L’UMP s’attaque à la légalité de la primaire socialiste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L’UMP s’attaque à la légalité de la primaire socialiste

Message  Jeanclaude le Jeu 7 Avr - 12:27

L’UMP s’attaque à la légalité de la primaire socialiste

06/04/2011 à 19h17

A la demande de Jean-François Copé qui s'inquiète d'un «fichage», Gérard Larcher annonce que «le Sénat va vérifier la légalité» de la compétition organisée par le PS pour désigner son candidat à la présidentielle.

Les socialistes ont-ils bétonné, sur le plan juridique, la primaire élargie aux sympathisants en vue de la présidentielle? «Troublé» par ce qu’il qualifie de «fichage» des électeurs, Jean-François Copé a interpellé, mercredi, le PS sur la question. A la demande de celui-ci, le président du Sénat, Gérard Larcher (UMP) a annoncé, peu après, que la commission des lois de la Haute-Assemblée allait se pencher sur «la légalité» de la compétition socialiste.

Qu’est-ce qui chiffonne Copé? Le fait, expliquait-il ce matin à l’issue de son point-presse hebdomadaire, que le PS «souhaite pouvoir bénéficier du fichier électoral» auprès de chaque mairie «alors que le fichier des militants devrait suffire». Sauf que, contrairement à 2006, les sympathisants de gauche pourront aussi voter à condition d’adhérer, le jour du vote, à une «déclaration de principes» et de payer un euro. Cotisation qui, au passage, inquiète aussi Copé: «Il y a quelque chose de très troublant, c’est le côté censitaire puisqu’il faut payer

«On ne joue pas avec un fichier électoral»

Le PS compte, «sur la base de ce fichier électoral, constituer un fichier tout court, rappelle-t-il. En clair, nous nous inquiétons fortement de l’utilisation qui pourrait être faite par un grand parti politique de ces fichiers.» «On ne joue pas avec un fichier électoral», renchérit Larcher, invité de «Preuves par 3» Public Sénat/AFP.

Côté budget, le patron de l’UMP juge que le fait d’imputer aux comptes de campagne le coût de cette primaire est «un vrai débat». Idem pour la mise à disposition d’établissements publics comme les écoles pour installer les bureaux de vote, ajoute-t-il, concluant que l’initiative prise par le PS «va bien au-delà d’une élection interne à un parti par ses militants».

Sur ce point, la députée et déléguée générale adjointe au projet, Valérie Rosso-Debord, juge carrément le dispositif de la primaire «parfaitement anticonstitutionnel»: «A partir du moment où la République se dote de moyens (publics) pour organiser des primaires on passe à trois tours», contrairement, selon elle, à la Constitution qui prévoit que «l’élection du président de la République est à deux tours».

«Toutes les procédures d’organisation examinées»

Outre la mission confiée aux sénateurs, les députés Marc Philippe Daubresse, secrétaire général adjoint de l’UMP, Catherine Vautrin, Sébastien Huygues et Lionnel Luca ont été chargés de «se pencher très sérieusement sur cette question».

Le conseiller politique de Martine Aubry, François Lamy, assure, lui, en réponse à Copé, que «toutes les procédures d’organisation de la primaire» ont été examinées avec les différentes instances légales:
- la Commission nationale informatique et liberté (CNIL)
- la Commission nationale des comptes de campagne et de financement des partis politiques (CNCCFP)
- le Conseil constitutionnel et le ministère de l’Intérieur.

Sur la question du fichier, il explique que les déclarations d’adhésion aux valeurs de la gauche et les listes d’émargement seront détruites après le vote sous contrôle d’huissier de justice.

La fameuse liste comportera seulement les personnes qui auront laissé volontairement leur coordonnées, et sera déclarée et conservée par le PS.

Par ailleurs, ne seront intégrés aux comptes de campagne que les dépenses engagées par le vainqueur de la primaire à partir du début de sa campagne, le 13 juillet, clôture officielle des candidatures. Et d’accuser le secrétaire général de l’UMP de «vouloir transformer son parti en officine d’investigation sur les autres partis politiques démocratiques».
http://www.liberation.fr

Evidemment ce vote de "primaire" peut susciter quelques doutes sur l'utilisation du fichier des votants ! Dans le même temps je trouve anormal que les lieux publics soient mis à disposition du PS pour ce genre de désgnation de leur candidat, leurs locaux devraient être utilisés en place !



Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 69
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’UMP s’attaque à la légalité de la primaire socialiste

Message  Georges le Jeu 7 Avr - 12:47

Je ne sais pas ce que Copé cherche. Le ps a pour préparer son projet des primaires, interrogé le conseil constitutionnel, le ministère de l'intérieur et diverses autres instances. Evidemment Copé a une idée derrière la tête, il souhaiterait que ces primaires n'aient pas lieux, car il sait que s'il n'y a pas de primaire ce sera asurément DSK qui sera candidat et que celui-ci gagnera face à Sarkozy; et ainsi Copé aura le champ libre pour 2017. Il faux savoir que tout ce que dit et fait Copé est en fonction de sa candidature de 2007.

Georges
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2950
Age : 68
Date d'inscription : 20/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’UMP s’attaque à la légalité de la primaire socialiste

Message  Jeanclaude le Jeu 7 Avr - 14:35

Georges a écrit:Je ne sais pas ce que Copé cherche. Le ps a pour préparer son projet des primaires, interrogé le conseil constitutionnel, le ministère de l'intérieur et diverses autres instances. Evidemment Copé a une idée derrière la tête, il souhaiterait que ces primaires n'aient pas lieux, car il sait que s'il n'y a pas de primaire ce sera asurément DSK qui sera candidat et que celui-ci gagnera face à Sarkozy; et ainsi Copé aura le champ libre pour 2017. Il faux savoir que tout ce que dit et fait Copé est en fonction de sa candidature de 2007 2017.

Pour être honnête je ne sais trop non plus ce que cherche JF Copé si ce n'est faire parler de lui et préparer 2017, cela est une évidence et on peut le constater dans ses actes et paroles depuis fort longtemps! Il ne s'en est d'ailleurs jamais caché de ses ambitions, et quand il dit vouloir jouer " collectif" lui pense "jouer perso" !

Mais comme je l'ai dit ci-dessus je comprends mal pourquoi mettre à disposition d'un Parti politique des lieux publics pour cette élection, certes importantes pour les socialistes, mais qui ne concernent pas toute la population !

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 69
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’UMP s’attaque à la légalité de la primaire socialiste

Message  Georges le Jeu 7 Avr - 17:57

D'après ce que dit Aubry, avant de préparer ces primaires, elle avait vu son organisation avec le ministère de l'intérieur, et obtenu l'accord du conseil constitutionnel et autres institutions en rapport avec ces primaires. Copé ne le savait peut-être pas ou sinon il joue à quel jeu ? Ce ne peut être que le sien.

Georges
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2950
Age : 68
Date d'inscription : 20/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’UMP s’attaque à la légalité de la primaire socialiste

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:47


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum