arrangement qu'on consent à une star, explique un syndicaliste du Sgen-CFDT, et comme une méconnaissance totale par Matignon des conséquences de l'autonomie. C'est en effet désormais l'Université qui décide si elle met à disposition et si elle détache, et pas l'Etat qui prélève qui il veut (voir le statut des enseignants-chercheurs retoqué en 2009 après la LRU, ndlr) .

"De plus, poursuit le syndicaliste, le détachement se fait avec une augmentation de rémunération de 28% (Ferry perçoit 4 500 + 1 800 euros au titre de son indemnité de président du Conseil d'analyse de la société). Or la règle d'un détachement de fonctionnaire, c'est "pas plus de 15%"

Le philosophe, qui a les pieds sur terre, touche en effet en plus 1 700 euros net par mois selon ses dires - 1 800 euros, nous indiquait Matignon jeudi dernier. "C'est tout à fait normal de percevoir une telle indemnité, a-t-il expliqué ce matin sur France Inter, lorsqu'en détachement on occupe une position hiérarchique supérieure".

Mais là encore, ne serait-ce pas le fait du prince ? Qui a en effet décidé de l'indemnité du président délégué du CAS, organisme créé en 2004 par Jean-Pierre Raffarin qui a propulsé à sa tête son ex-ministre, la même année où celui-ci passait professeur première classe ?

Pour achever de convaincre qu'il était traité comme "monsieur tout le monde", Luc Ferry assure, citant la Cour des Comptes, que "11 000 enseignants en France sont détachés" comme lui, ajoutant qu'au total "71 000 sont déchargés de service". Impressionnant.

Le problème est que ces chiffres - que l'on retrouve à peu près dans le rapport de la Cour des comptes de 2005 et dans celui de 2010 - concernent les enseignants du primaire et du secondaire. Et que Luc Ferry est dans le supérieur.

"Ce chiffre est tout simplement impossible pour le Supérieur, souligne notre syndicaliste, il signifierait qu'1 enseignant-chercheur sur 5 ne serait pas en poste".

Le ministère de l'Enseignement supérieur nous indiquait ce matin que le chiffre de "plus de 800" communiqué jeudi dernier concernait en fait les seules mises à disposition des enseignants-chercheurs, et non les détachements. Le Snesup, principal syndicat du supérieur, parlait, lui, de de 960 détachés.

Quoi qu'il en soit, on reste loin des chiffres assénés par Luc Ferry pour faire taire les "conneries qui dépassent tout".

http://classes.blogs.liberation.fr/soule/2011/06/luc-ferry-faux-chiffres-et-vraies-faveurs-.html

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 72
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Luc Ferry accusé de sécher ses cours Empty Re: Luc Ferry accusé de sécher ses cours

Message  Bassai Dai le Lun 13 Juin - 18:22

Gaffe à la diffamation .

"Si tel ou tel député, si Mme Royal ou l'autre zouave, veut supprimer le Conseil d'analyse de la société mais qu'il le dise, je m'en fous, qu'il le supprime. Mais qu'on ne dise pas que j'ai été payé pour des heures que je n'ai pas faites et que je devrais rembourser. C'est honteux, c'est scandaleux", s'est-il emporté. Il a annoncé ainsi qu'il allait "à partir de maintenant poursuivre en diffamation les gens qui prétendent qu'il occupe un emploi fictif". "L'affaire commence à bien faire. L'affaire commence à me chauffer les oreilles et maintenant je vais prendre un avocat pour poursuivre les gens qui disent des conneries", a conclu M. Ferry.

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/luc-ferry-passe-a-l-offensive_1001787.html
Bassai Dai
Bassai Dai
Conseiller général
Conseiller général

Masculin Nombre de messages : 1126
Age : 48
Date d'inscription : 23/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Luc Ferry accusé de sécher ses cours Empty Re: Luc Ferry accusé de sécher ses cours

Message  Invité le Mar 14 Juin - 8:10

Il est en effet extrêmement rare de détacher a posteriori un enseignant-chercheur, voire à la limite de la légalité. Généralement, les conventions de détachement sont signées avant son départ de la fac, au pire un mois après lorsque l'administration lambine.

Voilà, c'est sur ce point que j'achoppe personnellement, visiblement pas à tort.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Luc Ferry accusé de sécher ses cours Empty Re: Luc Ferry accusé de sécher ses cours

Message  livaste le Mar 14 Juin - 10:58

madame royal va t elle demander à ce que les fonctionnaires , et ils sont l'gions , détachés ou mis à dispo des municipalités gauchistes , remboursent les traitements payés par leurs administration ???

Fabius , qu'est ce qu'il en pense , lui qui en emploie pour des associations para municipales ???( un exemple mais il y en a tant d'autres , )

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30779
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Luc Ferry accusé de sécher ses cours Empty Re: Luc Ferry accusé de sécher ses cours

Message  Invité le Mar 14 Juin - 21:03

Si leur détachement a été fait dans les temps, je ne vois rien à redire à cette pratique.

Gaffe à la diffamation .

Oh oui, Ferry qui brandit cette menace, ça vaut son pesant de cacahuètes Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Luc Ferry accusé de sécher ses cours Empty Re: Luc Ferry accusé de sécher ses cours

Message  Jeanclaude le Mer 15 Juin - 7:22

livaste a écrit:madame royal va t elle demander à ce que les fonctionnaires , et ils sont l'gions , détachés ou mis à dispo des municipalités gauchistes , remboursent les traitements payés par leurs administration ???

Fabius , qu'est ce qu'il en pense , lui qui en emploie pour des associations para municipales ???( un exemple mais il y en a tant d'autres , )

Tu as sans aucun doute raison mais encore faudrait-il apporter des preuves de ce que tu avances, et puis si ces faits sont réels je suppose que les gens de droite opèrent de la même manière !

Quand à Ferry .... il en a été tellement dit sur son compte ! Il aurait beaucoup mieux fait de se taire plutôt que de bavasser à la TV !

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 72
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Luc Ferry accusé de sécher ses cours Empty Re: Luc Ferry accusé de sécher ses cours

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum