N.Sarkozy gruge sur le pouvoir d'achat ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

N.Sarkozy gruge sur le pouvoir d'achat ...

Message  Jeanclaude le Dim 9 Mai - 11:50

Sarkozy gruge sur le pouvoir d'achat…
A l'heure du bilan de ses trois premières années d'action, le Président se félicite d'une hausse de 2,1% du pouvoir d'achat des ménages en 2009. C'est vite dit !
Libération - 08/05/2010 à 00h00
INTOX
Engagement phare de la campagne Sarkozy, le pouvoir d'achat se trouve au cœur du débat, à l'heure où l'Elysée dresse un premier bilan. Dans un document vantant les résultats de l'action présidentielle, l'Elysée se félicite d'un bond de 2,1% du pouvoir d'achat des ménages en 2009.
DESINTOX
La dernière note de conjoncture de l'Insee donne en apparence raison à Sarkozy : la hausse du pouvoir d'achat des ménages en 2009 y est même évaluée à 2,2%, en bonne partie en raison de la très faible inflation. Le pouvoir d'achat se calcule en fonction de deux paramètres : le revenu disponible brut des ménages (en clair ce qu'il leur reste après prélèvements fiscaux et sociaux), et l'indice des prix.
En 2009, les revenus des ménages ont progressé de 2% : la stagnation des revenus du travail (+ 0%) a été contrebalancée par les mesures sociales du plan de relance ou la progression des prestations sociales (+ 4,9%). Dans le même temps, les prix de la consommation des ménages ont baissé de 0,2%. Au total, le pouvoir d'achat global a donc augmenté de 2,2%. Un chiffre qui pourrait faire croire que les promesses de Sarkozy ont été tenues.
Mais voilà, on ne peut en rester là.
Quitte à faire le bilan de trois années de pouvoir, l'Elysée aurait pu communiquer les chiffres de 2008 ( + 0,7% de croissance du pouvoir d'achat ) ainsi que les tristes prévisions du premier semestre 2010 (+ 0,3%). Par ailleurs, l'Elysée a aussi choisi l'indicateur le plus avantageux, mais pas le plus pertinent. En effet, la hausse de 2,2% en 2009 correspond à la croissance de l'ensemble des revenus perçus par la totalité des ménages et ne tient pas compte de l'évolution démographique du pays (augmentation du nombre d'habitant et du nombre de ménages).
Un peu comme si on se félicitait d'avoir un plus gros gâteau sans préciser qu'il y a également plus de gens pour le partager. Dans la dernière note de conjoncture, l'Insee rappelle que, pour mesurer le pouvoir d'achat moyen des Français, l'indicateur, le plus pertinent est le pouvoir d'achat par unité de consommation. Ainsi calculé, le gain du pouvoir d'achat des Français en 2009 est estimé par l'Insee à 1,5% et non plus 2,2%. Après une stagnation (+ 0%) en 2008. Un bilan moins reluisant.
Hélas, ces statistiques doivent encore être assombries.
Ces dernières années, les chiffres du pouvoir d'achat ont été largement contestés. Principal argument : le revenu "disponible" des Français est cannibalisé, pour une part croissante, par des dépenses contraintes (logement, téléphone, énergie, etc.). Il y a un an, l'Insee a donc mis en avant un nouvel outil statistique, le "pouvoir d'achat du revenu arbitrable", correspondant à ce qui reste aux Français une fois honorées ces dépenses contraintes. Et si l'on se fie à cet indicateur, le pouvoir d'achat arbitrable par unité de consommation a baissé de 0,7% en 2008 (les données de 2009 ne sont pas encore connues). Ni l'Elysée ni Bercy n'ont communiqué sur ce chiffre.
C'est pourtant Nicolas Sarkozy qui avait milité avec vigueur pour une présentation du pouvoir d'achat plus proche du ressenti des Français. Dans une interview Sur TF1 et France 2, le 29 novembre 2007, il avait tempêté contre les statistiques de l'Insee.

" Les gens qui font leurs courses voient parfaitement que la vie a augmenté beaucoup plus vite que n'augmentent leurs revenus.../... Je demande qu'on crée un indice du pouvoir d'achat qui corresponde enfin à la vie quotidienne des Français, pour que les Français aient le sentiment qu'on ne se moque pas d'eux, pour qu'on ne leur raconte pas de fariboles. "
Le Président a été exaucé : certains outils existent désormais qui permettent de s'approcher au plus près du pouvoir d'achat des Français. Mais, Sarkozy ne semble plus aussi désireux d'affiner les statistiques.
Livrez vos commentaires ...pour ma part je m'abstiens ... je constate seulement !

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 70
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: N.Sarkozy gruge sur le pouvoir d'achat ...

Message  Invité le Dim 9 Mai - 11:56

Il fait beaucoup de bruit pour rien. Il est vrai que la notion de "revenu disponible brut" déflater de l'inflation est une construction avant tout théorique qui date je crois de 2005. Si mémoire est bonne, cette construction individualise et intègre les services publics dans le revenu des ménages.

Après, sur ces chiffres brutes, on ne peut pas dire que la situation est pire que les autres pays. On peut juste dire qu'il raconte n'importe quoi pour se faire mousser. Seulement plus personne le croit.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum