Le film de Rachid Bouchareb financé à 59 % par la France

Aller en bas

Le film de Rachid Bouchareb financé à 59 % par la France Empty Le film de Rachid Bouchareb financé à 59 % par la France

Message  livaste le Mar 11 Mai - 11:09

ublié le 10/05/2010 à 17:34 Le Point.fr
FESTIVAL DE CANNES
Le film de Rachid Bouchareb financé à 59 % par la France
Par Emmanuel Berretta



Même s'il concourt à Cannes sous les couleurs de l'Algérie, Hors-la-loi, de Rachid Bouchareb, est un film majoritairement français. Or son traitement des facettes les plus sombres de la guerre d'Algérie déclenche une polémique qui prend de l'ampleur : le député UMP Lionnel Luca dénonce le caractère "anti-français" du film, tandis qu'un élu local de Cannes, André Mayet (président de la Maison des rapatriés), appelle à interdire la projection du film et à "l'occupation des marches du Palais".

650.000 euros versés par le CNC

Selon les critères du CNC, le financement du film provient à 59 % de la France, à 21 % de l'Algérie, à 10 % de la Tunisie et à 10 % de la Belgique. Le devis du film atteint, au total, 20,55 millions d'euros. Il s'agit du quatrième devis français en 2009. Le CNC a fourni une aide sous la forme d'une avance sur recette de 650.000 euros. La commission de la diversité a apporté, quant à elle, 50.000 euros. Le film est également soutenu par les filiales cinéma de France 2, France 3 et StudioCanal.

Rachid Bouchareb a perçu, pour sa part, un à-valoir de 250.000 euros en tant que coscénariste et 4 % sur les recettes nettes du film. En tant que réalisateur, l'auteur d' Indigènes a perçu un minimum garanti de 300.000 euros et 8 % sur les recettes nettes du film. À l'étranger ces jours-ci, Rachid Bouchareb n'était pas joignable afin de répondre à ses détracteurs. La polémique porte particulièrement sur l'origine des massacres de Sétif du 8 mai 1945 . De son côté, l'armée française, à travers son service historique, a relevé de nombreuses "erreurs" et des "anachronismes" dans le scénario. La question est : comment les services du secrétariat de la Défense ont-ils eu accès au scénario et s'agit-il du scénario définitif ? lepoint.fr n'a pas encore obtenu de réponse à ces questions, tant du côté de la Défense que du côté de la production

Hors-la-loi sera présenté à Cannes le 21 mai. Ce jour-là, une cérémonie en mémoire à "toutes les victimes de la guerre d'Algérie" sera organisée au Festival de Cannes. "Ce sera la meilleure manière de valoriser la mémoire des victimes", a déclaré à l'Agence France-Presse le sous-préfet Claude Serra, qui fera acte de présence pour l'événement.

Je ne discuterai pas du film , je n'en ai rien à faire , je ne dépenserai pas un cent pour cela , et je m'en tape des contre vérités et mensonges historiques déversés dans ce navet , par contre ce ue je condamne avec la plus grande fermeté c'est que des subventions fastueuses aient été versées par la France , par nos impôts donc , pour payer ce tissu de saloperies anti françaises !



Manipuler l'histoire à des fins de propagande cela s'appelle du révisionnisme. Ils ont pris exemple sur les méthodes soviétiques de réécriture de l'histoire. Ce film c'est du révisionnisme militantiste. C'est un film de propagande anti-français. Quels sont les incompétents qui ont donné de l'argent payé par les impôts des français pour financer cette propagande anti-française ? Auront-ils à rendre des comptes pour cette gabegie ? Comme d'habitude il n'y aura pas de suite, par contre si vous ne payez pas vos impôts là vous aurez des gros problèmes.

Si la présentation qu'en fait son réalisateur est vraie, selon moi ce n'est pas un film anti-français. Ce serait surtout un film anti-pacifisme, car pro-FLN et pro-"porteurs de valises", donc pro-terrorisme aveugle. Est-ce admissible ? S'il y a toujours une bonne ou mauvaise raison pour justifier le terrorisme aveugle, comment vivre ensemble ? Et ce terrorisme FLN, déclencheur de la guerre d'Algérie qui sans lui n'aurait pas eu lieu, le cinéma ne l'a quasiment jamais montré en 50 ans. Voilà aussi ce qui met en colère ceux qui l'ont subi : ce terrorisme... intellectuel !

J'ai vécu cette guerre de son début jusqu'à sa fin et je peux dire que les atrocités ont été commises dans les deux camps. Pourtant il ne faut pas compter sur ces Bouchareb, Debouze et autres [...] pour rétablir la vérité. [...]

Le problème, c'est qu'il est impossible pour nous Français de critiquer l'Algerie sans être taxés de racistes... de critiquer l'islam sans être considèrés comme islamophobes... regardez la fébrilité avec laquelle on légifère ou plutôt on tente de légiférer sur le voile intégral... par contre on adore se flageller... Que l'on critique la France, très bien ! mais que ce ne soit pas toujours à sens unique et que la critique puisse avoir sa contre critique.


Gonflé, vous êtes vraiment gonflé. Qui provoque la polémique sinon ce Monsieur qui n'a pas connu cette "guerre" ? Pour preuve l'analyse du Ministère de la Défense qui a repris point par point les erreurs, sinon les mensonges que ce Monsieur tente de nous asséner comme des vérités. Je rappelle aux forts en histoire-géo contestataires que cette colonie était un département français. Beaucoup de mes camarades ont perdu leur vie dans cette guerre, tout juste âgés de 20 ans. Que l'on n'oublie pas cette période, je suis d'accord, mais que l'on salisse la mémoire de nos soldats, je ne l'accepte pas. Des atrocités il y en a eu de chaque bord, sauf que de notre côté on ne peut pas en parler de crainte d'être accusé de racistes et de stigmatiser une population. C'est à la mode aujourd'hui.

Ce n'est pas le film qui est choquant, le réalisateur a le droit de dire ce qu'il veut avec sa vérité à lui, mais par contre que des Français financent un film qui ne va faire qu'engendrer un peu plus de haine de la France par les jeunes issus de l'immigration, ça c'est inacceptable.

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30775
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Le film de Rachid Bouchareb financé à 59 % par la France Empty Re: Le film de Rachid Bouchareb financé à 59 % par la France

Message  livaste le Mar 11 Mai - 11:11

ublié le 07/05/2010 à 18:00 Le Point.fr
GUERRE D'ALGÉRIE

Rapport de l'armée

Le film Hors la loi de Rachid Bouchareb n'a pas encore été dévoilé au Festival de Cannes que, déjà, la polémique s'engage. Au coeur des débats, la guerre d'Algérie, cette plaie si longue à se refermer, et plus particulièrement le massacre de Sétif du 8 mai 1945. La vision qu'en donne Rachid Bouchareb - dont le film représente l'Algérie au Festival de Cannes - déclenche l'ire du député UMP des Alpes-Maritimes Lionnel Luca. Ce dernier a qualifié le film d'"anti-français" et dénonce une "vision hémiplégique de l'histoire" ainsi que "l'irresponsabilité" de l'auteur. Selon le député conservateur, Hors la loi risque d'envenimer les relations des jeunes Français d'origine maghrébine avec le reste de la population, compte tenu de son impact certain au box-office.

La polémique porte notamment sur l'élément déclencheur des massacres. Rachid Bouchareb montre comment l'armée française a massacré les premières insurrections nationalistes du peuple algérien. Lionnel Luca s'inscrit en faux : "Le premier massacre de la journée du 8 mai est subi par les Européens qui sont lynchés par une foule qui est armée et non à mains nues !" Une controverse qui, disons-le, ne fera que profiter à la sortie en salle du film, prévue le 22 septembre prochain.

Le service historique de la Défense relève des erreurs

Rachid Bouchareb, déjà récompensé à Cannes pour Indigènes (2006), avait été vivement félicité par Jacques Chirac pour avoir rappelé le sacrifice des soldats des colonies à la libération de la France. Hors la loi creuse cette veine en s'intéressant, cette fois, aux porteurs de valises du FLN. Lionnel Luca admet ne pas avoir visionné le film lui-même. En revanche, Hubert Falco, le secrétaire d'État à la Défense, lui a transmis le 15 janvier 2010 l'analyse du service historique de la Défense qui a eu le scénario en main. C'est sur la foi de cette analyse (laquelle déplore des erreurs) que Lionnel Luca se fonde pour dénoncer le projet du film dont les acteurs sont Jamel Debbouze, Roschdy Zem, Sami Bouajila...

"Je ne demande pas l'interdiction du film contrairement à ce que j'ai pu lire ici ou là, explique Lionnel Luca. Je dénie à Rachid Bouchareb le fait de s'ériger en historien. Il déclarait dans le quotidien El Watan en juin dernier vouloir 'rétablir une vérité historique' et 'tout déballer'. Il n'est pas membre de l'Académie d'histoire, que je sache. J'ai autant le droit de m'exprimer que M. Bouchareb. Maurice Villard a rassemblé de nombreux témoignages sur le massacre des Européens qui s'est déroulé à Sétif."

Un "prix de la bêtise avec un grand C"

La réaction épidermique de Lionnel Luca suscite la riposte des auteurs qui, sous l'égide de la SACD (leur société), soutiennent Rachid Bouchareb. Le député UMP se voit ainsi décerner un "prix de la bêtise avec un grand C" (selon l'expression de Jacques Prévert) tout juste créé pour l'occasion. Votée à l'unanimité par le conseil d'administration de la SACD, cette gratification satirique "vise à honorer ceux qui, en toute méconnaissance de cause, prendront dorénavant l'initiative de tenter de limiter la liberté d'expression en s'attaquant publiquement à des oeuvres sans les avoir lues ou vues." Lionnel Luca "s'est ainsi positionné, à la suite de quelques autres ces derniers temps, dans la grande tradition démocratique du "je ne l'ai pas lu, je ne l'ai pas vu, mais j'en ai entendu causer donc j'en exige l'interdiction", relève encore la SACD .

Lionnel Lucas ne s'en émeut pas plus que ça. "Ce sont les mêmes qui estiment que ce film mérite un prix à Cannes sans l'avoir vu non plus. Quant à la bêtise, ils sont assez bien placés pour en parler." "C'est puéril", conclut-il. Au-delà du fonds historique, ce qui gêne Lionnel Luca, c'est le soutien financier du film par le Centre national de la cinématographie (CNC). Lionnel Luca se défend de représenter, dans ce débat, les intérêts des pieds-noirs, nombreux parmi son électorat des Alpes-Maritimes. Il espère que ce film permettra aussi d'honorer la mémoire des musulmans qui sont restés fidèles à la France et qui, eux aussi, ont payé cet engagement par le sacrifice de leur vie. Une palme annoncée qui s'engage de façon houleuse sur les plages de Cannes...

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30775
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Le film de Rachid Bouchareb financé à 59 % par la France Empty Re: Le film de Rachid Bouchareb financé à 59 % par la France

Message  Invité le Mar 11 Mai - 12:33

Mais comment peut-on condamner un film avant de l'avoir vu? Est-il décidément impossible de traiter (bien ou mal ce n'est pas la question) de certains sujets?
C'est désolant de voir qu'il vaut mieux éviter certains sujets en France, on a un vrai problème avec notre passé!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le film de Rachid Bouchareb financé à 59 % par la France Empty Re: Le film de Rachid Bouchareb financé à 59 % par la France

Message  livaste le Mar 11 Mai - 14:52

j'ai lu les critiques , Aurélie , il est plein de contre vérités historiques , mais ce n'est pas mon propos , moi ce que je trouve inadmissible c'est qu'avec notre argent , on ait subventionné ce film .
Nos comptes sont ils si excédentaires qu'on s'autorise à filer des sommes considérables pour subventionner un film étranger et qui visiblement tire contre la France ?
Je ne conteste pas la liberté de produire n'importe quel film , même historiquement rempli d'erreur et contre vérités , je conteste l'emploi qu'on fait de mes impôts .

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30775
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Le film de Rachid Bouchareb financé à 59 % par la France Empty Re: Le film de Rachid Bouchareb financé à 59 % par la France

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum