c'est ça la république !

Aller en bas

c'est ça la république ! Empty c'est ça la république !

Message  livaste le Mer 17 Mar - 9:02

Publié le 17/03/2010 à 08:10 - Modifié le 17/03/2010 à 08:38 Le Point.fr

Quand les super-gendarmes protégeaient Mazarine, la fille de François Mitterrand
Avec agence



Pendant près de treize ans, huit super-gendarmes ont protégé jour et nuit Mazarine Pingeot, la fille de François Mitterrand, révèle Christian Prouteau, responsable à l'époque de la sécurité à l'Élysée, dans un livre à paraître jeudi. De l'appartement privé de la mère de Mazarine à Paris (6e) à celui de l'État quai Branly (7e), en passant par le domaine présidentiel de Souzy-la-Briche (Essonne), "La petite demoiselle et autres affaires d'État" (Michel Lafon) raconte la protection permanente de la fille cachée de François Mitterrand.

Créateur du GIGN en 1974, le commandant Prouteau réorganise en 1982 la sécurité du président de la République à sa demande. Il crée le groupe de sécurité de la présidence de la République (GSPR), composé uniquement de gendarmes, pour assurer sa protection. En décembre 1982, alors que Mazarine a 8 ans, Christian Prouteau se voit très discrètement confier la sécurité de la fillette qu'il surnomme "la petite demoiselle". Le nom de Mazarine, dont très peu de gens à l'Élysée connaissaient l'existence selon l'officier de gendarmerie, ne sera d'ailleurs jamais prononcé entre François Mitterrand et Christian Prouteau. Dès lors, huit super-gendarmes vont jouer "les super-nounous", écrit Christian Prouteau, qui se qualifie de "baby-sitter". Lorsque Mazarine et sa mère vivent dans le 6e, un gendarme s'installe dans une chambre de bonne au-dessus de l'appartement.

"Mazarine, le plus beau rayon de soleil de ses 13 ans à l'Élysée"

Une fois la résidence de Souzy-la-Briche remise en état, François Mitterrand y passera de très nombreux week-ends, raconte Christian Prouteau, nommé préfet en 1985. Mazarine montant à cheval, des écuries en bois sont construites. Les rares journalistes et photographes qui s'approchent dans ce petit village sont invités par les gendarmes à passer leur chemin. Entre parties de cache-cache et promenades, la fillette, puis l'adolescente passera des années tout à fait tranquilles.

Son père joue aux boules avec les gendarmes, grimpe sur le dos de l'un d'eux pour aller chercher le petit chat de Mazarine dans un arbre. Il ne manque pas un épisode de Dallas dont il était un téléspectateur assidu. "Assurer la sécurité et la tranquillité de Mazarine, ce fut le plus beau rayon de soleil de ses 13 ans à l'Élysée", écrit Christian Prouteau, qui fut mêlé à deux scandales de l'ère Mitterrand, l'affaire des Irlandais de Vincennes et celle des écoutes de l'Élysée. Cette dernière eut pour origine les écoutes organisées de l'écrivain et polémiste Jean-Edern Hallier qui disait vouloir révéler l'existence de Mazarine.

ben voyons , on comprend aisément que les problèmes de sécurité que connaissent quotidiennement les citoyens , eux ils ne connaissent pas !
Et c'est avec nos impôts que cette demoiselle était protégée !
La république des princes , pas même sous l'ancien régime ils auraient déployé , nos rois , un tel luxe !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30419
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

c'est ça la république ! Empty Re: c'est ça la république !

Message  livaste le Mer 17 Mar - 9:10

Quelques commentaires ..

Il était quoi François Mitterrand... ha oui ! socialiste. Au moins nos dirigeants actuels ont la pudeur de ne pas se prétendre "socialistes" et en font un peu moins.

Tout en finesse mercredi 17 mars | 09:13
Un soir de mai 1995, me trouvant à Paris avec ma femme et mes enfants, nous décidons d'aller dîner au restaurant "Les Assassins", rue Jacob. Sur le trottoir devant le restaurant, une dizaine d'hommes prend l'apéro. Une fois à l'intérieur, nous constatons qu'une table a été dressée pour une bonne dizaine de personnes. On nous installe à une petite table à côté. Peu à peu, les personnes que nous avions vues à l'extérieur viennent s'installer à la grande table qui se remplit jusqu'à ce que les deux ou trois places restantes soient finalement occupées par deux autres hommes et une toute jeune femme qui arrivent en dernier. La jeune femme n'est autre que Mazarine qui a été, nous dit en aparté le serveur, invitée par tous ceux qui ont assuré sa protection tout au long des années passées. Pendant tout le dîner nous n'avons pu manquer les plaisanteries grasses de ces messieurs envers la demoiselle, le summum étant le dessert où ils lui avaient commandé une banane ornée à sa base par deux boules de glace, banane qu'elle a dû manger de façon suggestive pendant qu'un de ces messieurs lui tenait galamment la tête.


He oui,
Les impôts que nous payons parfois difficilement ont servi à ça ! On peut donc dire que Mazarine est un peu notre fille à nous aussi, puisque nous avons contribué à la "protéger"...

Le syndrome versaillais
A croire que les Français aiment ce genre de comportement qui ne passeraient pas dans d'autres pays. On a guillotiné un roi pour lui faire payer les frasques de ses ascendants : Louis XV et Louis XIV, (excusez le raccourci) et nous pardonnons ces "légèretés" à nos Présidents et autres élus. Le pays de la gu... et du c...

Qui a payé ?
Voilà une question, qui a payé ? Nos impôts, et après la gauche veut faire la morale, donner des leçons et reproche à Sarko ses excès, mais les Français devraient regarder en arrière et comme dit le proverbe la critique est facile, mais l'art est difficile. PS et EE et FDG devraient réfléchir avant de parler et critiquer la droite.

Mitterand ?
N'était-ce pas le président socialiste qui parlait avec dédain de "l'argent qui corrompt" ? Evidemment, on est moins regardant avec l'argent public qui n'appartient à personne en particulier, ce qui, ma foi, apaise la mauvaise conscience que pourrait donner son utilisation à des fins personnelles. J'espère que nos habituels donneurs de leçons socialistes, anciens fidèles de cette icône de gauche, donneront leur sentiment sur le sujet. Mais ne rêvons pas ! Ils seront sûrement moins bavards à ce propos.

Très romanesque mais bien navrant
Ou comment les présidents français n'ont décidément jamais coupé le cordon ombilical avec l'Ancien Régime. C'est atterrant, mais absolument pas étonnant. VGE, Mitterrand, Chirac et Sarkozy ont tous eu le même comportement. Profiter de leur statut de chef de l'Etat. Va pour leurs "petites histoires corneculs d'alcôves" qui font se marrer les iconoclastes en tout genre. Mais là, mobiliser des "forces dites d'élite" afin de préserver la sécurité d'un enfant "de sang royal et adultérin". No comment. Cela explique que la modestie de cette jeune femme ne soit pas sa première vertu cardinale. On la comprend avec un tel statut ! Il faut également reconnaître qu'elle a hérité des neurones d'intello de son monarque de Père. Donc, ceci explique cela. "Ce cher Tonton" qui taxa de Gaulle de fauteur de troubles de la République en lui reprochant son coup d'Etat permanent ! Il doit se bidonner "le Grand Charles" sous sa Croix de Lorraine
!

Le Roi
Nos présidents sont des rois, ils vivent un train de vie de rois, ils ont des maîtresses et favorites comme les rois, et aussi ce qu'on aurait appelé par le passé des enfants batards. Alors dans le cas du Président Mitterand on mobilise plein de policiers pour dissimuler tout ça et en plus la presse indulgente n'en parle pas. Notre Président pour qui j'ai voté ne se déplace qu'avec des milliers de policiers pour éloigner les manants pas d'accord avec lui. On a prêté plein d'enfants au Président Mitterand, un handicapé dans l'Allier, un petit Suédois fils d'une journaliste suédoise. Je ne sais si ce petit monde s'est manifesté auprès du notaire lors de la succession. Les temps ont changé et la Pompadour est une chanteuse sans voix. Ca ne choque plus grand monde, mais je pense que si l'austère et triste Président Albert Lebrun était parti avec Mistinguett ou Yvonne Printemps, ça aurait plus choqué que maintenant. C'était un entourage étrange chez le Président Mitterand puisque l'ancien chauffeur du Président Mitterand a avoué qu'il n'avait pas le permis de conduire... Dans une quinzaine d'années on en saura un peu plus sur la saga Sarkozy.... Notre Giscard avait une vie compliquée, Chirac aussi qui a fait 50 voyages au japon sans doute pour aller à des matchs de Sumo... Ce petit monde politique devrait s'inspirer de la vie plus austère de Madame Merckel qui a une vie de famille classique et vit simplement dans son appartement berlinois. On pourrait peut-être l'embaucher pour redresser notre pays aux abois financièrement.

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30419
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum