L'iPhone peut-il faire sauter le réseau ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'iPhone peut-il faire sauter le réseau ?

Message  livaste le Mer 30 Déc - 23:22

L'iPhone peut-il faire sauter le réseau ?
Par Olivier Levard, le 30 décembre 2009 à 15h21, mis à jour le 30 décembre 2009 à 16:44
L'usage intensif du téléphone d'Apple sature les réseaux londonien et new-yorkais. Son succès en France menace-t-il le réseau ? La réponse des opérateurs.

Toute la communauté iPhone ne parle que de ça. Les aficionados du téléphone d'Apple qui s'arrache dans le monde entier commentent allègrement les saturations de réseau provoquées par leur joujou high-tech favori. L'alerte la plus importante est venue du Royaume-Uni, où l'iPhone, très gourmand en bande passante, a, épisodiquement, fait "sauter" le réseau londonien de l'opérateur mobile O2 ces derniers mois. La filiale mobile britannique de l'espagnol Telefonica a expliqué que certains clients avaient occasionnellement subi des problèmes de saturation du réseau les empêchant de passer et de recevoir des appels, ou de charger et de transmettre des données, et ce en raison de l'usage croissant des "smartphones" à Londres, au premier rang desquels l'iPhone.

Les chiffres parlent d'eux-mêmes. O2, dont l'exclusivité de distribution de l'iPhone au Royaume-Uni a expiré en novembre, a vu son trafic de données multiplié par 18 depuis le début de 2009 ! L'augmentation des capacités a permis de résoudre le problème, a déclaré O2 mardi, mais à vil prix. La société a dû investir plus de 30 millions d'euros dans son réseau pour répondre à la demande.

Gros succès, grosse panne ?

L'opérateur est loin d'être le seul à voir son réseau mis à l'épreuve par les utilisateurs d'iPhone, dont les nouvelles habitudes, comme le téléchargement d'applications, la navigation sur internet ou la messagerie électronique, sont très gourmands en débit. Aux Etats-Unis, ATT a suspendu temporairement la vente de l'iPhone aux résidents new-yorkais pendant le week-end, alimentant les spéculations sur de possibles et similaires problèmes de saturation.

Quid du réseau français ? A première vue, le succès de l'iPhone est si massif dans l'Hexagone qu'il y a matière à s'inquiéter. Selon des estimations, le téléphone d'Apple devrait s'être écoulé en France à deux millions d'unités pour la seule année en 2009. C'est plus que dans n'importe quel autre pays européen.... Apple se serait ainsi octroyé plus de 50% du marché des smartphones, ces téléphones qui permettent de tout faire ou presque (Internet, Applications, et même télévision mobile).

Les réponses de Orange, Bouygues, SFR

Les opérateurs français se veulent pourtant rassurants. "Nous avions anticipé la hausse du trafic et pris nos précautions", commente ainsi pour TF1 News le numéro un, Orange, qui a longtemps vendu le téléphone d'Apple en exclusivité. Il en avait déjà écoulé 1,3 millions avant Noël. "Nous investissons trois milliards d'euros par an dans notre réseau", poursuit l'opérateur qui estime avoir "toutes les capacités qu'il faut" pour faire face à la hausse de la demande. Une hausse bien réelle : un client de l'opérateur sur deux a déjà recours au haut débit mobile ce qui constitue "une forte montée en charge des usages data sur des mobiles" mais ne provoque "aucun souci de trafic", selon Orange.

Même son de cloche chez Bouygues Telecom qui note, auprès de TF1 News, que "les augmentations de débit constatées sont liées à l'usage des smartphones dans leur ensemble, mais aussi et surtout à l'usage des clés 3G", ces dispositifs aux airs de clé USB qui se branchent sur un PC et permettent de se connecter à internet de partout. Sur la question des "embouteillages", l'opérateur "ne rencontre pas de problème de saturation de son réseau dès lors que nous avons deux fois moins de clients que nos concurrents avec un réseau identique". "D'autre part nous pouvons tripler nos capacités réseau, la bande passante 3G disponible sur notre réseau actuel étant loin d'être entièrement mobilisée", souligne Bouygues Telecom. Avant Noël, il avait écoulé 330.000 iPhone en six mois.

Système de bascule

"Nous n'avons aucun problème sur notre réseau. Pour nous, cette augmentation du trafic est un non-sujet car nous l'avions largement anticipée depuis de nombreuses années", a déclaré pour sa part une porte-parole de SFR à l'AFP. "Si nous avons lancé les forfaits Illimythics (forfait internet mobile illimité) dès 2007, puis en janvier 2008 les eee-PC (mini-PC de marque Asus) avec la clé internet 3G+, c'est que nous étions capables d'absorber cette augmentation de trafic", a-t-elle ajouté, précisant que SFR investissait "de l'ordre de 1,4 milliard d'euros chaque année" dans ses réseaux et grâce au rachat du fournisseur d'accès internet Neuf Cegetel pouvait "basculer toute une partie du débit qui était sur (son) réseau mobile sur (son) réseau fixe".

Cela n'empêche pas les opérateurs d'avoir pris quelques précautions en limitant l'illimité. Les plus gros consommateurs de réseau voient ainsi leurs téléphones "bridés" lorsqu'ils ont franchi un certain seuil de données téléchargées (le plus souvent entre 500 mégas et un giga selon les forfaits). Leur opérateur les en avertit alors par SMS et ils en sont réduits à surfer au ralenti jusqu'à la fin de leur mois de forfait. Comme avant l'iPhone...


pas de problème en France , on nous le dit , tout va bien !!!!

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum