Heurts en Iran: plusieurs manifestants tués

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Heurts en Iran: plusieurs manifestants tués

Message  livaste le Dim 27 Déc - 19:40

Heurts en Iran: plusieurs manifestants tués
Le Figaro.fr (avec agences)
27/12/2009 | Mise à jour : 19:27 |

«Nous nous battrons, nous mourrons mais nous reprendrons l'Iran», scandaient dimanche les opposants au président Mahmoud Ahmadinejad .
Des affrontements ont éclaté dimanche matin entre la police et les opposants au président iranien Mahmoud Ahmadinejad. La France condamne les violences commises «contre de simples manifestants».


Nouveau bain de sang à Téhéran. Plusieurs manifestants ont été tués dimanche matin dans la capitale iranienne, lors de très violents affrontements entre des milliers d'opposants au président Mahmoud Ahmadinejad et les forces de l'ordre. Selon des sites d'opposition, cinq morts ont été comptabilisés, dont le neveu de l'opposant Mir Hossein Moussavi. Après avoir démenti toute mort de manifestants, la police iranienne a finalement indiqué que quatre personnes avaient été tuées, et avoir procédé à 300 arrestations.

Trois des victimes auraient été tuées par des «tirs directs» de «forces militaires» près du «pont du collège» sur l'avenue Enghelab, la grande artère traversant Téhéran d'est en ouest où se sont concentrées dimanche toutes les manifestations, a indiqué le site Rahesabz. Un quatrième manifestant a été tué un peu plus loin, a ajouté le site sans donner de précisions sur les circonstances de sa mort. Le neveu de Mir Hossein Moussavi ferait partie des victime. Il aurait été atteint d'une balle dans la région du coeur.

Des «arrestations arbitraires»
Dans un communiqué, le Quai d'Oray a condamné dimanche après-midi «les arrestations arbitraires et les violences» commises à Téhéran «contre de simples manifestants».

L'opposition, qui accuse le pouvoir de fraude massive lors de l'éléction de juin, avait appelé à de nouvelles manifestations dimanche matin dans le centre de Téhéran, en marge des rassemblements prévus pour l'Achoura, la journée de deuil religieux commémorant la mort de l'imam Hossein, figure centrale de l'islam chiite. «Nous nous battrons, nous mourrons mais nous reprendrons l'Iran», ont scandé les manifestants. Et de poursuivre: «C'est le mois du sang, et les bassidjis vont tomber», dans une double allusion au mois de deuil de Moharram, dont l'Achoura est le point culminant, et aux miliciens largement utilisés ces derniers mois par le gouvernement contre les manifestations.

Malgré une présence policière massive, des milliers de personnes se sont donc rassemblées le long de l'avenue Enghelab, théâtre en juin des grandes manifestations qui avaient suivi la réélection contestée du président iranien. Mais la police est rapidement intervenue pour les disperser, utilisant des gaz lacrymogènes et les chargeant violemment. Les opposants au pouvoir auraient répliqué en jetant des pierres et en incendiant des poubelles pour se protéger et bloquer les rues. Sans succès. Les milliers de partisans d'Ahmadinejad ont profité de leur dispersion pour organiser une contre-manifestation sur l'avenue. Ils scandaient des slogans favorables au guide suprême iranien, l'atyatollah Ali Khamenei, selon ces sources.

L'opposition était déjà parvenue samedi à mener plusieurs manifestations de moindre ampleur à Téhéran. Ces manifestations ont toutes été violemment dispersées par la police, qui a procédé à de nombreuses arrestations.


et c'est reparti !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
avatar
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27487
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum