Google street view ....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Google street view ....

Message  livaste le Mar 22 Juin - 8:09

La justice américaine se penche sur le cas Google Street View
Par TF1 News, le 22 juin 2010 à 08h37, mis à jour le 22 juin 2010 à 08:47

Le ministère de la Justice du Connecticut (Nord-Est des Etats-Unis) a ouvert une enquête pour déterminer si Google Street View enfreignait le droit des citoyens à la vie privée.

© TF1/LCI

Le système d'enregistrement de données de Google Street View n'en finit pas d'alimenter les controverses. Lundi, le ministère de la Justice de cet Etat du Nord-Est des Etats-Unis a ouvert une enquête pour déterminer si Google enfreignait le droit des citoyens à la vie privée à travers son service de cartographie, qui permet aux internautes de se promener virtuellement dans les grandes villes du monde. L'enquête, qui concerne plusieurs Etats américains, portera sur "l'invasion très préoccupante par Google de la vie privée des personnes", a expliqué le ministre de la Justice du Connecticut, Richard Blumenthal. En cause, En mai (voir notre article), Google a révélé que ses véhicules Street View, qui sillonnent les villes, avaient enregistré "par erreur" non seulement des photographies, mais aussi des communications issues de réseaux WiFi non sécurisés.

Google Street View dans le collimateur de la Cnil


Street View "ne peut pas (...) envahir les réseaux informatiques au domicile ou au bureau et y aspirer des informations et des communications personnelles", a affirmé M. Blumenthal, insistant sur le droit des personnes de savoir ce que Street View a enregistré, comment et pourquoi. Il a également demandé au géant d'internet de faire connaître en détail les garde-fous qu'il comptait mettre en place pour résoudre le problème."Tout en espérant que Google continue à coopérer, sa réponse jusqu'à présent soulève autant de question qu'elle en résout", affirme M. Blumenthal. "Notre enquête consistera à déterminer si des lois ont été enfreintes et si des changements de la législation fédérale et au niveau de l'Etat sont nécessaires", a-t-il ajouté.

M. Blumenthal a demandé à Google d'expliquer à quel moment et de quelle façon il avait appris que ses bicyclettes et voitures Street View captaient des données de réseaux WiFi non sécurisés, et de dire pourquoi ces véhicules enregistraient la qualité de ces réseaux WiFi. "C'était une erreur de notre part d'inclure dans notre logiciel un code qui collecte les données personnelles (payload), mais nous pensons n'avoir enfreint aucune loi américaine", a réagi un porte-parole de Google. "Nous travaillons avec les autorités compétentes pour répondre à leurs questions et à leurs préoccupations".
Par TF1 News le 22 juin 2010 à 08:37


On peut se demander à quoi serviront les renseignements ainsi collecté !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Google street view ....

Message  livaste le Mar 22 Juin - 8:12

Google Street View dans le collimateur de la Cnil

Par Alexandra Guillet , le 18 juin 2010 à 10h52, mis à jour le 18 juin 2010 à 10:59

La Commission nationale de l'informatique et des libertés a constaté que le service de cartographie de Google avait enregistré des extraits de mails privés et étudie de possibles sanctions.

La Commission nationale de l'informatique et des libertés avait engagé le 19 mai un contrôle de Google, après que celui-ci eut révélé que ses véhicules Streetview, qui sillonnent les villes, avaient enregistré "par erreur" non seulement des photographies, mais aussi des communications issues de réseaux WiFi non sécurisés. Google n'ayant pas communiqué toutes les informations demandées dans les délais impartis, la Commission lui avait adressé une mise en demeure. La Cnil a enfin pu accéder le 4 juin à ces données, "rapatriées des Etats-Unis". "Ces informations sont actuellement en cours de contrôle", a précisé M. Türk, lors de la présentation à la presse du rapport annuel 2009 de cette institution.

La justice américaine se penche sur le cas Google Street View


Mais la Cnil a d'ores et déjà constaté qu'"il y a des captures de mots de passe associés à des adresses IP" et que, "dans un certain nombre de cas, des extraits de contenus de messages électroniques ont été récupérés", a-t-il indiqué. Ces extraits peuvent comporter "des données normalement couvertes par le secret de la presse, bancaire, médical", a-t-il souligné. Ce qui est également "préoccupant" à ses yeux est que ces données ont "semble-t-il" été recueillies "depuis deux ans" en France.

Décision fin septembre pour des sanctions

La formation contentieuse de la Cnil examinera cette affaire "dans les semaines qui viennent" et devra décider d'éventuelles sanctions contre Google, probablement "vers la fin septembre", a-t-il ajouté. "Nous nous sommes mis en rapport avec les autorités de protection des données dans les pays concernés et nous travaillons en ce moment même avec eux pour répondre à toutes les questions qu'ils se posent", a réagi Google France. "Notre objectif ultime est d'effacer les données correspondantes à nos obligations légales et en coordination avec les autorités compétentes".

Plusieurs pays ont ouvert des enquêtes après la révélation de l'enregistrement de ces données, et des poursuites ont été engagées par plusieurs Etats américains qui exigent des dommages et intérêts pour le préjudice subi. Généralement, les sanctions applicables par la Cnil peuvent être un simple avertissement, une sanction financière, voire une transmission au parquet en vue de poursuites pénales. Il s'agit surtout "d'amener Google à revenir à une conception plus respectueuse" des principes européens "en matière de protection des données personnelles", a précisé M. Türk. Lors des contrôles, la CNIL a par ailleurs "eu la confirmation que le service Street View fournissait des informations utiles à d'autres services de Google Maps, et notamment à Google Latitude", a précisé la Commission. La CNIL a donc rappelé à Google "qu'il devait également se mettre en conformité avec la loi Informatique et Libertés en déclarant le service Latitude". Ce service permet aux usagers de téléphones mobiles de localiser leurs interlocuteurs également inscrits au service.

M. Türk a par ailleurs exprimé ses inquiétudes concernant la montée des réseaux sociaux tels que Facebook, s'interrogeant sur "la philosophie du système". "Lorsque j'entends Mark Zuckerberg (NDLR: patron de Facebook) dire qu'il faut que l'on prenne l'habitude de reconsidérer notre conception de la vie privée pour nous adapter aux nouvelles technologies, pour moi c'est absolument inacceptable", a-t-il ajouté.
Par Alexandra Guillet le 18 juin 2010 à 10:52

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum