Angela Merkel s'attaque au dossier de la pédophilie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Angela Merkel s'attaque au dossier de la pédophilie

Message  livaste le Sam 24 Avr - 13:26

Angela Merkel s'attaque au dossier de la pédophilie
| 24.04.10 | 13h47 • Mis à jour le 24.04.10 | 13h47



Berlin Envoyée spéciale

ls ont 45 ans passés et ont mis bien longtemps à pouvoir en parler sans trop de honte : Marcello Moschetti et Mathias Bubel, victimes de prêtres jésuites pédophiles lorsqu'ils étaient élèves au Canisius Kolleg de Berlin, n'étaient pas invités à la table ronde organisée dans la capitale allemande, vendredi 23 avril, pour lutter contre les abus sexuels sur mineurs.


Un évêque belge, Mgr Roger Vangheluwe, 73 ans, a reconnu, dans une lettre lue lors d'une conférence de presse à Bruxelles par des responsables de l'Eglise belge, vendredi 23 avril, avoir "abusé sexuellement d'un jeune de (son) entourage", durant plusieurs années, avant et après son ordination comme évêque de Bruges (nord-ouest) en 1985. La victime, qui était mineure au moment des premiers faits et dont l'identité n'a pas été dévoilée, "en est encore marquée", a-t-il précisé dans sa lettre ouverte.

L'évêque brugeois a présenté sa démission au pape Benoît XVI, qui l'a acceptée vendredi, a confirmé le Vatican. Les faits étant prescrits, l'évêque ne

risque pas de poursuites pénales ou civiles, mais pourrait être "réduit à l'état de laïc" par Rome. Mgr Vangheluwe est le premier évêque qui démissionne pour avoir commis lui-même des abus sexuels sur mineur. - (AFP.)

Avec d'autres personnes venues individuellement ou par petits groupes, ils se sont contentés d'assister silencieusement à la conférence de presse qui a suivi. Et sans trop faire de bruit, comme par une vieille habitude ancrée, ils se sont résignés à ce constat : "On a invité les coupables, pas les victimes."

Cette table ronde, la première du genre, est placée sous l'égide des ministères allemands de la famille, de la justice et de l'éducation. Elle a réuni soixante et un experts pendant trois heures : des représentants des Eglises catholique et protestante, dont l'évêque de Trèves, Stephan Ackermann ; des pédiatres, des juristes, des porte-parole de l'internat évangélique, de la fédération des internats catholiques, de la fédération des psychiatres, des familles allemandes, du droit des enfants, des associations sportives, etc.

Côté politiques : les ministres fédérales de la famille, de la justice et de l'éducation ; des ministres des Länder et des députés de tous les partis parlementaires.

Depuis l'automne 2009 et comme d'autres pays, l'Allemagne est secouée par des révélations à la chaîne sur d'anciennes affaires de pédophilie, dans des établissements catholiques pour l'essentiel, mais aussi laïques et protestants. De nombreux cas ont été pointés au sein du choeur de Ratisbonne à l'époque où il était dirigé par Georg Ratzinger, frère du pape Benoît XVI.

En invitant les experts à réfléchir ensemble, le gouvernement d'Angela Merkel veut sortir l'Eglise de son isolement et s'attaquer au problème de la pédophilie à tous les niveaux de la société. "Une grande partie des faits que nous observons sont prescrits, mais pour la responsabilité, il n'y a pas de prescription", a déclaré la jeune ministre chrétienne-démocrate de la famille, Kristina Schröder.

Briser les tabous

Les experts se réuniront en groupes de travail. Un premier rapport provisoire doit être présenté d'ici à la fin de l'année. La possibilité d'allonger les délais de prescription sera l'une des priorités à étudier. Des indemnisations ont été promises aux victimes. La question de la prévention est également sur la table.

L'objectif est de briser les tabous qui couvrent les abus sexuels à l'encontre des mineurs. L'Eglise, mais aussi les établissements scolaires ou les associations concernées, devront répondre de leur responsabilité. "Nous nous attelons à une très grande mission", a dit la ministre de la Justice, Sabine Leutheusser-Schnarrenberger.

L'Eglise catholique allemande traverse une crise sans précédent. Outre la révélation des abus sexuels, l'évêque d'Augsbourg, Mgr Walter Mixa, a présenté sa démission, mercredi 21 avril, après avoir été accusé d'avoir battu d'anciens élèves d'un orphelinat catholique.

Selon un sondage publié vendredi dans le tabloïd Bild, deux catholiques allemands sur trois estiment que les cas révélés d'abus sexuels entacheront durablement l'image de leur Eglise. Près d'un quart (23 %) dit avoir songé ces derniers temps à la quitter, laquelle Eglise serait, selon l'enquête, confrontée à une perte de milliers de fidèles.

Une "hotline" (ligne téléphonique) consacrée aux abus sexuels, a été mise en service par l'Eglise catholique allemande, début avril. Elle est débordée.
Marion Van Renterghem


Je ne sais si l'Allemagne vient de découvrir le problème de la pédophilie , chez nous , la justice combat ce crime depuis les années 90 , mais c'est un combat difficile .

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum