France : la croissance attendue en hausse de 0,5%

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

France : la croissance attendue en hausse de 0,5% Empty France : la croissance attendue en hausse de 0,5%

Message  livaste le Lun 8 Fév - 21:52

France : la croissance attendue en hausse de 0,5%
Guichard, Guillaume
08/02/2010 | Mise à jour : 09:51 |

La Banque de France a estimé que l'économie devrait croître au même rythme en ce début d'année que lors du quatrième trimestre 2009.

Le produit intérieur brut français devrait croître de 0,5% sur les trois premiers mois de 2010, selon la première estimation de la Banque de France (BdF) publiée ce lundi. Au quatrième trimestre 2009, la croissance devrait atteindre également 0,5%, selon les dernières estimations de la BdF. L'Insee doit publier vendredi la croissance pour le quatrième trimestre.

La prévision de la Banque de France pour la croissance pour le premier trimestre se situe légèrement au-dessus de celle de l'Insee, qui table sur une progression du PIB de 0,3% à 0,4% par trimestre lors des six premiers mois de 2010. Fin janvier, le gouvernement a relevé de 0,75 à 1,4% ses estimations de croissance pour 2010.

Par ailleurs, la Banque de France a observé en janvier un rebond «marqué» dans «tous les secteurs», mais «plus particulièrement dans les biens intermédiaires et l'automobile». Son indicateur du climat des affaires dans l'industrie a progressé de 2 points, à 104 en janvier contre 102 en décembre. Dans les services, il s'est établi à 89, contre 88 en décembre.

Reste que les capacités de production demeurent faiblement utilisées, relève l'institution. «A court terme, les prévisions font état d'une légère hausse de l'activité», note cependant la BdF.

Un léger mieux , heureusement le plan de relance a limité les dégats .

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30777
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

France : la croissance attendue en hausse de 0,5% Empty Re: France : la croissance attendue en hausse de 0,5%

Message  patriote reformiste le Lun 8 Fév - 22:02

Tout v a toujours pour le mieux dans la France de Sarkozy mais la situation des français, elle, ne cesse de se degrader. C'est normal puisque les élites ne vivent vraisemblablement pas dans le même monde que les travailleurs.

Par ailleurs le grand emprunt cher au Président et limité à 35 milliards d'euros ne suffira pas à faire face aux échéances et à la chute des recettes qui attendent le Gouvernement en 2010 et plus encore en 2011. Par conséquent, que les français prennent bien conscience que cet emprunt est la dernière cartouche du Gouvernement qui ne pourra plus emprunter de cette manière au risque de voir sa note degradée par les agences de notation.

patriote reformiste
Conseiller général
Conseiller général

Masculin Nombre de messages : 2395
Age : 38
Date d'inscription : 15/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

France : la croissance attendue en hausse de 0,5% Empty Re: France : la croissance attendue en hausse de 0,5%

Message  Invité le Mar 9 Fév - 14:11

patriote reformiste a écrit:Tout v a toujours pour le mieux dans la France de Sarkozy mais la situation des français, elle, ne cesse de se degrader. C'est normal puisque les élites ne vivent vraisemblablement pas dans le même monde que les travailleurs.


Très bien dit. C'est exactement ça.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

France : la croissance attendue en hausse de 0,5% Empty Re: France : la croissance attendue en hausse de 0,5%

Message  Invité le Mar 9 Fév - 23:26

livaste a écrit:France : la croissance attendue en hausse de 0,5%
Guichard, Guillaume
08/02/2010 | Mise à jour : 09:51 |

La Banque de France a estimé que l'économie devrait croître au même rythme en ce début d'année que lors du quatrième trimestre 2009.

Le produit intérieur brut français devrait croître de 0,5% sur les trois premiers mois de 2010, selon la première estimation de la Banque de France (BdF) publiée ce lundi. Au quatrième trimestre 2009, la croissance devrait atteindre également 0,5%, selon les dernières estimations de la BdF. L'Insee doit publier vendredi la croissance pour le quatrième trimestre.

La prévision de la Banque de France pour la croissance pour le premier trimestre se situe légèrement au-dessus de celle de l'Insee, qui table sur une progression du PIB de 0,3% à 0,4% par trimestre lors des six premiers mois de 2010. Fin janvier, le gouvernement a relevé de 0,75 à 1,4% ses estimations de croissance pour 2010.

Par ailleurs, la Banque de France a observé en janvier un rebond «marqué» dans «tous les secteurs», mais «plus particulièrement dans les biens intermédiaires et l'automobile». Son indicateur du climat des affaires dans l'industrie a progressé de 2 points, à 104 en janvier contre 102 en décembre. Dans les services, il s'est établi à 89, contre 88 en décembre.

Reste que les capacités de production demeurent faiblement utilisées, relève l'institution. «A court terme, les prévisions font état d'une légère hausse de l'activité», note cependant la BdF.

Un léger mieux , heureusement le plan de relance a limité les dégats .

j'écoutais ce soir"C dans l'air " avec Calvi ........ ils parlaient de la crise , de ses répercussions en Europe ,et spécialement en Grèce , en Espagne ... ils parlaient d'une éventualité : celle que la Grèce sorte de l'UE , donc retrouve son ancienne monnaie nationale ...ce qui dévaluerait sa valeur mais ! maintiendrait sa dette en valeur Euro ...donc , la Grèce accentuerait sa propre dette en s'isolant.
En Espagne , la bulle immobilière a crée des villes mortes , vidées avec des millions de logements neufs et ...inhabités ! et un taux de chômage en hausse constante.

il était dit aussi que la prime à la casse avait permis une croissance artificielle qui aura permis de tenir mais qu'il serait dangereux de retirer brutalement les aides (prime à la casse) ou (prêts avantageux pour la rénovation de l'habitat ) au risque de créer un trou qui nous ramènerait dans le creux de la crise au lieu de nous en sortir .

Sinon, l'euro a été dévalué afin que nous puissions exporter plus facilement ; permettre une meilleure concurrence face au dollar, yen , yuan... donc permettre de "booster" la croissance avec le risque d'une hausse du prix du baril de pétrole.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

France : la croissance attendue en hausse de 0,5% Empty Re: France : la croissance attendue en hausse de 0,5%

Message  shimmy le Mer 10 Fév - 7:25

L'euro n'a pas été dévalué ! c'est le dollar qui remonte!
Mais tant mieux si ça permet plus d'exportations!
shimmy
shimmy
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Féminin Nombre de messages : 4651
Age : 76
Date d'inscription : 14/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

France : la croissance attendue en hausse de 0,5% Empty Re: France : la croissance attendue en hausse de 0,5%

Message  livaste le Mer 10 Fév - 8:58

exactement on pourra exporter .

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30777
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

France : la croissance attendue en hausse de 0,5% Empty Re: France : la croissance attendue en hausse de 0,5%

Message  patriote reformiste le Mer 10 Fév - 12:57

Oui enfin, je constate qu'à l'époque où le FN evoquait l'implosion de l'euro, tout le monde criait au catastrophisme, aujourd'hui cette éventualité est envisagée de même que la sortie de cette monnaie qui implique une politique monétaire parfois inadaptée aux nécessités des Etats membres de la zone euro.

Les grands empires se sont toujours effondrés et heurté aux besoins de liberté des peuples attachés à leur indépendance, à leur identité, à leurs liberté.

C'est cela qui, peu à peu est remis en cause au pretexte d'une Construction européenne dont personne ne conteste les necessités mais les fondements, l'architecture actuelle ne correspondant pas à l'histoire ou aux valeurs des pays qui la compose.

patriote reformiste
Conseiller général
Conseiller général

Masculin Nombre de messages : 2395
Age : 38
Date d'inscription : 15/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

France : la croissance attendue en hausse de 0,5% Empty Re: France : la croissance attendue en hausse de 0,5%

Message  Invité le Mer 10 Fév - 16:22

La BCE prépare les bases juridiques d’une rupture avec l’euro

Alors que la crise grecque s’aggrave, les craintes d’une sortie de l’euro atteignent un point tel, que la Banque Centrale Européenne se voit contrainte de publier une analyse juridique des conséquences qu’aurait à subir un pays tenté de quitter l’Union Monétaire.

« Les évolutions récentes ont peut-être augmenté le risque de sécession, ainsi que de l’urgence d’y faire face comme scénario possible, » indique le document, intitulé « Retrait et expulsion de l’Union Européenne et de l’Union Monétaire Européenne: quelques réflexions. » Ceux qui soupçonnent la Cour Européenne d’avoir des velléités de puissance dignes de la papauté médiévale, trouveront de quoi confirmer leurs craintes dans ce texte étonnant.





Un demi-siècle d’union toujours plus étroite a créé un « nouvel ordre juridique » qui transcende la notion « largement obsolète de souveraineté » et impose une limitation « permanente » sur les droits des États.
Tous les membres de l’UE devant prendre part à l’UEM (sauf la Grande-Bretagne et le Danemark), le texte affirme principalement que la sortie de la zone euro entraînerait l’expulsion de l’Union européenne. Il s’agit d’un coup de semonce pour la Grèce, le Portugal, l’Irlande et l’Espagne. Si ces nations ne parviennent pas à faire adhérer leurs populations à des plans d’austérité draconiens, elles risquent d’être jetés aux oubliettes islandaises.

Le chef de la BCE Jean-Claude Trichet fait monter la pression, en indiquant que la banque ne modifiera pas ses règles communes de garantie pour soulager la dette grecque. « Aucun État ne peut attendre un quelconque traitement de faveur« , dit-il.

Cette euro-corde raide doit être très déconcertante pour les socialistes helléniques (PASOK). Le taux d’intérêt à six mois est passé à 1.38% contre 0.59% il y a un mois. Le rendement des obligations à 10 ans a atteint 6 %. La Grèce doit recueillir 54 milliards cette année. Le déficit ne peut pas être ramené de 12.7% du PIB à 3% du PIB dans les trois ans. Ainsi que l’agence de notation Moody’s l’a relevé, la Grèce (tout comme le Portugal) est confrontée au risque de « mort lente » par l’augmentation du coût des intérêts de la dette.

Stephen Jen de BlueGold Capital a déclaré que les défauts de conception de l’union monétaire sont de plus en plus évidents. « Je ne crois pas à une rupture de l’Euroland: trop de capital politique a été investi au cours des 50 dernières années dans la zone euro pour qu’on se permette une rupture pure et simple. Toutefois, de graves «fractures» sont tout à fait probables dans les années à venir. »

Comme le Portugal, l’Italie, l’Irlande, la Grèce et l’Espagne (PIIGS) sombrent dans la déflation, leur «véritables» taux d’intérêt augmenteront encore plus.

La ligne de fracture Nord-Sud pourrait causer des problèmes, mais il y aura toujours une possibilité de renflouement pour éviter un effet domino. «Si une opération de sauvetage s’avère nécessaire, une opération de sauvetage sera montée, » a déclaré Marco Annunziata d’Unicredit.

Seule la Grèce en Europe occidentale traite le budget militaire tel un secret d’État. Les agences de notation pense que cela représente un ruineux 5% du PIB. Est-ce que le pays a vraiment besoin de 1700 chars de combat, de 420 avions de combat, et de huit sous-marins? S’agit-il de lutter contre l’OTAN, allié de la Turquie? Le simple fait de poser la question entraîne dans des eaux dangereuses.


Qui sait ce que l’équipe de surveillance du FMI a fait lors de sa mission à Athènes. La formule du Fonds pour les pays en expansion-récession qui gaspillent leur compétitivité consiste à retrancher et à dévaluer. Mais la dévaluation est exclue. La Grèce doit supporter la douleur, sans en guérir.
La politique est folle et sans doute cynique.

Il faut saigner une société afin de défendre l’idéologie du projet européen. La dette nationale de la Grèce constituera 120% du PIB cette année. Standard & Poor’s indique qu’elle atteindra 138% en 2012. Un resserrement budgétaire – sans aucune compensation monétaire ni plan de relance – causera l’effondrement des recettes fiscales. La dette va donc augmenter encore plus sur une base économique diminuée.

Même si la Grèce pouvait réduire les salaires sans déclencher de protestations de masse, il lui manquera toujours une ouverture économique et un secteur d’exportation, contrairement à ce qui pourrait encore sauver l’Irlande, dans des circonstances analogues. La Grèce est ainsi prise au piège de la déflation.
Le ministre du Travail Andreas Loverdos indique que le nombre de chômeurs pourrait atteindre un million cette année – soit 22 pour cent des actifs, ce qui, aux États-Unis, équivaudrait à 30 millions de sans-emploi. Il a annoncé ce état de fait avec un soupçon de menace, comme s’il voulait embarrasser l’Europe.

Telegraph

la seule chose qu'à la Grèce c'est le tourisme et ses flottes maritimes ... si elle quitte le navire europe pour retrouver les drachmes, elle garde sa dette en euro .

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

France : la croissance attendue en hausse de 0,5% Empty Re: France : la croissance attendue en hausse de 0,5%

Message  Georges le Jeu 11 Fév - 12:04

L'Europe c'est la débandade, l'Europe tel que l'a souhaité la droite et les réformistes est un échec économique. Aujourd'hui la Grèce, demain le Portugal et l'Espagne et après à qui le tour ? On assiste au fait que ce sont les financiers qui mênent le bal en spéculant sur la chute de ces pays; nous ne sommes pas encore sortis de la crise que le capitalisme nous en apportera une autre encore plus violente et nous imposera une politique de rigueur et un chômage massif, une fois de plus ce sont les plus pauvres et à présent la classe moyenne qui paieront l'ardoise, mais peut-être est-ce un mal pour un bien, car je pense que cela bougera vraiment que lorsque la classe moyenne sera réélement touchée par les effaits du capitalisme et du libéralisme.

Georges
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2950
Age : 71
Date d'inscription : 20/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

France : la croissance attendue en hausse de 0,5% Empty Re: France : la croissance attendue en hausse de 0,5%

Message  patriote reformiste le Jeu 11 Fév - 12:24

Et dire que les élites UMPS se moquaient de ceux qui predisaient l'echec total de la politique monétaire unique imposé par Francfort.

Une fois de plus, les faits confirment les thèses nationalistes et desavouent, au detriment des peuples, les delires euromondialistes.

patriote reformiste
Conseiller général
Conseiller général

Masculin Nombre de messages : 2395
Age : 38
Date d'inscription : 15/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

France : la croissance attendue en hausse de 0,5% Empty Re: France : la croissance attendue en hausse de 0,5%

Message  shimmy le Jeu 11 Fév - 12:27

Et nous allons payer pour sortir de la merde un pays qui a toujours été gouverné en dépit du bon sens!
Seule chose positive, l'europe va imploser!
shimmy
shimmy
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Féminin Nombre de messages : 4651
Age : 76
Date d'inscription : 14/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

France : la croissance attendue en hausse de 0,5% Empty Re: France : la croissance attendue en hausse de 0,5%

Message  Invité le Jeu 11 Fév - 13:13

j'écoutais l'autre soir Cdans l'air , ils disaient que si les spéculateurs commençaient à toucher la dette des pays ; il sera plus facile d'imposer une régulation à 27 que s'ils n'étaient pas touchés.
Nous verrons donc.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

France : la croissance attendue en hausse de 0,5% Empty Re: France : la croissance attendue en hausse de 0,5%

Message  patriote reformiste le Sam 13 Fév - 18:40

Précisément, si l'Europe est desarmée face à la crise, c'est en raison de son architecture, laxiste face au libre échange qui spolie nos entreprises et desequilibres nos marchés.

C'est d'ailleurs sur ce thème que l'UMP fit campagne lors des dernières européennes, pour aujourdhui cautionner et aggraver les orientations prises par les diktats Bruxellois.

L'Union Européenne doit être repensé et refondée sur des bases de nations indépendantes....C'est l'inverse qui se fait aujourd'hui.

patriote reformiste
Conseiller général
Conseiller général

Masculin Nombre de messages : 2395
Age : 38
Date d'inscription : 15/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

France : la croissance attendue en hausse de 0,5% Empty Re: France : la croissance attendue en hausse de 0,5%

Message  Invité le Dim 14 Fév - 9:30

shimmy a écrit:Et nous allons payer pour sortir de la merde un pays qui a toujours été gouverné en dépit du bon sens!
Seule chose positive, l'europe va imploser!

Nos impôts ne servent même plus à financer les erreurs de gestion des autres pays ou notre gaspillage social lié à l'immigration. On va donc creuser un peu plus la dette en empruntant sur les marchés financiers jusqu'à ce que la spéculation elle-même explose parce que les titres de la dette publique ne seront plus des garantis suffisante.

On est entrain de désarmé les nations des outils de régulations économiques et monétaires alors que l'on entretient un rythme de dépense complètement fou. Si on maintient l'endettement public, que l'endettement privé s'accélère et que les investissement se barre, on aura ce qui était prévisible. M. Sarkozy est pire que M. Mitterand. On risque la même chose que la Grèce tôt ou tard. Regarder les chiffres...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

France : la croissance attendue en hausse de 0,5% Empty Re: France : la croissance attendue en hausse de 0,5%

Message  patriote reformiste le Dim 14 Fév - 12:49

Entièrement d'accords mais c'est le souhait du Président de la République que de remplacer la regulation par le laxisme du marché tout puissant.

En dépit des conséquences desastreuses, tant en termes économiques que sociaux, les gouvernants refusent de repenser l'Union Européenne, persistant dans leur dogme et préférant mutualiser les risques et les pertes plutôt que de fusionner leurs compétences.

patriote reformiste
Conseiller général
Conseiller général

Masculin Nombre de messages : 2395
Age : 38
Date d'inscription : 15/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

France : la croissance attendue en hausse de 0,5% Empty Re: France : la croissance attendue en hausse de 0,5%

Message  Invité le Lun 15 Fév - 11:09

patriote reformiste a écrit:Entièrement d'accords mais c'est le souhait du Président de la République que de remplacer la regulation par le laxisme du marché tout puissant.

En dépit des conséquences desastreuses, tant en termes économiques que sociaux, les gouvernants refusent de repenser l'Union Européenne, persistant dans leur dogme et préférant mutualiser les risques et les pertes plutôt que de fusionner leurs compétences.

où a -t-il dit qu'il souhaitait une dérégulation par le laxisme du marché ?
et crois-tu sincèrement qu'une restructuration de la régulation des marchés se fasse en un claquement de doigt ?
sinon, pour ta dernière phrase , je ne comprends pas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

France : la croissance attendue en hausse de 0,5% Empty Re: France : la croissance attendue en hausse de 0,5%

Message  patriote reformiste le Lun 15 Fév - 22:49

C'est vrai que depuis plus de 7 ans, l'actuel Président de la République n'a pas disposer du temps nécessaire pour prendre les mesures qu'il annonce, pourtant regulièrement dans ses discours !

patriote reformiste
Conseiller général
Conseiller général

Masculin Nombre de messages : 2395
Age : 38
Date d'inscription : 15/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

France : la croissance attendue en hausse de 0,5% Empty Re: France : la croissance attendue en hausse de 0,5%

Message  Invité le Lun 15 Fév - 23:57

patriote reformiste a écrit:C'est vrai que depuis plus de 7 ans, l'actuel Président de la République n'a pas disposer du temps nécessaire pour prendre les mesures qu'il annonce, pourtant regulièrement dans ses discours !

euhhhh.... iln'est président que depuis deux ans et demi ...avant c'était chirac ! France : la croissance attendue en hausse de 0,5% Icon_clown

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

France : la croissance attendue en hausse de 0,5% Empty Re: France : la croissance attendue en hausse de 0,5%

Message  patriote reformiste le Mar 16 Fév - 12:52

Mais il fut avant d'être Président de la République, vice premier ministre et Président du parti majoritaire.

En tant que ministre des finances son bilan fut desastreux et il convient qu'à l'heure actuelle, de la serenité sincère soit ramené à l'Elysée.

patriote reformiste
Conseiller général
Conseiller général

Masculin Nombre de messages : 2395
Age : 38
Date d'inscription : 15/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

France : la croissance attendue en hausse de 0,5% Empty Re: France : la croissance attendue en hausse de 0,5%

Message  Invité le Mer 17 Fév - 10:09

Partout où il y a un social à maintenir , une dette existe....surtout en ce moment , en tant de crise.
A moins d'éradiquer tout type de social , de réduire drastiquement les dépenses publiques , fusionner maintenant les CG et CR ....je ne vois pas comment devenir excédentaire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

France : la croissance attendue en hausse de 0,5% Empty Re: France : la croissance attendue en hausse de 0,5%

Message  Invité le Mer 17 Fév - 16:29

franline a écrit: , fusionner maintenant les CG et CR ....

N'importe quoi. Tu serais bien en mal de le prouver. On tombe très bas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

France : la croissance attendue en hausse de 0,5% Empty Re: France : la croissance attendue en hausse de 0,5%

Message  patriote reformiste le Mer 17 Fév - 19:25

C'est clair, on multipliera les doublons et on complexifiera le mille feuille alors que les communautés de communes auraient dû, elles, être abolies compte tenu de leurs coûts et de leur inefficacité.

Mais une fois encore, on prend des decisions à l'emporte pièce !

patriote reformiste
Conseiller général
Conseiller général

Masculin Nombre de messages : 2395
Age : 38
Date d'inscription : 15/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

France : la croissance attendue en hausse de 0,5% Empty Re: France : la croissance attendue en hausse de 0,5%

Message  livaste le Ven 19 Fév - 13:18

saco a écrit:
franline a écrit: , fusionner maintenant les CG et CR ....

N'importe quoi. Tu serais bien en mal de le prouver. On tombe très bas.

c'est toi qui est tombé très bas , Saco !
et quand tu es à court d'argument , tu insultes , sans doute pour mieux ressembler à ton maître à pas pensr !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30777
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

France : la croissance attendue en hausse de 0,5% Empty Re: France : la croissance attendue en hausse de 0,5%

Message  Invité le Ven 19 Fév - 14:48

livaste a écrit:
saco a écrit:
franline a écrit: , fusionner maintenant les CG et CR ....

N'importe quoi. Tu serais bien en mal de le prouver. On tombe très bas.

c'est toi qui est tombé très bas , Saco !
et quand tu es à court d'argument , tu insultes , sans doute pour mieux ressembler à ton maître à pas pensr !

A part, les deux umpistes, personne ne verra une insulte ici, du moins je crois. Tu devrais:

1. Relire la définition de l'insulte et par la même occasion des mots haine, propagande... dont tu as une définition toute personnelle.

2. Donner ne serait-ce qu'une amorce d'argument pour dire que la fusion des CG et des CR fera baisser la dette publique.

C'est n'importe quoi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

France : la croissance attendue en hausse de 0,5% Empty Re: France : la croissance attendue en hausse de 0,5%

Message  Invité le Ven 19 Fév - 16:15



Réformant en profondeur l’architecture institutionnelle locale, ce texte, tout en maintenant l’existence de la région et du département, prévoit le remplacement des conseillers généraux et des conseillers régionaux par un nouveau type d’élu local : le conseiller territorial. Ce conseiller territorial siégera dans l’instance délibérante du département et dans celle de la région. Ces conseillers territoriaux seront élus à l’échelon cantonal par un scrutin uninominal à un tour, mais 20% des sièges seront répartis à la proportionnelle.



Le projet prévoit des dispositions visant au renforcement et à la simplification de l’intercommunalitéIntercommunalitéDésigne les différentes formes de coopération existant entre les communes. L’intercommunalité permet aux communes de se regrouper au sein d’un établissement public de coopération intercommunale (EPCI)., avec pour objectif de voir l’ensemble du territoire couvert par des structures intercommunales à l’horizon de 2014. Un nouveau dispositif permettra une fusion plus simple des communes.

Le projet prévoit par ailleurs la création d’une nouvelle structure pour les zones urbaines atteignant 500 000 habitants, la "métropole". Cette métropole se substituera sur son territoire aux collectivités préexistantes (communes, communautés et Conseil général) et percevra la totalité de la fiscalité locale et des dotations de l’État sur son territoire.

Le texte prévoit la possibilité pour des départements ou des régions de fusionner. Ce ne sera cependant possible qu’avec l’accord de toutes les assemblées concernées et de la population consultée par référendumRéférendumProcédure de vote permettant de consulter directement les électeurs sur une question ou un texte, qui ne sera adopté qu’en cas de réponse positive..

Le texte fixe le principe de la spécialisation des compétences pour la région et le département, seule la commune conservera la compétence générale. La clarification des compétences et les modalités d’encadrement des mécanismes de cofinancement devraient être précisées dans une loi ultérieure.




http://www.vie-publique.fr/actualite/panorama/texte-discussion/projet-loi-reforme-collectivites-territoriales.html


“Fusionner les départements et les régions permettrait à la France d’économiser 13 milliards d’euros”



Dans une interview au magazine Capital, Maurice Leroy, député du Loir-et-Cher et Président du Conseil Général, livre sa vision de la réforme des collectivités territoriales. Il se prononce en faveur de la fusion département - région, ce qui, affirme-t-il, permettrait une économie de 13 milliards d'euros. Il plaide également pour un redécoupage de la France en 15 régions.

Capital : Vous défendez depuis plusieurs années l’idée de fusionner le Département avec la Région. Mais une étude du cabinet d’audit KPMG vient de prétendre que ça coûterait plus cher…
Maurice Leroy : C’est l’Assemblée des départements de France qui l’a commandée. Pour le lobby des conseils généraux, le mot d’ordre, c’est : sauvons nos sièges ! Alors je ne m’étonne pas que cette curieuse étude aboutisse à ces conclusions. Mais il faut être sérieux : la profusion d’administrations nous coûte très cher. C’est une question de bon sens. On aura du mal à faire croire à nos concitoyens que mutualiser les services ressources des Régions avec ceux des Conseils généraux coûterait plus cher !
Capital : C’est pour cela que vous voulez supprimer le département ?
Maurice Leroy : Je ne dis pas qu’il faut le supprimer, mais le fusionner avec la région. En deux siècles, la France a trop empilé de collectivités territoriales : vous avez la commune, l’intercommunalité, puis depuis une dizaine d’années voilà le «pays» et encore le pays au sens des lois « Pasqua-Voynet » et les pays qui contractualisent avec les Régions. Voire maintenant les groupements de régions. En tout, six niveaux administratifs : la France est devenue une véritable lasagne.
Capital : En quoi est-ce si gênant ?
Maurice Leroy : C’est un enchevêtrement administratif de doublons. Ainsi, vous avez des services économiques ou touristiques à tous les échelons, qui refont à chaque fois le même travail, avec des équipes similaires. Les entreprises sont obligées d’aller frapper à toutes les portes, les fonctionnaires passent leur temps en réunions. Les administrés n’y comprennent plus rien. Bref, cette lasagne est une formidable source de gaspillage… Gaspillage de temps, d’énergie et d’argent public. Il est temps d’y remettre de l’ordre et de tailler dans les dépenses inutiles. L’économie est de la compétence obligatoire des Régions et des Communautés de communes et une compétence optionnelles des Conseils généraux, allez-vous y retrouver en plus de la crise actuelle !
Capital : Parce qu’il y a beaucoup d’économies à faire ?
Maurice Leroy : Évidemment. Les Régions gèrent les lycées tandis que les Départements gèrent les collèges. Dans la foulée, chaque collectivité gère aussi sa part des fameux TOS, les personnels Techniques, Ouvriers et de Service. Est-ce qu’il ne serait pas plus logique, et plus économique, de confier les uns et les autres à une seule et même administration ?
Capital : Avec ça, vous allez faire l’économie d’une poignée de postes ici et là…
Maurice Leroy : Pas seulement. Il faut aussi externaliser certaines tâches. Certains services rendus aux usagers d’un département, comme le déneigement des routes ou le fauchage des bas-côtés de la voirie départementale secondaire, peuvent coûter beaucoup moins cher si vous les confiez à des prestataires extérieurs plutôt que de recruter des fonctionnaires territoriaux, alors qu’il s’agit de missions saisonnières. Pour le déneigement, sauf dans les Départements montagneux, cela n’arrive pas chaque année. Sans parler du service rendu…
Capital : C’est le cas dans votre département du Loir-et-Cher ?
Maurice Leroy : Bien sûr. En externalisant les fonctions qui peuvent l’être, en supprimant les doublons, je suis sûr que l’on peut réduire de 30 % dans les dix ans les dépenses de fonctionnement d’un département. Cela fait 60 millions d’euros rien que pour le Loir-et-Cher et plus de 13 milliards à l’échelle de la France.
Capital : Cela va-t-il supprimer des emplois ?
Maurice Leroy : En faisant des économies, en réduisant les impôts, on favorisera plutôt la création d’emplois dans les entreprises.
Capital : Mais il faudra aussi supprimer des emplois administratifs…
Maurice Leroy : Sans doute, mais sans drame social et la pyramide des âges le permet sans aucune difficulté, de même pour l’État. Pour réduire les effectifs qui sont en doublons, il suffirait d’appliquer à la fonction publique territoriale le même principe qu’à l’administration d’État : non remplacement d’un départ à la retraite sur deux.
Capital : Parce qu’il y a autant de sureffectifs dans les conseils généraux ?
Maurice Leroy : Je pense qu’en fusionnant les Départements du Centre avec la Région, on pourrait rendre les mêmes services aux administrés du département avec 30 % d’effectifs en moins.
Capital : Votre conseil général compte combien d’agents ?

Maurice Leroy : Il en a 1 465, alors que les services qui relèvent actuellement de mon département pourraient très bien fonctionner avec un millier d’agents.
Capital : Comment les gens vont faire, pour leurs papiers d’identité, leurs démarches ?
Maurice Leroy : Les gens iront toujours retirer leur carte d’identité à la préfecture. Fusionner le Département et la Région ne signifie évidemment pas que l’on supprime les services de proximité, comme les collèges ou les centres de soins. L’important, c’est le service que l’on rend aux publics.
Capital : Et les élus ? Les gens connaissent leurs conseillers généraux…
Maurice Leroy : Moi, je propose que les nouvelles assemblées réunissent les effectifs cumulés des actuels conseils généraux et régionaux. Une partie de ces nouveaux conseillers pourraient être élus par une circonscription territoriale, comme le canton, et une autre partie le serait au scrutin de liste, ce qui permettra de dégager des majorités politiques. Il y aurait donc des Conseillers territoriaux pour représenter les territoires ruraux.
Capital : Certaines voix se sont récemment élevées pour dire qu’il fallait agrandir la taille des régions…
Maurice Leroy : Quand il était maire de Toulouse, Dominique Baudis me disait : «La région Midi-Pyrénées ne pèse rien face à Barcelone». C’est vrai qu’on pourrait faire des regroupements régionaux, en tenant compte des réalités culturelles, économiques, historiques : réunir les deux Normandie, l’Aquitaine et le Poitou-Charentes ou remettre Nantes en Bretagne. D’ailleurs, qu’y a-t-il de commun, dans ma région Centre, entre mon Loir-et-Cher profondément rural et le département de l’Eure-et-Loir tourné de fait vers la région parisienne. En fait, on pourrait redécouper la France en 15 Régions, pour commencer le mouvement, qui auraient davantage de poids face aux Länder allemands ou aux généralités espagnoles.
Propos recueillis par Etienne Gingembre
http://mcarsalade.unblog.fr/2009/02/26/fusionner-les-departements-et-les-regions-permettrait-a-la-france-deconomiser-13-milliards-deuros/
comme quoi ce n'est pas si absurde que ça et que ça permettrait bien des économies contrairement à la Grande Vérité de Saco la sainte parole.
Mais si on ne pense pas comme monsieur Saco , on raconte n'importe quoi .... c'est tellement plus simple que de dire (sans parler de Sarko si possible) pourquoi il(le messie du FN Saco) serait contre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

France : la croissance attendue en hausse de 0,5% Empty Re: France : la croissance attendue en hausse de 0,5%

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum