Le Blanc-Mesnil : le DJ passé à tabac le soir de la Saint-Sylvestre est mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Blanc-Mesnil : le DJ passé à tabac le soir de la Saint-Sylvestre est mort

Message  livaste le Mer 5 Jan - 22:38

Le Blanc-Mesnil : le DJ passé à tabac le soir de la Saint-Sylvestre est mort
05.01.2011, 21h17 | Mise à jour : 23h34
Claudy E., le malheureux disc-jockey violemment lynché la nuit de la Saint-Sylvestre lors d'une soirée au Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis) est mort selon des informations de BFM TV le parquet de Bobigny.

Hospitalisé dans un état critique depuis le 1er janvier, ce jeune père de famille de deux enfants, employé à la SNCF, avait joué le rôle de DJ au cours de cette soirée qui avait tourné au drame.

Vers 5 heures, entre cinq et dix personnes, selon la police, avaient fait irruption dans la soirée et l'avaient tabassé au prétexte que l’un d’entre eux s’était vu refuser l’accès à la salle dans laquelle se déroulait cette fête privée. Ils s'étaient notamment servis de poings américains, de manches de pioche et de chaises pour le frapper.
La belle-mère n'avait jamais caché son inquiétude quant à l'état de santé de la victime:« Son état de santé ne s’est pas amélioré», confiait-elle dernièrement, ajoutant :«il n’y a rien de bon… On continue à le soutenir et on espère toujours qu’il s’en sorte ».

Les enquêteurs de la PJ de Seine-Saint-Denis travaillent, sans relâche, pour remonter la piste des agresseurs.


leparisien.fr

Condoléances à la famille .

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
avatar
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27653
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Blanc-Mesnil : le DJ passé à tabac le soir de la Saint-Sylvestre est mort

Message  Jeanclaude le Jeu 6 Jan - 8:03

Triste information et condoléances à la famille .... ! Pour ma part je remarque que depuis 2002 malgré de nombreuses Lois, Textes etc ... destinées à lutter contre l'insécurité celles-ci n'ont aucun effet et c'est regrettable. Les effets d'annonce c'est bien, le vote des Lois sur ce sujet c'est bien , encore ne faut-il pas en rester à ces simples bonnes intentions !

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 70
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Blanc-Mesnil : le DJ passé à tabac le soir de la Saint-Sylvestre est mort

Message  livaste le Jeu 6 Jan - 13:48

il ne faut pas faire semblant de croire qu'avant 2007 ,ce genre d'accident n'avait pas lieu , depuis la nuit des temps , il existe des salopards qui cherchent la castagne pour satisfaire leur sadisme . Jean Claude , même du temps plus calme de notre jeunesse , il n'existait aucun bal sans la présence de ce genre d'individus venir simplement pour en découdre , rappelle toi !
J'aimerais avoir quelques infos, sur les caractéristiques de ces salopards .....
La seule chose qui calmerait peut être ces pervers , serait que la justice condamne avec sévérité , point barre , ce qui n'est pas le cas aujourd'hui , et malheureusement , aucun gouvernement , ne pourra contraindre les juges à appliquer les lois , ces fonctionnaires se comportent comme des avocats , ce qui fait qu'en tribunal , le coupable est défendu par ses avocats et excusé par ses juges !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
avatar
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27653
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Blanc-Mesnil : le DJ passé à tabac le soir de la Saint-Sylvestre est mort

Message  Jeanclaude le Jeu 6 Jan - 17:05

livaste a écrit:il ne faut pas faire semblant de croire qu'avant 2007 ,ce genre d'accident n'avait pas lieu , depuis la nuit des temps , il existe des salopards qui cherchent la castagne pour satisfaire leur sadisme . Jean Claude , même du temps plus calme de notre jeunesse , il n'existait aucun bal sans la présence de ce genre d'individus venir simplement pour en découdre , rappelle toi !
J'aimerais avoir quelques infos, sur les caractéristiques de ces salopards .....
La seule chose qui calmerait peut être ces pervers , serait que la justice condamne avec sévérité , point barre , ce qui n'est pas le cas aujourd'hui , et malheureusement , aucun gouvernement , ne pourra contraindre les juges à appliquer les lois , ces fonctionnaires se comportent comme des avocats , ce qui fait qu'en tribunal , le coupable est défendu par ses avocats et excusé par ses juges !

Je suis tout à fait d'accord avec toi pour dire qu'à notre époque il existait aussi des "crapules" mais ils n'en venaient pas à tuer des personnes !

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 70
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Blanc-Mesnil : le DJ passé à tabac le soir de la Saint-Sylvestre est mort

Message  livaste le Jeu 6 Jan - 19:23

tu rêves jean Claude , tu rêves .
Les assassinats , les meurtres ne sont pas apparus par miracle en 2007 , à cause de Sarkozy , ils ont existé depuis l'aube de lh'humanité ... " l'oeil était dans la tombe et regardait Caïn "
Les récits de l'histoire débordent d'histoire d'assassins , d'histoire de bandits ..
A l'époque de notre jeunesse , nous n'étions pas meilleurs et nous avions les mêmes dévaints .
La seule différence c'est qu'il y a 50 ans , ce meurtre aurait été repris dans les quotidiens parisiens , aujourd'hui , c'est tous les lecteurs français , tous les internautes qui ont accès à l'info de Paris .
Lors d en'importe quelle fête , il y avait dans toutes les régions de morts par la connerie des hommes , mais chaque région relevait " son mort" qui demeurait ignoré des autres régions, aujourd'hui c'est la France qui comptabilise les quelques morts survenues dans quelques régions , et chaque internaute accède à cette info !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
avatar
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27653
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Blanc-Mesnil : le DJ passé à tabac le soir de la Saint-Sylvestre est mort

Message  livaste le Jeu 6 Jan - 19:45

La France dispose de statistiques sur le nombre d'homicide depuis le Premier Empire. La tendance longue est à la baisse. Ainsi, en 1936, le taux d'homicide était de 1,1 pour 100 000 habitants. En 1968, ce même taux était descendu à 0,8. En 2000, avec un taux de 0,7 pour 100 000, la France présentait un des plus faibles taux d'homicide au monde. Entre 1950 et 1980, le taux de mort par homicide est relativement stable en France. Chez les hommes, il connaît une brusque -et temporaire- augmentation entre 1956 et 1962 (mort des appelés du contingent durant la guerre d'Algérie). Depuis le début des années 1980, le taux de mortalité masculine par homicide est en légère baisse. Chez les femmes, cette baisse est plus marquée et débute elle aussi au début des années 1980.

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
avatar
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27653
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Blanc-Mesnil : le DJ passé à tabac le soir de la Saint-Sylvestre est mort

Message  Jeanclaude le Jeu 6 Jan - 19:48

livaste a écrit:tu rêves jean Claude , tu rêves .
Les assassinats , les meurtres ne sont pas apparus par miracle en 2007 , à cause de Sarkozy , ils ont existé depuis l'aube de lh'humanité ... " l'oeil était dans la tombe et regardait Caïn "
Les récits de l'histoire débordent d'histoire d'assassins , d'histoire de bandits ..
A l'époque de notre jeunesse , nous n'étions pas meilleurs et nous avions les mêmes dévaints .
La seule différence c'est qu'il y a 50 ans , ce meurtre aurait été repris dans les quotidiens parisiens , aujourd'hui , c'est tous les lecteurs français , tous les internautes qui ont accès à l'info de Paris .
Lors d en'importe quelle fête , il y avait dans toutes les régions de morts par la connerie des hommes , mais chaque région relevait " son mort" qui demeurait ignoré des autres régions, aujourd'hui c'est la France qui comptabilise les quelques morts survenues dans quelques régions , et chaque internaute accède à cette info !

Non je ne rêve pas et si tu reprends mes propos tu constateras qu'en aucune façon je n'ai dit que ces actes de "crapules" existaient seulement depuis 2007 ... !
J'ai seulement dit qu'à notre époque il existait aussi des bandes de "crapules" mais eux n'en arrivaient pas à tuer !

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 70
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Blanc-Mesnil : le DJ passé à tabac le soir de la Saint-Sylvestre est mort

Message  livaste le Jeu 6 Jan - 20:13

Un papier interessant ... daté de 1905 qui démontre que les problèmes liés aux crimes et délits , ne sont pas causés par Sarkozy , contrairement à ce que l'opposition systématique veut nous faire croire .

Criminalité

On entend par criminalité l'ensemble des faits dont un individu puisse avoir à répondre en justice : crimes, à la suite d'accusations ; délits, à la suite de poursuites.

L'étude de la criminalité nous permet de déterminer la place qu'occupent dans notre organisme social les faits criminels et délictueux, d'en apprécier le caractère et la relation nécessaire avec certains phénomènes économiques, moraux, sociaux, de rechercher enfin les divers moyens qui peuvent en enrayer la marche progressive.

La statistique criminelle, qui est à cet égard une photographie vivante de la criminalité d'un pays, ne peut réellement être utile et féconde que si elle donne pour chaque crime ou délit comme une sorte d'état-civil moral du criminel ou du délinquant : quels étaient son âge, sa profession, ses antécédents, de quelle famille était-il issu, etc., etc. Pour l'instant nous devons encore nous contenter de bien moins. Mais la statistique de 1905 constitue déjà à cet égard un progrès marqué, et elle en fait surtout prévoir d'autres pour l'avenir : comme elle est la dernière que nous possédions, c'est d'elle que sont tirés tous les renseignements qui vont suivre.

I

En 1830, il s'est commis 41 410 délits de droit commun, contre 173 605 en 1895. De sorte que, dans le même temps, tandis que la population s'est accrue d'un cinquième (32 millions en 1828, 38 millions en 1892), la criminalité, elle, par rapport à ces délits de droit commun, se trouve avoir quintuplé.

De 1895 à 1900, la criminalité avait régulièrement décru. En 1900, on comptait 169 462 crimes et délits, avec 205999 accusés et prévenus ; les délits de droit commun étaient passés de 173 605, en 1895, à 160161 en 1900.

Cette diminution n'aura malheureusement pas été de longue durée, comme le montre le tableau ci-dessous. Une recrudescence des plus violentes s'est manifestée dès l'année 1901, et depuis lors la criminalité, sauf une légère diminution des accusés en 1902 et 1903, n'a cessé de s'accroître :




En 1905, au point de vue du sexe, dans le total des accusés et des prévenus, la proportion des hommes est de 87 % et celle des femmes de 13 %. Dans tous les pays civilisés il en est à peu près de même.

Ces chiffres ne nous indiquent que la criminalité apparente ; on doit y ajouter la criminalité réelle, qui s'accroît, elle aussi, prodigieusement. Les crimes et délits impoursuivis ne cessent d'augmenter. Le nombre des affaires classées sans suite, qui était en 1830 de 31 563, a été en 1895 de 267 763, en 1900 de 276 912, en 1901 de 316 051, en 1905 de 321 015. Sur les 321 015 affaires restées sans suite en 1905, 307 659 présentaient dès le principe le caractère de délits et 13 356 le caractère de crimes.

Envisagés dans leur ensemble, ces chiffres ne peuvent nous donner un tableau exact de la criminalité actuelle, grâce auquel nous puissions ensuite essayer d'en déterminer les causes.

On doit envisager séparément : 1° les délinquants de moins de seize ans, mineurs au point de vue de la loi pénale ; 2° les mineurs de seize à vingt ans, majeurs en principe au point de vue pénal, et les adultes.

A. Mineurs de seize ans. — Il n'est évidemment pas question de ceux qui sont âgés de moins de dix ans et que l'on ne poursuit jamais. A ne considérer que le chiffre des mineurs de seize ans poursuivis, on doit remarquer qu'après s'être accru sans cesse depuis 1825, pour atteindre son maximum en 1892, il n'a depuis lors fait que décroître dans une proportion qui ne laisserait pas que d'être particulièrement encourageante, si elle n'était plus apparente que réelle. Les cours d'assises n'ont eu à en juger que 24 en 1905, dont 3 âgés de douze ans, 4 de treize ans.

Quant aux tribunaux correctionnels, le nombre des mineurs qui ont comparu devant eux a passé de 7824 en 1898 à 5574 en 1905, comme l'indique le tableau suivant :


Voici le tableau des mineurs de seize ans poursuivis de 1898 à 1905, avec les solutions intervenues :



Ce qui frappe dans le tableau qui précède, c'est, en 1905, le grand nombre d'enfants, 2128 sur 4371, que les tribunaux correctionnels ont eu à juger et qui, remis à leurs parents, ont échappé ainsi à la flétrissure d'une condamnation. Si d'autre part 1285 mineurs de seize ans ont été condamnés, en 1898, à un emprisonnement d'un an ou plus, leur chiffre est tombé en 1905 à 891.

En réalité, il ne faut pas s'incliner trop rapidement devant ces chiffres, car ils sont trompeurs : 92 % des mineurs de seize ans, nous dit la statistique criminelle de 1905, échappent à toute répression. En 1905, 3917 affaires ont été classées sans suite. Une circulaire de la chancellerie, du 31 mai 1898, a en effet prescrit aux parquets d'éviter soigneusement de poursuivre cette catégorie d'enfants. « Avant toute

poursuite, dit-elle, les jeunes délinquants reçoivent une ou plusieurs admonestations, et ce n'est qu'au cas de récidive qu'ils font l'objet d'une information régulière, laquelle, suivant les cas, se termine par une ordonnance de non-lieu ou un renvoi devant le tribunal. Les parquets ne recourent à cette extrémité que s'il s'agit de faits réellement graves ou lorsque la multiplicité des infractions révèle une nature foncièrement pervertie, rebelle à tout moyen préventif et nécessitant pour son redressement la discipline rigoureuse de la maison de correction. » (Compte général pour la Justice criminelle pendant l'année 1905.)

On ne peut donc pas dire que la criminalité des enfants soit en diminution : ce qui diminue, c'est le chiffre de ceux que l'on poursuit, et, comme l'indique le Compte général, ceux que l'on poursuit sont déjà la plupart du temps des récidivistes.

B. Mineurs de seize à vingt ans et adultes. — La criminalité des mineurs de seize à vingt ans et des adultes, pas plus que celle des mineurs de seize ans, n'est en diminution : elle accuse au contraire franchement un accroissement considérable, principalement en ce qui concerne certains crimes ou délits.

Ainsi les accusés jugés en 1905 par les cours d'assises se décomposent de la manière suivante : Mineurs de seize à vingt ans, 589 ; adultes (vingt et un ans et au-dessus), 2693. Au total, 3282 accusés ayant à répondre de 1075 meurtres et assassinats, contre 795 en 1901 ; la proportion, qui était en 1901 de 7, 7 pour 100000 habitants, est passée en 1905 à 8, 4.

Au premier rang viennent les crimes, en notable augmentation : on compte 274 accusations en 1905 contre 163 en 1901, soit 68 % d'augmentation. Et si les assassinats ont diminué par rapport à 1904, année des plus mauvaises, ils ont augmenté de 19 unités par rapport à 1901. La moyenne, qui n'atteignait pas 50 de 1901 à 1903, est de 174 pour les deux années suivantes. Les coups et blessures volontaires ayant occasionné la mort sans intention de la donner ont éprouvé en 1905 une augmentation de 17 % par rapport à 1901, et de 69 % par rapport à 1904....


Ainsi partout le nombre des crimes et des délits augmente. Ce qui frappe dans la situation actuelle, venant après une période d'accalmie, c'est la grande analogie qu'elle offre avec celle qui s'est produite en 1867, où la criminalité, qui n'avait cessé de croître de 1825 à 1850, reprit avec une intensité nouvelle après un court temps d'arrêt. « A partir de 1867, nous dit M. Joly dans son livre La France criminelle, cette période de rémission est close ; le mouvement ascensionnel ne se ralentit dans aucune des trois années 1867, 1868, 1869. Depuis 1825 la France a connu bien des régimes ; il n'en est aucun qui n'ait vu la criminalité du pays monter et s'abaisser tour à tour, mais finalement monter, monter toujours. »

M. Vidal, professeur à la Faculté de droit de Toulouse, se plaisait, il est vrai, dans ses Considérations sur l'état actuel de la criminalité, parues en 1903, à relever, à notre avantage, une diminution de la récidive, tandis qu'au contraire elle n'avait fait qu'augmenter sous le second Empire ; malheureusement, ce qui était exact en 1903 ne l'est plus, car la récidive, cette plaie sociale si vive, a résolument repris sa marche en avant : il y avait, en 1851, 28 548 récidivistes ; en 1852, 38 005 ; en 1856, 40 345 ; en 1861, 45932. La statistique contemporaine avait permis d'en constater depuis 1894 une diminution, d'autant plus remarquable qu'elle se manifestait pour la première fois. Il y a diminution de plus de 13 % de 1894 à 1900 (106 234 en 1894 et 86 027 en 1900) : on en rattache la cause aux lois de 1875 sur l'emprisonnement cellulaire ; du 14 août 1885 sur la libération conditionnelle et la réhabilitation ; du 27 mai 1885 sur la relégation des récidivistes ; du 26 mars 1891 sur le sursis, dite loi Bérenger ; du 5 août 1899 sur le casier judiciaire et la réhabilitation de droit. Depuis 1893, on remarque un développement notable des oeuvres de toutes sortes (oeuvres de patronage des libérés, d'assistance par le travail, de sauvetage et de défense des enfants), dû à l'initiative et à l'impulsion de la Société générale des prisons, fondée en 1877. M. Vidal remarque que la période de réelle décroissance de la récidive « coïncide avec l'application de plus en plus développée du sursis, et du patronage des oeuvres de bienfaisance ». Il est d'ailleurs juste de remarquer que l'application sévère de la loi sur la relégation jusqu'en 1894 a épuré la France de plus de dix mille individus des plus dangereux. Le Rapport du garde des sceaux de 1900 a également rattaché très nettement la diminution constante des récidives depuis 1892 jusqu'à 1900 aux effets du sursis, en 1892, il y a eu 110 sursis sur 1000 condamnations ; en 1893, 136 ; en 1898, 187 ; en 1899, 236 ; en 1900, 321 ; en 1901, 304. Le sursis s'applique avant tout aux petits délits ; or, c'est justement la récidive des petits délits, une des causes principales de la criminalité, qui avait perdu peu à peu du terrain : 75 383 en 1892 ; 76 113 en 1893 ; 76 545 en 1894 ; 71 353 en 1895 ; 69560 en 1896 ; 67 453 en 1897 ; 61 532 en 1900.

Il faut malheureusement immédiatement en rabattre, car nous voyons dès 1901 la récidive s'accroître à nouveau avec 85 814 récidivistes (46 %). L'année 1905 a été particulièrement mauvaise avec 87 184 récidivistes sur un total de 213822 prévenus jugés par les tribunaux correctionnels, et 1444 récidivistes ou 63 % sur un total de 3306 accusés passés en cour d'assises.
....

Jusqu'à présent la statistique officielle ne nous a pas donné d'une manière suffisante les causes des divers crimes et délits, renseignement pourtant indispensable à la sociologie criminelle. On relève toutefois, à titre d'indication, pour 1905, qu'en ce qui concerne les meurtres et les assassinats, 61 sur 228 (27 %) auraient été inspirés par la cupidité, 44 (19%) par la vengeance, 32 (14%) par des dissensions domestiques. D'autre part, il semble bien que l'accroissement des crimes se manifeste principalement quant à ceux qui prennent naissance dans les cabarets, les lieux de plaisir, et qui ont pour cause la débauche et l'alcoolisme.

Le crime moderne caractéristique, c'est le crime de sang : le meurtre.

Loin de se civiliser, le crime s'exécute encore suivant les modes les plus simples en même temps que les plus sauvages.

Ce sont toujours les mêmes mobiles qui dictent leurs actes aux criminels. L'homicide n'est pas encore désintéressé : « Depuis les vingt dernières années, la haine et la vengeance se montrent invariablement dans une proportion de 20 %, inspirant 1/5 des meurtres et assassinats. La part de la cupidité a été la plus grande, et, loin de diminuer, elle se chiffre par une augmentation de 33 % pour les meurtres et de 42 % pour les assassinats ; elle s'est élevée de 14 à 21 % pour les meurtres et de 25 à 43 % pour les assassinats. »

Il est vrai que, grâce aux moyens de communication, certains vols, accompagnés quelquefois même de crimes, se sent trouvés facilités, tel le vol des titres de Bourse recélés à Londres et revendus aux propres volés. L'escroquerie et l'abus de confiance, formes plus civilisées, sont en augmentation. D'autre part, les délits d'homicides par imprudence dus aux nouveaux moyens de transport sont déjà en grand nombre, et dénotent un état d'âme particulier de leurs auteurs : l'insouciance, l'égoïsme et un manque par trop grand des égards que les hommes se doivent les uns aux autres. Voilà bien une des tendances nouvelles de la criminalité, mais, hélas, que nous sommes donc loin de la voir devenir la seule forme de la criminalité ! La violence n'a encore cédé le pas à aucune des autres formes de crime. Eu réalité, la civilisation s'est bien moins fait sentir dans le domaine de la criminalité que dans les autres.....

(Voir VIDAL, Traité de droit criminel, page 35, note 4, et les références nombreuses indiquées, notamment Revue pénitentiaire, 1904, p. 810 ; Voir également les années 1895, 1897, 1898, 1901, 1902.) Genève est arrivée à diminuer de 85 % le taux de sa criminalité générale, tandis que sa population, doublée depuis 1879, compte proportionnellement six fois moins d'homicides que Paris (Voir John GUINOUD, la Criminalité à Genève au dix-neuvième siècle, 1891 ; G. TARDE, Etudes pénales et sociales, pages 277-278). — Sur l'ensemble de la question, consulter La Criminalité dans l'adolescence, par G.-L. DUPRAT, Paris, 1909.
Jean-Hippolyte Niboyet

http://www.inrp.fr/edition-electronique/lodel/dictionnaire-ferdinand-buisson/document.php?id=2492



_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
avatar
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27653
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Blanc-Mesnil : le DJ passé à tabac le soir de la Saint-Sylvestre est mort

Message  Jeanclaude le Jeu 6 Jan - 20:46

Un peu " vieillot" comme papier mais très intéressant !

Pour en revenir au sujet de ce topic ...qui a dit que Sarkozy est responsable de la mort de ce DJ ?
Une réponse objective serait intéressante !


Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 70
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Blanc-Mesnil : le DJ passé à tabac le soir de la Saint-Sylvestre est mort

Message  livaste le Jeu 6 Jan - 21:28

Jean-Claude a écrit:Un peu " vieillot" comme papier mais très intéressant !

Pour en revenir au sujet de ce topic ...qui a dit que Sarkozy est responsable de la mort de ce DJ ?
Une réponse objective serait intéressante !


je n'ai pas rêvé n'est ce pas , c'est bien toi qui a écrit ceci ??

Pour ma part je remarque que depuis 2002 malgré de nombreuses Lois, Textes etc ... destinées à lutter contre l'insécurité celles-ci n'ont aucun effet et c'est regrettable. Les effets d'annonce c'est bien, le vote des Lois sur ce sujet c'est bien , encore ne faut-il pas en rester à ces simples bonnes intentions !
alors si ce n'est pas une accusation contre les lois votées depuis 2002 , ça y ressemble !

je ne crois pas que l'on ne trouve jamais une parade efficace qui fasse qu'il n'y aura plus de criminels , par contre , ce dont je suis certaine pour en avoir beaucoup fréquenté , c'est qu'ils savent fort bien qu'ils ne risquent , finalement pas grand chose , quelques années de cabane , certes , mais je t'assure que pour les criminels , les truands etc , ce n'est qu'une péripétie dans leur vie de crime .
Prenons le cas de ces assassins du 31 décembre , supposons qu'ils soient pris , qu'est ce qu'ils risquent ?? 10 ans de réclusion à tout casser s'ils n'ont pas déjà tué auparavant ( ils seront libérés au bout de 5 ), 20 ans s'ils ont récidivistes de crimes ( et je dis bien ,pour qu'il y ait récidive , faut que ce soient des faits de même catégorie ),et libérés au bout de 10 ....
Pour moi , il faut vraiment que les peines soient dissuasives , et qu'on vienne pas me dire que les sanctions ne sont pas dissuasives , alors qu'en même temps on condamne plus sévèrement les chauffards ( et que je trouve cela juste ) et que pour eux , la condamnation dissuasive existe bel et bien , et qu'il faut reconnaître que le nombre de tués sur les routes à vertigineusement diminué entre 1970 et 2010 .

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
avatar
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27653
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Blanc-Mesnil : le DJ passé à tabac le soir de la Saint-Sylvestre est mort

Message  livaste le Jeu 6 Jan - 21:30

Pour l'étude que j'ai posté Jean Claude , je voulais simplement montrer que la problématique de la justice ne date pas d'aujourd'hui, moi même en lisant , j'ai du revenir sur quelques passages pour m'assurer qu'il était toujours fait référence aux années 1905 !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
avatar
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27653
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Blanc-Mesnil : le DJ passé à tabac le soir de la Saint-Sylvestre est mort

Message  Jeanclaude le Jeu 6 Jan - 21:56

Tu me sors des propos d'un autre topic ... ! Pour ce topic je n'ai jamais accusé Sarkozy et c'est bien de ce topic que nous discutons !

J'ai seulement dit que dans notre époque il y avait aussi des " crapules" mais que contrairement à aujourd'hui cela ne toutnait pas au drame !

En changeant de sujet et Pour ce qui concerne les Lois votées contre l'insécurité depuis 2002 ... je serais très curieux d'en connaître le nombre et quels ont été leurs effets !

Si tu as la réponse ... merci de nous la fournir !

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 70
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Blanc-Mesnil : le DJ passé à tabac le soir de la Saint-Sylvestre est mort

Message  livaste le Jeu 6 Jan - 23:22

Jean Claude , tu me fatigues en étant de mauvaise foi .

Et il ne faut pas raconter n'importe quoi , à notre époque aussi , il y avait des meurtres , des assassinats , des tueurs etc ..
L'époque moderne n'a pas , contrairement à ce qu'affirment doctement les anciens , inventé la violence .
Je t'ai posté un article qui remonte à 1905 et si tu prends lapeine de le lire , tu constates que l'auteur déplore les mêmes maux qu'à notre époque ... exactement les mêmes .

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
avatar
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27653
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Blanc-Mesnil : le DJ passé à tabac le soir de la Saint-Sylvestre est mort

Message  Jeanclaude le Ven 7 Jan - 7:19

OK ! je suis de mauvaise foi !

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 70
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Blanc-Mesnil : le DJ passé à tabac le soir de la Saint-Sylvestre est mort

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum