Les patrons du CAC 40 ont été payés 14% de moins en 2009

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les patrons du CAC 40 ont été payés 14% de moins en 2009

Message  livaste le Mer 15 Déc - 0:53

Les patrons du CAC 40 ont été payés 14% de moins en 2009


Par Marine Rabreau

14/12/2010 | Mise à jour : 14:41

Un patron exécutif du CAC 40 a gagné en moyenne 3,1 millions d'euros en 2009, soit 211 fois le Smic, selon les données livrées ce mardi par le cabinet Proxinvest. Carlos Ghosn, qui a perçu plus de 8 millions d'euros, est montré du doigt.

Comme chaque année, Proxinvest publie ses chiffres, très attendus, sur la rémunération des dirigeants des grandes entreprises françaises. Des données qui soulèvent toujours des débats sur la valeur du travail : en moyenne, les patrons (présidents exécutifs) du CAC 40 ont perçu une rémunération globale (salaires fixes et variables, stock-options et actions) qui s'élève en 2009 de quelque 3,1 millions d'euros. «C'est 211 fois le Smic», compare Pierre-Henri Leroy, le directeur général du cabinet. Sur le SBF 120 (l'indice de la Bourse de Paris qui compte les 120 principales sociétés cotées), la moyenne atteint 2,1 millions d'euros.



L'étude de Proxinvest souligne que pour les premiers dirigeants du CAC 40, la rémunération totale moyenne baisse de 14% (-20% à échantillon constant) avec une médiane stable, ceci après deux années de baisse moyenne plus fortes, de 25% en 2008 et 17% en 2007, tandis que les autres dirigeants du SBF 120 ont vu, eux, leur rémunération s'éroder de 14% en 2009 après déjà 17% de recul en 2008. «Cela témoigne d'une certaine exemplarité de ces patrons», commente Pierre-Henri Leroy.

D'où vient ce nouveau repli ? C'est principalement la part actionnariale qui pèse : la dotation d'options et d'actions gratuites s'est réduite en moyenne de 46%. La part salariale fixe, variable et «accessoire» dans le total perçu par les présidents exécutifs se renforce donc encore pour le CAC 40 : de 54% en 2007 à 6% en 2008 puis 76% pour 2009, et pour le SBF 120 (hors CAC 40) de 56% en 2007 à 64% en 2008 puis 72% en 2009.

Carlos Ghosn dans le collimateur

Carlos Ghosn, PDG de Renault a touché plus de 8 millions d'euros.
Les équipes de Proxinvest continuent de fustiger le retard de la France en matière de gouvernance d'entreprise : alors que tous les pays, dont les États-Unis, le Royaume-Unis, les Pays-Bas et la Suisse, ont, soit par la loi soit par le code de bonne gouvernance, adopté le principe de mise au vote annuel de la politique de rémunération, la France se refuse à la soumettre à l'approbation de l'Assemblée générale. «Le rejet en 2009 par les conseils d'administration de Total, Sanofi-Aventis, Capgemini, et cette année de Société Générale, de résolutions externes de très grands actionnaires demeure à nos yeux une violation de la loi et de la hiérarchie normale des contrôles», s'insurge Proxinvest.


Le cabinet met en avant deux dossiers qui illustrent ces mauvaises conduites : celui de la Société Générale, dont les retraites et indemnités de départ des dirigeants, et au premier chef le PDG Frédéric Oudéa, «auront été silencieusement mais fortement critiquées».

Le second dossier, à peine entendu, fut celui de Renault qui a tardivement avoué, en juin 2010, la rémunération complémentaire considérable de son président, Carlos Ghosn, chez Nissan Motors - environ 8 millions d'euros - alors que le rapport Renault n'avouait que 1,2 million d'euros.

Un repli de 27% des rémunérations hors CAC 40
L'Observatoire ATH a révélé lundi d'autres chiffres sur la rémunération des équipes dirigeantes. Selon Pierre Godet, le président de l'Observatoire de l'information financière, la rémunération globale des dirigeants des sociétés cotées sur le compartiment A de la Bourse de Paris a plongé de 27% en 2009 par rapport à 2008, à 981.000 euros. La baisse se tasse à 9% pour ceux du compartiment B et à 2% pour ceux du C.



«Au milieu d'un foisonnement de textes et de règlements, s'élabore progressivement un ensemble de bonnes pratiques qui vont incontestablement dans le sens d'une transparence croissante des rémunérations», constate le responsable. Les dirigeants, dans un grand nombre de cas, «savent dissocier leur intérêt personnel de l'intérêt collectif de l'entreprise, qui se traduit par une baisse significative de leur rémunération.»

En tout, 164 sociétés et plus de 400 dirigeants ont été sondés.

Les pauvres ...

Dommage , il me reste peu de chèques et il me faut les conserver en cette période d'achats , mais sûr , j'aurais certainement fait un geste !!! Surprised
Je réfléchis à la possibilité d'initier un patronthon sur le net !!!!( je sais que vous êtes tous prêts à participer ) Razz Razz

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
avatar
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27487
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les patrons du CAC 40 ont été payés 14% de moins en 2009

Message  Jeanclaude le Mer 15 Déc - 9:26

livaste a écrit:

Les patrons du CAC 40 ont été payés 14% de moins en 2009

Les pauvres ...
Je réfléchis à la possibilité d'initier un patronthon sur le net !!!!( je sais que vous êtes tous prêts à participer .... cela est beaucoup moins certain ! Very Happy ) Razz Razz

Evite de trop penser s'il te plaît ... ou pense à ce que doivent être leurs revenus amputés de 14% et tu auras le coeur généreux très vite rassuré !

Sinon l'association est prête à étudier leurs dossiers financiers pour une éventuelle aide alimentaire !

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 70
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les patrons du CAC 40 ont été payés 14% de moins en 2009

Message  livaste le Mer 15 Déc - 9:39

les grands patrons seront reconnaissants à ton association Jean Claude ! Razz
Quand ils auront retrouvé leur pouvoir d'achat , ils penseront à vous filer une piécette !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
avatar
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27487
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les patrons du CAC 40 ont été payés 14% de moins en 2009

Message  Jeanclaude le Mer 15 Déc - 9:44

livaste a écrit:les grands patrons seront reconnaissants à ton association Jean Claude ! Razz
Quand ils auront retrouvé leur pouvoir d'achat , ils penseront à vous filer une piécette !

Pour le moment, comme bon nombre de citoyens, nous sommes beaucoup plus souvent critiqués qu'encouragés ! Aider un étranger ( même en situation régulière ) n'est pas chose courante en France et est très mal considérée par la classe " dominante" !

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 70
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les patrons du CAC 40 ont été payés 14% de moins en 2009

Message  Jeanclaude le Mer 15 Déc - 13:45

Entre les salaires des petits et grands patrons, 569 smic d'écart

Par David Servenay | Rue89 | 15/12/2010 | 11H10

Les petits patrons français vont-ils un jour se révolter ? Au vu des classements de fin d'année sur la rémunération des PDG, ils auraient de quoi. Entre les stars du CAC 40 qui émargent à plus de 200 fois le smic, et les gagne-petit des PME, le fossé est immense, comme le constate la CGPME et le cabinet Proxinvest, qui appuient leurs évaluations sur les chiffres 2008 de l'Insee, les documents boursiers du CAC 40 et du SBF 120, premières capitalisations boursières françaises.

Ainsi :

- Carlos Ghosn, PDG de Renault-Nissan, gagne 9 240 809 euros annuels, soit 572 smic par mois (à 1 344 euros brut par mois) ;

- Nordine Hachémi, PDG de Séchilienne-Sidec, gagne 4 322 210 euros annuels, soit 267 smic par mois ;

- Robert Dupont, PDG d'une PME de moins de vingt salariés, gagne 48 000 euros annuels soit trois smic par mois.

La France en retard sur les questions de gouvernance

Depuis la financiarisation de l'économie au tournant des années 2000, les grands patrons français vivent sur un (très) grand pied. Juste derrière les Américains, mais loin devant tous leurs voisins européens. Le cabinet Proxinvest, peu suspect de CGTite aiguë, dresse le constat que les grands patrons n'ont pas tiré en 2009 :

« Etrangement, la France, qui était il y a quelques années encore en avance sur les questions de gouvernance, est restée à l'écart du débat concernant le vote annuel des actionnaires sur la politique de rémunération, vote aussi appelé “Say on Pay”, généralisé au Royaume-Uni, aux Pays-Bas et en Suisse, adopté en 2009 en Allemagne et enfin en 2010 en Belgique et aux Etats-Unis. […] »

Bien sûr, en présentant le bilan 2010 de l'application du code Afep-Medef, Maurice Lévy et Laurence Parisot se sont félicités des progrès accomplis. Il est vrai que la rémunération globale des patrons du CAC 40 a plutôt baissé ces trois dernières années. A cause de l'effondrement du cours des actions, la « part actionnariale » de cette rémunération a chuté de 46%. La « part salariale », elle, a grimpé l'an dernier de 5%.

La pente est aussi forte que rapide

Jusqu'à 50 salariés, les entreprises semblent gérer « normalement » les écarts de salaires. Que Robert Dupont gagne trois fois le smic, donc à peu près deux fois le salaire moyen de ses employés, paraît justifié au regard des responsabilités exercées.

Ainsi, en 2008, le salaire moyen des dirigeants d'entreprise atteint 61 300 euros, soit 5 108 euros mensuels. Mais c'est une moyenne. En réalité, la pente est aussi forte que rapide :

- de 20 à 49 salariés, le salaire du patron s'élève à 6 733 euros ;
- après 50 salariés, cela monte à 10 942 euros ;
- au-delà de 250 salariés, on arrive à une moyenne de 17 475 euros mensuels.

Et ainsi de suite… jusqu'au sommet du CAC 40. Où l'opacité règne encore dans le flou entretenu par les conseils d'administration. Proxinvest résume cela d'un sévère : « La transparence progresse, mais la responsabilité régresse. » Le cabinet relève trois points noirs :

1.La France ne soumet pas les rémunérations des dirigeants à l'approbation de l'assemblée des actionnaires et encore moins celles des présidents non exécutifs.
2.Idem pour l'absence d'informations sur les retraites chapeau, qui échappent au contrôle des actionnaires. Le patron de Publicis et de l'Afep, Maurice Lévy, en sait quelque chose.
3.Enfin, des critères de performance, qui définissent la part variable des rémunérations, ne sont pas du tout lisibles, voire simplement pas communiqués

http://eco.rue89.com/2010/12/15/entre-les-salaires-des-petits-et-grands-patrons-569-smic-decart-180822


Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 70
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les patrons du CAC 40 ont été payés 14% de moins en 2009

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum