L'UMP sonne l'alarme contre le " danger " du FN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'UMP sonne l'alarme contre le " danger " du FN

Message  Jeanclaude le Lun 13 Déc - 18:07

L'UMP sonne l'alarme contre le " danger " du FN

Confronté au gain d'influence de Marine Le Pen, Jean-François Copé a évoqué samedi lors du conseil national de l'UMP un " scénario catastrophe ", suggérant une alliance objective entre la gauche et l'extrême droite.

" Je considère que nous sommes en danger du point de vue électoral. " Pour son premier conseil national à la tête de l'UMP, Jean-François Copé n'y est pas allé par quatre chemins, samedi.

Désireux de mobiliser les troupes et de tourner la page des divisions internes qui ont suivi le remaniement gouvernemental, il a même été le premier dirigeant de la majorité à évoquer publiquement " un scénario catastrophe " pour 2012. Cela consisterait à " voir d'un côté une montée de l'extrême droite et de l'autre un PS capable de tout faire pour arriver au pouvoir ". Le député-maire de Meaux n'a pas voulu parler explicitement du risque d'un " 21 avril à l'envers ", mais c'est tout comme.

La montée de Marine Le Pen inquiète la majorité.

Le dernier baromètre Ipsos-" Le Point " la crédite de 27 % d'opinions favorables - le meilleur score enregistré par un leader du FN -et elle recueille 17 % d'intentions de vote dans un sondage BVA-Canal+.

Lors de son passage à " A vous de juger ", jeudi soir sur France 2, la fille du fondateur du Front national a également attiré plus de téléspectateurs que François Fillon et Martine Aubry.

En pleine campagne interne pour la conquête du parti d'extrême droite, Marine Le Pen a mis ses pas dans ceux de son père, vendredi soir sur les terres lyonnaises de son rival Bruno Gollnish, en établissant un parallèle entre l'Occupation et " les prières de rue des musulmans ".

Ce qui a permis à Jean-François Copé de dénoncer le lendemain : " Marine Le Pen, c'est son père ! C'est exactement la même personnalité, les mêmes techniques, les mêmes amalgames. " Façon de récuser toute réalité à la " dédiabolisation " du FN tentée jusque-là par Marine Le Pen.

Comme la dénonciation ne suffit pas, le secrétaire général de l'UMP a souhaité que la droite revienne " à fond " sur " ses fondamentaux " et qu'elle " reprenne le débat nécessaire sur l'identité nationale ". " Ce débat doit être permanent et transversal ", dit-on à l'Elysée pour expliquer qu'il y a tout juste un mois, Nicolas Sarkozy avait pourtant décidé de supprimer le ministère du même nom.

Le retour de l' " assimilation "

Jean-François Copé avait validé le contenu de son discours vendredi soir avec le chef de l'Etat et François Fillon. Le Premier ministre, qui l'a emporté samedi à l'applaudimètre, a, lui, réservé l'essentiel de ses attaques à la gauche.

Mais il a aussi exhumé une expression - " l'assimilation des immigrés " - que la droite avait perdu l'habitude d'utiliser. Henri Guaino, le conseiller spécial du président, a fait de même dans une interview au " Monde ". " Quand la République revendiquait l'assimilation, il n'y avait pas de problème. Ce terme a été injustement voué aux gémonies ", assure-t-on à Matignon.

Cette course avec le Front national ne fait cependant pas l'unanimité au sein de l'UMP.

" Il ne faut pas que cela devienne le credo principal du parti car nous n'avons pas collectivement intérêt à replacer le FN au centre du débat ", glisse Benoist Apparu, le secrétaire d'Etat au Logement, même s'il veut bien envisager " une répartition des rôles ". Le secrétaire général de l'UMP a endossé le sien sans s'embarrasser de nuances.
Alors que la qualification du Front national au second tour de la présidentielle de 2002 s'était faite au détriment du PS et que la gauche reste morcelée, Jean-François Copé assure que, " si le FN monte trop fort, cela fait passer la gauche ". Il évoque du coup " une collusion des deux ", " des fils qui se touchent ", suggérant que la gauche et l'extrême droite sont des alliés objectifs. Par volonté de discréditer les deux à la fois.

ELSA FREYSSENET, Les Echos

13/12/10 | 07:00 |

http://www.lesechos.fr/economie-politique/politique/actu/020998495503-l-ump-sonne-l-alarme-contre-le-danger-du-fn.htm

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 70
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'UMP sonne l'alarme contre le " danger " du FN

Message  patriote reformiste le Mer 15 Déc - 12:35

Les arguments de M. Copé sont de vieux clichés....D'une part, il dénonce sans pouvoir d'ailleurs le prouver, une illusoire alliance existant entre l'extrême gauche et les nationaux et d'autre part en appelle à amplifier l'enfumage et la supercherie électoraliste en vue de tromper les français.

Effectivement les "fondamentaux" de l'UMP en matière sécuritaire, migratoire, economiques, sociaux......sont très différents de ceux que les nationaux developpent, par conséquent, cette stratégie ne fonctionnera pas à nouveau.

patriote reformiste
Conseiller général
Conseiller général

Masculin Nombre de messages : 2395
Age : 36
Date d'inscription : 15/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum