Bousculade au cours d'un rassemblement techno en Allemagne: 15 morts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bousculade au cours d'un rassemblement techno en Allemagne: 15 morts

Message  livaste le Sam 24 Juil - 21:39



Bousculade lors de la "Love Parade" en Allemagne, 15 morts
Au moins quinze personnes ont été tuées et dix autres gravement blessées dans une bousculade survenue lors de la "Love Parade" allemande, organisée cette année à Duisbourg, annonce la police locale.


24.07.2010, 18h14
Au moins 15 personnes sont mortes piétinées samedi après-midi et une dizaine ont été grièvement blessées au cours de la Love Parade, fête de la musique techno qui réunissait plus d'un million de ravers à Duisbourg, dans l'ouest de l'Allemagne, a annoncé la police.
Cette tragédie rarissime en Europe s'est produite dans un tunnel donnant accès au terrain d'une ancienne gare de marchandises où se déroulait la fête, à laquelle participaient 1,4 million de personnes, selon les organisateurs.
"Certaines victimes étaient à terre tandis que d'autres escaladaient les murs", a raconté un témoin, Udo Sandhöfer, sur la chaîne de télévision d'information en continue NTV.
Quelques policiers et secouristes ont tenté de pénétrer dans le tunnel, "mais il y avait trop de monde", a-t-il ajouté. "Les gens ont continué à pousser pour rentrer dans le tunnel pendant 10 minutes et puis se sont aperçus de ce qui se passait et ont rebroussé chemin".
Selon une jeune homme de 18 ans, interrogé par le quotidien Bild, "il était impossible" de sortir du tunnel. "C'était comme s'il y avait un mur de gens devant moi. J'ai cru que j'allais mourir", a-t-il déclaré.
On ignorait en début de soirée ce qui avait déclenché le mouvement de panique, mais un responsable de la ville de Duisbourg, Wolfgang Rabe, a déclaré à la télévision que l'incident s'était produit non pas dans le tunnel lui-même, mais dans des escaliers y conduisant.
"Quinze personnes sont mortes après avoir escaladé des barrières et être tombées", a-t-il déclaré, expliquant que les autorités n'avaient pas immédiatement interrompu la fête de crainte de provoquer un nouveau mouvement de panique. Les autorités ont largement ouvert les grillages qui entouraient le terrain avant de propager la nouvelle de l'incident.
Des milliers de personnes, ignorant pour la plupart ce qui s'était passé, continuaient à danser et à écouter la musique plus d'une heure après le drame qui s'est produit vers 17H15 locales (15H15 GMT).
Les télévisions ont diffusé des images du tunnel routier montrant des dizaines d'ambulances et une file de jeunes gens qui quittaient les lieux sans précipitation.
Nombre d'entre eux marchaient sur les voies ferrées, à proximité de l'ancienne gare de marchandises, et le trafic ferroviaire en gare de Duisbourg a dû être interrompu.
Une autoroute longeant les lieux avait été interdite à la circulation toute la journée, et les secours n'ont donc eu aucun mal à accéder rapidement au lieu de la bousculade meurtrière.
La chancelière Angela Merkel s'est déclarée "bouleversée". "En ce moment pénible mes pensées vont aux proches des victimes. Je leur exprime ma sympathie et leur adresse mes condoléances".
De tels mouvements de panique sont rares en Europe et sont généralement le fait de violences à l'occasion d'événements sportifs.
En 1985, 56 personnes ont été tuées à Bradford, en Angleterre, lorsqu'un incendie pendant un match de football a provoqué un mouvement de panique. La même année, au stade du Heysel à Bruxelles, 39 personnes sont mortes en tentant de s'échapper lors d'affrontements entre des supporters des équipes de la Juventus de Turin et de Liverpool.
La Love Parade a été créée à Berlin en 1989 pour quelque 150 personnes, et a depuis fait des émules dans toute l'Europe.
En 1999, elle a atteint son apogée avec 1,5 million de participants, mais elle a connu des problèmes de financement et les Berlinois étaient en outre excédés par ces fêtards souvent sous l'emprise de l'alcool et/ou de la drogue qui causaient des dégâts dans le Tiergarten, le grand parc du centre de la capitale.
En 2007, elle quitte Berlin et elle lance un appel en Europe pour trouver une terre d'accueil. Ce sera finalement la région de la Ruhr: Essen en 2007, Dortmund en 2008. L'édition 2009 prévue à Bochum a dû être annulée à cause de travaux dans la ville.


Il ne font pas le choses à moitié , nos amis allemands et heureusement c'était une " love party" !!!
C'est dramaique , je suppose qu'une enquête sera ouverte pour déterminer les conditions de cette tragédie .


_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bousculade au cours d'un rassemblement techno en Allemagne: 15 morts

Message  Invité le Sam 24 Juil - 22:37

C'est tout bonnement hallucinant, mais il faut dire aussi que les manifestations en tout genre en Allemagne ne sont pas aussi bien encadrées que chez nous (je doute qu'ici ce genre de mouvement de panique puisse arriver): je ne comprends pas comment les autorités ont pu autoriser que le parcours passe par ce tunnel, un espace plus ou moins confiné avec une foule pareille, c'est de la folie... Cela dit, c'est le premier accident de ce genre mais quand même... J'ai souvent pu observer là bas (bon je n'ai pas vécu dans de très grandes villes non plus) que lors des manifestations, il y avait en général assez peu de présence policière et que du coup, cela donnait parfois une organisation catastrophique (oui, oui les Allemands ne sont pas toujours méga organisés ver) avec une circulation pas toujours coupée comme elle le devrait.
Les seules exceptions: les manifs (avec contre manifs) de fachos et celles type anti G8/20 ; anti OTAN etc...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bousculade au cours d'un rassemblement techno en Allemagne: 15 morts

Message  livaste le Dim 25 Juil - 22:27

Allemagne: polémique après la «love parade» tragique


Par Caroline Bruneau

25/07/2010 | Mise à jour : 20:07

Les autorités sont accusées d'avoir négligé la sécurité au lendemain de la fête qui a fait 19 morts.

«C'était le chaos », «c'est ainsi que j'imagine la guerre.» Les témoignages terribles des survivants tournaient en boucle sur les télés allemandes après le drame de la «love parade» de Duisbourg. Dix-neuf personnes ont perdu la vie samedi dans une gigantesque bousculade, écrasées contre les grilles et les murs qui bloquaient l'accès au lieu de la fête. Dimanche, il restait encore 340 blessés, dont certains dans un état grave, dans les hôpitaux de la région. Mais, passé le choc, les victimes, les survivants et les secouristes attendaient des explications rapides sur l'enchaînement des circonstances qui ont conduit à la mort de jeunes gens partis écouter de la musique techno.

Le scénario tragique s'est déroulé en deux temps. À dix-sept heures, alors que la foule affluait sur le terrain de l'ancienne gare de marchandise de Duisbourg pour écouter les DJ, les organisateurs ont demandé que les portes soient fermées. Or il n'y avait qu'un seul accès au terrain, qui passait par un tunnel de 200 mètres de long sur 20 mètres de large. Mais, à l'autre extrémité du tunnel, les jeunes, qui arrivaient en masse, notamment par la gare principale à quelques centaines de mètres de là, ont continué à avancer vers le lieu de la fête.

Les témoins racontent qu'à l'intérieur du tunnel, la chaleur était si étouffante que les gens se sont évanouis, certains tentant de rebrousser chemin, sans succès face à un «mur de gens» qui arrivaient de la ville et les écrasaient. À l'extérieur du tunnel, juste devant l'entrée du terrain, défendue par des membres du service d'ordre, des ravers ont alors commencé à grimper les très hauts talus menant à l'autoroute située juste au-dessus. Selon la police, ce sont ces personnes qui en retombant sur la foule ont déclenché un mouvement de panique. Plusieurs morts avaient en effet des blessures au dos, et les 16 personnes décédées sur place l'ont été juste devant les grilles qui fermaient l'entrée de la rave-party.

La fin d'une époque
Pour le maire de Duisbourg, Adolf Sauerland, il s'agit d'abord d'un «tragique accident». Le politicien semblait au bord des larmes lors de la conférence de presse donnée par les différents organisateurs de l'événement. Mais, en refusant d'endosser la moindre responsabilité, il a déclenché la colère des personnes présentes et l'incompréhension des journalistes. Depuis plusieurs semaines, en effet, des voix se faisaient entendre pour dénoncer la mauvaise organisation et l'exiguïté du chemin d'accès.

Selon le Spiegel Online, la police avait sans succès tenté d'imposer un plan de sécurité alternatif. Le président du syndicat national de la police, Rainer Wendt, a enfoncé le clou: «J'avais prévenu les autorités il y a un an, je suis originaire de Duisbourg et je leur ai dit que la ville était trop étroite pour accueillir une telle manifestation.» L'après-midi même, quelques minutes avant le drame, les messages sur Twitter et Facebook des visiteurs faisaient état d'une situation hors de contrôle: la gare de voyageurs était saturée, les chemins d'accès en ville coupés et les malaises se multipliaient avec la chaleur.

De nombreuses questions restent désormais en suspens, et les deux enquêtes lancées par la justice vont devoir y répondre : pourquoi les organisateurs ont-ils fait fermer les portes alors que, selon la police, le lieu de la fête n'était pas plein? Pourquoi avoir choisi une route d'accès unique et étroite? Est-ce que la ville de Duisbourg, qui accueillait la manifestation pour la première fois, a essayé d'économiser de l'argent en faisant une sécurité au rabais, comme le laissent entendre les médias allemands?

Ce drame marque en tout cas la fin d'une époque : les organisateurs ont annoncé qu'eu égard aux victimes, il n'y aurait plus de «love parade» à l'avenir. Créée à Berlin en 1989, quelques mois avant la chute du Mur, cette grande fête de la techno et des revendications homosexuelles s'est déroulé pendant dix-huit ans dans les larges avenues du centre-ville de la capitale avant de migrer dans la Ruhr, où elle s'est terminée dans le deuil et les larmes.

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bousculade au cours d'un rassemblement techno en Allemagne: 15 morts

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:31


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum