La très chère protection des hautes personnalités

Aller en bas

La très chère protection des hautes personnalités Empty La très chère protection des hautes personnalités

Message  livaste le Lun 7 Juin - 15:55

La très chère protection des hautes personnalités

Un rapport de la Cour des comptes épingle le fonctionnement du service de police chargé de protéger les politiques. Le ministère de l’Intérieur promet de « faire le ménage ».
DAMIEN DELSENY ET NICOLAS JACQUARD | 07.06.2010, 07h00
Il aura suffi d’un fait politique, d’une phrase malheureuse prononcée sur un plateau de télévision au soir d’une défaite aux élections régionales pour que Rachida Dati perde son escorte policière et disparaisse brutalement du fichier du service de protection des hautes personnalités (SPHP) de la police nationale. Tout un symbole.


Depuis des années, faute d’une réelle volonté de contrôle de l’Etat, qui multiplie lui-même les petits arrangements avec les textes de loi, les activités du SPHP ont très largement dépassé ce qu’elles devraient être. Et si la liste des personnes protégées en France, baptisée « le chouchou », est si précieusement gardée secrète, c’est sans doute autant pour des raisons de sécurité que pour se prémunir des critiques.
La France est ainsi le seul pays à accorder une protection policière sans limite de temps à ses anciens ministres de l’Intérieur. C’est aussi la seule nation à assurer une protection à tous les membres du gouvernement sans distinction, là ou d’autres se limitent à quelques ministères régaliens. Et ce ne sont pas les seules étrangetés du système français, très généreux avec certains visiteurs étrangers, qui confondent parfois protection policière et room service.
Pour tenter de remédier à des abus maintes fois pointés du doigt, notamment par un rapport de l’inspection générale de la police nationale datant de 2007, un nouvel arrêté paru au « Journal officiel », le 17 décembre 2008, est venu fixer de nouvelles règles pour l’emploi du SPHP. Mais cet arrêté est aujourd’hui si peu respecté que de nombreuses protections actuellement en cours sont tout simplement contraires aux règlements. Dans ce contexte, un prérapport rendu par la Cour des comptes, dont « le Parisien » et « Aujourd’hui en France » révèlent l’essentiel (voir page 11), noircit un peu plus le tableau, épinglant de nombreux dysfonctionnements en même temps que les coûts exorbitants de certaines protections.
Autre signe d’un malaise plus profond, le SPHP, service d’élite, n’attire plus les jeunes policiers. Depuis sept ans, le nombre de candidatures n’a cessé de baisser. Au cabinet de Brice Hortefeux, on assure que le « ménage » commencé avec la levée de la protection de Rachida Dati « va se poursuivre » dans une période où les déficits se creusent et où la police cherche partout des crédits.





Le Parisien


et bien voilà de quoi faire des économies !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30419
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

La très chère protection des hautes personnalités Empty Re: La très chère protection des hautes personnalités

Message  livaste le Lun 7 Juin - 16:00

Des abus et des gaspillages
DAMIEN DELSENY | 07.06.2010, 07h00
Après l’Inspection générale de la police nationale (IGPN), la police des polices, la direction administrative de la police nationale (DAPN), la Cour des comptes s’est penchée sur le fonctionnement du SPHP. Voici quelques exemples du gaspillage pointé dans le prérapport de la cour.

Des « ex » et leurs épouses bien gardés Plus de soixante « hautes personnalités françaises » bénéficient d’une escorte permanente du SPHP.

Anciens Premiers ministres, anciens ministres de l’Intérieur, anciennes épouses de président de la République forment la majorité de ces personnalités. Danielle Mitterrand bénéficie ainsi toujours d’une escorte et Mm e Pompidou en a bénéficié jusqu’à son décès. Seule l’épouse de Valéry Giscard d’Estaing l’a refusée… Il faut dire que son mari jouit de toute façon d’une escorte permanente en tant qu’ancien président de la République. La France est le seul pays au monde à choyer ainsi ses anciens serviteurs, de manière tout à fait illégale d’ailleurs puisque l’arrêté du 17 décembre 2008 « relatif aux missions et à l’organisation du service de protection des hautes personnalités » ne mentionne pas ces « personnalités » (voir ci-dessous) .

Les voyages de Villepin et Raffarin
C’est toujours sur la base d’un « usage » que Pierre Joxe, Charles Pasqua ou Jean-Pierre Chevènement, pour ne citer qu’eux, bénéficient d’une escorte SPHP en tant qu’ex-ministres de l’Intérieur, et ce sans limitation dans le temps.
Ces missions ont un coût. Ainsi en 2008, par exemple, les frais d’escorte de Dominique de Villepin ont frôlé les 100 000 €. Jean-Pierre Raffarin a par dérogation bénéficié lui aussi d’une escorte lors d’un déplacement en Chine en 2009. Ces mêmes dérogations ont permis à Rachida Dati ou Ségolène Royal d’être escortées pendant des séjours passés respectivement au Maroc et aux Etats-Unis.

Bayrou et Royal sous escorte Leur statut de candidats malheureux à la dernière élection présidentielle ne justifie pas légalement que François Bayrou et Segolène Royal bénéficient d’une protection. De plus, selon l’unité de coordination de la lutte antiterroriste (Uclat), ces deux personnalités ne seraient pas menacées. Il s’agirait donc d’après un spécialiste d’une protection dite « de confort ». Depuis 2007 elle a coûté près de 250 000 € de frais de mission au SPHP, avec un net avantage pour Ségolène Royal, qui se faisait accompagner par des policiers jusque début 2009 lors de ses déplacements à l’étranger. Une mesure levée par souci d’économies. En revanche leur protection sur le territoire français demeure.

Le séjour américain d’Ingrid Betancourt A sa libération, en juillet 2008, l’ex-otage franco-colombienne Ingrid Betancourt s’est vu attribuer sans rien demander une protection du SPHP alors même qu’elle ne semblait pas en danger immédiat sur notre sol. Cette escorte a été maintenue jusqu’à l’automne 2009 avec des frais de mission dépassant au total les 100 000 €. Surtout, Ingrid Betancourt a été accompagnée par ses officiers de sécurité lors d’un long séjour à New York ce qui a « dopé » le coût de sa protection.

Le cas de Michel Charasse L’ancien ministre du Budget et actuel membre du Conseil constitutionnel intrigue. Rien ne le prédispose en effet à bénéficier d’une protection en tant que « haute personnalité française », dont il a pourtant profité durant très longtemps. Plus récemment, Michel Charasse a finalement été rangé dans la catégorie des « personnes menacées » sans que l’on sache de quelle menace il s’agit. Toujours est-il que deux officiers de sécurité sont installés à Puy-Guillaume (Puy-de-Dôme), où ils louent un appartement à proximité du domicile de Michel Charasse. Les frais de mission de cette escorte avoisinent les 10 000 € par an.



Le Parisien


Et pendant ce temps , ils demandent ayx citoyens de faire de s serrer la ceinture !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30419
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum