"La voix de la France a disparu dans le monde"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"La voix de la France a disparu dans le monde"

Message  Jeanclaude le Mar 1 Mar - 14:07

"La voix de la France a disparu dans le monde"
Le Monde | 22.02.11 | 12h03 • Mis à jour le 24.02.11 | 15h20

Un groupe de diplomates français de générations différentes, certains actifs, d'autres à la retraite, et d'obédiences politiques variées, a décidé de livrer son analyse critique de la politique extérieure de la France sous Nicolas Sarkozy. En choisissant l'anonymat, ils ont imité le groupe Surcouf émanant des milieux militaires, dénonçant lui aussi certains choix du chef de l'Etat. Le pseudonyme collectif qu'ils ont choisi est "Marly" – du nom du café où ils se sont réunis la première fois. Ceci est leur premier texte public.

La manœuvre ne trompe plus personne : quand les événements sont contrariants pour les mises en scène présidentielles, les corps d'Etat sont alors désignés comme responsables.

Or, en matière diplomatique, que de contrariétés pour les autorités politiques ! A l'encontre des annonces claironnées depuis trois ans, l'Europe est impuissante, l'Afrique nous échappe, la Méditerranée nous boude, la Chine nous a domptés et Washington nous ignore ! Dans le même temps, nos avions Rafale et notre industrie nucléaire, loin des triomphes annoncés, restent sur l'étagère. Plus grave, la voix de la France a disparu dans le monde. Notre suivisme à l'égard des Etats-Unis déroute beaucoup de nos partenaires.

Pendant la guerre froide, nous étions dans le camp occidental, mais nous pesions sur la position des deux camps par une attitude originale. Aujourd'hui, ralliés aux Etats-Unis comme l'a manifesté notre retour dans l'OTAN, nous n'intéressons plus grand monde car nous avons perdu notre visibilité et notre capacité de manœuvre diplomatique. Cette perte d'influence n'est pas imputable aux diplomates mais aux options choisies par les politiques.

Il est clair que le président n'apprécie guère les administrations de l'Etat qu'il accable d'un mépris ostensible et qu'il cherche à rendre responsables des déboires de sa politique. C'est ainsi que les diplomates sont désignés comme responsables des déconvenues de notre politique extérieure. Ils récusent le procès qui leur est fait. La politique suivie à l'égard de la Tunisie ou de l'Egypte a été définie à la présidence de la République sans tenir compte des analyses de nos ambassades. C'est elle qui a choisi MM. Ben Ali et Moubarak comme "piliers sud" de la Méditerranée.

Un WikiLeaks à la française permettrait de vérifier que les diplomates français ont rédigé, comme leurs collègues américains, des textes aussi critiques que sans concessions. Or, à l'écoute des diplomates, bien des erreurs auraient pu être évitées, imputables à l'amateurisme, à l'impulsivité et aux préoccupations médiatiques à court terme.

Impulsivité ? L'Union pour la Méditerranée, lancée sans préparation malgré les mises en garde du Quai d'Orsay qui souhaitait modifier l'objectif et la méthode, est sinistrée.

Amateurisme ? En confiant au ministère de l'écologie la préparation de la conférence de Copenhague sur le changement climatique, nous avons abouti à l'impuissance de la France et de l'Europe et à un échec cuisant.

Préoccupations médiatiques ? La tension actuelle avec le Mexique résulte de l'exposition publique d'un dossier qui, par sa nature, devait être traité dans la discrétion.

Manque de cohérence ? Notre politique au Moyen-Orient est devenue illisible, s'enferre dans des impasses et renforce les cartes de la Syrie. Dans le même temps, nos priorités évidentes sont délaissées. Il en est ainsi de l'Afrique francophone, négligée politiquement et désormais sevrée de toute aide bilatérale.

Notre politique étrangère est placée sous le signe de l'improvisation et d'impulsions successives, qui s'expliquent souvent par des considérations de politique intérieure. Qu'on ne s'étonne pas de nos échecs. Nous sommes à l'heure où des préfets se piquent de diplomatie, où les "plumes" conçoivent de grands desseins, où les réseaux représentant des intérêts privés et les visiteurs du soir sont omniprésents et écoutés.

Il n'est que temps de réagir. Nous devons retrouver une politique étrangère fondée sur la cohérence, l'efficacité et la discrétion.

Les diplomates français n'ont qu'un souhait : être au service d'une politique réfléchie et stable. Au-delà des grandes enceintes du G8 et du G20 où se brouillent les messages, il y a lieu de préciser nos objectifs sur des questions essentielles telles que le contenu et les frontières de l'Europe de demain, la politique à l'égard d'un monde arabe en révolte, nos objectifs en Afghanistan, notre politique africaine, notre type de partenariat avec la Russie.

Les diplomates appellent de leurs vœux une telle réflexion de fond à laquelle ils sauront apporter en toute loyauté leur expertise. Ils souhaitent aussi que notre diplomatie puisse à nouveau s'appuyer sur certaines valeurs (solidarité, démocratie, respect des cultures) bien souvent délaissées au profit d'un coup par coup sans vision.

Enfin, pour reprendre l'avertissement d'Alain Juppé et d'Hubert Védrine publié le 7 juillet 2010 dans Le Monde "l'instrument [diplomatique] est sur le point d'être cassé". Il est clair que sa sauvegarde est essentielle à l'efficacité de notre politique étrangère.


http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/02/22/on-ne-s-improvise-pas-diplomate_1483517_3232.html

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 69
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La voix de la France a disparu dans le monde"

Message  Bertolt_Brecht le Mar 1 Mar - 15:06

Michèle Alliot-Marie : dernière naufragée du mal diplomatique français

La France a mal à sa diplomatie. Depuis 2007, il y a manifestement un boulon qui s’est grippé dans l’appareil diplomatique de la grande France désormais en mal de lisibilité. Après le french Doctor qui n’était pas franchement dans son élément, Nicolas Sarkozy a jugé utile de confier les destinées de la France à une dame. C’était inédit en France, mais ça s’est déjà vu ailleurs. Auprès d’un allié admiré et envié. Michèle Alliot-Marie devait probablement incarner une Madeleine Albright, une Condoleeza Rice ou plus prosaïquement encore une Hillary Clinton présente sur tous les fronts.

Il n’est pas singulier de nourrir des ambitions. Encore faudrait-il avoir les moyens de les assouvir. Ou plutôt les hommes ou les femmes (en l’espèce), pour y donner vie. Dommage, MAM aura fait long feu. La faute, non seulement à un empêtrement coupable dans une série de scandales et de polémiques, mais la faute aussi à une diplomatie qui depuis quatre ans, grille ses acteurs.

En accédant à la haute fonction présidentielle en 2007, Nicolas Sarkozy a professé vouloir incarner une « rupture » dans la conduite des relations extérieures de la France. Force est de constater qu’il n’a pas échoué. Sauf que la rupture annoncée n’est pas celle advenue. Aux inévitables jeux d’intérêts (qui a jamais cru la France capable de se passer de son pré carré africain ?), le président français a ajouté un indescriptible embrouillamini couronné comme on l’a vu par des échecs successifs. Avec Bernard Kouchner au Quai d’Orsay, il n’aura pas fallu bien longtemps pour commencer à regretter le temps des Védrine, Villepin et autre Barnier. Sont-ce les méthodes exubérantes de l’ancien patron de MSF et quelques propos malencontreux qu’il a tenus qui l’ont mis si tôt en disgrâce ? Ou alors doit-il aux révélations de la presse française sur les gigantesques commissions qu’il se faisait verser pour ses consultations même en Afrique, d’avoir autant malmené l’image et le symbole de l’ouverture à gauche et de la tournure pro-démocratique de la nouvelle France ? Une chose est certaine, Nicolas Sarkozy n’aura pas attendu le moindre faux-pas de son ministre pour se poser en premier et presque seul concepteur et metteur en scène de la diplomatie française de ses premières années de présidence. Dans le même temps, la clarté des positions et des principes défendus par la France dans le monde était peu évidente. Pendant de nombreuses années, l’organisation pratique des institutions de la politique extérieure de la France étaient confuse. Et ce ne peut pas être du seul fait de Bernard Kouchner. Outre le très actif président de la République, une cellule diplomatique installée à l’Elysée et pilotée par l’éminence grise Claude Guéant a pu brouiller les cartes. Sans compter la petite Rama Yade qui, du haut de son Secrétariat d’Etat aux Affaires étrangères et aux droits de l’homme a marqué de son empreinte la politique extérieure de la France par un certain nombre d’actions et de déclarations. Va Savoir comment se sent aujourd’hui Nicolas Sarkozy qui en 2009 a sévèrement réprimandé la jeune secrétaire d’Etat pour non seulement avoir refusé de participer à l’accueil en France du Guide libyen, mais en plus de l’avoir fait savoir !

On s’en rend compte aujourd’hui, les recadrages, restructurations et remaniements de toutes sortes ne suffisent pas à guérir le mal diplomatique français. Et n’y suffiront certainement pas. N’en déplaise à Michèle Alliot-Marie, le passé antérieur (à Nicolas Sarkozy) de la diplomatie française, s’il ne cadre pas complètement avec la proclamation de nation des droits de l’homme que la France se veut être, porte en elle les traces d’une gloire perdue. C’est en reconnaissance de cette époque dont il est un des acteurs clé qu’Alain Juppé a sans doute été choisi pour reprendre le flambeau. Et s’il est vrai que c’est par son fait que Claude Guéant est entré à son tour au gouvernement pour ne pas gêner son action depuis sa cellule diplomatique élyséenne, la stratégie n’est pas malheureuse. Car les chances de succès de l’ex-premier ministre seront fonction de la capacité de leadership que pourra déployer ce dernier dans l’exercice de ses nouvelles fonctions.

A un an de la fin de son mandat, alors qu’il est au plus bas dans les sondages et au moment où lui échoient les présidences du G8 et du G20, Nicolas Sarkozy a intérêt à laisser la gestion des affaires diplomatiques et de l’image extérieure de la France à des professionnels. Ceux qui dans le tourment des tribulations du monde arabe, sont capables de voir venir et d’assumer leurs vues. Ceux qui peuvent remettre une doctrine dans la conduite de la diplomatie française. Ceux par qui la France pourra parvenir à redresser cette image autant froissée à l’extérieur. Quant à Michèle Alliot-Marie dont j’ai été l’un des premiers à annoncer il y déjà un mois, la chute probable, elle peut se rassurer. En politique française aussi, on peut rebondir. Elle n’aura qu’à demander conseil à son illustre successeur au poste.

James-William GBAGUIDI
La Nouvelle Tribune Info

Dans la même ligne d'idée, un article que j'ai trouvé assez intéressant et objectif.

Bertolt_Brecht
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2813
Age : 106
Date d'inscription : 29/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La voix de la France a disparu dans le monde"

Message  livaste le Mar 1 Mar - 16:19

Alliot-Marie défend son bilan au Quai d'Orsay
Mots clés : Quai D'Orsay, PARIS, Michèle Alliot-Marie, Alain Juppé

Par Jim Jarrassé

01/03/2011 | Mise à jour : 14:37

Limogée après seulement trois mois à la tête de la diplomatie française, Michèle Alliot-Marie a rendu hommage au personnel du ministère des Affaires étrangères. Son successeur, Alain Juppé, a insisté sur la nécessité de refonder l'Union pour la Méditerranée.

Michèle Alliot-Marie se sera battue jusqu'au bout. La ministre sortante, qui assurait dans sa lettre de démission «n'avoir commis aucun manquement», a tenu à défendre son bilan à la tête du Quai d'Orsay, mardi, lors de la passation de pouvoir avec Alain Juppé. Lâchée par une partie du personnel diplomatique, qui a exprimé dans des tribunes anonymes ses divergences de vues sur la gestion des révoltes arabes, Michèle Alliot-Marie a exprimé lors de ce baroud d'honneur sa «fierté» d'avoir été à la tête de la diplomatie française, où «chacun fait de son mieux pour que notre pays soit à la hauteur de sa réputation».

A l'issue d'un entretien d'une trentaine de minutes avec son successeur, la ministre sortante, visiblement émue, a voulu rappeler sa détermination à «moderniser le fonctionnement» du Quai d'Orsay. «Il y a à peine plus de trois mois, je vous ai dit ma volonté d'en faire un centre d'expertise, d'anticipation pour les décisions gouvernementales dans le domaine international», a rappelé Michèle Alliot-Marie. «Des réflexions ont été menées, des actions ont été lancées», a-t-elle ajouté, citant notamment les «prémices d'un institut d'études diplomatiques ouvert sur la société, les entreprises et les think-tank».

«La roue tourne»
Des «initiatives heureuses» selon Alain Juppé, qui a rendu hommage au «professionnalisme et à la hauteur de vue» de Michèle Alliot-Marie. «Je suis bien placé pour dire que la vie politique est parfois brutale, mais la roue tourne», a ajouté le nouveau chef de la diplomatie. Le maire de Bordeaux retrouve un ministère où il a déjà fait un passage remarqué, de 1993 à 1995, avant de devenir Premier ministre de Jacques Chirac. «J'y ai vécu deux des plus belles années de ma vie publique», assure-t-il aujourd'hui.

Dans un discours très volontariste, il a d'abord cherché à rassurer les diplomates. «Je sais que vous avez souffert parfois sur les propos tenus sur le manque de vision de la diplomatie française», leur a-t-il dit, suite aux critiques sur l'attitude de la France face aux révoltes dans les pays arabes. «Je sais que la voix de la France est entendue et quand j'entends dire le contraire, je me dis qu'hélas, la polémique politicienne l'emporte parfois sur l'objectivité», a-t-il estimé. Mais Juppé ne tombe pas dans l'angélisme : «Ce sera difficile», avoue-t-il, « la diplomatie doit être innovatrice et imaginative».

Reste que, fort de sa position d'«homme providentiel», le nouveau patron de la diplomatie française compte bien faire bouger les lignes. Il a développé les principaux axes de son programme au Quai d'Orsay. A commencer par la refonte de l'Union pour la Méditerranée. «C'était une initiative prémonitoire», a-t-il déclaré à propos de ce forum de coopération entre l'UE et les pays du Maghreb et du Proche-Orient, lancé en grande pompes par Nicolas Sarkozy en 2008, mais devenu rapidement moribond. «Ce qui se passe aujourd'hui au sud de la Méditerranée change complètement la donne. Nous avons besoin d'y réfléchir», a-t-il assuré. Le nouveau ministre a également évoqué le renforcement des partenariats avec les pays émergents, la promotion d'une défense européenne et le maintien de liens avec l'Afrique.

j'ai trouvé un article intelligent et impartial !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La voix de la France a disparu dans le monde"

Message  Invité le Mar 1 Mar - 16:37

Non, ça ce n'est pas impartial. Ca correspond à ton point de vue, ce n'est pas pareil.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La voix de la France a disparu dans le monde"

Message  Jeanclaude le Mar 1 Mar - 16:46

Tous ces aricles sont intéressants et intelligents ...quand à l'impartialité du discours de Juppé j'émets quelques doutes, mais avait-il le choix autre que de rendre "hommage à MAM " ? Question

De toutes manières il ne me semble pas à sa place sur ce topic car le sujet n'est pas l'intégrité de MAM mais la qualité de la diplomatie française !

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 69
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La voix de la France a disparu dans le monde"

Message  Invité le Mar 1 Mar - 17:14

Justement, la qualité de la diplomatie française souffre quand même un peu de l'incurie de ceux qui la dirigent. On est en plein dans le sujet...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La voix de la France a disparu dans le monde"

Message  Jeanclaude le Mar 1 Mar - 18:01

Aurélie a écrit:Justement, la qualité de la diplomatie française souffre quand même un peu de l'incurie de ceux qui la dirigent. On est en plein dans le sujet...

En effet, tu as raison ! Je n'avais vu dans le discours de Mr Juppé qu'un hommage à M.A.M. pour ses 3 mois de présence au Ministère des Affaires Etrangères ... il n'avait d'ailleurs guère le choix que de la féliciter de son "action" au sein de ce Ministère ( diplomatie oblige Very Happy ) !

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 69
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La voix de la France a disparu dans le monde"

Message  Georges le Mar 1 Mar - 18:53

On n'a jamais vu un ministre critiquer son prédecesseur.

Georges
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2950
Age : 68
Date d'inscription : 20/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La voix de la France a disparu dans le monde"

Message  Jeanclaude le Mar 1 Mar - 19:04

Georges a écrit:On n'a jamais vu un ministre critiquer son prédecesseur.

Lors d'un discours de prise de fonction ... non jamais à ma connaissance, et c'est tout à fait ce que j'ai dit ( il n'avait guère d'autre alternative ) !

Mais ensuite, je ne mettrais pas "ma main au feu" que cela ne se soit jamais produit ! Cherche bien et tu trouveras certainement un Ministre critiquer l'action de son prédécesseur en cours de mandat ... !

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 69
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La voix de la France a disparu dans le monde"

Message  Georges le Mar 1 Mar - 19:09

Jean-Claude a écrit:
Georges a écrit:On n'a jamais vu un ministre critiquer son prédecesseur.

Lors d'un discours de prise de fonction ... non jamais à ma connaissance, et c'est tout à fait ce que j'ai dit ( il n'avait guère d'autre alternative ) !

Mais ensuite, je ne mettrais pas "ma main au feu" que cela ne se soit jamais produit ! Cherche bien et tu trouveras certainement un Ministre critiquer l'action de son prédécesseur en cours de mandat ... !

En cours de mandat c'est certain, mais je parlais du discourt d'investiture du nouveau ministre.

Georges
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2950
Age : 68
Date d'inscription : 20/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La voix de la France a disparu dans le monde"

Message  Jeanclaude le Mar 1 Mar - 20:07

Nous sommes bien d'accord ! Very Happy

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 69
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La voix de la France a disparu dans le monde"

Message  Invité le Mar 1 Mar - 23:26

Aurélie a écrit:Non, ça ce n'est pas impartial. Ca correspond à ton point de vue, ce n'est pas pareil.

parce que les articles de JC et BB ça ne correspond pas à LEUR point de vue peut-être ???.... Livaste a aussi le droit d'ajouter ce qui correspond à son opinion comme les autres il me semble ou alors, le fait d'être un soutien pour le gouvernement est devenu "interdit" moralement parlant ...trop "mal-pensant" , pas assez dans la vague médiatique ... allez savoir !
En attendant, je pense que l'article de Livaste vaut autant que celui de JC ou BB .

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La voix de la France a disparu dans le monde"

Message  Invité le Mer 2 Mar - 0:27

Personne n'enlève à livaste le droit de donner son avis ou de défendre le gouvernement, il vaudrait mieux répondre sur le fond quand même. Il ne s'agit pas ici de bien-pensance, mais de bon sens, je suis désolée. L'article posté par livaste est un copier-coller plus ou moins étayé de déclarations de circonstances de Juppé, qui ne sont rien d'autre que de la langue de bois (comme ça a été relevé par d'autres, il n'allait pas désavouer MAM lors du passage de pouvoir), entre autres. Cet article est au mieux une dépêche des dernières déclarations.
L'objectivité ce n'est pas utiliser une dépêche des dernières déclarations de Juppé, en oubliant son contexte, pour répondre à des arguments précis sur des faits précis (précisément résumés par l'article posté par BB).
MAM est indéfendable (comme Royal lorsqu'elle a fait l'éloge de la justice chinoise), même une bonne partie de l'UMP le reconnaît.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La voix de la France a disparu dans le monde"

Message  Bertolt_Brecht le Mer 2 Mar - 1:04

J'ai pour ma part du mal à concevoir qu'on puisse comparer deux articles qui dressent un état de la diplomatie française et un article qui dresse le bilan des trois mois d'une Ministre au Ministère des Affaires Etrangères.

La diplomatie française et ses problèmes ne se résument malheureusement pas aux trois derniers mois... Ces problèmes sont, comme l'expliquent en partie ces articles, bien plus profonds et remontent plus loin que les seuls dérapages de MAM...

Bertolt_Brecht
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2813
Age : 106
Date d'inscription : 29/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La voix de la France a disparu dans le monde"

Message  Jeanclaude le Mer 2 Mar - 8:15

franline2 a écrit:
parce que les articles de JC et BB ça ne correspond pas à LEUR point de vue peut-être ???.... Livaste a aussi le droit d'ajouter ce qui correspond à son opinion comme les autres il me semble ou alors, le fait d'être un soutien pour le gouvernement est devenu "interdit" moralement parlant ...trop "mal-pensant" , pas assez dans la vague médiatique ... allez savoir !
En attendant, je pense que l'article de Livaste vaut autant que celui de JC ou BB .

Du calme ... ! D'une part mon post ne fait que reprendre l'article du jour nal "Le Monde" décrivant les analyses du "groupe Marly" ... Il me semble avoir mis un lien pour éviter toute confusion ! En conséquence je considère n'avoir aucun mérite à retransmettre cette info, qui, il est vrai, est bien mon avis sur la diplomatie.

Je ne critique pas l'article de Livaste, mais pour être honnête, il ne fait lui aussi que " reprendre" le discours de prise de pouvoir du Ministre JUPPE ( hostile il y a peu à lentrée de la France das l'OTAN soit dit en passant ).

A mon avis nous sommes tous d'accord mais avons une approche différente de cette lacune criante de notre diplomatie qui n'est sûrement pas dûe à MAM étant le bref passage qu'elle a effectué à ce Ministère, et cette différence ne devrait pas se traduire en une dispute de gosse !

Chacun a tout à fait le droit de voir les choses différemment mais doit aussi accepter que l'Autre puisse avoir une approche et une vision différente du problème soulevé !

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 69
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La voix de la France a disparu dans le monde"

Message  livaste le Mer 2 Mar - 10:35

franline2 a écrit:
Aurélie a écrit:Non, ça ce n'est pas impartial. Ca correspond à ton point de vue, ce n'est pas pareil.

parce que les articles de JC et BB ça ne correspond pas à LEUR point de vue peut-être ???.... Livaste a aussi le droit d'ajouter ce qui correspond à son opinion comme les autres il me semble ou alors, le fait d'être un soutien pour le gouvernement est devenu "interdit" moralement parlant ...trop "mal-pensant" , pas assez dans la vague médiatique ... allez savoir !
En attendant, je pense que l'article de Livaste vaut autant que celui de JC ou BB .

Tu fais bien de le souligner , apparemment les forumeurs se sont emparés de ce forum pour faire leur campagne TSS , employant n'importe quel calomnie pour ce faire !et au besoin , ils n'hésitent pas à nous insulter !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La voix de la France a disparu dans le monde"

Message  Jeanclaude le Mer 2 Mar - 11:03

livaste a écrit:
franline2 a écrit:
Aurélie a écrit:Non, ça ce n'est pas impartial. Ca correspond à ton point de vue, ce n'est pas pareil.

parce que les articles de JC et BB ça ne correspond pas à LEUR point de vue peut-être ???.... Livaste a aussi le droit d'ajouter ce qui correspond à son opinion comme les autres il me semble ou alors, le fait d'être un soutien pour le gouvernement est devenu "interdit" moralement parlant ...trop "mal-pensant" , pas assez dans la vague médiatique ... allez savoir !
En attendant, je pense que l'article de Livaste vaut autant que celui de JC ou BB .

Tu fais bien de le souligner , apparemment les forumeurs se sont emparés de ce forum pour faire leur campagne TSS , employant n'importe quel calomnie pour ce faire !et au besoin , ils n'hésitent pas à nous insulter !

Mais non Livaste les "forumeurs" ne se sont pas "emparés" du forum pour taper sur Sarkozy, ce n'est pas le style d'Aurélie, Bertolt ou moi-même !

Nous avons des avis différents sur la démission de MAM et sur la diplomatie française est-ce "s'emparer du forum" que d'exprimer notre opinion ?

Il me semble que tu ouvert ce forum pour permettre le dialogue même aux opposants de Mr Nicolas Sarkozy, alors du coup je ne comprends pas tout à fait ta réflexion concernant Aurélie, Bertolt ou moi-même.

Si ton forum est réservé uniquement à ceux qui soutiennent Nicolas Sarkozy autant le dire et les choses seront claires. Cela n'empêchera nullement le bon climat qui régnait sur ton forum que tu as eu le courage de construire.

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 69
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La voix de la France a disparu dans le monde"

Message  Invité le Ven 4 Mar - 15:32

livaste a écrit:
franline2 a écrit:
Aurélie a écrit:Non, ça ce n'est pas impartial. Ca correspond à ton point de vue, ce n'est pas pareil.

parce que les articles de JC et BB ça ne correspond pas à LEUR point de vue peut-être ???.... Livaste a aussi le droit d'ajouter ce qui correspond à son opinion comme les autres il me semble ou alors, le fait d'être un soutien pour le gouvernement est devenu "interdit" moralement parlant ...trop "mal-pensant" , pas assez dans la vague médiatique ... allez savoir !
En attendant, je pense que l'article de Livaste vaut autant que celui de JC ou BB .

Tu fais bien de le souligner , apparemment les forumeurs se sont emparés de ce forum pour faire leur campagne TSS , employant n'importe quel calomnie pour ce faire !et au besoin , ils n'hésitent pas à nous insulter !

En même temps, je ne crois pas que l'on peut tendre vers l'objectivité surtout en politique. La politique est du domaine de la croyance, même les systèmes rationnels comme le matérialisme historique nécessite des croyants.

Tu portes pourtant un bon débat qui est comment garantir l'impartialité, l'objectivité,...?

Pour ce qui est du reste, tu crois réellement qu'il y a une coalition contre le président Sarkozy? Ne crois-tu pas plutôt qu'il paye et qu'il va payé-par son éviction dès le premier tour- le fait d'avoir créer un climat malsain tout en aggravant tous les problèmes des français (dette, délinquance, chômage,...)?

Après, les gens auront pire que M. Sarkozy, ils auront DSK ou Aubry qui feront du Sarkozy en pire. pale Quitte à choisir entre tout ce que je n'aime pas, j'aurais encore préférée Royal. Je ne suis pas d'accord avec elle mais je crois qu'elle aime la France contrairement aux trois autres.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La voix de la France a disparu dans le monde"

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 0:01


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum