«L’UMP n’arrivera jamais au sprint devant Marine Le Pen»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

«L’UMP n’arrivera jamais au sprint devant Marine Le Pen»

Message  Jeanclaude le Dim 6 Mar - 10:06

«L’UMP n’arrivera jamais au sprint devant Marine Le Pen»
05/03/2011 à 00h00

[
Interview Laurent Hénart, du Parti radical, critique la politique sur l’immigration !

Numéro 2 du Parti radical, Laurent Hénart, député (UMP) de Meurthe-et-Moselle, monte au créneau contre le projet de loi gouvernemental sur l’immigration.

Soixante-huit députés de la majorité - tout le groupe Nouveau Centre, les radicaux et des centristes de l’UMP comme Pierre Méhaignerie - demandent la suppression de l’amendement instaurant la déchéance de la nationalité aux personnes coupables de crime à l’encontre de personnes dépositaires de l’autorité publique. Ce texte pourrait donc, comme au Sénat, être retoqué à l’Assemblée nationale la semaine prochaine.

Qu’est-ce qui vous gêne dans le texte gouvernemental ?

Je n’avais pas voté le texte en première lecture, à cause de cet article sur la déchéance de la nationalité. Nous venons de déposer un amendement le supprimant à nouveau. Je ne comprends pas le message envoyé sur ce point sous prétexte de sécurité. Ce n’est pas le risque de déchéance de nationalité qui va avoir une vertu dissuasive ou répressive.

Par contre, nous jouons avec un symbole. Instiller l’idée qu’il y aurait des citoyens de souche à la nationalité intouchable et d’autres naturalisés depuis moins longtemps dont la nationalité pourrait être remise en cause, c’est un retour au droit du sang.

Tous les centristes, y compris ceux de l’UMP, sont-ils sur la même longueur d’onde ?

Cet amendement a été signé par Pierre Méhaignerie pour les centristes de l’UMP, par François Sauvadet, président du groupe parlementaire Nouveau Centre, par Hervé de Charette, de la Convention démocrate, et par Philippe Folliot, député de l’Alliance centriste. Notre amendement de suppression va mobiliser l’ensemble des centristes et des républicains sociaux.

Vous êtes donc associés à l’UMP, mais en total désaccord…

Il est clair que nous ne pensons pas la même chose que la majorité du groupe. Une ligne de partage existe dans la majorité sur cette question.

Ce clivage se retrouve-t-il au sein de la majorité à propos du débat sur la place de l’islam en France ?

Oui. Cette affaire de déchéance de la nationalité est lancée en plein milieu d’un débat sur la sécurité des Français. Et, aujourd’hui, elle entre en résonance avec un débat sur l’identité française, sur l’unité de notre nation et le principe de laïcité, sur notre capacité à faire vivre ensemble des gens différents dans leurs convictions, leurs religions.

Nous n’avons pas demandé ce débat sur la laïcité pour lequel les radicaux estiment qu’il n’y a plus lieu à débattre. Tout le principe de laïcité, rien que le principe de laïcité. Et sans épithète.

Arrêtons de parler de nouvelle laïcité, de laïcité revisitée ou active. Cela signifie deux choses. D’abord son application stricte. Comme cela a été le cas après le débat sur le foulard, qui s’est soldé par une interdiction du port de signes religieux dans les établissements scolaires et dans les services publics. Le deuxième point repose sur une égalité parfaite de traitement entre toutes les religions puisque la loi de 1905 stipule que l’Etat ne reconnaît aucun culte. Elle ne fait pas obstacle à la pratique à ciel ouvert de l’islam.

L’UMP court-elle une nouvelle fois après les électeurs du FN ?

L’UMP n’arrivera jamais au sprint devant Marine Le Pen auprès des électeurs du FN en courant dans le même couloir. Marine n’est pas Marianne.

Quand elle use de locutions républicaines, tout le monde saisit ce qu’il y a derrière. Pour elle, la laïcité ne revient pas à considérer également toutes les religions mais à affirmer en filigrane que la France est un pays catholique où les musulmans ne sont pas les bienvenus. On peut reconnaître le patrimoine issu de la chrétienté, comme l’a fait le chef de l’Etat au Puy-en-Velay, et dans le même temps permettre une pratique officielle et transparente du culte musulman en France.

Marine Le Pen véhicule les mêmes peurs que son père avec juste un changement de lexique. affraid

Ces désaccords fondamentaux avec l’UMP vont-ils vous conduire à vous séparer du parti du chef de l’Etat ?

Depuis 2007, il y a déjà eu des points de divergence. Mais aujourd’hui le débat est plus vif. D’abord parce que nous sommes au lendemain d’une crise sans précédent. Nos concitoyens exigent de nous que nous apportions des réponses nouvelles. De plus, nous sommes à un peu plus d’un an de la présidentielle, suivie des législatives. Face à cette échéance, les républicains sociaux doivent davantage se faire entendre. Sans pour autant dénoncer des «méchants» qui nous brideraient. Mais simplement en défendant plus fermement nos convictions.

Allez-vous rompre avec l’UMP ?

Nous allons d’abord affirmer plus fortement nos idées. Ce travail est en cours et le congrès du Parti radical, en mai, nous permettra de faire connaître plus largement notre «Manifeste pour 2012». Nous sommes aujourd’hui dans une démarche de construction d’une confédération des centristes, radicaux, républicains sociaux et écologistes indépendants. Et, si elle aboutit, elle réorganisera complètement l’actuelle majorité. Au sein de cette future confédération indépendante, le Parti radical ne pourra reconduire l’accord d’association avec l’UMP. C’est évident.

Les centristes de l’UMP sont-ils prêts à vous suivre au sein de cette nouvelle confédération ?

Ils sont convaincus que la prochaine législature ne pourra ressembler à celle qui se termine. Après… Certains bougeront parce qu’une force nouvelle se sera organisée, d’autres parce qu’ils souhaitent une candidature présidentielle centriste. La volonté d’aboutir à cette confédération est très forte. Et les débats d’actualité nous soudent.

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 69
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: «L’UMP n’arrivera jamais au sprint devant Marine Le Pen»

Message  livaste le Dim 6 Mar - 10:16

en voià un qui exprime bien ce qu'il souhaite , à savoir changer de population , voir disparaitre les Français !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: «L’UMP n’arrivera jamais au sprint devant Marine Le Pen»

Message  Jeanclaude le Dim 6 Mar - 13:13

livaste a écrit:en voià un qui exprime bien ce qu'il souhaite , à savoir changer de population , voir disparaitre les Français !

Et tu as lu cela où ?

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 69
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: «L’UMP n’arrivera jamais au sprint devant Marine Le Pen»

Message  Bertolt_Brecht le Dim 6 Mar - 14:37

Il souhaite simplement qu'il ne soit établi aucune distinction basée sur l'origine entre citoyens Français.
C'est une position qui se défend, un citoyen naturalisé étant, qu'on le veuille ou non, un Français.

Qu'on durcisse les conditions d'attribution de la nationalité française, pourquoi pas.
En établissant la condition de résidence en France à 10 ans au lieu de 5, par exemple.
Et en faisant remonter l'enquête de moralité sur ces 10 ans et les 5 dernières années dans le pays d'origine.

Mais la déchéance de la nationalité revient à instaurer une justice à double vitesse et des peines au faciès.

Bertolt_Brecht
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2813
Age : 106
Date d'inscription : 29/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: «L’UMP n’arrivera jamais au sprint devant Marine Le Pen»

Message  livaste le Dim 6 Mar - 17:23

Il n'est pas question , Bertolt , de discriminer les Français , mais bel et bien de stopper cette immigration massive .
Ne me dit pas que les 200 000 immigrés qui rentrent tous les ans , deviennent automatiquement Français , ne me dis pas que ce sont des Français qui rentrent chaque jour chez nous sont déjà des Français !!
On compte plus de 10% de la population d'étrangers , je dis bien étrangers donc non Français mais dans certaines régions , dans certaines villes c'est plus de 25 % de la population qui est étrangère .


_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: «L’UMP n’arrivera jamais au sprint devant Marine Le Pen»

Message  Jeanclaude le Dim 6 Mar - 17:46

livaste a écrit:Il n'est pas question , Bertolt , de discriminer les Français , mais bel et bien de stopper cette immigration massive .
Ne me dit pas que les 200 000 immigrés qui rentrent tous les ans , deviennent automatiquement Français , ne me dis pas que ce sont des Français qui rentrent chaque jour chez nous sont déjà des Français !!
On compte plus de 10% de la population d'étrangers , je dis bien étrangers donc non Français mais dans certaines régions , dans certaines villes c'est plus de 25 % de la population qui est étrangère .


Si je peux me permettre ... il est vrai que la France est "victime" d'immigration massive et ce malgré diverses lois !

« Moins de trois ans après l’adoption de la loi du 26 novembre 2003 relative à la maîtrise de l’immigration qui visait en priorité à lutter contre l’immigration clandestine, le gouvernement a jugé nécessaire de réformer le Code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile par la loi du 24 juillet 2006 relative à l’immigration et à l’intégration. Ce texte a pour objectif principal de mieux adapter l’immigration aux capacités d’accueil de la France et à ses besoins économiques en luttant contre "l’immigration subie" au profit d’une "immigration choisie".

Dans la perspective de la lutte contre l’immigration subie, de nouvelles mesures sont prises pour endiguer ou dissuader l’immigration irrégulière (suppression en particulier de la disposition qui, depuis 1998, permettait d’obtenir un titre de séjour après dix ans de séjour habituel en France et création d’une nouvelle mesure d’éloignement, "l’obligation de quitter le territoire français") ; le séjour fondé sur la vie privée et familiale est plus sévèrement encadré ; l’accès au séjour de longue durée est subordonné à des preuves d’intégration républicaine ; des dispositions spécifiques visent l’immigration clandestine dans les territoires d’outre-mer.

Au nom de l’immigration choisie, le dispositif des titres de séjour donnant droit au travail est réformé de façon à mieux s’adapter aux besoins de main-d’œuvre ; une nouvelle carte "compétences et talents" est délivrée par le ministre de l’Intérieur aux étrangers "susceptibles de participer (…) de façon significative et durable au développement économique ou au rayonnement, notamment intellectuel, culturel et sportif de la France dans le monde ou au développement économique du pays dont (ils ont) la nationalité" ; un sort privilégié est réservé aux meilleurs étudiants sélectionnés pour venir se former en France.

On assiste ainsi, d’une part, à un maintien de la politique de maîtrise des flux migratoires, d’autre part, à un retour à une politique sélective de main-d’œuvre étrangère "utile" et ayant une volonté d’intégration dans la société française, déjà présente lors de l’élaboration de l’ordonnance du 2 novembre 1945, maintes fois remaniée depuis 1980 et désormais abrogée. Ces approches ne vont pas toutefois sans susciter certaines interrogations.

La politique de maîtrise des flux migratoires ne saurait désormais se concevoir en dehors du cadre européen. Mais s’il est vrai que l’Union européenne a, depuis quinze ans, élaboré un certain nombre de textes destinés à harmoniser les législations nationales de lutte contre l’immigration clandestine, le consensus sur l’opportunité de maîtriser les flux migratoires ne doit-il pas être davantage recherché entre un pays qui, comme l’Espagne, régularise massivement des flots de nouveaux migrants qui contribuent largement à soutenir sa croissance économique, et des pays qui, comme l’Allemagne et la France, adoptent un discours plus réservé ?

Quand à l’approche utilitariste de l’appel sélectif aux étrangers hautement ou faiblement qualifiés pour pallier certaines pénuries de main-d’œuvre, elle apparaît comme une solution répondant à une logique de satisfaction immédiate d’un besoin alors que les tensions observées illustrent surtout des dysfonctionnements en termes d’ajustement entre l’offre et la demande de travail. Dans cette approche, l’appel à la main-d’œuvre étrangère n’introduit elle-pas des facteurs de rigidité à moyen terme en isolant de l’employabilité une partie de la population active au chômage ? La nature des difficultés de recrutement rencontrées par les entreprises doit en effet être précisément identifiée avant d’envisager le recours aux travailleurs étrangers, des réserves de main-d’œuvre étant en tout état de cause déjà présentes dans le pays compte tenu du niveau du chômage. Avant de faire appel à de nouveaux flux de migration, il convient de mieux utiliser ces réserves de main-d’œuvre. En outre, le risque du "pillage des cerveaux" des pays en développement n’est pas à écarter. La promesse du ministre français de l’Intérieur, lors de son voyage au Sénégal, de promouvoir une immigration "concertée" avec les pays d’émigration suffira-t-elle à dissiper leurs inquiétudes ? »

La loi du 20 novembre 2007 relative à la maîtrise de l’immigration, à l’intégration et à l’asile

Un nouveau projet de loi en matière d'immigration a été présenté en Conseil des ministres le 4 juillet 2007 par le ministre de l'Immigration, de l'Intégration, de l'Identité nationale et du Codéveloppement. Adopté par le Parlement, il est devenu la loi du 20 novembre 2007 relative à la maîtrise de l’immigration, à l’intégration et à l’asile. Un communiqué du Conseil des ministres en résumait ainsi la teneur :

« Ce projet de loi complète les réformes engagées par les lois du 26 novembre 2003 et du 24 juillet 2006 relative à l'immigration et l'intégration et permet un meilleur encadrement du regroupement familial. Afin que leur intégration à la société française puisse être préparée en amont, dès le pays d'origine, les personnes souhaitant rejoindre la France dans le cadre du regroupement familial, tout comme les conjoints étrangers de Français sollicitant un visa de long séjour, feront l'objet d'une évaluation permettant d'apprécier leur degré de connaissance de la langue française et des valeurs de la République. Si le besoin en est établi, une formation leur sera délivrée préalablement à l'arrivée en France.

Par ailleurs, lorsque la famille qui a bénéficié du regroupement compte des enfants, un « contrat d'accueil et d'intégration pour la famille » sera signé par les parents avec l'État. Dans ce cadre, les parents recevront une formation sur leurs droits et devoirs en France. En cas de non respect du contrat, des mesures d'accompagnement seront prises, qui pourront aller jusqu'à une décision du juge des enfants confiant la gestion des allocations familiales à un tiers, dans l'intérêt des enfants.

Enfin, l'étranger souhaitant faire venir son conjoint et ses enfants en France devra établir qu'il dispose de revenus adaptés à la taille de sa famille.

Le projet de loi comporte en outre des mesures relatives à l'asile. Afin de tenir compte de la nouvelle organisation gouvernementale, le ministère de l'Immigration, de l'Intégration, de l'Identité nationale et du Codéveloppement est chargé de l'asile et assurera à ce titre la tutelle de l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA).

Par ailleurs, pour respecter une récente jurisprudence de la Cour européenne des droits de l'homme, les référés dirigés contre les refus d'asile à la frontière auront désormais un caractère suspensif ».

Source : communiqué du Conseil des ministres du 4 juillet 2007.

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 69
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: «L’UMP n’arrivera jamais au sprint devant Marine Le Pen»

Message  Bertolt_Brecht le Dim 6 Mar - 20:00

livaste a écrit:Il n'est pas question , Bertolt , de discriminer les Français , mais bel et bien de stopper cette immigration massive .
Ne me dit pas que les 200 000 immigrés qui rentrent tous les ans , deviennent automatiquement Français , ne me dis pas que ce sont des Français qui rentrent chaque jour chez nous sont déjà des Français !!
On compte plus de 10% de la population d'étrangers , je dis bien étrangers donc non Français mais dans certaines régions , dans certaines villes c'est plus de 25 % de la population qui est étrangère .

Je dois avoir un problème d'affichage sur mon pc, parce que chez moi, l'article publié par Jean-Claude concerne un amendement présenté par des députés de la majorité contre le projet de déchéance de la nationalité française en cas de crime...
Il s'agit donc bien de discriminer des Français par rapport à d'autres.

Que la France soit victime d'une immigration massive, c'est un fait, mais ce n'est pas le sujet ici.

Bertolt_Brecht
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2813
Age : 106
Date d'inscription : 29/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: «L’UMP n’arrivera jamais au sprint devant Marine Le Pen»

Message  livaste le Lun 7 Mar - 22:49

FAITS

Elle existe déjà
On a seulement oublié que la déchéance de la nationalité a toujours existé dans la République et que le Conseil Constitutionnel l'a déjà bénie. Ceux sont les socialistes qui en 1998 en ont restreint exagérément le champ d'application au seul terrorisme. On nous a fait croire qu'on allait créer des apatrides par milliers alors que les conventions internationales nous l'interdisent formellement.

quand des nouvellement francisés , attaquent dans nos quartiers à l'arme lourde , quand ils attaques les institutions , quand ils créent des émeutes qui sont dejà la guerre civile , c'est du terrorisme , ni plus , ni moins , c'ets une guerre contre l'Etat , contre les institutions !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: «L’UMP n’arrivera jamais au sprint devant Marine Le Pen»

Message  Jeanclaude le Mar 8 Mar - 7:37

livaste a écrit:FAITS

Elle existe déjà
On a seulement oublié que la déchéance de la nationalité a toujours existé dans la République et que le Conseil Constitutionnel l'a déjà bénie. Ceux sont les socialistes qui en 1998 en ont restreint exagérément le champ d'application au seul terrorisme. On nous a fait croire qu'on allait créer des apatrides par milliers alors que les conventions internationales nous l'interdisent formellement.

quand des nouvellement francisés , attaquent dans nos quartiers à l'arme lourde , quand ils attaques les institutions , quand ils créent des émeutes qui sont dejà la guerre civile , c'est du terrorisme , ni plus , ni moins , c'ets une guerre contre l'Etat , contre les institutions !

ta citation dont tu n'indiques pas la source n'a rien à voir avec le sujet, même si elle est réelle !


Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 69
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: «L’UMP n’arrivera jamais au sprint devant Marine Le Pen»

Message  Georges le Mar 8 Mar - 20:05

livaste a écrit:Il n'est pas question , Bertolt , de discriminer les Français , mais bel et bien de stopper cette immigration massive .
Ne me dit pas que les 200 000 immigrés qui rentrent tous les ans , deviennent automatiquement Français , ne me dis pas que ce sont des Français qui rentrent chaque jour chez nous sont déjà des Français !!
On compte plus de 10% de la population d'étrangers , je dis bien étrangers donc non Français mais dans certaines régions , dans certaines villes c'est plus de 25 % de la population qui est étrangère .


Si la politique actuelle sur l'immigration ne te convient pas, c'est à Sarkozy et à l'UMP qu'il faut t'en prendre, c'est eux qui dirigent la France depuis bientôt 10 ans.

Georges
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2950
Age : 68
Date d'inscription : 20/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: «L’UMP n’arrivera jamais au sprint devant Marine Le Pen»

Message  livaste le Mar 8 Mar - 20:10

mais c'est un des reproches que je fais à Sarkozy , je lui reproche d'avoir cédé devant les furies des bobos gauchos pro immigrationnistes , tu sais ces mouvements politiques qui ne voient leur avenir que dans l'invasion massive d'immigrés qu'ils appellent , ceux qui veulent leur donner , en plus des avantages sociaux que nous payons , le droit de vote !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: «L’UMP n’arrivera jamais au sprint devant Marine Le Pen»

Message  Georges le Mar 8 Mar - 20:19

"mais c'est un des reproches que je fais à Sarkozy , je lui reproche d'avoir cédé devant les furies des bobos gauchos pro immigrationnistes"

Tu devrais crier plus fort, car il ne semble pas t'entendre, rien d'étonnant vu qu'il n'a pas entendu les millions de Français qui ont manifesté en 2010.

Georges
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2950
Age : 68
Date d'inscription : 20/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: «L’UMP n’arrivera jamais au sprint devant Marine Le Pen»

Message  Invité le Jeu 10 Mar - 14:27

Déja il a entendu les milliers de français qui paradaient dans nos rues en 2010 mais, son rôle étant d'être pragmatique et réaliste, il me semble qu'il a bien fait DE NE PAS CEDER devant l'idéologie gauchiste(retraites).

Ensuite, nous sommes malheureusement soumis au dictat de l'UE en ce qui concerne l'immigration ; à moins d'en sortir , je ne vois pas comment faire pour irradiquer le problème d' immigration en France ! je n'imagine pas monter des murs autour du pays, ni rejeter des petites embarquations remplis de gens dans les eaux internationales .... Question par contre, Sarkozy aurait pu interdire la venue d'immigrés pour bosser dans nos stations de ski(groupe Accord)....vu le taux de chômage que nous avons d'autant plus que ces travailleurs ne sont pas "européens". Suspect

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: «L’UMP n’arrivera jamais au sprint devant Marine Le Pen»

Message  Georges le Jeu 10 Mar - 17:02

"il me semble qu'il a bien fait DE NE PAS CEDER devant l'idéologie gauchiste(retraites)."

Ce n'est que partie remise, si le PS arrive au pouvoir dans 1 an et s'il ne revient pas sur la loi des retraites comme je le crois, les grèves reprendront et peut-être que le PS cédera.




Georges
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2950
Age : 68
Date d'inscription : 20/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: «L’UMP n’arrivera jamais au sprint devant Marine Le Pen»

Message  Jeanclaude le Jeu 10 Mar - 18:24

livaste a écrit:mais c'est un des reproches que je fais à Sarkozy , je lui reproche d'avoir cédé devant les furies des bobos gauchos pro immigrationnistes , tu sais ces mouvements politiques qui ne voient leur avenir que dans l'invasion massive d'immigrés qu'ils appellent , ceux qui veulent leur donner , en plus des avantages sociaux que nous payons , le droit de vote !

Sarkozy aurait cédé devant l'opposition ... bizarre ! C'est nouveau, ça vient de sortir ! Very Happy

Pour ma part je ne l'ai jamais vu céder à l'opposition, qu'elle soit politique ou qu'elle vienne du peuple et pour cela je ne prendrai que l'exemple de la réforme des retraites sécurité sociale !

Par ailleurs je ne pense pas que l'opposition souhaite, comme tu le dis et redis, une immigration massive pas plus que des régularisations massives !

Et puis après tout, quand bien même il y aurait une immigration importante qui gouverne ce pays ? Il est un simpliste de tout recoller sur le dos des opposants au régime Sarkozyste !

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 69
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: «L’UMP n’arrivera jamais au sprint devant Marine Le Pen»

Message  Jeanclaude le Jeu 10 Mar - 18:26

franline2 a écrit:Déja il a entendu les milliers de français qui paradaient dans nos rues en 2010 .... si il les a entendu il ne les a pas compris !

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 69
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: «L’UMP n’arrivera jamais au sprint devant Marine Le Pen»

Message  Invité le Ven 11 Mar - 22:04

certainement qu'il les a compris MAIS comme je le disais auparavant, parfois il faut prendre des décisions LOGIQUES et de bon sens pour préserver un système social.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: «L’UMP n’arrivera jamais au sprint devant Marine Le Pen»

Message  Jeanclaude le Sam 12 Mar - 7:52

franline2 a écrit:certainement qu'il les a compris MAIS comme je le disais auparavant, parfois il faut prendre des décisions LOGIQUES et de bon sens pour préserver un système social.

A : il ne les a pas consulté ( ou si peu et pour faire un peu de communication devant les médias ! )
B : il ne les a pas entendu, ... donc il ne les a pas compris, c'est une évidence !
C : les décisions prises en matière de retraite sont totalement injustes, ne tiennent pas la route financièrement. L'équilibre financier de la branche vieillesse de la sécurité sociale ( la seule concernée par cette réforme, ou presque ) n'est assuré que pour quelques années !
Tu m'expliqueras ou se situe le bon sens dans cette réforme, si tu la connais !
Le bon sens ? Tu me fais marrer avec ce mot en pa lant du Président qui dit tout et son contraire sa seule pensée étant " comment me faire ré-élire"?

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 69
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: «L’UMP n’arrivera jamais au sprint devant Marine Le Pen»

Message  Invité le Sam 12 Mar - 18:42

Jean-Claude a écrit:
franline2 a écrit:certainement qu'il les a compris MAIS comme je le disais auparavant, parfois il faut prendre des décisions LOGIQUES et de bon sens pour préserver un système social.

A : il ne les a pas consulté ( ou si peu et pour faire un peu de communication devant les médias ! ) Les divers gouvernements successifs ont écoutés depuis Juppé, pris en compte les revendications et...réculés !

B : il ne les a pas entendu, ... donc il ne les a pas compris, c'est une évidence ! On ne peut pas prendre en considération une idéologie au risque de tuer notre système par répartition ; c'est une EVIDENCE!

C : les décisions prises en matière de retraite sont totalement injustes, ne tiennent pas la route financièrement. L'équilibre financier de la branche vieillesse de la sécurité sociale ( la seule concernée par cette réforme, ou presque ) n'est assuré que pour quelques années ! Ce n'est pas suffisent je te l'accorde mais, il n'y a pas eu une telle avancée depuis des lustres....Fillon avait été viré avant de terminer le boulot...

Tu m'expliqueras ou se situe le bon sens dans cette réforme, si tu la connais ! le bon sens de la démographie !!!

Le bon sens ? Tu me fais marrer avec ce mot en pa lant du Président qui dit tout et son contraire sa seule pensée étant " comment me faire ré-élire"?
Qu'il tente de se faire réélire, c'est normal ! surtout après un mandat!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: «L’UMP n’arrivera jamais au sprint devant Marine Le Pen»

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 8:23


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum