Elections en Pologne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Elections en Pologne

Message  livaste le Dim 20 Juin - 14:43

Toujours sous le choc, la Pologne choisit son président
le 18 juin 2010 à 05h45, mis à jour le 18 juin 2010 à 16:37

Deux mois après la mort de Lech Kaczynski, les Polonais se rendent aux urnes ce dimanche pour un scrutin anticipé. La campagne, marquée par des inondations catastrophiques, a accentué les divisions entre le libéral pro-UE Bronislaw Komorowski et le conservateur Jaroslaw Kaczynski, jumeau du défunt président.

Après la mort dramatique de Lech Kaczynski le 10 avril dernier dans un accident d'avion en Russie, c'est une Pologne encore traumatisée qui élit ce dimanche son futur président. Et c'est également une Pologne divisée qui va faire son choix entre Bronislaw Komorowski, le président du Parlement qui assure l'intérim du chef de l'Etat, et Jaroslaw Kaczynski, le jumeau du défunt président.


Si ces deux catholiques sont issus du combat mené par le syndicat Solidarnosc jusqu'à la chute du régime communiste, leur vision du pays est radicalement différente. Bronislaw Komorowski, le candidat de la Plate-forme civique (PO), représente l'aile droite libérale pro-européenne. A l'opposé, Jaroslaw Kaczynski, le patron du parti Droit et Justice (PiS), milite pour une Pologne des valeurs, nationaliste et peu impliquée dans l'Union européenne. Outre leur style, les deux hommes différent ainsi notamment sur l'adhésion ou non à l'euro et les réformes à mener.

Tous les sondages donnent Bronislaw Komorowski en tête, avec un score oscillant entre 38 et 48% des voix. Mais Jaroslaw Kaczynski, crédité de 29 à 36% des suffrages, a refait une partie de son retard en menant notamment campagne sur le thème de la solidarité après la tragédie provoquée par la mort de son frère et les inondations catastrophiques de ces dernières semaines. Celles-ci ont créé un deuxième choc pour le pays en pleine campagne. Eclipsés par le duel, qui devrait se terminer par un second tour le 4 juillet, les huit autres candidats sont condamnés à de la simple figuration.

Pouvoirs limités

Quel qu'il soit, le futur président aura néanmoins des pouvoirs limités. La Constitution polonaise accorde en effet l'essentiel des pouvoirs politiques au gouvernement, dirigé aujourd'hui par le libéral Donald Tusk. Les dirigeants européens se souviennent notamment de plusieurs sommets à Bruxelles où Lech Kacysnki attendait la réponse de son frère, alors Premier ministre et resté à Varsovie, pour donner ou non le feu vert de la Pologne.

Le président peut néanmoins opposer son veto à des lois, procède à nombre de nominations dont le gouverneur de la Banque centrale et influence la politique étrangère et de sécurité. Lech Kaczynski, élu en 2005, avait ainsi bloqué certaines réformes d'inspiration libérale voulues Donald Tusk, comme les retraites, la santé ou les médias.

le 18 juin 2010 à 05:45

à suivre ...

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum