Au FN , tout va très bien , madame la marquise , tout va très bien , tout va très bien ....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Au FN , tout va très bien , madame la marquise , tout va très bien , tout va très bien ....

Message  livaste le Mer 24 Nov - 23:38

4 novembre 2010
FN: Un proche de Gollnisch évincé des cantonales

Jean-Marie Le Pen a demandé à Frédéric Boccaletti, secrétaire régional FN de Provence-Alpes-Côte d’Azur (et secrétaire départemental du Var), de suspendre Amaury Navarranne, un proche de Bruno Gollnisch, de ses responsabilités départementales et de lui retirer son investiture pour les prochaines élections cantonales de mars 2011.

M. Navarranne, 25 ans, est un “pilier” de l’équipe Gollnisch et un jeune cadre frontiste. Ce serait lui qui aurait eu l’idée de la fameuse affiche “non à l’islamisme” , utilisée par M. Le Pen lors des régionales en PACA. C’est surtout le coordinateur national des Jeunes avec Gollnisch.

Il est souvent présent lors des déplacements d’importance de son candidat : il était à Loupiac (Gironde) le 2 octobre et à Villepreux (Yvelines), le 13 novembre. On lui reproche justement l’une de ses interventions à Villepreux, visible sur le Net: M. Navarranne y qualifie de “répression scandaleuse” l’exclusion du FN d’Edouard Le Bourgeois, pour des propos tenus sur le site des Jeunes avec Gollnisch , qu’il anime. Problème: cette sanction a été prise par la commission de discipline présidée par… Jean-Marie Le Pen. La contester équivaut à un crime de lèse-majesté.

“M. Navarranne a attaqué vivement la décision de la commission de discipline, a confié Jean-Marie Le Pen à “Droites extrêmes”. Il y a une incompatibilité avec des responsabilités, mêmes départementales.” Et le président du FN de qualifier la sanction d‘”indulgente”. En effet, M. Navarranne ne sera pas renvoyé devant la commission de discipline du Front. “Il a reçu un avertissement, c’est une mesure d’indulgence que l’on prend pour les très jeunes qui font des bêtises”, a ironisé M. Le Pen. “C’est peut être une erreur de mon ami Bruno [Gollnisch] que de confier des responsabilités très importantes à des jeunes gens”, a-t-il ajouté.

“Intransigeants”

Le leader de 82 ans nie, en tout cas, que cette sanction ait à voir avec la campagne interne et le soutien de M. Navarranne à Bruno Gollnisch. Au contraire, pour lui, “le fait d’être en faveur de Bruno Gollnisch n’est pas un sauf-conduit pour faire n’importe quoi”.

Du côté de Frédéric Boccaletti, même son de cloche. Tout en assurant M. Navarranne de “toute son amitié” et de “tout son respect”, ce mariniste, passé par le MNR, et ancien directeur de la campagne de Jean-Marie Le Pen aux régionales de 2010, affirme que le jeune responsable frontiste “ne respecte pas la discipline”. “Depuis quelques semaines, il est devenu incontrôlable. Je ne fais pas de chasse aux sorcières, avec un proche de Marine, cela aurait été la même chose”, assure M. Boccaletti qui affirme que, même si la décision ne vient pas de lui, il l’“assume pleinement”.

Il ajoute: “Quand on s’attaque aux instances dirigeantes du mouvement et à Jean-Marie Le Pen, on est intransigeants. Il a dépassé toutes les limites.” Il faut savoir que, depuis quelques semaines, MM. Boccaletti et Navarranne, tous les deux varois, s’invectivent par communiqués interposés. Et la tension monte quelque peu en PACA, cette région phare du FN où le choix entre Marine Le Pen et Bruno Gollnisch n’est pas encore tranché parmi les militants.
Contacté par “Droites extrêmes”, Amaury Navarranne n’a pas souhaité s’exprimer.


Puisqu'on vous dit qu'il n'y a pas de guerre de succession , tout baigne !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
avatar
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27701
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au FN , tout va très bien , madame la marquise , tout va très bien , tout va très bien ....

Message  livaste le Sam 27 Nov - 16:20

Les soutiens embarrassants de Bruno Gollnisch
La campagne pour la présidence du FN se durcit.

Il est des soutiens dont on se passerait bien. Bruno Gollnisch en fait l’expérience dans le cadre de la campagne interne qui l’oppose à Marine Le Pen pour la présidence du Front national. Si l’actuel vice-président du FN ne manque pas une occasion d’affirmer son respect de l’adversaire, certains de ses partisans parmi les plus radicaux ne prennent pas de gants avec la fille du vieux chef. Jusqu’à forcer leur champion à de délicates prises de distance.

Premier parmi ces "faux amis", Jérôme Bourbon, directeur de la rédaction de Rivarol, titre historique de la droite nationaliste. A la tête de ce journal à faible tirage, il en a accentué la ligne antisémite et homophobe, sur fond de traditionalisme catholique intransigeant. Adversaire déclaré de Marine Le Pen, Bourbon la fustige à longueur de colonnes, raillant une "gourgandine sans foi ni loi, sans doctrine, sans idéal", éreintant son entourage "d’arrivistes, de décadents, de médiocres et de clubbers". D’autres proches de Marine Le Pen se plaignent d’attaques du même type sur Internet.

L’un comme l’autre affirment vouloir travailler ensemble
Présenté comme le gardien des fondamentaux, Gollnisch a davantage les faveurs de ce public. Un soutien à double tranchant: ces outrances, marginales mais retentissantes, rejaillissent sur sa campagne. Dans un communiqué intitulé "Raison garder", fin octobre, le candidat a d’ailleurs dû condamner "ces excès [qu’il n’a] pas suscité, y compris lorsqu’ils émanent de personnes soutenant [sa] candidature". Dans son équipe de campagne, on assure qu’il n’a aucun contact avec Jérôme Bourbon.

Autre point délicat pour le numéro 2 du FN : un certain nombre de ces partisans radicaux sont extérieurs au parti. Outre Rivarol, on les trouve par exemple à l’Œuvre française, groupuscule d’inspiration pétainiste, ou au Parti de la France de Carl Lang, ex-FN en délicatesse avec les Le Pen père et fille. Là encore, Gollnisch a dû se défendre d’être le "candidat de la dissidence". Ces incidents pourraient-ils nuire aux relations entre les deux adversaires? L’un comme l’autre affirment vouloir travailler ensemble après le scrutin. Les "marinistes" ne se privent cependant pas d’exploiter ces débords, exhortant Gollnisch à les condamner plus fermement.


Dominique Albertini - Le Journal du Dimanche

Tout va très bien ....

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
avatar
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27701
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au FN , tout va très bien , madame la marquise , tout va très bien , tout va très bien ....

Message  livaste le Jeu 2 Déc - 0:05

Le "niet" de Marine Le Pen
Noémie Taylor 01/12/10 à 19h09
Bruno Gollnisch propose à Marine Le Pen un « ticket », en se partageant les rôles. Le clan Le Pen -père et fille- répond par un non catégorique.

En digne héritière de son père, Marine Le Pen n'est pas prête à partager le pouvoir. Autant dire que l'hypothèse d'un « ticket » Gollnisch-Le Pen – à lui la présidence du parti, à elle la candidature à la présidentielle - n'a aucune chance de se concrétiser. Pas question pour elle de saisir la main que lui tend Bruno Gollnisch! Celle qui la grande favorite du scrutin du 16 janvier prochain, et qui devrait donc succéder à son père, refuse combinaisons et marchandages : « L'efficacité politique, tonne-t-elle, commande que le chef du parti soit aussi le candidat à la présidentielle: dans l'histoire politique, cela s'est toujours vérifié. Faire le contraire, ce serait aller dans le mur ! ».

« Le FN, ce n'est pas un club de boules ! »

La proposition de Gollnisch, c'est d'ailleurs, pour elle, un aveu de faiblesse : « Il est dans le repli. Il sent bien qu'il n'est pas en position de force. Il cherche à sauver les meubles. Mais on n'est pas là pour distribuer des places ! Le FN, ce n'est pas un club de boules ! ». « Je ne revendique rien, mais je n'exclus rien », se défend Gollnisch. Il dit avoir comme seule « priorité » la présidence du parti. « Pour 2012, ajoute-t-il, je me prononcerai probablement après les cantonales de mars 2011, qui seront un indicateur pour évaluer la popularité de chacun... ». Pour l'heure, il admet qu'il est « peut-être » moins bien placé que sa rivale, mais en impute la « faute » au « déficit médiatique » dont il s'estime « victime ».

« Toujours être au devant de ses troupes, c'est ma devise, martèle Marine Le Pen, qui paraît quais-assurée de sa victoire finale assure-t-elle. C'est comme ça que m'a élevée Jean-Marie Le Pen ! » La fille du leader frontiste soupçonne en réalité Gollnisch de ne pas avoire vraiment « envie d'y aller ». « Je ne suis pas timoré, se défend l'intéréssé. Vous savez, la prudence paie toujours... ».

Ah ,qu'en termes galants ces choses là sont mises !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
avatar
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27701
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au FN , tout va très bien , madame la marquise , tout va très bien , tout va très bien ....

Message  patriote reformiste le Jeu 2 Déc - 13:05

Rien d'extraordinaire.....EN dehors du Congrès de designation, la vie du mouvement se poursuit. Il prépare les cantonales.

Relier systèmatiquement les decisions d'investitures au Congrès revient à nier l'importance de la vie des fédérations, que ce soit en vue des cantonales ou en vue du fonctionnement interne.

Cela étant, je dois reconnaître que ces decisions prises en période de pre Congrès laisse planer et alimente la chronique des tensions dont le mouvement n'aurait pas nécessairement besoin pour réussir son ancrage territorial.

patriote reformiste
Conseiller général
Conseiller général

Masculin Nombre de messages : 2395
Age : 36
Date d'inscription : 15/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au FN , tout va très bien , madame la marquise , tout va très bien , tout va très bien ....

Message  livaste le Jeu 2 Déc - 14:22

oui , je pense que votre congré ne va pas non plus être de tout repos !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
avatar
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27701
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au FN , tout va très bien , madame la marquise , tout va très bien , tout va très bien ....

Message  patriote reformiste le Ven 3 Déc - 12:11

C'est certain...Notre Congrès aura pour objectif de designer notre futur President qui sera en charge de consolider ou reconstruire notre unité et élaborer notre plate forme stratégique, programmatique que les nationaux auront besoin en vue de la prochaine présidentielle.

Cela demandera du courage, du travail, de la formation, mais aussi du réalisme dans l'expression de nos positions...LEs français nous attendent, il faudra faire preuve de responsabilité, de hauteur..

patriote reformiste
Conseiller général
Conseiller général

Masculin Nombre de messages : 2395
Age : 36
Date d'inscription : 15/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au FN , tout va très bien , madame la marquise , tout va très bien , tout va très bien ....

Message  livaste le Ven 3 Déc - 13:33

Et si le duel Le Pen-Gollnisch affaiblissait le FN ?
Philippe Cohen - Marianne | Lundi 29 Novembre 2010 à 05:01 |


Il flotte un parfum d'inquiétude, si ce n'est d'incertitude, sur la fin d'une campagne trop longue pour ne pas laisser des traces dans les deux camps. Marine Le Pen n'aurait-elle pas mieux fait de laisser le FN à Gollinsch et de se concentrer sur 2012 ? Explications.



Marine Le Pen tire la langue. Que la campagne est longue ! Voilà maintenant cinq mois que les deux prétendants à la succession de Jean-Marie Le Pen, elle-même et Bruno Gollnisch, parcourent la France en tous sens. Bruno Golllnisch affiche 60 réunions* au compteur, de Bruxelles à Marseille et de Perpignan à Caen en passant par Lay-les-Roses. Marine Le Pen dépasse la cinquantaine, mais elle dispose d'autres orateurs qui tournent pour elle, comme l'avocat Wallerand Saint-Just, sans parler de Jean-Marie Le Pen, son atoût-maître dans cette campagne.

Drôle de spectacle que nous offre, en cet automne, la France partidaire : tandis que la désignation du champion socialiste donne l'impression de s'organiser entre trois ou quatre grands électeurs, que les Verts, le Modem, le NPA et le Front de Gauche vivent quasiment sous le régime du candidat unique - le Front National, dont la réputation n'est pas exactement démocratique, s'offre, lui, une campagne acharnée de six mois. Un drôle de supplice pour des militants biberonnés dans le culte du chef et durement traumatisés par le funeste précédent de la scission mégrétiste. Deux chefs, deux partis, leur avaient alors soufflé les ventes de l'histoire.

Les deux candidats protestent, bien sûr, contre cette interprétation. Ils seraient d'accord sur l'essentiel : la préférence nationale contre l'immigration, le protectionnisme contre la mondialisation, la sortie de l'euro contre les marchés financiers.
Dès lors, il n'y aurait guère entre eux qu'une différence de sensibilité. Bruno Gollnisch affirme vouloir, comme le père de Marine Le Pen, rassembler la droite nationale. Marine Le Pen, elle, espère à demi-mots extirper le Front National du corner de l'extrême droite et ancrer réellement ce parti dans un espace politique qui ne soit ni de droite ni de gauche. En somme, dans son esprit, Gollnisch incarne un courant national-catholique tandis qu'elle se verrait bien créer une sorte de national-populisme à la française.

Oui mais voilà, la campagne, à force de s'étirer, n'a pas que des effets positifs pour le Front National. D'abord, les esprits s'échauffent comme ils sont si souvent prompts à le faire dans les milieux de l'extrême droite. Et quoique Bruno Gollnisch s'en défende, affirmant que les militants des deux camps se respectent entre eux, les dérapages sont fréquents. Ils viennent souvent de l'extérieur du Front National de Rivarol ou Minute, où les partisans de Bruno Gollnisch ont davantage les coudées franches et en profitent pour attiser des haines recuites. Après avoir été stigmatisée pour son entourage trop « sémitique » au goût de certains, Marine Le Pen a ainsi été traitée de « Carla Bruni de la droite nationale », voire de « démon » par Jérome Bourbon. Côté « marinistes », on signale aimablement que l'attachée de presse de Bruno Gollnisch, Anne-Cécile Foubert est la fille du directeur de la publication de Minute, comme pour montrer que le « népotisme » n'est pas forcément où l'on croit....
En tout cas, les excès caricaturaux des anti-marinistes les plus radicaux ont poussé certains Gollnischiens - y compris un faurrissonien révisionniste assumé ! - à quitter l'hebdomadaire devenu nationaliste révolutionnaire. Les diatribes contre Marine Le Pen s'étalent souvent sur Internet où la floraison de blogs et de sites nationalistes révolutionnaires leur offrent un accueil chaleureux.

Parfois l'argumentaire prend une forme plus dogmatique, mais pas moins inquiétante. Ainsi peut-on lire, sur un site gollnischien, un certain Jean affirmer qu'une conception différente de la république partage les deux candidats : tandis que Gollnisch défendrait une République assise sur la famille, son adversaire la fait reposer sur l'individu. Comme les Européistes et les mondialistes, ajoute l'impétrant.

« Marine Le Pen candidate des médias » est le premier argument des Gollnischiens dans et hors parti. Les portraits, de plus en plus glamour s, se multiplient en effet dans la presse et on ne compte pas moins de quatre projets de biographie sur l'impétrante dans l'édition (dont celui de Caroline Fourest). Cette percée médiatique est censée être suspecte aux yeux d'une partie de la base FN. Du coup, cette rhétorique anti-médias est particulièrement développée sur le site Les jeunes avec Gollnisch où l'on comptabilise avec gourmandise les différences de médiatisation entre les deux postulants :« Il semblerait que plus les médias aident Marine Le Pen, plus les adhérents du Front national se détournent d’elle et se portent en faveur de Bruno Gollnisch. » Avec image à l'appui :


Les Gollnischiens ont-ils raison d'espérer ? C'est difficile à dire tant la confrontation interne est organisée à l'abri des regards indiscrets. Aucun débat contradictoire n'est organisé. Et le nombre d'adhérents du Front National est certes mieux gardé que les compte-rendus d'audience de l'affaire Bettencourt, même si en interne, Marine Le Pen s'est réjouie d'une vague d'un millier d'adhérents en une semaine dont 300 renouvellements, ce qui tendrait à montrer, selon elle, que la campagne ne nuit pas tant que ça à la prospérité de l'organisation.

Si la détestation des médias se porte bien à la base du Front National, on peut cependant penser que ses cadres les plus influents seront sensibles au fait que les performances médiatiques de Marine Le Pen peuvent garantir plus d'élus et de postes que la raideur légendaire de son challenger. Le responsable d'un institut de sondage songeant sérieusement à tester les deux hypothèses de candidature, il se pourrait même que nous soyons fixés sur ce point assez rapidement.

Enfin, et c'est sans doute le plus important : les militants frontistes sont prévenus de ce que l'élection de Bruno Gollnisch aurait toutes les chances de se traduire par une scission, Marine Le Pen n'ayant ni l'envie ni le tempérament d'agir sous la coupe de son rival et d'accueillir avec le sourire les Carl Lang et autres dirigeants du Parti de la France dont l'un d'entre eux, l'imprimeur Fernand Le Rachinel, est d'ailleurs en procès avec le Front National.

A l'inverse, une victoire trop éclatante de Marine Le Pen risquerait d'humilier son adversaire et ses partisans dans un parti déjà très affaibli sur le plan militant et financier. On sait aussi que certains amis extérieurs au FN de Bruno Gollnisch, regroupés dans une sorte d'improbable Front national bis rêvent d'en faire leur chef de file en 2012. L'avisé universitaire lyonnais est trop prudent pour les écouter, mais une fin de partie trop tendue peut l'amener là où, de toute évidence, il ne souhaite pas se rendre...

En tout cas, les bénéfices du duel Gollnisch-Le Pen n'apparaissent guère évidents pour le Front National. Outre le traumatisme de la scission mégrétiste et l'étrangeté d'un débat forcément cantonné dans un affrontement de personnalités puisque la discussion de fond est récusée, cette longue campagne a pour effet de replier le Front National sur lui-même. Alors que la polémique sur Frédéric Mitterrand lui avait permis de revenir sur la scène médiatique, on ne parle plus guère de lui en dehors même de cette campagne. Si bien que le score du candidat FN dans les sondages a tendance à se tasser légèrement.

Pourquoi donc avoir organisé une confrontation aussi risquée qui peut desservir les uns comme les autres ? Bruno Gollnisch avoue qu'il se serait contenté de son côté, d'une répartition des rôles intelligente, offrant à Marine Le Pen, bête médiatique reconnue même par ses adversaires, la candidature en 2012 tandis qu'il aurait obtenu la tête du Front National. Las, son adversaire, en quête d'une légitimité qu'elle a eu du mal à gagner en tant que « fille de », n'a pas voulu d'un tel Yalta. Il lui faut maintenant assumer les risques et les incertitudes d'une bataille qui n'est pas si confortable. Ainsi sa campagne pour la peine de mort contre les trafiquants de drogue visait-elle sans doute à rassurer les plus traditionnels des militants du Front. Elle risque de brouiller l'image de « Marine la moderne » et de déconcerter ses adversaires mais aussi ses partisans et les journalistes qu'elle a jusqu'alors séduits. On comprend pourquoi Marine Le Pen compte les jours qui la séparent de la fin d'une campagne devenue à risques.

*Sur la fois des dires de Bruno Gollnisch lui-même, nous avions donné, dans notre première version, le chiffre de 80 déplacements. En réalité, le challenger de Marine Le Pen a reconnu lui-même s'être un peu laissé emporté par son enthousiasme et a rectifié le chiffre à la baisse.
Article actualisé à 12heures

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
avatar
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27701
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au FN , tout va très bien , madame la marquise , tout va très bien , tout va très bien ....

Message  patriote reformiste le Sam 4 Déc - 13:45

Ces propos sont les interprétations d'un journalistes mais ne reflètent nullement l'ambiance des réunions où "marinistes" et "gollnischiens", revendiqués ou non se cotoient en tentant, precisément de se faire leur opinion, de convaincre les indécis mais où le souci, au lendemain du Congrès, de participer au necessaire travail d'élaboration d'un projet de renouveau ensemble caractérise ces manifestations.

Mais bon, je peux comprendre que cette campagne alimente les espoirs de nombre de detracteurs du FN qui, s'l venait à connaître une scission, ne serait plus aussi inquiètant pour le système en vue de la présidentielle !

patriote reformiste
Conseiller général
Conseiller général

Masculin Nombre de messages : 2395
Age : 36
Date d'inscription : 15/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au FN , tout va très bien , madame la marquise , tout va très bien , tout va très bien ....

Message  livaste le Sam 4 Déc - 14:17

Tu ne fais pas la fine gueule quand il s'agit de balancer les interprétations des journalistes sur les autres partis , pas plus que tu ne prends des gants pour supposer ce qui se passe dans les autres partis !
Cela peut te déplaire , mais c'est un forum ouvert à toutes les opinions , et non un forum frontiste où il faut , pour ne pas être banni , chanter les louanges de leaders charismatiques et divins du fn !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
avatar
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27701
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au FN , tout va très bien , madame la marquise , tout va très bien , tout va très bien ....

Message  patriote reformiste le Dim 5 Déc - 9:18

D'une part, je ne chante pas les louanges et d'autres part si le forum était aussi ouvert que ce tu le prétends, les opposants à l'UMP ne seraient pas regulièrement victime de bannissement temporaires.

Concernant la formation nationale, je n'ai jamais nié les tensions et j'ai même eu l'occasion de déplorer les excès de certains qui en oublient l'enjeu et l'intérêt supérieur....Ce n'est pas le cas de tous ici !

patriote reformiste
Conseiller général
Conseiller général

Masculin Nombre de messages : 2395
Age : 36
Date d'inscription : 15/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au FN , tout va très bien , madame la marquise , tout va très bien , tout va très bien ....

Message  Invité le Dim 5 Déc - 15:49

patriote reformiste a écrit:D'une part, je ne chante pas les louanges et d'autres part si le forum était aussi ouvert que ce tu le prétends, les opposants à l'UMP ne seraient pas regulièrement victime de bannissement temporaires.

Concernant la formation nationale, je n'ai jamais nié les tensions et j'ai même eu l'occasion de déplorer les excès de certains qui en oublient l'enjeu et l'intérêt supérieur....Ce n'est pas le cas de tous ici !
sache qu'on banni par rapport à des comportements détestables et en aucun cas à cause d'opinions différentes ! il y a un lien pour autant que nous constatons à chaque fois ....les vrai détestables sont très souvent frontistes voir encore plus extrèmistes .... ! Suspect

sinon, des tentions entre membres d'un même parti c'est normal ! je ne vois pas ce qu'il y a à regretter sinon, ça voudrait dire que vous souhaiteriez une bonne vieille dictature qui ordonne un "chef" pendant que les "membres" ferment leur gueule sans avoir le droit de l'ouvrir ! Suspect serait-ce ce que tu souhaiterai au fond de toi Patriote ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au FN , tout va très bien , madame la marquise , tout va très bien , tout va très bien ....

Message  livaste le Dim 5 Déc - 15:52

Tout le monde est témoin qu'il n'y a pas de bannissement , sauf cas extrême de manquement aux règles les plus élémentaires de tout forum , comme par exemple foutre la merde en balançant des captures d'écran d'une partie privée , ou en balançant sous forme de délation sans doute , des mp privés !

Qu'on me prouve que nous pouvons allez nous exprimer aussi librement sur un quelconque forum d'extrême droite où nous irions , tous en choeur , balancer des contre vérités sur le pen et sa famille !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
avatar
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27701
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au FN , tout va très bien , madame la marquise , tout va très bien , tout va très bien ....

Message  livaste le Mer 5 Jan - 13:30

Jean-Marine
| 05.01.11 | 13h28





Une bataille au couteau s'est engagée au Front national pour désigner le successeur de Jean-Marie Le Pen. Les adhérents du parti sont invités à départager, par courrier postal, deux candidats, mais la cause paraît entendue depuis des semaines : c'est la fille du chef qui devrait l'emporter. Jean-Marie Le Pen vient cependant de compliquer les choses en déclarant : "Je souhaite que Bruno Gollnisch fasse un bon score. Je souhaite que Marine en fasse un meilleur."
Comment voter Marine tout en donnant un bon score à Gollnisch ? Dans un parti discipliné, on aurait désigné un certain nombre de volontaires qui, la mort dans l'âme, seraient allés déposer le mauvais bulletin dans l'urne, en se bouchant le nez. Là, rien de tel. Comment faire ? Les militants du Front national se creusent la cervelle (et Dieu sait s'il y a à creuser là-dedans !). Quelques-uns enverront sans doute deux bulletins : un grand pour Marine et un petit pour Gollnisch.

Le plus simple serait d'ajuster le résultat après le vote. On pourrait par exemple ramener le score de Marine Le Pen à 69,99 %, ce qui laisserait à son adversaire près d'un tiers du gâteau. Et s'il n'est pas content, Gollnisch, qu'il aille se faire cuire un oeuf !

Robert Solé (Billet)
Article paru dans l'édition du 06.01.11



_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
avatar
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27701
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au FN , tout va très bien , madame la marquise , tout va très bien , tout va très bien ....

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum