Les gouvernements européens à l'heure de l'austérité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les gouvernements européens à l'heure de l'austérité

Message  livaste le Dim 4 Juil - 22:47

Les gouvernements européens à l'heure de l'austérité
Mots clés : Austérité, Gouvernements, EUROPE

Par Stéphane Kovacs

04/07/2010 | Mise à jour : 14:26


INFOGRAPHIE - Voitures et logements de fonction, nombre de collaborateurs : alors les ministres français viennent de se voir imposer de nouvelles règles pour encadrer leurs dépenses, leurs voisins européens se sont déjà mis au régime sec.



Baisse des salaires, vols de ligne et marche à pied : à travers l'Europe, les mesures d'austérité n'épargnent pas le train de vie des ministres. Plusieurs gouvernements se sont imposé des réductions de salaires : moins 5 % en Grande-Bretagne et au Portugal, et jusqu'à moins 15 % en Irlande et en Espagne !

La Grèce vient de supprimer toutes les primes non imposables de ses ministres. Quant à l'Italie, où la politique ferait vivre 430 000 personnes - un coût pour l'État évalué autour de 3 milliards d'euros par an -, elle s'apprête aussi à donner de grands coups de ciseaux : s'il reste impossible de connaître les salaires exacts des membres du gouvernement, le ministre de l'Économie, Giulio Tremonti, propose de les réduire de 10 % à 15 %, tout comme ceux des grands dirigeants d'entreprises publiques gagnant plus de 100 000 euros par an. Il sera également demandé aux ministères de geler leurs dépenses pendant trois ans.

Pour les logements de fonction, les règles sont disparates. En Grande-Bretagne, seuls les ministres les plus importants y ont droit. David Cameron reste au 10 Downing Street, tandis que le chancelier de l'Échiquier, George Osborne, est au numéro 11 de la même rue. En revanche, le vice-premier ministre, Nick Clegg, et le ministre des Affaires étrangères, William Hague, devront se partager les cent quinze pièces du manoir de Chevening pour leurs vacances… En Allemagne, Angela Merkel n'habite pas l'appartement de fonction situé à l'avant-dernier étage de la Chancellerie ; elle continue d'occuper son trois-pièces du centre de Berlin et fait ses courses elle-même le week-end.

Pas de logements de fonction à Rome, ni à Athènes. Pas de règles concernant le nombre de membres de cabinet dans les grandes capitales, mais certains sont plus modestes que d'autres : les ministres suédois, par exemple, se contentent de trois ou quatre conseillers, tandis que certains ministres grecs en auraient une quarantaine, sans compter le personnel du ministère ! En revanche, le chef du gouvernement grec, Georges Papandréou, vient de réduire de moitié le nombre de ses gardes du corps.

David Cameron à pied
Des coupes claires ont également été annoncées dans les flottes de véhicules de fonction. À Rome, certains ministres en ont plusieurs, parfois blindés, et avec escorte ! En Espagne, on estime qu'en additionnant le gouvernement central, les régions, les mairies et les entreprises publiques, on arrive à un parc de 3 000 voitures de fonction… Mais en Grèce, les ministres et députés ne sont désormais autorisés à rouler qu'en petites cylindrées, de maximum 1,6 litre. À Londres, le budget «automobile» a été coupé d'un tiers : «Les ministres n'auront plus de voiture ni de chauffeur particulier, et devront marcher ou prendre les transports publics quand c'est possible», a décidé le Trésor britannique. Pour donner l'exemple, David Cameron fait d'ailleurs les 200 mètres qui le séparent de Westminster à pied, entouré par trois gardes du corps. Depuis le scandale des notes de frais, les députés doivent prendre le train en seconde classe.

Quant aux ministres allemands, ils voyagent sur des vols de ligne lorsque c'est possible ou empruntent l'un des trois avions de la Luftwaffe lorsque c'est indispensable. Mais, dans un pays passionné d'automobile, les voitures de fonction sont l'un des rares luxes que s'autorisent les représentants de l'État. Tous roulent en Mercedes, BMW, Audi ou Phaeton, la limousine haut de gamme de Volkswagen. Cependant, là aussi, les excès sont proscrits. L'été dernier, l'affaire de la voiture de fonction de la ministre de la Santé, Ulla Schmidt, avait choqué tout le pays. Elle était partie en vacances en Espagne avec la Mercedes blindée de son ministère, qu'elle s'était fait voler durant son séjour. Depuis ce scandale, le bon usage des véhicules de fonction est plus étroitement surveillé.

Tiens , les frontistes nous auraient , encore une fois menti ?
La France ne serait donc pas la seule à décreter la rigueurs ?
N'ayons crainte , Saco , une fois encore n'aura rien compris et nous balancera que c'est la faute à Sarkozy !!! affraid

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum