Des internautes américains accusés, à tort, de pédophilie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Des internautes américains accusés, à tort, de pédophilie

Message  livaste le Mar 10 Nov - 13:50

PIRATAGE
Des internautes américains accusés, à tort, de pédophilie


NOUVELOBS.COM | 10.11.2009 | 13:55

Infectés par un virus, leurs ordinateurs téléchargeaient des photos et vidéos pédopornographiques. Certains sont aujourd'hui en prison et clament leur innocence.

(AFP)
Les virus peuvent mener des innocents jusqu'à la case prison pour pédophilie. D'après une enquête de l'Associated Press publiée dimanche 8 novembre, plusieurs internautes américains ont été accusés, à tort, d'avoir téléchargé des contenus pédophiles sur Internet, victimes d'un virus. Certains sont aujourd'hui en prison.
Le programme malicieux stocke des photos et vidéos pédophiles sur les ordinateurs infectés, à l'insu de l'utilisateur. Le pirate, qui exploite le virus, peut ensuite accéder à ces contenus directement de chez lui, sans crainte d'être identifié (l'adresse IP n'est pas détectable).
L'agence de presse américaine explique avoir "découvert des cas où des personnes innocentes ont été étiquetées comme pédophiles après que leurs collègues ou proches sont tombés sur de la pornographie infantile placée sur un PC à travers un virus".

Accusé à tort

L'article raconte l'histoire de Michael Fiola, suspecté en 2007 d'avoir utilisé son poste de travail pour télécharger des contenus pédopornographiques. Après avoir été licencié et fait l'objet d'une plainte, il a été victime de dégradations sur son véhicule et a reçu des menaces de morts.
Il a finalement été innocenté après avoir démontré qu'un virus téléchargeait automatiquement sur son ordinateur des contenus pédophiles, accessibles à distance. Concrètement, le logiciel visitait jusqu'à 40 sites pédopornographiques à la minute pour récupérer un maximum de contenus, que le pirate consultait la nuit.
"Ca a ruiné ma vie, la vie de ma femme et la vie de ma famille", raconte Michael Fiola.


Emprisonné, il clame son innocence

Néanmoins cette histoire n'est pas anodine. L'an dernier, Ned Solon a été condamné à six ans d'emprisonnement pour avoir télécharger des vidéos pédophiles sur son ordinateur. Si l'homme clame son innocence, il est aujourd'hui en prison.
"Je ne pense vraiment pas" qu'il ait téléchargé volontairement ces fichiers, assure Tami Lohers, experte en sécurité qui a innocenté Michael Fiola. "Il y a trop de preuves que ce n'est pas lui".
"Tout ce que je sais, c'est que je ne l'ai pas fait", lance Ned Solon. "Je n'ai jamais mis ces choses là. Je n'ai jamais vu ces choses là. Je peux seulement espérer qu'un jour la vérité éclatera."
Toutefois, prouver son innocence aux Etats-Unis peut "coûter aux victimes plusieurs milliers de dollars", note l'Associated Press.
(Nouvelobs.com)

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum