Le fisc russe piège sur internet

Page 8 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le fisc russe piège sur internet

Message  Bertolt_Brecht le Lun 7 Déc - 15:38

Ca n'implique pas qu'un Gouvernement détourne le pouvoir, qui est mis à sa disposition, pour qu'il soit conforme à sa volonté
Tu tournes en rond, tu tournes en rond…
Déjà développé…

Il peut le faire, en effet, mais que dans le cadre où ca n'est pas en contradiction avec la souveraineté du peuple. il peut donc le faire dans la limite imposée par l'article de la constitution qui dit que le peuple est "souverain" mais pas hors de ce cadre
Tu tournes en rond, tu tournes en rond…
Déjà développé…
Ou tu ne lis pas, ou tu ne comprends pas… (et, accessoirement, tu me sembles confondre souveraineté et volonté, c'est quand même grave au bout de douze pages...).

Alors pourquoi t'évertues-tu à dire que "c'est l'expression du peuple" alors que c'est manifestement pas le cas
Ah oui, en fait tu ne comprends pas ce que tu lis…
C’est confirmé…
Tu me citeras l’extrait où je dis précisément : « la ratification du Traité de Lisbonne est l’expression de la volonté du peuple ».
Et je dis bien une citation, pas une interprétation vaseuse Cheshirienne…

Ils ont, pour ainsi dire, l'ouie très fine et ca n'arrivera probablement pas avant les fêtes de fin d'année vu que je peux comprendre qu'ils aient evie de passer les fêtes de fin d'année en famille.
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d’alu…
Attention, le 2 janvier, l’ONU destitue le Président, le Gouvernement et prend le pouvoir en France, qu’on se le dise !
Madame Irma Cheshire a vu ça dans sa boule de cristal.
Et nous pouvons constater toute la crédibilité que peut retirer l’ONU des divagations Cheshiriennes : c’est la tyrannie, la négation des libertés, on est à la limite du crime contre l’Humanité en France mais l’ONU va quand même attendre d’avoir profité des fêtes de fin d’année en famille avant de venir nous sauver de la dictature sarkozyenne…
Joli sens des priorités à l’ONU, chapeau l’artiste
C’est quand même fou qu’à chaque fois que tu prends le parti d’une institution ou d’un groupe, tu finisses immanquablement par les faire passer pour des baltringues… Avec des amis comme toi, on n’a pas besoin d’ennemis...

Justement, au vu de la situation, il est plus que temps d'y remettre "de l'ordre" .
Ca a même a ce point dérappé qu'à un moment les ambassadeurs ds différent pays ont réellement cru à un soulèvement populaire annoncé "à tord" par la RTBF. (Pour mémoire, le faux flash spécial d'informations annoncant que les Flamands avaient proclamé leur indépendance de l'émission "Questions à la Une" du 13 décembre 2006 )
En conscéquence de quoi il s'agira "d'un ticket de groupe" étant donné que, en vertu de l'application du Traité de Lisbonne, (et je te le rappelle au cas où tu l'aurais oublié) ce qui se passe en France concerne aussi la Belgique et tous les pays membres de l'UE.
C’est vraiment très résumé là…
Ça reviendrait à dire, si on partait dans des interprétations Cheshiriennes que ce qui se passe en Poitou Charentes concerne aussi la Bretagne, et ce n’est pas exactement le cas…
Pour le reste, je suis tout à fait d’accord avec toi : tâche de remettre de l’ordre chez toi et d’y proposer des solutions avant de venir nous donner des leçons de démocratie (surtout sans apporter aucune proposition autre que : tout est illégal il faut foutre le feu conformément au droit à l’insurrection que confère au peuple la Charte des Nations Unies… ).
Mais je loue quand même tes dons de clairvoyance, parce que tu vois très clairement ce qui se passera dans le futur. Tu sais que tu pourrais te faire de l’argent avec un don pareil ?
L’ONU fera, le Conseil de Sécurité sera, L’UE sera mise sous tutelle, et patati et patata…
Y’a qu’à, y’a qu’à, y’a qu’à…
Mais pour l’instant, à part des prédictions fondées sur du flan, pas grand chose à l’horizon…
Ah non, j'oubliais, Noël...

Tu t'enfonces, Bertolt_Brecht....
Je puis m'exprimer pour les 2 raisons suivantes ;
1. Je suis "citoyen de l'UE". En conscéquence de quoi tout ce qui concerne la France me concerne de facon indirecte.
2. Le simple fait que Livaste m'ait convié à m'exprimer sur ce forum me donne le droit d'y exposer la chose (je serais venu de ma propre initiative ce serait différent, je te l'accorde)
Encore une fois, ou tu déformes, ou tu ne comprends pas ce que tu lis (ce qui dans le cas présent serait dramatique puisque ça reviendrait à dire que tu ne comprends même pas ce que tu dis…).
Tu ne parlais pas de t’exprimer, ce point là ne me posant aucun problème, je te l’ai dit, tu me fais beaucoup rire.
Et, à titre d'information, que tu aies été invité à venir ou que tu te sois inscrit de ton propre chef n'a aucune espèce d'importance pour moi en terme de droit d'expression. Chacun est libre de s'exprimer, quitte à raconter n'importe quoi. Après ce n'est qu'une question de crédibilité...
En l’occurrence, tu déléguais des pouvoirs que tu n’as pas…Et je te faisais remarquer d’une part que tu ne les avais pas et d’autre part qu’il était tout de même plus correct de nettoyer sa merde avant de venir donner des leçons de nettoyage à ses voisins…
Tu recommences à détourner les citations et les sujets, à changer des mots pour biaiser le débat, preuve que ce n’est pas vraiment moi qui m’enfonce… ou que tu ne sais plus ce que tu dis… les deux n'étant pas incompatibles...
Technique tout de même éculée au bout de douze pages, il faudrait songer à te renouveler, ça se voit tu sais... Je ne sais pas, essaie les feux d'artifice, lève le doigt vers le ciel en criant "oh ! Une mouette morte !!!" pour essayer de détourner l'attention de tes plantades...

Bertolt_Brecht
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2813
Age : 106
Date d'inscription : 29/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fisc russe piège sur internet

Message  Cheshire cat le Mar 8 Déc - 8:38

Tu tournes en rond, tu tournes en rond… Déjà développé…Ou tu ne lis pas, ou tu ne comprends pas… (et, accessoirement, tu me sembles confondre souveraineté et volonté, c'est quand même grave au bout de douze pages...).
La souverainté implique que la volonté du peuple doit être respectée. Et quand je parle de la volonté du peuple ca se résume pas à celle des politiciens qui ne sont que "représentatif" et pas "le peuple" (il ne sont d'ailleur même plus représentatif du peuple dès qu'ils entrent en contradiction avec le peuple)
Ceci dit la question "piège" est la suivante. Si je te demande de choisir ta nationalité (la question va forcément se poser un jour) quelle sera ton choix à choisir entre conserver ta nationalité francaise et opter pour la nationalité "européenne" ?

Alors pourquoi t'évertues-tu à dire que "c'est l'expression du peuple" alors que c'est manifestement pas le cas
Ah oui, en fait tu ne comprends pas ce que tu lis… Tu me citeras l’extrait où je dis précisément : « la ratification du Traité de Lisbonne est l’expression de la volonté du peuple ». Et je dis bien une citation, pas une interprétation vaseuse Cheshirienne…

Quand tu affirme erronément "Le peuple était d’accord avec cette rédaction de la Constitution, il l’a ratifiée par la voie référendaire qui t’est si chère." Ca prouve que tu prends le partit de ton Président et que tu te livre à de la désinformation. D'ailleurs, pour ta gouverne, les troupe de l'ONU (les casques bleus) c'est pas une question de nationalité mais une question de mandat étant donné que les troupes francaises agissent pafrois sous mandat onusien en raison du fait que l'ONU ne dispose pas de troupe à proprement parler et qu'elle utilise les troupes mise à dispositions par ses membres. Alors quand on ne sait pas de quoi on parle soit on a la décence de se renseigner soit la décense de se taire. Comme disent les paras francais "l'intelligence c'est comme un parachute...."
C'est vrais que l'ONU n'interviendra pas pour une personne. Cependant elle sait aussi qu'elle joue sa crédibilité dans cette affaire. Et la perdre serait un luxe qu'elle ne peut pas se permettre.

C’est quand même fou qu’à chaque fois que tu prends le parti d’une institution ou d’un groupe, tu finisses immanquablement par les faire passer pour des baltringues… Avec des amis comme toi, on n’a pas besoin d’ennemis...

Tu utilises le référentiel que tu connais et tes propos sont donc le reflet de ta propre personnalité. Pour ton info mon psy (qui, lui, connait son boulot de psy) à émis un diagnostique totalement contraire au tiens en ce sens que "il n'y'a rien à changer". En conscéquence de quoi

D'autre part, vu le nombre d"émeutes auquels Sarkozy à du faire face, je pense que les belges n'ont pas de lecon à recevoir des francais. Les faits parlent d'eux mêmes. Et je pense même que cela à du profondément blessé ton orgeuil.

Et, à titre d'information, que tu aies été invité à venir ou que tu te sois inscrit de ton propre chef n'a aucune espèce d'importance pour moi en terme de droit d'expression. Chacun est libre de s'exprimer, quitte à raconter n'importe quoi. Après ce n'est qu'une question de crédibilité......
Ca peut avoir de l'importance étant donné qu'elle peut aussi m'interdire de m'inscrire et de m'exprimer sur le forum. Et c'est d'autan plus dérangeant pour toi que tu n'as aucune autorité sur moi du fait que je suis l'invité ta vénérée Administratrice et que, pour autan que je puisse en juger, tu es contrain de revenir sur le forum chaque fois je poste sur ce topic. Ce qui prouve que j'ai au moins ce pouvoir là sur toi. ^^ suivez le guide ..

En l’occurrence, tu déléguais des pouvoirs que tu n’as pas…Et je te faisais remarquer d’une part que tu ne les avais pas …
Et en vertu de quoi je "déléguais des pouvoirs que j'ai pas" La seule possibilité pour que tu puisses affirmer cela étant la négation pure et simple de mes droits les plus fondamentaux. D'ailleur ma confiance en l'Onu est un chose que je me suis borné qu'à réaffirmer ici, puisque cette foi existait déjà avant ; Je ne fait donc que de réaffirmer la chose. Ceci dit j'ai connu aussi "la maison" onusienne de l'intérieur alors excuse moi d'en connaitre 10 fois plus que toi sur le sujet.

et d’autre part qu’il était tout de même plus correct de nettoyer sa merde avant de venir donner des leçons de nettoyage à ses voisins…
Perso je trouve plus rentable et moins onéreux de faire "un ticket de groupe". C'est la crise, ne l'oublions pas et soyons respecteux des efforts déjà consentits par le contribuable pour qui 1 euro, c'est 1 euro et que chaque euro compte dans son budjet.

Mais pour l’instant, à part des prédictions fondées sur du flan, pas grand chose à l’horizon…
Ah non, j'oubliais, Noël...
Ce flan, comme tu dis, ca s'appelle communément "l'expérience" qui est une chose dont, de toute évidence, tu manques cruellement.
Par ailleur, et puisque tu tiens absolument à faire de l'humour, la privation de mes droits fondamentaux relatifs mon droit de décider par moi même de l'orientation que je souhaite donner à la société c'est un cadeau de Saint Nicolas dont je me serais bien passé (comprend qui peut).

Tu recommences à détourner les citations et les sujets, à changer des mots pour biaiser le débat, preuve que ce n’est pas vraiment moi qui m’enfonce… ou que tu ne sais plus ce que tu dis… les deux n'étant pas incompatibles...
Technique tout de même éculée au bout de douze pages, il faudrait songer à te renouveler, ça se voit tu sais... Je ne sais pas, essaie les feux d'artifice, lève le doigt vers le ciel en criant "oh ! Une mouette morte !!!" pour essayer de détourner l'attention de tes plantades...
Tes effets de manches ne m'impressionnent pas. Perso, j'espérais que tu avais en réserve une argumentation crédible basée sur des faits. Mais vu que tu te brone à faire des effets de manches, la question qui si pose à moi est de savoir si je dois en conclure que tu es à bout d'argument. T'es à bout d'argument ? D'autre part, question savoir maîtriser ses émotions, t'a encore beaucoup à apprendre.

Cheshire cat
Militant
Militant

Masculin Nombre de messages : 112
Age : 51
Date d'inscription : 26/11/2009

http://isis.forumgratuit.be/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fisc russe piège sur internet

Message  Bertolt_Brecht le Mar 8 Déc - 12:44

Quand tu affirme erronément "Le peuple était d’accord avec cette rédaction de la Constitution, il l’a ratifiée par la voie référendaire qui t’est si chère." Ca prouve que tu prends le partit de ton Président et que tu te livre à de la désinformation.
La Constitution de 1958, puisque c’était de celle-là dont il était question, a été ratifiée par voie référendaire, et ce n’est pas prendre le parti de quelque président que ce soit de le dire.
Seulement, quand comme Monsieur Cheshire on déforme tout et on n’est pas capable de suivre une idée plus de deux lignes d’affilée, ça se transforme en désinformation effectivement. Je réitère donc : « Tu me citeras l’extrait où je dis précisément : « la ratification du Traité de Lisbonne est l’expression de la volonté du peuple ». Et je dis bien une citation, pas une interprétation vaseuse Cheshirienne… »
Tu en profiteras pour nous éclairer de tes lumières et nous expliquer ce que vient faire ta superbe diatribe sur les casques bleu en matière de ratification de la Constitution française par voie référendaire…
Encore une fois, incapable de la moindre cohérence et de suivre une idée sur plus de deux lignes sans passer à une autre qui n’a rien à voir… Ça en devient franchement pathétique…

D'ailleurs, pour ta gouverne, les troupe de l'ONU (les casques bleus) c'est pas une question de nationalité mais une question de mandat étant donné que les troupes francaises agissent pafrois sous mandat onusien en raison du fait que l'ONU ne dispose pas de troupe à proprement parler et qu'elle utilise les troupes mise à dispositions par ses membres. Alors quand on ne sait pas de quoi on parle soit on a la décence de se renseigner soit la décense de se taire. Comme disent les paras francais "l'intelligence c'est comme un parachute...."
C'est vrais que l'ONU n'interviendra pas pour une personne. Cependant elle sait aussi qu'elle joue sa crédibilité dans cette affaire. Et la perdre serait un luxe qu'elle ne peut pas se permettre.
Et là, je te demanderai de me citer la phrase dans laquelle je parle de la nationalité des troupes de l'ONU.
Non seulement tu réponds à côté des arguments qu'on t'oppose et à côté du sujet mais en plus tu inventes des positions et des citations à tes adversaires maintenant... Technique élémentaire de désinformation si chère à Sun Tzu... Pitoyable dans le cas présent...
C'est étrange tout de même de connaître les dictons des paras français et d'être totalement incapable de se les appliquer à soi-même...

Tu utilises le référentiel que tu connais et tes propos sont donc le reflet de ta propre personnalité. Pour ton info mon psy (qui, lui, connait son boulot de psy) à émis un diagnostique totalement contraire au tiens en ce sens que "il n'y'a rien à changer".
Tu connais le proverbe, il ne faut pas contrarier les fous…
Ton psy (qui n’a rien à voir avec l’extrait que tu cites, une fois de plus) ne pourra rien changer au fait que tu viens de faire passer l’ONU pour une bande de baltringues plus intéressés par leurs fêtes de fin d’année que par la paix dans le monde et l’éradication de la tyrannie en France, tu l’as écris noir sur blanc…

D'autre part, vu le nombre d"émeutes auquels Sarkozy à du faire face, je pense que les belges n'ont pas de lecon à recevoir des francais. Les faits parlent d'eux mêmes. Et je pense même que cela à du profondément blessé ton orgeuil.
Mon orgueil n’est pas si mal placé… C'est bizarre cette tendance que tu as à si mal placer l'orgueil et la fierté chez les autres... Doit-on en conclure que c'est là que se placent les tiennes ?
Et en même temps, je ne viens pas t’en donner des leçons, ça c’est ce que tu fais depuis douze pages… Tu me sembles donc bien mal placé pour faire ce genre de remarques...

Ca peut avoir de l'importance étant donné qu'elle peut aussi m'interdire de m'inscrire et de m'exprimer sur le forum. Et c'est d'autan plus dérangeant pour toi que tu n'as aucune autorité sur moi du fait que je suis l'invité ta vénérée Administratrice et que, pour autan que je puisse en juger, tu es contrain de revenir sur le forum chaque fois je poste sur ce topic. Ce qui prouve que j'ai au moins ce pouvoir là sur toi. ^^ suivez le guide ..
Ça n’en a aucune pour moi. Un invité ou un candidat libre ont la même liberté d’expression.
Et le seul fait que tu fasses une différence en dit bien plus long sur ton appréciation de la liberté d'expression que sur la mienne...
J’ai également été invité à venir m’inscrire ici (c’est dur pour ta fierté de mâle qui s’assume de découvrir que tu n’es pas le seul, je sais, mais que veux-tu, tu n’as rien d’unique…).
Et je n’ai pas plus d’autorité sur les candidats libres que sur les invités… je ne suis ni modérateur, ni administrateur, juste participant, et ça ne me dérange en rien du tout.
Et il me semble bien que tu reviens également à chaque fois que je poste, ce qui prouve que si tu as ce pouvoir sur moi, je l’ai également sur toi. Le jour où un guignol mythomane et psychotique incapable d’aligner deux idées suivies et cohérentes et de suivre un sujet sur plus de deux lignes sans en changer pourra me contraindre à quoi que ce soit n’est pas arrivé mdr
Et si je suivais ton raisonnement digne d’un gamin de 5 ans, je pourrais même dire que mon pouvoir est d’autant plus grand que j’ai réussi à te faire te désinscrire et à te faire revenir le lendemain… Suivez le Guide…

Et en vertu de quoi je "déléguais des pouvoirs que j'ai pas" La seule possibilité pour que tu puisses affirmer cela étant la négation pure et simple de mes droits les plus fondamentaux. D'ailleur ma confiance en l'Onu est un chose que je me suis borné qu'à réaffirmer ici, puisque cette foi existait déjà avant ; Je ne fait donc que de réaffirmer la chose. Ceci dit j'ai connu aussi "la maison" onusienne de l'intérieur alors excuse moi d'en connaitre 10 fois plus que toi sur le sujet.
Oui, oui, oui, on le sait que tu es un dur de dur, que tu as tout connu, forces spéciales et tout et tout…
Bizarrement, j’aurais eu tendance à penser que les pouvoirs d’un étranger en matière de révision de la Constitution française étaient proches de zéro… Et qu'à tout le moins, il était de bon ton de nettoyer devant sa porte avant de venir expliquer à ses voisins comment il fallait le faire...
Tout comme j’aurais eu tendance à considérer que mes pouvoirs en terme de révision de la Constitution belge étaient aussi proches de zéro…
Mais c’est vrai que je n’ai pas tes superpouvoirs…

Perso je trouve plus rentable et moins onéreux de faire "un ticket de groupe". C'est la crise, ne l'oublions pas et soyons respecteux des efforts déjà consentits par le contribuable pour qui 1 euro, c'est 1 euro et que chaque euro compte dans son budjet.
Surtout quand comme toi, on attribue les tickets de groupe aux autres…
Y’a qu’à, y’a qu’à, y’a qu’à, faut qu’on, faut qu’on, faut qu’on, l’ONU va, l’ONU va, l’ONU va, etc…
Et dès qu'on t'en fait la remarque : "C'est pas mon boulot, j'ai déjà largement fait ma part, etc..."

Ce flan, comme tu dis, ca s'appelle communément "l'expérience" qui est une chose dont, de toute évidence, tu manques cruellement.
Ah oui, la fameuse expérience… (on le saura…).
C’est vrai que Monsieur Cheshire a fait partie de l’élite…
Et bien écoute, je te présenterai toutes mes excuses le 2 janvier après l’intervention de l’ONU en France, promis!
Je reconnaîtrai à ce moment là ta grandeur et ta clairvoyance.
A défaut, je continuerai de penser que ce sont des prédictions vaseuses fondées sur du flan…

Tes effets de manches ne m'impressionnent pas. Perso, j'espérais que tu avais en réserve une argumentation crédible basée sur des faits. Mais vu que tu te brone à faire des effets de manches, la question qui si pose à moi est de savoir si je dois en conclure que tu es à bout d'argument. T'es à bout d'argument ?
En même temps, quand on te parle de délégation de pouvoirs et que tu réponds liberté d’expression, j’ai un peu tendance à me dire que tu as encore changé un mot comme ça t’arrangeait. Et c’est loin d’être la première fois.
Et oui, je te le fais remarquer, comme je te le fais remarquer depuis douze pages, parce que cette incohérence dont tu fais preuve à chaque post est un tantinet pénible à suivre. Rolling Eyes
Mais pour le coup, je ne me pose plus pour ma part la question de savoir si tu es à bout d’arguments. Tu l’es clairement depuis le début du débat et ce ne sont pas tes changements de sujets ou tes réponses totalement hors de propos qui te feront paraître plus crédible.
Ça fait douze pages que j’attends que tu aies une argumentation crédible basée sur des faits et non pas sur des théories loufoques et des interprétations fantaisistes et totalement infondées, commence donc déjà par y venir avant de l’attendre des autres…

D'autre part, question savoir maîtriser ses émotions, t'a encore beaucoup à apprendre.
Venant de toi…

Bertolt_Brecht
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2813
Age : 106
Date d'inscription : 29/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fisc russe piège sur internet

Message  Cheshire cat le Mar 8 Déc - 16:00

Bertolt_Brecht a écrit:La Constitution de 1958, puisque c’était de celle-là dont il était question,.
Il n'était pas question du tout de la Constitution de 1958, même entre 2 insultes, mais du Traité de Lisbonne.

Visiblement, ou tu ne sais pas lire, ou tu ne comprends pas ce que tu lis, ou tu es juste de mauvaise foi…
Et non, la ratification d’un Traité comme le Traité de Lisbonne ne constitue pas un acte de tyrannie et d’oppression sauf pour un esprit dérangé qui n’est pas fichu d’aller vérifier les définitions des mots qu’il emploie et ne justifie pas ni ne justifiera jamais l’utilisation de cet ultime recours à partir du moment où le peuple français est libre dans le choix des représentants qu’il élit.
S’il élit des connards incapables de tenir leurs promesses depuis des décennies et pourtant systématiquement réélus, c’est qu’il mérite ces représentants et les décisions qu’ils prennent.
Quand je vois qu’un trou de balle comme Jack Lang est député depuis 25 ans sans avoir jamais été à l’origine ne serait-ce que d’une seule loi ou d’un seul projet… Et que pourtant il est réélu à chaque fois qu’il se présente, je me dis que si les Français ne sont pas foutus de choisir correctement leurs représentants, ils seront encore moins capables de gérer directement les affaires publiques.»


Tu en profiteras pour nous éclairer de tes lumières et nous expliquer ce que vient faire ta superbe diatribe sur les casques bleu en matière de ratification de la Constitution française par voie référendaire… Et là, je te demanderai de me citer la phrase dans laquelle je parle de la nationalité des troupes de l'ONU.
En fait c'est toi qui en a parlé le prémier... citation "Autant dire que je ne suis pas prêt d’être « échec et mat », parce que le défilé des casques bleus sur les Champs Elysées, ce n’est pas pour tout de suite… (hormis invitation par l’Etat Français au défilé du 14 juillet évidemment)". Je ne fait que te citer.

Tu connais le proverbe, il ne faut pas contrarier les fous…
Je connais ausii celui qui dit qu'il ne faut jamais se mettre à leur place ^^ surtout pas...

C'est étrange tout de même de connaître les dictons des paras français et d'être totalement incapable de se les appliquer à soi-même...
Le diction complet étant "l'intelligence c'est comme un parachute, quand on en a pas.. ^^ ...on s'écrase", tu pense bien que je me serait écrasé depuis belle lurette si j'avais "tord"

Ton psy (qui n’a rien à voir avec l’extrait que tu cites, une fois de plus) ne pourra rien changer au fait que tu viens de faire passer l’ONU pour une bande de baltringues plus intéressés par leurs fêtes de fin d’année que par la paix dans le monde et l’éradication de la tyrannie en France, tu l’as écris noir sur blanc…
Ton intelligence supérieure devrait avoir compris que cela se référait à quelque bien avant cela (là où tu t'érige en psy, remon,te quelques pages)

C'est bizarre cette tendance que tu as à si mal placer l'orgueil et la fierté chez les autres... Doit-on en conclure que c'est là que se placent les tiennes ?
Ce expique entre autre les colons francais à kolwézi ont étés les premiers à mourir et d'où le nom de "chasse aux francais".

Et il me semble bien que tu reviens également à chaque fois que je poste, ce qui prouve que si tu as ce pouvoir sur moi,
En résumé ton titre de conseiller c'est "du vent". Merci pour l'info.

Tout comme j’aurais eu tendance à considérer que mes pouvoirs en terme de révision de la Constitution belge étaient aussi proches de zéro.Mais c’est vrai que je n’ai pas tes superpouvoirs…
^^ j'ai été à bonne école.

Perso je trouve plus rentable et moins onéreux de faire "un ticket de groupe". C'est la crise, ne l'oublions pas et soyons respecteux des efforts déjà consentits par le contribuable pour qui 1 euro, c'est 1 euro et que chaque euro compte dans son budjet.
Surtout quand comme toi, on attribue les tickets de groupe aux autres…
Ca veut dire tous, sauf l'Irlande qui est on ne peut plus irréprochable au niveau démocratie. Exemple à suivre...

Ce flan, comme tu dis, ca s'appelle communément "l'expérience" qui est une chose dont, de toute évidence, tu manques cruellement.
Ah oui, la fameuse expérience… (on le saura…).
C’est vrai que Monsieur Cheshire a fait partie de l’élite…
Au dernière nouvelles, c'est ce qu'on m'a dit. Désolé pour toi...


Et bien écoute, je te présenterai toutes mes excuses le 2 janvier après l’intervention de l’ONU en France, promis!
Je reconnaîtrai à ce moment là ta grandeur et ta clairvoyance.
A défaut, je continuerai de penser que ce sont des prédictions vaseuses fondées sur du flan…
Tu peux avoir une date et lever ce doute en téléphonnant au Secrétaire Général de l'ONU.

Ça fait douze pages que j’attends que tu aies une argumentation crédible basée sur des faits et non pas sur des théories loufoques et des interprétations fantaisistes et totalement infondées, commence donc déjà par y venir avant de l’attendre des autres…
Ca fait 12 pages que tu me ressert le mêmes salades T'as rien d'autre ?

Cheshire cat
Militant
Militant

Masculin Nombre de messages : 112
Age : 51
Date d'inscription : 26/11/2009

http://isis.forumgratuit.be/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fisc russe piège sur internet

Message  Bertolt_Brecht le Mar 8 Déc - 17:20

Il n'était pas question du tout de la Constitution de 1958, même entre 2 insultes, mais du Traité de Lisbonne.
Il était absolument question de la Constitution de 1958 (la seule que j’appelle d’ailleurs Constitution depuis 12 pages puisque j’appelle toujours le Traité de Lisbonne « le Traité de Lisbonne ») puisque nous parlions de l’option constitutionnelle qu’est le référendum au sens de l’article 11 et que je précisais bien : « Et non, la signature d'un Traité par un Président en toute conformité avec les pouvoirs que le peuple lui a confiés et en toute conformité avec la Constitution de son Etat ne rentre dans aucun de ces cas... »
Quand on ne sait pas lire…

En fait c'est toi qui en a parlé le prémier... citation "Autant dire que je ne suis pas prêt d’être « échec et mat », parce que le défilé des casques bleus sur les Champs Elysées, ce n’est pas pour tout de suite… (hormis invitation par l’Etat Français au défilé du 14 juillet évidemment)". Je ne fait que te citer.
Ah, il est question de la nationalité des casques bleu dans cette phrase ?
Et, au passage, cette phrase n’a en outre aucun rapport avec celle que tu citais en préambule à ta diatribe sur la fameuse non-importance de la nationalité des casques bleu… Je te rappelle la phrase citée (par toi) : "Ah oui, en fait tu ne comprends pas ce que tu lis… Tu me citeras l’extrait où je dis précisément : « la ratification du Traité de Lisbonne est l’expression de la volonté du peuple ». Et je dis bien une citation, pas une interprétation vaseuse Cheshirienne…"

Le diction complet étant "l'intelligence c'est comme un parachute, quand on en a pas.. ^^ ...on s'écrase", tu pense bien que je me serait écrasé depuis belle lurette si j'avais "tord"
La preuve en est que non (malheureusement pour la qualité du débat mais heureusement pour les zygomatiques)… j’ai douze pages d’affabulations incohérentes à l’appui…

Ton intelligence supérieure devrait avoir compris que cela se référait à quelque bien avant cela (là où tu t'érige en psy, remon,te quelques pages)
Mais oui mon petit bonhomme, mais si tu colles des citations pour répondre à autre chose…
Autant coller les bonnes citations ou ne pas en coller du tout.
J’ai un peu envie de te dire, une fois de plus, que tu fais, une fois de plus, preuve d’autant d’incohérence que de manque d'à-propos…

Ce expique entre autre les colons francais à kolwézi ont étés les premiers à mourir et d'où le nom de "chasse aux francais".
Ah, revoilà Kolwezi, cette fois dans le cadre d’une discussion sur l’orgueil mal placé que Monsieur Cheshire me prête… Il viendra sans doute me préciser qu’il répondait ici à quelque chose qui s’est dit à la troisième page… Rolling Eyes

En résumé ton titre de conseiller c'est "du vent". Merci pour l'info.
Ah, je vois que tu n’as pas non plus compris le principe de fonctionnement du forum…
Et encore une fois, on se demande le rapport entre la citation et la réponse…

^^ j'ai été à bonne école.
L’école du rire sans doute…

Ca veut dire tous, sauf l'Irlande qui est on ne peut plus irréprochable au niveau démocratie. Exemple à suivre...
Oh mais l'ONU va nous mettre ça en place dès le 2 janvier.
Vite, vite, vite !!!

Au dernière nouvelles, c'est ce qu'on m'a dit. Désolé pour toi...
Désolé pour toi surtout
Quelqu'un qui semble tant avoir la tête sur les épaules et qui est pourtant si crédule...

Tu peux avoir une date et lever ce doute en téléphonnant au Secrétaire Général de l'ONU.
Je vais plutôt attendre le 2 janvier. Un qui se ridiculise depuis 12 pages c’est suffisant, je ne vais pas m’y mettre en appelant l’ONU et en leur demandant à quelle heure ils comptent débarquer en France après les fêtes de fin d’année…
Ce n'est pas mon genre les canulars téléphoniques...

Ca fait 12 pages que tu me ressert le mêmes salades T'as rien d'autre ?
Tant que tu n’auras pas été capable de sortir au moins une phrase ayant trait au sujet traité avec une argumentation fondée et crédible, je crains malheureusement que tu n’en remanges de la salade mon lapin...
Au passage, je pourrais très bien décider de ne plus répondre qu’aux posts ayant trait au sujet ou aux réponses en adéquation avec les citations qui les précède, mais tu finirais par monologuer…
12 pages et mon défi n’est toujours pas réussi… Flûte !

Bertolt_Brecht
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2813
Age : 106
Date d'inscription : 29/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fisc russe piège sur internet

Message  Cheshire cat le Mer 9 Déc - 15:08

[quote]
Bertolt_Brecht a écrit: « Et non, la signature d'un Traité par un Président en toute conformité avec les pouvoirs que le peuple lui a confiés et en toute conformité avec la Constitution de son Etat ne rentre dans aucun de ces cas... »
Quand on ne sait pas lire…
Justement lis le passage où il est mentionné "Le peuple français proclame solennellement son attachement aux Droits de l'homme et aux principes de la souveraineté nationale tels qu'ils ont été définis par la Déclaration de 1789"


la ratification du Traité de Lisbonne est l’expression de la volonté du peuple

Je confirme, lLa ratification du Traité est l’expression de la volonté du peuple si celui-ci s'exprime en ce sens. Lui et lui seul

j’ai douze pages d’affabulations incohérentes à l’appui…
C'esdt pas parce qu tu ne comprend pas le sens que ca n'a pas de sens. D'ailleurs je m'étonne qu'une intelligence supérieure comme la tienne ne soit pas encore parvenue à déceler le sens que je donne à ces "incohérences"...

Ah, revoilà Kolwezi, cette fois dans le cadre d’une discussion sur l’orgueil mal placé que Monsieur Cheshire me prête…
C'est un trait commun à tous les francais. Au même titre que celui ci-après.

En fait c'est toi qui en a parlé le prémier... citation "Autant dire que je ne suis pas prêt d’être « échec et mat », parce que le défilé des casques bleus sur les Champs Elysées, ce n’est pas pour tout de suite… (hormis invitation par l’Etat Français au défilé du 14 juillet évidemment)". Je ne fait que te citer.
Ah, il est question de la nationalité des casques bleu dans cette phrase ?
Je connais aucun mandat à disposition de Sarkozy qui lui permette de transformer ses soldats en "casque bleu". L'ONU à seule ce pouvoir et l'ONU n'est pas "francaise" même si les francais ont pour manie de considérer que tout ce qui les intéresse appartiend forcément à la France.
Il
Ah, je vois que tu n’as pas non plus compris le principe de fonctionnement du forum…
Le minimum sera de donner une expliquation, J'suis pas encore "extralucide"
Et encore une fois, on se demande le rapport entre la citation et la réponse…
"être du vent" est une expression populaire sensée être connue de tous (faudrait que tu sortes de ton bureau de temps en temps )


Désolé pour toi...Quelqu'un qui semble tant avoir la tête sur les épaules et qui est pourtant si crédule...
Certifé par le Ministère de la défense, dtc...

Cheshire cat
Militant
Militant

Masculin Nombre de messages : 112
Age : 51
Date d'inscription : 26/11/2009

http://isis.forumgratuit.be/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fisc russe piège sur internet

Message  Bertolt_Brecht le Mer 9 Déc - 15:54

Justement lis le passage où il est mentionné "Le peuple français proclame solennellement son attachement aux Droits de l'homme et aux principes de la souveraineté nationale tels qu'ils ont été définis par la Déclaration de 1789"
Tu l’as dit bouffi !
Souveraineté nationale, pas souveraineté populaire.
La souveraineté nationale est la souveraineté de la Nation, notion qui dépasse le simple concept de peuple. Et à travers quoi s’exprime cette souveraineté nationale ?
Je te le donne dans le mille : un régime RE-PRÉ-SEN-TA-TIF !
Parce que les concepts même de Nation et de souveraineté nationale excluent le recours à une démocratie directe.
Au contraire, le respect de la souveraineté nationale favoriserait même le recours à une démocratie représentative dont les représentants seraient élus selon un mode de suffrage censitaire.
Nous sommes donc en France bien au-delà du respect de la souveraineté nationale puisque nous avons adopté le suffrage universel.
Et je ne peux que te remercier d’avoir bien appuyé sur ce point

Check & mate ! Thank you for comin'

la ratification du Traité de Lisbonne est l’expression de la volonté du peuple
Je confirme, lLa ratification du Traité est l’expression de la volonté du peuple si celui-ci s'exprime en ce sens. Lui et lui seul
La classe, la citation d’un bout de phrase qui lui donne un sens totalement contraire à ce qu’elle disait à la base.
Belle preuve d’honnêteté… cheers
Rappelons pour notre aimable public que la phrase en question, non biaisée par une coupe mesquine, était : « Tu me citeras l’extrait où je dis précisément : « la ratification du Traité de Lisbonne est l’expression de la volonté du peuple ». Et je dis bien une citation, pas une interprétation vaseuse Cheshirienne… »
C'est étrange comme quand on met la totalité de la phrase le sens peut changer... Rolling Eyes

C'esdt pas parce qu tu ne comprend pas le sens que ca n'a pas de sens. D'ailleurs je m'étonne qu'une intelligence supérieure comme la tienne ne soit pas encore parvenue à déceler le sens que je donne à ces "incohérences"...
Toi qui semble si fort en proverbes et dictons, tu dois connaître celui-là : "à l’impossible, nul n’est tenu…" Cool

C'est un trait commun à tous les francais. Au même titre que celui ci-après.
J’ai tendance à penser que ce sont ceux qui le placent si mal chez les autres qui l’ont le plus mal placé…

Je connais aucun mandat à disposition de Sarkozy qui lui permette de transformer ses soldats en "casque bleu". L'ONU à seule ce pouvoir et l'ONU n'est pas "francaise" même si les francais ont pour manie de considérer que tout ce qui les intéresse appartiend forcément à la France.
Ça n’explique en rien le pourquoi de cette tirade, puisque je n’avais parlé ni d'une quelconque nationalité des casques bleu, ni de Sarkozy dans ma phrase…

Le minimum sera de donner une expliquation, J'suis pas encore "extralucide"
Ah ?
On pourrait le croire pourtant à te lire.
Explication : je ne me suis pas autoproclamé « conseiller », je n'ai même jamais tiré quelque fierté que ce soit de ce titre, les titres sur le forum ne sont attribués qu’en fonction de la participation.

"être du vent" est une expression populaire sensée être connue de tous (faudrait que tu sortes de ton bureau de temps en temps )
Je connais l’expression, c’est juste que dans le contexte et au vu de la citation à laquelle tu l’appliquais, ta tirade n’avait aucun sens…

Certifé par le Ministère de la défense, dtc...
Je ne crois que ce que je vois. Cool
Et en l’occurrence, même si ce n’est qu’un avis personnel, j’émets les plus grands doutes quant à la véracité de ces vantardises…

Bertolt_Brecht
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2813
Age : 106
Date d'inscription : 29/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fisc russe piège sur internet

Message  unknown le Mer 9 Déc - 17:48

Eh beh Bertolt, Toi et Cheshire en êtes encore là depuis le temps? Razz

Y a pas à dire, tu es résistant, je vais finir par croire que tu y prends du plaisir. What a Face

unknown
Candidat
Candidat

Masculin Nombre de messages : 494
Age : 29
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fisc russe piège sur internet

Message  Bertolt_Brecht le Mer 9 Déc - 19:11

Il tourne en boucle comme un 78 tours rayé et revient sur des points déjà réglés...

Et mon âme charitable ne peut se résoudre à l'abandonner.
Je tâche donc de remettre cette brebis égarée dans l'ignorance crasse dans le droit chemin de la lecture et du respect du texte

Ce n'est pas facile tous les jours, mais je tiens, je tiens, je prends tout ces petits moment de rire que Cheshire m'offre à chaque post et ça me donne l'énergie de continuer

Bertolt_Brecht
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2813
Age : 106
Date d'inscription : 29/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fisc russe piège sur internet

Message  Cheshire cat le Jeu 10 Déc - 9:06

[color=#105289]Bertolt_Brecht[/color] a écrit:Parce que les concepts même de Nation et de souveraineté nationale excluent le recours à une démocratie directe. Je te le donne dans le mille : un régime RE-PRÉ-SEN-TA-TIF !

La souveraineté nationale se concrétise obligatoirement par l'existance d'un régime représentatif et, même en ce cas, tu peux considérer le fait qu'en s'opposant à la volonté de 54 % de sa population (qui est défovarable à la ratification du traité), ILS NE SONT PLUS RE-PRÉ-SEN-TA-TIF de la majorité du peuple. Ils sont seulement RE-PRÉ-SEN-TA-TIF de la minorité qui s'est exprimée en ce sens.
D'ailleurs la "souverainté nationale" admet aussi la démocratie directe (cfr la Constitution francaise)

Bertolt_Brecht a écrit:cette brebis égarée dans l'ignorance crasse dans le droit chemin de la lecture et du respect du texte.
Question respect du texte c'est, du fait de se soustraire à l'avis du référundum, déjà en infraction avec l'article 2 de "La Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen" (France, 26 août 1789)
Article 2
Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l'oppression.
Tu peux considérer que seul fait d'exiger un nouveau référundum est une, citation, "résistance à l'oppression" de la part de 54 % de ta population.
Profite de l'occasion qui se présente à toi pour relire l'article 6
La loi est l'expression de la volonté générale. Tous les citoyens ont droit de concourir personnellement ou par leurs représentants à sa formation. Elle doit être la même pour tous, soit qu'elle protège, soit qu'elle punisse. Tous les citoyens, étant égaux à ses yeux, sont également admissibles à toutes dignités, places et emplois publics, selon leur capacité et sans autre distinction que celle de leurs vertus et de leurs talents.
Ce qui implique qu'ils ont le droit de s'exprimer eux-même s'il le juge nécessaire...
Relis également l'article 12
La garantie des droits de l'homme et du citoyen nécessite une force publique ; cette force est donc instituée pour l'avantage de tous, et non pour l'utilité particulière de ceux à qui elle est confiée.

Bertolt_Brecht a écrit:La souveraineté nationale est la souveraineté de la Nation, notion qui dépasse le simple concept de peuple. Et à travers quoi s’exprime cette souveraineté nationale ?
l'article 16
Toute société dans laquelle la garantie des droits n'est pas assurée ni la séparation des pouvoirs déterminée, n'a point de Constitution.
, et donc, si point de constitution, point de souverainté nationale. En conscéquence de quoi... "carton rouge"

remettre cette brebis égarée
Pour conclure je te ferais remarquer que, en tant que rédacteur de statuts, "remettre une brebis égarée dans le droit chemin" est hors du champs de tes compétences. En conséquence de quoi, ô génie des alpages, tu ne marches pas sur mes plates-bandes

Cheshire cat
Militant
Militant

Masculin Nombre de messages : 112
Age : 51
Date d'inscription : 26/11/2009

http://isis.forumgratuit.be/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fisc russe piège sur internet

Message  Bertolt_Brecht le Jeu 10 Déc - 10:06

La souveraineté nationale se concrétise obligatoirement par l'existance d'un régime représentatif et, même en ce cas, tu peux considérer le fait qu'en s'opposant à la volonté de 54 % de sa population (qui est défovarable à la ratification du traité), ILS NE SONT PLUS RE-PRÉ-SEN-TA-TIF de la majorité du peuple. Ils sont seulement RE-PRÉ-SEN-TA-TIF de la minorité qui s'est exprimée en ce sens.
D'ailleurs la "souverainté nationale" admet aussi la démocratie directe (cfr la Constitution francaise)
La Nation étant par essence supérieur au peuple puisque comprenant les peuples passés, présents et futurs, la démocratie directe est difficilement conciliable avec le concept de souveraineté nationale.
D’où l’expression de cette souveraineté nationale par des systèmes de démocratie représentative.
Remarque, tu arrives même à te contredire dans la même phrase maintenant… Plus besoin d’attendre trois ou quatre pages pour ça…
Je cite : « La souveraineté nationale se concrétise obligatoirement par l'existance d'un régime représentatif » et « D'ailleurs la "souverainté nationale" admet aussi la démocratie directe (cfr la Constitution francaise) ».
Accessoirement, il faudra que tu me cites l’article de la Constitution qui prévoit l’instauration en France d’un système de démocratie directe… Et je dis bien article de la Constitution, pas de la Déclaration des Droits de l’Homme qui est un fondement de la règle mais en aucun cas la règle.

Question respect du texte c'est, du fait de se soustraire à l'avis du référundum, déjà en infraction avec l'article 2 de "La Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen" (France, 26 août 1789)

Article 2
Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l'oppression.

Tu peux considérer que seul fait d'exiger un nouveau référundum est une, citation, "résistance à l'oppression" de la part de 54 % de ta population.
Le fait que 54 % des votants aient voté contre le Traité de Lisbonne n’implique pas que 54 % des votants exigent un nouveau référendum… C’est encore une supposition.
Et, je te renvoie à l’article 11 : le référendum est une possibilité, pas une obligation ni un droit naturel et imprescriptible.
Quant à ta conception de l’oppression, je t’ai déjà dit ce que j’en pensais, je n’y reviendrai donc pas… Rolling Eyes
Profite de l'occasion qui se présente à toi pour relire l'article 6
La loi est l'expression de la volonté générale. Tous les citoyens ont droit de concourir personnellement ou par leurs représentants à sa formation. Elle doit être la même pour tous, soit qu'elle protège, soit qu'elle punisse. Tous les citoyens, étant égaux à ses yeux, sont également admissibles à toutes dignités, places et emplois publics, selon leur capacité et sans autre distinction que celle de leurs vertus et de leurs talents.

Ce qui implique qu'ils ont le droit de s'exprimer eux-même s'il le juge nécessaire...
Ce qui implique qu’ils ont le choix entre une démocratie participative directe ou une démocratie représentative.
Choix qui a été fait il me semble et ratifié par voie référendaire en 1958…
Mais tout ceci a déjà été développé à de nombreuses reprises… Rolling Eyes

l'article 16
Toute société dans laquelle la garantie des droits n'est pas assurée ni la séparation des pouvoirs déterminée, n'a point de Constitution.
, et donc, si point de constitution, point de souverainté nationale. En conscéquence de quoi... "carton rouge"
Ah oui, j’oubliais que nous vivions dans une zone de non-droit (et je parle bien de « zone » et pas d’Etat puisque sans Constitution, point d’Etat…).
C’est jouissif de se dire que d’un coup on a le droit de tout puisque la Constitution étant le socle juridique de l’Etat, sans Constitution pas plus de lois que d’Etat.
Et du coup, le Traité de Lisbonne n’est pas contraire à la Constitution puisqu’elle n’existe pas.
Et du coup, la Charte des Nations-Unies on peut allègrement s'en contretamponner puisque sans Constitution ni Etat, ni lois, pas d'engagements internationaux ni de respect à avoir pour quelque norme que ce soit.
Et oui, tu l'as dit toi même : il n'y a pas de Droit Divin, et ça vaut autant pour la Charte des Nations Unies que pour les lois nationales ou européennes Very Happy
Tu viens de réussir à démontrer d'un coup que la Charte des Nations Unies n'avait pas vocation à s'appliquer en France et que le Traité de Lisbonne n'était pas anticonstitutionnel. Bravo !!!
Ou les limites des raisonnements Cheshiriens...

Pour conclure je te ferais remarquer que, en tant que rédacteur de statuts, "remettre une brebis égarée dans le droit chemin" est hors du champs de tes compétences. En conséquence de quoi, ô génie des alpages, tu ne marches pas sur mes plates-bandes
Tu confonds prérogatives et compétences...
Et remettre une brebis égarée dans le droit chemin est une mission charitable d'intérêt public qui n'a rien à voir avec les prérogatives inhérentes à une profession. Par charité d'âme, je l'ai dit pourtant...
Je continuerai donc cette mission qui est la croix que j'ai accepté de porter, puisque nous sommes dans un pays libre, ne t'en déplaise Cool

Bertolt_Brecht
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2813
Age : 106
Date d'inscription : 29/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fisc russe piège sur internet

Message  Cheshire cat le Jeu 10 Déc - 10:32

Bertolt_Brecht a écrit:Accessoirement, il faudra que tu me cites l’article de la Constitution qui prévoit l’instauration en France d’un système de démocratie directe… Et je dis bien article de la Constitution, pas de la Déclaration des Droits de l’Homme qui est un fondement de la règle mais en aucun cas la règle.
ARTICLE 3 de la Constitution francaise, citation " La souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum.", et toujours article 3, citation, "Le suffrage peut être direct ou indirect dans les conditions prévues par la Constitution. Il est toujours universel, égal et secret"
En conscéquence de quoi la SOU-VE-RAI-NE-TE appartiend AU PEU-PLE et pas AUX RE-PRE-SEN-TANTS DU PEU-PLE.

^^ article 4 "Les partis et groupements politiques concourent à l’expression du suffrage. Ils se forment et exercent leur activité librement. Ils doivent respecter les principes de la souveraineté nationale et de la démocratie."

Le fait que 54 % des votants aient voté contre le Traité de Lisbonne n’implique pas que 54 % des votants exigent un nouveau référendum… C’est encore une supposition.
Bonne question à leur poser

Tu confonds prérogatives et compétences...
T'en a ni les prérogatives, et de toute avidence (là je me base sur mon expérience de "bon berger") ni les compétences. En conséquence de quoi... "de mes plates-bandes, tu sors, jeune Padawan ..."

Cheshire cat
Militant
Militant

Masculin Nombre de messages : 112
Age : 51
Date d'inscription : 26/11/2009

http://isis.forumgratuit.be/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fisc russe piège sur internet

Message  Cheshire cat le Jeu 10 Déc - 11:34

Bertolt_Brecht a écrit:Choix qui a été fait il me semble et ratifié par voie référendaire en 1958…
Le choix admet (voir ci-dessus) les 2 possibilités avec la préférence du suffrage, donc

C’est jouissif de se dire que d’un coup on a le droit de tout puisque la Constitution étant le socle juridique de l’Etat, sans Constitution pas plus de lois que d’Etat.
Ce qui révoque aussi tous les mandats accordé par le peuple, y compris celui du Président de la République. En conséquence de quoi, le Gouvernement "tombe" et il n'y a pas d'autre alternative que de reconvoquer le peuple aux urnes.
D'autre part, le Gouvernement "sortant" dit "intérimaire" assure uniquement "les affaires courantes" et l'organisation des élections, ce qui lui interdit de prendre (sauf cas d'extrême urgence) des décisions au niveau international et de ratifier le Traité de Lisbonne pendant cet intérim.

Cheshire cat
Militant
Militant

Masculin Nombre de messages : 112
Age : 51
Date d'inscription : 26/11/2009

http://isis.forumgratuit.be/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fisc russe piège sur internet

Message  Bertolt_Brecht le Jeu 10 Déc - 11:57

ARTICLE 3 de la Constitution francaise, citation " La souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum.", et toujours article 3, citation, "Le suffrage peut être direct ou indirect dans les conditions prévues par la Constitution. Il est toujours universel, égal et secret"
En conscéquence de quoi la SOU-VE-RAI-NE-TE appartiend AU PEU-PLE et pas AUX RE-PRE-SEN-TANTS DU PEU-PLE.
Encore une fois, nous avons opté pour un principe de représentativité avec une possibilité de recours au référendum sur décision du Chef de l’Etat…
Je te rappelle l’article 52 de la Constitution : « Le Président de la République négocie et ratifie les traités. »
Le Président, pas le peuple.
Suivi de l’article 53 : « Les traités de paix, les traités de commerce, les traités ou accords relatifs à l'organisation internationale, ceux qui engagent les finances de l'Etat, ceux qui modifient des dispositions de nature législative, ceux qui sont relatifs à l'état des personnes, ceux qui comportent cession, échange ou adjonction de territoire, ne peuvent être ratifiés ou approuvés qu'en vertu d'une loi.
Ils ne prennent effet qu'après avoir été ratifiés ou approuvés. »

Tiens, nulle part il n’est question du référendum, mais simplement d’une loi et d’une ratification… (qui, rappelons-le, est du ressort du Président en vertu de l’article 52).
Et pour finir, un petit article 11 (piqûre de rappel) : « Le Président de la République, sur proposition du Gouvernement pendant la durée des sessions ou sur proposition conjointe des deux assemblées, publiées au Journal Officiel, peut soumettre au référendum tout projet de loi… »
En conséquence de quoi, la Constitution, approuvée par le peuple français par voie référendaire en 1958, confère au Président de la République le pouvoir de négocier et ratifier les Traités Internationaux, en passant obligatoirement par la voie parlementaire (puisqu’une loi est nécessaire) et optionnellement par la voie référendaire.

Et, accessoirement, la souveraineté nationale n’appartient pas au peuple… Comme son nom l’indique elle appartient à la Nation… Je reconnais là une erreur manifeste dans la rédaction du texte.

Le choix admet (voir ci-dessus) les 2 possibilités avec la préférence du suffrage, donc
Il n'est nul part précisé comment doit s'exprimer ce suffrage.
En l'occurence, il s'exprime par la voie d'élections désignant des représentants (mandataires) chargés de la gestion des affaires publiques et en particulier, pour le Président, de la négociation et de la ratification des Traités internationaux Cool

^^ article 4 "Les partis et groupements politiques concourent à l’expression du suffrage. Ils se forment et exercent leur activité librement. Ils doivent respecter les principes de la souveraineté nationale et de la démocratie."
Là, je reconnais que les partis pêchent un peu tout de même.
Mais en l’occurrence, l’article se réfère bien aux partis et groupements politique dans leur fonctionnement et leurs aspirations, pas des élus (il y a une grande nuance).
Pour ce qui est des élus, ils respectent parfaitement les principes de souveraineté nationale et de démocratie puisqu’ils se soumettent au vote des électeurs et ne sont ni autoproclamés ni élus de naissance.
Et en poussant plus avant le concept de souveraineté nationale, ils représentent non plus leurs seuls électeurs mais la Nation elle-même (dont les intérêts peuvent diverger de ceux des électeurs présents et les dépasser). On pourrait même leur reconnaître une certaine forme de courage puisqu’ils n’hésitent pas à prendre des décisions impopulaires dans l’intérêt de la Nation et des citoyens futurs et non pas dans le seul intérêt des citoyens présents et de leurs futures campagnes électorales.

Ce qui révoque aussi tous les mandats accordé par le peuple. En conséquence de quoi, le Gouvernement "tombe" et il n'y a pas d'autre alternative que de reconvoquer le peuple aux urnes.
D'autre part, le Gouvernement "sortant" dit "intérimaire" assure uniquement "les affaires courantes" et l'organisation des élections, ce qui lui interdit de prendre des décisions au niveau international et de ratifier le Traité de Lisbonne pendant cet intérim.
Et non...
Pas de Constitution, pas d'Etat, pas de lois, plus de Gouvernement (je te le concède) mais plus aucune obligation d'organiser des élections non plus.
Et, quand bien même 100 % de la population (toutes catégories confondues, sans exigence capacitaire due à la nationalité, l'âge, le sexe, etc...) se mettraient d'accord sur le principe d'élections, plus aucune règle en matière de suffrage (elles étaient définies et rendues obligatoires par la Constitution...). Plus de règle de majorité non plus : un seul refus bloque l'entier processus.
Le bordel en somme...
Encore une limite à tes délires...

Bonne question à leur poser
Tu reconnais donc qu’elle ne leur a pas été posée et que toute réponse que tu as pu y apporter n’engage que toi… Le vent souffle…

T'en a ni les prérogatives, et de toute avidence (là je me base sur mon expérience de "bon berger") ni les compétences. En conséquence de quoi... "de mes plates-bandes, tu sors, jeune Padawan ..."
Je n’ai, accessoirement, jamais affirmé avoir cette prérogative.
Pour ce qui est de ton appréciation sur mes compétences, tu sais déjà ce que je pense de tes opinions basée sur ton « expérience » clown Le vent souffle à nouveau…
Et, pour ce qui est de sortir, c'est beau de rêver que tu puisses m'impressionner au point que je puisse envisager une seule seconde de t'obéir, mais ce n'est qu'un rêve...

Bertolt_Brecht
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2813
Age : 106
Date d'inscription : 29/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fisc russe piège sur internet

Message  Cheshire cat le Jeu 10 Déc - 13:16

Bertolt_Brecht a écrit:Toi qui semble si fort en proverbes et dictons, tu dois connaître celui-là : "à l’impossible, nul n’est tenu…"
C'est la première chose que j' inculquais à mes hommes (au moins tu sauras que tu n'as pas affaire à l'élève mais au "prof", là);
1. Leur prouver que leurs limites n'étaient pas celles qu'il croyaient être et que l'on pouvait les repoussers jusqu'à un certain point, d'autre part, que aller au delà de ses limites (une fois qu'elle étaient repoussée) était dangereux et mortel dans la plupart des cas, et donc, franchir cette limite était "interdit". Au cas ils voudraient passer outre à cette interdiction ca se fera "à leurs risques et périls".
2. C'est pas parce que ca paraît "impossible" que ca l'est rééllement.
3. Leur boulot est de faire ce que d'autres ne sont pas capable de faire. C'est pour ca qu'ils appellent ca "être chose impossible". Autan dire que j'exigeais de mes hommes le meilleur d'eux-même au maximum de leurs capacités (sans pour autan exiger ce qui leur est humainement "infesable"). En vertu de quoi "on ne peux exiger pas des autres ce qu'on n'est pas capable de faire soi-même". ^^ A méditer...
4. Les erreurs de leur part mettent en danger l'ensemble du groupe ; D'ou le proverbe
Quand les militaires "casquent" (mettent leur casque), les diplomates "trinquent" et le peuple "déguste"
5. Ce qui est considéré comme étant une faiblesse dans certaines circonstance peut se révéler être une force dans d'autres circonstances.

Bertolt_Brecht a écrit:Je te rappelle l’article 52 de la Constitution : « Le Président de la République négocie et ratifie les traités. »
Le Président, pas le peuple.
Pour être "Le Président de la République", il faut être titulaire d'un mandat valable. Etant donné que son mandat est révoqué, comme expliqué ci-dessus (ils doivent respecter les principes de la souveraineté nationale et de la démocratie), il ne peut plus exercer le mandat du Président de la République.
D'autre part, le Président de la République ne peut exercer son mandat, et son mandat sortir ses effets, qu'à partir du moment où il ne se soustrait pas à la souveraineté de la NATION (qui appartient, jusqu'à preuve du contraire, au peuple).

Et, accessoirement, la souveraineté nationale n’appartient pas au peuple… Comme son nom l’indique elle appartient à la Nation… Je reconnais là une erreur manifeste dans la rédaction du texte
Ce n'est pas "une erreur" mais bien la volonté de ceux qui ont fondé la France en tant que Nation. Et tant que cette souveraineté existera tu lui obéira. Et ce jusqu'au moment où le peuple francais en aura décidé autrement.

Là, je reconnais que les partis pêchent un peu tout de même.
Et c'est même la principale cause de 2 guerres mondiales

Pour ce qui est des élus, ils respectent parfaitement les principes de souveraineté nationale et de démocratie puisqu’ils se soumettent au vote des électeurs et ne sont ni autoproclamés ni élus de naissance.
Non plus, et il est navrant que cela soit du fait qu'il ont jugé opportun de passer outre à la volonté de 54% s'étant exprimé "contre" le traité. En conséquence de quoi leur mandat est tout aussi révoqué que celui de leur Président.

ais plus aucune obligation d'organiser des élections non plus.
Si, ca aussi c'est prévu et l'ONU peut aussi les y contraindre si le Gouvernement "sortant" se montre "peu coopératif"

On pourrait même leur reconnaître une certaine forme de courage puisqu’ils n’hésitent pas à prendre des décisions impopulaires dans l’intérêt de la Nation et des citoyens futurs et non pas dans le seul intérêt des citoyens présents et de leurs futures campagnes électorales.
Moi j'appelle ca "de l'insubordination" (ce qui est différent d'un refut d'ordre) du fait que ce n'est pas un acte légitime d'enfreindre les ordres pour des motifs qui vont à l'encontre de la volonté du peuple. D'autres personnes appellent ca autrement...
En ce qui concerne "les citoyens du futur", tu pourrais me communiquer les dernières statistiques en matière d'infanticide ? Je serais vivement intéressé de connaître l'évolution de ce phénomène lors de ces dernière décénies.
Pas de Constitution, pas d'Etat, pas de lois, plus de Gouvernement (je te le concède) mais plus aucune obligation d'organiser des élections non plus. Et, quand bien même 100 % de la population (toutes catégories confondues, sans exigence capacitaire due à la nationalité, l'âge, le sexe, etc...) se mettraient d'accord sur le principe d'élections, plus aucune règle en matière de suffrage (elles étaient définies et rendues obligatoires par la Constitution...). Plus de règle de majorité non plus ...
Mais il est aussi prévu qu'il est dans l'attibution de l'ONU déployer les troupes à sa dispositions afin "de préserver la paix" et éviter ainsi "le chaos". Il est aussi prévus l'instauration de la loi martiale afin de rétablir l'odre, si nécessaire. En conscéquence de quoi, si c'est le "bordel" les forces militaires sont là en ultime recour pour éviter ce "bordel"; ce qui , au sens de la loi martiale, met le Gouvernement dans l'impossibilité d'exercer son pouvoir.
C'est pour cela qu'il est même mis dans ta constitution qu'il ne peuvent exercer leur pouvoir qu'au nom du peuple et non dans leur propre intéret ; Relis l'article 12 "La garantie des droits de l'homme et du citoyen nécessite une force publique ; cette force est donc instituée pour l'avantage de tous, et non pour l'utilité particulière de ceux à qui elle est confiée".Ce qui inclus aussi bien les forces militaires que civiles

un seul refus bloque l'entier processus. Le bordel en somme...
Et si ca bloque le processus de ratification les politiciens n'auront qu'a s'en prendre à eux même d'avoir mis "la charrue avant les boeufs"

Bonne question à leur poser
Tu reconnais donc qu’elle ne leur a pas été posée et que toute réponse que tu as pu y apporter n’engage que toi… Le vent souffle…
Mon avis valant bien le tien, seules ces personnes pourraient "trancher". Mais il existe plus de probabilité qu'ils plaident en ma faveur qu'en la tienne

Cheshire cat
Militant
Militant

Masculin Nombre de messages : 112
Age : 51
Date d'inscription : 26/11/2009

http://isis.forumgratuit.be/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fisc russe piège sur internet

Message  Bertolt_Brecht le Jeu 10 Déc - 20:03

C'est la première chose que j' inculquais à mes hommes (au moins tu sauras que tu n'as pas affaire à l'élève mais au "prof", là);
1. Leur prouver que leurs limites n'étaient pas celles qu'il croyaient être et que l'on pouvait les repoussers jusqu'à un certain point, d'autre part, que aller au delà de ses limites (une fois qu'elle étaient repoussée) était dangereux et mortel dans la plupart des cas, et donc, franchir cette limite était "interdit". Au cas ils voudraient passer outre à cette interdiction ca se fera "à leurs risques et périls".
2. C'est pas parce que ca paraît "impossible" que ca l'est rééllement.
3. Leur boulot est de faire ce que d'autres ne sont pas capable de faire.
C'est pour ca qu'ils appellent ca "être chose impossible". Autan dire que j'exigeais de mes hommes le meilleur d'eux-même au maximum de leurs capacités (sans pour autan exiger ce qui leur est humainement "infesable"). En vertu de quoi "on ne peux exiger pas des autres ce qu'on n'est pas capable de faire soi-même". ^^ A méditer...
4. Les erreurs de leur part mettent en danger l'ensemble du groupe ; D'ou le proverbe
Quand les militaires "casquent" (mettent leur casque), les diplomates "trinquent" et le peuple "déguste"
5. Ce qui est considéré comme étant une faiblesse dans certaines circonstance peut se révéler être une force dans d'autres circonstances.

J'aime cette manière que tu as de nous rappeler quel grand homme tu es...

On ne s'en lasse pas, vraiment.

Tu pourrais en remontrer à notre Président en matière de discours d'autosatisfaction...

Pour être "Le Président de la République", il faut être titulaire d'un mandat valable. Etant donné que son mandat est révoqué, comme expliqué ci-dessus (ils doivent respecter les principes de la souveraineté nationale et de la démocratie), il ne peut plus exercer le mandat du Président de la République.

Le seul point négatif de ces belles bluettes c’est que… c’est que notre Président est toujours en activité et bien portant à ce jour et que je n’ai pas entendu parler ces
derniers mois (hormis dans tes posts) de sa révocation ou de celle des parlementaires…


C’est idiot comme détail, mais ça fait un peu coincer le truc quand même

Enfin, tu peux toujours lui expliquer en lui écrivant ou en lui envoyant un mail, je suis sûr qu'il en tiendra compte et qu'il se rendra à l'évidence.

Déjà qu'un citoyen Français ne le considère pas comme Président ça le ferait bien marrer, mais alors un citoyen Belge, il va littéralement mourir de rire...

Enfin, heureusement que nous avons l'intervention de l'ONU (annoncée par Nostracheshire pour juste après les fêtes, obligations familiales obligent) pour nous libérer
prochainement du joug du Tyran...



D'autre part, le Président de la République ne peut exercer son mandat, et son mandat sortir ses effets, qu'à partir du moment où il ne se soustrait pas à la souveraineté de la NATION (qui appartient, jusqu'à preuve du contraire, au peuple).

La souveraineté nationale appartient, par définition à la Nation. Et la Nation n’est pas le peuple, c’est plus que le peuple.

La souveraineté populaire appartient au peuple.

Quel mot tu ne comprends pas là-dedans ? Non, parce qu’au bout de trois fois, ça aurait du rentrer quand même…

On reprend avec des mots simples.
Le peuple, c’est le peuple.
La Nation, c’est la Nation. Ce n’est ni le peuple, ni l’Etat, c’est à la fois les deux et plus que la somme des deux.
La souveraineté nationale, par définition, appartient à la Nation. A ce quelque chose qui d'une part dépasse le peuple et d'autre part donne sa légitimité à l'Etat (les pouvoirs exécutifs, législatifs et judiciaires trouvant leur source dans la Nation).

A ce titre, l’article 3 de la DDHC de 1789 exprime bien que : « Le fondement de toute Souveraineté réside essentiellement dans la Nation » (et pas dans le peuple…).

Et d’ailleurs, il est assez paradoxal de ta part de confondre peuple et Nation et de parler d’Etat membre des Nations Unies puisque dans le second cas, tu rapproches la notion d’Etat de celle de Nation et par là même éloignes la notion de peuple de celle de Nation...

Ce n'est pas "une erreur" mais bien la volonté de ceux qui ont fondé la France en tant que Nation. Et tant que cette souveraineté existera tu lui obéira. Et ce jusqu'au moment où le peuple francais en aura décidé autrement.
Tiens, c’est étrange comme d’un coup il faut obéir à la Constitution.

Mais je me soumets à la Constitution, au régime démocratique représentatif qu’elle instaure, régime laissant la souveraineté populaire s’exprimer par voie d’élection et la souveraineté nationale s’exprimer par la voix des représentants élus de la Nation.
Pour le coup, le seul à ne pas respecter la Constitution, et donc la souveraineté populaire puisque cette Constitution a été ratifiée par voie référendaire, c'est bien toi
en ne respectant pas les dispositions qui ne te plaisent pas (comme la possibilité d'avoir recours au référendum) et en niant donc au peuple français le droit à choisir son système démocratique.


Non plus, et il est navrant que cela soit du fait qu'il ont jugé opportun de passer outre à la volonté de 54% s'étant exprimé "contre" le traité. En conséquence de quoi leur mandat est tout aussi révoqué que celui de leur Président.

Et si.
Ils ne respectent sans doute pas la volonté populaire, mais celle-ci n’est pas la souveraineté nationale ni la démocratie telle que mise en place par la Constitution.

Et aux dernières nouvelles, leurs mandats étaient toujours valables et n'avaient pas été remis en cause par les moyens de droit adéquats...

Si, ca aussi c'est prévu et l'ONU peut aussi les y contraindre si le Gouvernement "sortant" se montre "peu coopératif"

Mais le Gouvernement sortant c'est ta trouvaille à toi... Dans la réalité, si tu vas voir les types et que tu leur dis : "Vous êtes virés, vous n'avez plus aucune légitimité, mais vous allez quand même rester quelques semaines pour mettre le nouveau truc en place" tu vas les faire rire aux éclats
Ils vont te répondre : "Mais oui, Monsieur Cheshire, à vos ordres bien sûr ! On vous met un petit coup de chiffon sur les bureaux avant de sortir ?"
Et tu vas les y contraindre comment ?
En leur envoyant deux casques bleu les chercher chez eux le matin pour les forcer à aller à leur Ministère pour bosser sur l'après eux ?

Et encore faudrait-il que la compétence de l’ONU soit reconnue.
Sans Etat français (puisque disparu avec la Constitution) plus de liens juridiques avec l’ONU.
Donc absolument aucune raison de reconnaître un quelconque droit à l’ONU de venir se mêler de ce qui ne la regarderait pas.
Et quand bien même le ferait-elle d’autorité, on serait dans un cas manifeste d’atteinte au droit des peuples de disposer d’eux-mêmes.
Nous aurions là un peuple libre auquel l'ONU viendrait imposer sa vision des choses ? Ce n'est pas très respectueux de leurs droits naturels et fondamentaux ça tout de même...

Et oui, une des limites majeures des théories foireuses c'est qu'elles finissent toujours par se retourner contre leur auteur et lui péter à la tronche...

Moi j'appelle ca "de l'insubordination" (ce qui est différent d'un refut d'ordre) du fait que ce n'est pas un acte légitime d'enfreindre les ordres pour des motifs qui vont à l'encontre de la volonté du peuple. D'autres personnes appellent ca autrement...

Mais les citoyens ne donnent pas d’ordre mon petit, ils ont des doléances qu'ils font valoir par le biais des représentants qu'ils élisent.
Si ces représentants estiment que ces doléances sont contraires à l'intérêt général présent ou futur, ils agissent en conséquence.
Un peu comme des parents avec un enfant...

En ce qui concerne "les citoyens du futur", tu pourrais me communiquer les dernières statistiques en matière d'infanticide ? Je serais vivement intéressé de connaître l'évolution de ce phénomène lors de ces dernière décénies.

Ah, je vois que Monsieur Cheshire n’envisage la gestion des affaires publiques que pour le présent. C’est un peu égoiste ça quand même...
Quand on pense à tous les efforts qui sont faits en matière d’environnement, de santé, de paix pour assurer un avenir meilleur… Alors que seul le présent compte…
Heureusement que des hommes et des femmes se sont battus pour faire avancer les choses non pas pour leur seul petit intérêt comme toi mais pour l'intérêt des générations à suivre...

Mais il est aussi prévu qu'il est dans l'attibution de l'ONU déployer les troupes à sa dispositions afin "de préserver la paix" et éviter ainsi "le chaos". Il est aussi prévus l'instauration de la loi martiale afin de rétablir l'odre, si nécessaire. En conscéquence de quoi, si c'est le "bordel" les forces militaires sont là en ultime recour pour éviter ce "bordel"; ce qui , au sens de la loi martiale, met le Gouvernement dans l'impossibilité d'exercer son pouvoir.

Tiens donc, l'ONU se reconnaîtrait donc la prérogative dérogatoire aux droits naturels et fondamentaux de l'Homme de venir imposer sa vision des choses à un peuple qui n'aurait
pas reconnu sa compétence et ne lui aurait rien demandé ?

On est à la limite de la dictature là quand même...
Et puis c'est dommage quand même... On était bien parti sur le principe que le Gouvernement révoqué, destitué, conspué allait rester gentiment le temps de tout remettre en ordre et voilà qu'on les place dans l'impossibilité d'exercer les pouvoirs qui leur permettraient de le faire...
Comme on dit, les conseilleurs ne sont pas les payeurs

On verra ça après les fêtes de toute façon, ça va venir vite

Mon avis valant bien le tien, seules ces personnes pourraient "trancher". Mais il existe plus de probabilité qu'ils plaident en ma faveur qu'en la tienne

Et oui, seules ces personnes pourraient trancher. Le reste n'est que fariboles cheshiriennes, bref du vent...

Bertolt_Brecht
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2813
Age : 106
Date d'inscription : 29/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fisc russe piège sur internet

Message  Cheshire cat le Ven 11 Déc - 9:15

Bertolt_Brecht a écrit:Tu pourrais en remontrer à notre Président en matière de discours d'autosatisfaction...
Ce n'est pas de l'autosatifaction, mais je t'éduque. Nuance. Tu me rappelles, d'ailleurs cette mégère francaise qui n'a rien trouvé d'autre que m'engeuler pour le simple fait de m'être installé à une place devant elle.
Le seul point négatif de ces belles bluettes c’est que… c’est que notre Président est toujours en activité et bien portant à ce jour et que je n’ai pas entendu parler ces derniers mois (hormis dans tes posts) de sa révocation ou de celle des parlementaires… C’est idiot comme détail, mais ça fait un peu coincer le truc quand même
C'est bien pour cela que les gens du peuple font figurer le métier de politicien au "hit parade" des métiers les plus corrompus. Je cite EURONEWS, citation, "Ce 9 décembre marquait la Journée internationale des Nations Unies contre la corruption. Un phénomène qui préoccupe les Européens. A en croire une enquête Eurobaromètre, ils sont 83% à penser que la corruption gangrène leurs institutions nationales et 78% à estimer que la corruption est un problème majeur dans leur pays. (http://fr.euronews.net/2009/12/09/corruption-les-europeens-ont-une-mauvaise-image-de-leurs-hommes-politiques/)"
Enfin, heureusement que nous avons l'intervention de l'ONU (annoncée par Nostracheshire pour juste après les fêtes, obligations familiales obligent) pour nous libérer
Comme je te l'ai déjà dit ca dépend de leur bon vouloir uniquement.... Il est vrais que les peuples pourraient contraindre l'ONU à agir mais le tribut étant "très lourd", je pense qu'ils est préférable de l'éviter si c'est fesable.


Quel mot tu ne comprends pas là-dedans ? Non, parce qu’au bout de trois fois, ça aurait du rentrer quand même…
Sauf que ta constitution précise que, malgré tout, il convient de considérer en France que même la souveraineté "nationale" appartiend au peuple. Ce qui signifie implicitement qu'ils refusent de céder quelle que souveraineté que ce soit à leur représentant. Et ce en vertu du fait qu'ils ne veulent plus être contraind à un "ultime recour".



On reprend avec des mots simples.
Le peuple, c’est le peuple.
La Nation, c’est la Nation. Ce n’est ni le peuple, ni l’Etat, c’est à la fois les deux et plus que la somme des deux.
La souveraineté nationale, par définition, appartient à la Nation. A ce quelque chose qui d'une part dépasse le peuple et d'autre part donne sa légitimité à l'Etat (les pouvoirs exécutifs, législatifs et judiciaires trouvant leur source dans la Nation).
Ca c'est l'interprétation moderne... OR à l'époque où fut écrite la Constitution la notion de "Souveraineté Nationale" et de "Souveraineté Populaire" etaient synonymes. Ce qui implique que l'article 3, au sens qu'il avait à l'époque où il a été écrit, signifie que dans tous les cas de figure c'est le peuple qui est "souverain" et que pour exercer sa souveraineté, il a le choix entre l'exerce par l'intermédiare de ses représentants ou par la voie du référendum.


A ce titre, l’article 3 de la DDHC de 1789 exprime bien que : « Le fondement de toute Souveraineté réside essentiellement dans la Nation » (et pas dans le peuple…).

LE SEN-SE QU'IL CON-VIENT DE DO-NNER EST CELUI QUI LUI A ETE DO-NNE A L'E-PO-QUE OU IL A ETE E-CRIT. En conscéquence de quoi TU FAIS UNE IN-TER-PRE-TA-TION E-RRO-NE-E.
Tu fais une interprétation avec un référentiel "moderne" d'une chose écrite avec le référentiel des personnes vivantes en 1789, année de la révolution francaise. Epoque où le peuple à renversé le pouvoir monarchique et à la suite de quoi il a décidé qu'il était le seul apte à se gouverner. En vertu de quoi les révolutionaire francais se sont autorisé à décapiter Louis Capet, dit "Louis XVI", jugé "coupable" de conspiration contre la sûreté de l'État.


En conséquence de quoi il y a lieu de considérer que ce texte, écrit en 1789, considère que la souveraineté nationale est synonyme de la souveraineté populaire
Il faut donc considérer ici que la notion d'Etat fait ici référence a une notion d'organisation et la notion de nation faisant elle directement référence à un peuple en ce sens que ce concept de nation provient de l'idéologie Révolutionaire française et pas de celle de l'UMP ! C'est le sens qu'on voulu donner les révolutionnaire à ce texte.
Et si tu avais été un peu plus attentif en classe lors de tes études , tu le saurais depuis longtemps ; Ca fait partie du programme scolaire de 4ème année !

Et d’ailleurs, il est assez paradoxal de ta part de confondre peuple et Nation et de parler d’Etat membre des Nations Unies puisque dans le second cas, tu rapproches la notion d’Etat de celle de Nation et par là même éloignes la notion de peuple de celle de Nation...
C'est parce que, là aussi, on considère le sens donné par l'idéologie Révolutionaire française (la notion de souveraineté nationale étant synonyme de la notion de souveraineté populaire) et en vertu de laquelle "la nation" est une réunion d'humains vivant sur un même territoire ayant des traditions communes et des moeurs semblables et, dans la plupart des cas, une même langue.

Cheshire cat
Militant
Militant

Masculin Nombre de messages : 112
Age : 51
Date d'inscription : 26/11/2009

http://isis.forumgratuit.be/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fisc russe piège sur internet

Message  Cheshire cat le Ven 11 Déc - 12:40

Bertolt_Brecht a écrit:Le seul point négatif de ces belles bluettes c’est que… c’est que notre Président est toujours en activité et bien portant à ce jour et que je n’ai pas entendu parler ces derniers mois (hormis dans tes posts) de sa révocation ou de celle des parlementaires…
C'est pas "infesable" vu que, citation,"Titre IX - La Haute Cour - Article 68 : Le Président de la République ne peut être destitué qu'en cas de manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l'exercice de son mandat. La destitution est prononcée par le Parlement constitué en Haute Cour.
La proposition de réunion de la Haute Cour adoptée par une des assemblées du Parlement est aussitôt transmise à l'autre qui se prononce dans les quinze jours.
La Haute Cour est présidée par le président de l'Assemblée nationale. Elle statue dans un délai d'un mois, à bulletins secrets, sur la destitution. Sa décision est d'effet immédiat.
Les décisions prises en application du présent article le sont à la majorité des deux tiers des membres composant l'assemblée concernée ou la Haute Cour. Toute délégation de vote est interdite. Seuls sont recensés les votes favorables à la proposition de réunion de la Haute Cour ou à la destitution.
Une loi organique fixe les conditions d'application du présent article
A mon sens, le fait de priver un peuple de sa souverainté nationale (au sens de 1789) est "incompatible" avec sa charge de "Président".


Un peu comme des parents avec un enfant...
Je juge qu'il est nécessaire, la chose pouvant parraitre "insupportable" pour certain, de répondre à ceci par "mp"

Cheshire cat
Militant
Militant

Masculin Nombre de messages : 112
Age : 51
Date d'inscription : 26/11/2009

http://isis.forumgratuit.be/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fisc russe piège sur internet

Message  Bertolt_Brecht le Ven 11 Déc - 13:12

Ce n'est pas de l'autosatifaction, mais je t'éduque. Nuance. Tu me rappelles, d'ailleurs cette mégère francaise qui n'a rien trouvé d'autre que m'engeuler pour le simple fait de m'être installé à une place devant elle.
Je ne vois pas le rapport…
Et pour ce qui est de mon éducation, je choisis moi-même mes précepteurs…

LE SEN-SE QU'IL CON-VIENT DE DO-NNER EST CELUI QUI LUI A ETE DO-NNE A L'E-PO-QUE OU IL A ETE E-CRIT. En conscéquence de quoi TU FAIS UNE IN-TER-PRE-TA-TION E-RRO-NE-E.
La moindre des choses serait d’apprendre à découper les mots si tu veux t’amuser à ce petit jeu…

Tu fais une interprétation avec un référentiel "moderne" d'une chose écrite avec le référentiel des personnes vivantes en 1789, année de la révolution francaise. Epoque où le peuple à renversé le pouvoir monarchique et à la suite de quoi il a décidé qu'il était le seul apte à se gouverner. En vertu de quoi les révolutionaire francais se sont autorisé à décapiter Louis Capet, dit "Louis XVI", jugé "coupable" de conspiration contre la sûreté de l'État.
En conséquence de quoi il y a lieu de considérer que ce texte, écrit en 1789, considère que la souveraineté nationale est synonyme de la souveraineté populaire
Il faut donc considérer ici que la notion d'Etat fait ici référence a une notion d'organisation et la notion de nation faisant elle directement référence à un peuple en ce sens que ce concept de nation provient de l'idéologie Révolutionaire française et pas de celle de l'UMP ! C'est le sens qu'on voulu donner les révolutionnaire à ce texte. Et si tu avais été un peu plus attentif en classe lors de tes études , tu le saurais depuis longtemps ; Ca fait partie du programme scolaire de 4ème année !
C’est étrange parce que quand on lit la DDHC de 1789, elle commence précisément par : « Les représentants du PEUPLE Français… » et non pas par « les représentants de la NATION Française… » et que dans l’article 3 il est bien question de Nation et pas de Peuple.
Il y a donc bien une distinction entre les deux, sinon pourquoi utiliser les deux termes au lieu d’un ?
Pour faire joli ?
Ou alors plus simplement parce que dans l’esprit de ses rédacteurs, la Nation ne représentait non pas le peuple dans son entier mais le Tiers Etat (donc une partie du peuple) ? A moins que dans ta conception des choses le peuple ne représente qu’une partie de la population, excluant totalement une ou plusieurs minorités… Mais bon, on tomberait là dans des considérations pas très jolies jolies…
Ah mais non, un grand connaisseur de cette période et du « référentiel des personnes vivantes en 1789 » l’aurait su…
Une Nation ne peut pas être son peuple car elle peut regrouper plusieurs peuples (que ce soit dans le temps ou dans l’espace) tout comme un peuple peut donner naissance à plusieurs Nations.
Et ce n’est pas une conception UMPiste de la Nation mais les bases du droit international telles que définies à l’issue de la Première Guerre Mondiale et lors de la création de la SDN (qui est la base de la création de l’ONU).

C'est parce que, là aussi, on considère le sens donné par l'idéologie Révolutionaire française (la notion de souveraineté nationale étant synonyme de la notion de souveraineté populaire) et en vertu de laquelle "la nation" est une réunion d'humains vivant sur un même territoire ayant des traditions communes et des moeurs semblables et, dans la plupart des cas, une même langue.
Ah, tu y étais là aussi ?
C’est tout de même étrange cette manie qu’ont les rédacteurs de grands textes tels que la DDHC de 1789, la Charte des Nations Unies, la DUDH de 1948 d’utiliser deux termes pour dire la même chose…
La palme revenant à la Charte des Nations Unies qui commence par : « Nous, peuples des Nations Unies… » donc « Nous, peuples des peuples unis… » dans ton interprétation… Ils radotaient un peu quand même…

C'est pas "infesable" vu que, citation,
"Titre IX - La Haute Cour - Article 68 : Le Président de la République ne peut être destitué qu'en cas de manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l'exercice de son mandat. La destitution est prononcée par le Parlement constitué en Haute Cour.
La proposition de réunion de la Haute Cour adoptée par une des assemblées du Parlement est aussitôt transmise à l'autre qui se prononce dans les quinze jours.
La Haute Cour est présidée par le président de l'Assemblée nationale. Elle statue dans un délai d'un mois, à bulletins secrets, sur la destitution. Sa décision est d'effet immédiat.
Les décisions prises en application du présent article le sont à la majorité des deux tiers des membres composant l'assemblée concernée ou la Haute Cour. Toute délégation de vote est interdite. Seuls sont recensés les votes favorables à la proposition de réunion de la Haute Cour ou à la destitution.
Une loi organique fixe les conditions d'application du présent article

A mon sens, le fait de priver un peuple de sa souverainté nationale (au sens de 1789) est "incompatible" avec sa charge de "Président".
Et oui, mais deux choses limitent une fois de plus ton raisonnement.
Premièrement, tu oublies que tu as mis les parlementaires dans le même panier et qu’étant eux aussi révoqués ils auraient du mal à se réunir en Haute Cour pour destituer le Président…
Deuxièmement, je n’ai pas entendu parler d’une telle mesure dernièrement, en conséquence de quoi notre Président est toujours Président, que cela te plaise ou non Very Happy

Je juge qu'il est nécessaire, la chose pouvant parraitre "insupportable" pour certain, de répondre à ceci par "mp"
Evite, surtout pour raconter des âneries pareilles...

Bertolt_Brecht
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2813
Age : 106
Date d'inscription : 29/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fisc russe piège sur internet

Message  Cheshire cat le Ven 11 Déc - 13:53

C’est étrange parce que quand on lit la DDHC de 1789, elle commence précisément par : « Les représentants du PEUPLE Français… » et non pas par « les représentants de la NATION Française… » et que dans l’article 3 il est bien question de Nation et pas de Peuple.
Il y a donc bien une distinction entre les deux, sinon pourquoi utiliser les deux termes au lieu d’un ?
Pour faire joli ?...
Comme j'ai tenté de te l'expliquer c'est, pour ainsi dire "choux vert et vert choux" Le choux en question étant toujours de la même couleur, ca change rien... Vu que je viens de t'expliquer qu'il convient de considéré au sens révolutionaire de 1789, que "nation" est synonyme de "peuple", et inversément, et que l'on peut indistinctement utiliser l'un et l'autre mot (et l'un pour l'autre mot) pour désigner le groupe d'humain dont il est question dans ce texte.

la Nation ne représentait non pas le peuple dans son entier mais le Tiers Etat (donc une partie du peuple) ? A moins que dans ta conception des choses le peuple ne représente qu’une partie de la population, excluant totalement une ou plusieurs minorités… Mais bon, on tomberait là dans des considérations pas très jolies jolies…
J'opte pour la même idée que Rousseau qui défend l'idée que la nation est "le peuple" (tous ceux qui habitent la France).
Rousseau s'oppose à Voltaire qui lui défend l'idée du despotisme (pour ainsi dire "Sarkozien" ) qui veut que tout le pouvoir soit au main d'une seule personne, le "chef de l'Etat" pouvant prétendre à passer outre à tous débats ou autres formes d'oppositions.
Je fais référence à Rousseau parce que "Le Contrat social" est même parfois considéré comme étant "le texte fondateur de la République française"
Une Nation ne peut pas être son peuple .
Sauf quand la Constitution précise le contraire (cfr la constitution francaise où il est expressément dit le contraire. La Constitution donne le sens qu'il convient de suivre pour donner un sens aux lois, en conscéquence de quoi, en France, nation = peuple.
car elle peut regrouper plusieurs peuples (que ce soit dans le temps ou dans l’espace) tout comme un peuple peut donner naissance à plusieurs Nations.
je présent que tu parles "du peuple européen" en conscéquence de quoi j'anticipe pour te répondre que "Ca tiens pas debout" comme argumentation puisque ce que l'on considère comme étant "un "peuple" un groupe d'humain qui s'est socialement constitué de facon libre et pas "sous la contrainte"
C'est parce que, là aussi, on considère le sens donné par l'idéologie Révolutionaire française (la notion de souveraineté nationale étant synonyme de la notion de souveraineté populaire) et en vertu de laquelle "la nation" est une réunion d'humains vivant sur un même territoire ayant des traditions communes et des moeurs semblables et, dans la plupart des cas, une même langue.
Ah, tu y étais là aussi ?
Moi non mais si tu veux un avis "éclairé" tu peux en discuter avec les 2 philosophes "du siècle des lumières" (Voltaire, Jean-Jacques Rousseau) qui sont actuellement domiciliés dans le 5eme arrondissement de Paris. Au cas où ils refuseraient de te répondre ou seraient dans une impossibilité matérielle de te répondre, tu peux toujours lire "Du contrat social ou Principes du droit politique" est qui est un ouvrage bien connu ecrit par Jean-Jacques Rousseau.


Et oui, mais deux choses limitent une fois de plus ton raisonnement.
Premièrement, tu oublies que tu as mis les parlementaires dans le même panier et qu’étant eux aussi révoqués ils auraient du mal à se réunir en Haute Cour pour destituer le Président…
S'ils se considérait comme étant révoqués, ils n'auraient pas à comparaitre, non plus. D'autre part; c'est pour pouvoir faire face à ce genre d'éventualité que la CPI existe.

n’est pas une conception UMPiste de la Nation mais les bases du droit international telles que définies à l’issue de la Première Guerre Mondiale et lors de la création de la SDN (qui est la base de la création de l’ONU).
A ce détail près que la SDN a été dissoute parce qu'elle n'avait pas remplit son rôle premier, à savoir, d'être "gradienne de la paix" et d'éviter toutes nouvelles guerres mondiales. Ces bases ont donc étées abolies en même temps que la SDN (Conférence de Yalta, 4 au 11/02/1945) pour être remplacées par celles de l'ONU, qui elle, admet le principe d'autodétermination des peuples. Et ce, même si la France n'a pas été conviée à cette conférence de Yalta...

Cheshire cat
Militant
Militant

Masculin Nombre de messages : 112
Age : 51
Date d'inscription : 26/11/2009

http://isis.forumgratuit.be/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fisc russe piège sur internet

Message  Cheshire cat le Ven 11 Déc - 15:21

Je juge qu'il est nécessaire, la chose pouvant parraitre "insupportable" pour certain, de répondre à ceci par "mp"
Evite, surtout pour raconter des âneries pareilles...
Pourquoi ? C'est la vérité qui te fait peur à ce point que tu refuses de la regarder "en face" ?
C'est pourtant un comportement bien connu des services psychiatriques et phénomène qui défraie actuellement la chronique ; ce qui pourrait aussi expliquer (du moins en partie) pourquoi la "petite Typhaine" a été enterrée sur le territoire belge et non francais.

Cheshire cat
Militant
Militant

Masculin Nombre de messages : 112
Age : 51
Date d'inscription : 26/11/2009

http://isis.forumgratuit.be/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fisc russe piège sur internet

Message  Bertolt_Brecht le Ven 11 Déc - 16:08

Comme j'ai tenté de te l'expliquer c'est, pour ainsi dire "choux vert et vert choux" Le choux en question étant toujours de la même couleur, ca change rien... Vu que je viens de t'expliquer qu'il convient de considéré au sens révolutionaire de 1789, que "nation" est synonyme de "peuple", et inversément, et que l'on peut indistinctement utiliser l'un et l'autre mot (et l'un pour l'autre mot) pour désigner le groupe d'humain dont il est question dans ce texte.
Petit rectificatif, tu n’as rien expliqué, tu as affirmé. C’est une nuance, certes, mais d’importance…
Une Nation ne peut pas être son peuple. Elle est forcément plus que son peuple puisqu’elle survit dans le temps alors que le peuple ne survit pas mais se renouvelle et puisqu’elle a vocation à disposer pour le présent et pour l’avenir (d’où l’intérêt de comprendre que la Nation représente à la fois les peuples passés, présents et futurs…).
On peut considérer qu’elle est, au-dessus du peuple, l’émanation des voies politiques, juridiques et sociales que celui-ci veut suivre. Mais on ne peut pas être à la fois le peuple et l’émanation de ses idées…
Je retiens à ce titre la conception de la Nation qu'avait Carré de Malberg, dont je ne partage pourtant pas la raideur quasi intégriste en matière juridique, à savoir que la Nation est un corps intemporel survivant à la succession des générations.

Sauf quand la Constitution précise le contraire (cfr la constitution francaise où il est expressément dit le contraire. La Constitution donne le sens qu'il convient de suivre pour donner un sens aux lois, en conscéquence de quoi, en France, nation = peuple.
Dans quel article est-il dit expressément : « La Nation est le Peuple » ou « Le Peuple est la Nation » déjà ?
Et je reprends bien ton mot : expressément.

je présent que tu parles "du peuple européen" en conscéquence de quoi j'anticipe pour te répondre que "Ca tiens pas debout" comme argumentation puisque ce que l'on considère comme étant "un "peuple" un groupe d'humain qui s'est socialement constitué de facon libre et pas "sous la contrainte"
Tu as déjà du mal à comprendre quand on exprime clairement les mots, évite de pressentir... Tu tombes encore à côté...

Moi non mais si tu veux un avis "éclairé" tu peux en discuter avec les 2 philosophes "du siècle des lumières" (Voltaire, Jean-Jacques Rousseau) qui sont actuellement domiciliés dans le 5eme arrondissement de Paris. Au cas où ils refuseraient de te répondre ou seraient dans une impossibilité matérielle de te répondre, tu peux toujours lire "Du contrat social ou Principes du droit politique" est qui est un ouvrage bien connu ecrit par Jean-Jacques Rousseau.
J'opte pour la même idée que Rousseau qui défend l'idée que la nation est "le peuple" (tous ceux qui habitent la France).
Rousseau s'oppose à Voltaire qui lui défend l'idée du despotisme (pour ainsi dire "Sarkozien" ) qui veut que tout le pouvoir soit au main d'une seule personne, le "chef de l'Etat" pouvant prétendre à passer outre à tous débats ou autres formes d'oppositions.
Je fais référence à Rousseau parce que "Le Contrat social" est même parfois considéré comme étant "le texte fondateur de la République française"
Premièrement, et à titre d'information, Voltaire défendait l'idée du despotisme éclairé, ce qui n'est pas la même chose que le despotisme...
Et puisque tu évoques Rousseau, je te rappelle que le Contrat Social, aussi connu et intéressant qu’il soit, n’était destiné qu’à des Etats de taille réduite se rapprochant plus des Cités antiques que des Etats actuels et qu’il aurait en conséquence du mal à être adapté à un Etat comme la France.
Et, pour poursuivre sur Rousseau, s’il défendait l’idée que la Nation était le peuple, il défendait également celle selon laquelle la volonté générale n’était pas la somme des volontés particulières des membres du peuple mais l’expression de leur intérêt commun (une chose que je t’ai déjà expliquée il me semble). En outre, la volonté générale telle qu’exprimée dans le Contrat Social ne peut exister qu’à partir du moment où tous les individus pensent non plus comme des individus mais comme des citoyens (qu’à partir du moment où ils ne visent plus leur propre intérêt mais celui de la collectivité), ce qui est loin d’être le cas dans le monde actuel… Enfin, et pour en finir avec Rousseau, il était également partisan d’une restriction de l’accès au savoir et d’un partage de l’autorité entre le Roi et le sage (cf. Premier Discours) qui me semble fort peu compatible avec l’exercice du pouvoir ou la gestion des affaires publiques par tous…
Et même dans son Contrat Social, il n’envisageait l’égalité politique que comme le produit d’un homme supérieur sur le plan intellectuel à qui on aura accordé un pouvoir politique.
Tiens, un peu comme une sorte de régime dans lequel le peuple mettrait à sa tête un dirigeant qui serait entouré de conseillers (on pourrait les appeler ministres, ça sonne pas mal).
Et en poussant même le truc un peu plus loin on pourrait imaginer qu’il y aurait une déconcentration des pouvoirs.
Ça me rappelle quelque chose, mais je n’arrive pas à mettre le doigt dessus…
Pour finir, je te rappellerai que Rousseau considérait qu’une Nation libre était composée de « citoyens qui aiment leur patrie au point d’être prêts à défendre par les armes leur liberté et celle de leur nation contre les prétentions hégémoniques des autres nations ».
Là encore, on pourrait considérer curieux, chez un érudit comme Rousseau, de faire cette distinction entre la liberté des citoyens et celle de la Nation s’il considérait que les citoyens étaient la Nation… Et on pourrait même se demander si l’utilisation du terme « citoyen » (personne disposant du droit de suffrage) au lieu de celui de peuple n’exprime déjà pas la nécessité d’une égalité politique capacitaire (donc pas vraiment égalitaire en fait).

S'ils se considérait comme étant révoqués, ils n'auraient pas à comparaitre, non plus. D'autre part; c'est pour pouvoir faire face à ce genre d'éventualité que la CPI existe.
Sauf qu’en l’occurrence cela ne relève pas de la compétence de la CPI…
Souviens-toi l’article 5 du Statut de Rome : « La compétence de la Cour est limitée aux crimes les plus graves qui touchent l’ensemble de la communauté internationale. En vertu du présent Statut, la Cour a compétence à l’égard des crimes suivants :
a) Le crime de génocide ;
b) Les crimes contre l’humanité ;
c) Les crimes de guerre ;
d) Le crime d’agression. »
C’est fou de ne pas avoir de mémoire quand même…

Et rappelons également un principe essentiel du fonctionnement de la CPI : elle n’a vocation à intervenir que dans le cadre d’affaires faisant intervenir des Etats qui ont reconnu sa compétence.
Or, je te rappelle que tu es parti du principe qu’il n’y avait plus de Constitution, donc plus d’Etat et que les représentants même de ces Etats avaient vu leurs mandats révoqués et n’avaient plus aucun pouvoir.
Donc, sans Etat, pas de reconnaissance de la compétence de la CPI…

A ce détail près que la SDN a été dissoute parce qu'elle n'avait pas remplit son rôle premier, à savoir, d'être "gradienne de la paix" et d'éviter toutes nouvelles guerres mondiales. Ces bases ont donc étées abolies en même temps que la SDN (Conférence de Yalta, 4 au 11/02/1945) pour être remplacées par celles de l'ONU, qui elle, admet le principe d'autodétermination des peuples. Et ce, même si la France n'a pas été conviée à cette conférence de Yalta...
Ces bases n'ont pas été abolies, elles ont été adaptées et renforcées dans le cadre d'une nouvelle organisation, l'ONU, qui a d'ailleurs repris tout ou partie des structures existantes de la SDN. L'ONU n'est pas à mettre en opposition avec la SDN, elle en est la continuité, l'évolution logique suite à la Seconde Guerre Mondiale.
Et nous ne parlions pas d'autodétermination des peuples mais de conception de la Nation...


Pourquoi ? C'est la vérité qui te fait peur à ce point que tu refuses de la regarder "en face" ?
C'est pourtant un comportement bien connu des services psychiatriques et phénomène qui défraie actuellement la chronique ; ce qui pourrait aussi expliquer (du moins en partie) pourquoi la "petite Typhaine" a été enterrée sur le territoire belge et non francais.
Je suis bien trop rationnel et lucide pour que la vérité, quelle qu’elle soit, me fasse peur…
Et c’est bien toi qui a décidé qu’il serait préférable de développer ça en privé et non pas en public…
Accessoirement, il faudrait que tu nous explique le lien entre le comportement infanticide et le lieu d’inhumation du corps de cette enfant…

Non, évite juste parce que, tout comme je choisis mes précepteurs, je choisis également les personnes avec lesquelles je souhaite m’entretenir en privé.
Et, sauf oubli de ma part, tu n’y as pas été invité…

Bertolt_Brecht
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2813
Age : 106
Date d'inscription : 29/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fisc russe piège sur internet

Message  Cheshire cat le Ven 11 Déc - 23:27





Bertolt_Brecht a écrit:Petit rectificatif, tu n’as rien expliqué, tu as affirmé.
En vertu du fait qu'un dessin vaut mieux qu'une longue expliquation (tu me prends vraiment pour un novice, là)


source http://home.nordnet.fr/~blatouche/LouisXVI-5.jpg


Elle est forcément plus que son peuple puisqu’elle survit dans le temps alors que le peuple ne survit pas mais se renouvelle et puisqu’elle a vocation à disposer pour le présent et pour l’avenir (d’où l’intérêt de comprendre que la Nation représente à la fois les peuples passés, présents et futurs…).
la Nation ne représente pas les peuples passés (du fait que ces gens ont cessé d'exister et ne présente un intérêt qu'au niveau culturel ) ni "les peuples du futurs" dont l'existance n'est que "théorique".
La loi étant faites pour les personnes humaines du présent, aussi délicieuses soient-elles .

On peut considérer qu’elle est, au-dessus du peuple, l’émanation des voies politiques, juridiques et sociales que celui-ci veut suivre. Mais on ne peut pas être à la fois le peuple et l’émanation de ses idées…
A t'entendre les peuples seraient un bande d'ignares incultes manquant d'idées, dénués de toute intelligence et qui ne savent pas ce qu'ils veulent. C'était bien ammené mais il ne peuvent pas "être au-dessus du peuple" étant donné qu'il serait forcément "hors de la république" étant donné que "la république est le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple".

la Nation est un corps intemporel survivant à la succession des générations.
Je savais pas que Carré de Malberg était poète à ses heures. Je traduits "La nation est (en valeure absolue) un concept qui se transmet de génération en génération" est forcément vrais puisque "une nation" est "un peuple" dont l'existance perdure, pour autan qu'il ne soit pas génocidé par un autre. Au quel cette nation là cesse d'exister.

Dans quel article est-il dit expressément : « La Nation est le Peuple » ou « Le Peuple est la Nation » déjà ?
Et je reprends bien ton mot : expressément.
Tu m'excusera d'avoir confondu "nation" avec "république"
[quote]Art. 2. - La langue de la République est le français

L'emblème national est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge.
L'hymne national est la Marseillaise.
La devise de la République est Liberté, Égalité, Fraternité.Son principe est : gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple[/quote]
Mais comme tu fais la mauvaise tête je me suis débrouillé pour essayer te donner quand même satisfaction
Art. 16. - Lorsque les institutions de la République, l'indépendance de la Nation, l'intégrité de son territoire ou l'exécution de ses engagements internationaux sont menacées d'une manière grave et immédiate et que le fonctionnement régulier des pouvoirs publics constitutionnels est interrompu, le Président de la République prend les mesures exigées par ces circonstances, après consultation officielle du Premier Ministre, des Présidents des assemblées ainsi que du Conseil Constitutionnel.[/size]
Il en informe la Nation par un message.
Le premier intéressé par la chose étant "le peuple"


Premièrement, et à titre d'information, Voltaire défendait l'idée du despotisme éclairé, ce qui n'est pas la même chose que le despotisme...
Despotisme éclairé étant une simple variante du despotisme.Et c'est pas parce qu'il est issu du siècle des Lumières qu'il en sera plus "éclairé" pour autan.

Et puisque tu évoques Rousseau, je te rappelle que le Contrat Social, aussi connu et intéressant qu’il soit, n’était destiné qu’à des Etats de taille réduite se rapprochant plus des Cités antiques que des Etats actuels et
On rejoint même le mythe de la créature qui échappe à son créateur. Ce qui est en soi "un grand classique" dans le genre...
qu’il aurait en conséquence du mal à être adapté à un Etat comme la France.
"Qui veut, peut" nous dit la sagesse populaire. Et l'intérêt général ne se résume pas non plus à la somme des intérêts particuliers des politiciens ou des multinationales . Quand il parle de "l'intérêt général" c'est celui du peuple.
les individus pensent non plus comme des individus mais comme des citoyens
Un humain étant un individu, un citoyen et un consomateur, il a quand même le droit de penser de la facon qu'il lui plait (à moins de souffrir d'un dédoublement ou triplement de personnalité).
ce qui est loin d’être le cas dans le monde actuel…
54 % des francais qui s'expriment "contre" le Traité de Lisbonne, c'est déjà le début de l'intéret général des francais. Non ?
Enfin, et pour en finir avec Rousseau, il était également partisan d’une restriction de l’accès au savoir et d’un partage de l’autorité entre le Roi et le sage
Je pense que c'est même une des raison qui a poussé les révolutionnaires à mettre Louis XVI "en incapacité de régner" afin d'éviter un quelconque partage de l'autorité avec lui.
Tiens, un peu comme une sorte de régime dans lequel le peuple mettrait à sa tête un dirigeant qui serait entouré de conseillers (on pourrait les appeler ministres, ça sonne pas mal).
Vu le désastre actuel de la crise économique , je pense pas qu'on ait trouvé une personne suffisament "intéllectuellement suprérieure" que pour être l'homme définit par Rousseau.
Pour finir, je te rappellerai que Rousseau considérait qu’une Nation libre
La France n'est plus une nation libre...
était composée de « citoyens qui aiment leur patrie au point d’être prêts à défendre par les armes leur liberté et celle de leur nation contre les prétentions hégémoniques des autres nations ».
Dans l'état actuel des choses ca signifierait que les citoyens doivent prendre les armes contre l'UE. Ce qui est punit de mort par l'UE (Cfr les commentaires relatifs aux "droit à la vie"). Perso, j'ai pas le tempérament suicidaire

Sauf qu’en l’occurrence cela ne relève pas de la compétence de la CPI…
Si en vertu du fait que la CPI définit comme étant un "crime contre l’humanité"....
Aux fins du présent Statut, on entend par crime contre l'humanité l'un quelconque des actes ci-après lorsqu'il est commis dans le cadre d'une attaque généralisée ou systématique lancée contre toute population civile et en connaissance de cette attaque:
(notament)
Persécution de tout groupe ou de toute collectivité identifiable pour des motifs d'ordre politique, racial, national, ethnique, culturel, religieux ou sexiste au sens du paragraphe 3, ou en fonction d'autres critères universellement reconnus comme inadmissibles en droit international, en corrélation avec tout acte visé dans le présent paragraphe ou tout crime relevant de la compétence de la Cour
.../...
Par «persécution», on entend le déni intentionnel et grave de droits fondamentaux en violation du droit international, pour des motifs liés à l'identité du groupe ou de la collectivité qui en fait l'objet;
(source http://www.cicr.org/dih.nsf/WebART/585-50007?OpenDocument )
Et rappelons également un principe essentiel du fonctionnement de la CPI : elle n’a vocation à intervenir que dans le cadre d’affaires faisant intervenir des Etats qui ont reconnu sa compétence.
La France siégant au Conseil de sécurité et les autres pays étant signataires de la Charte des droits de l'homme, ils auraient du mal à ne pas reconnaître ses compétences. MDR....
Or, je te rappelle que tu es parti du principe qu’il n’y avait plus de Constitution, donc plus d’Etat et que les représentants même de ces Etats avaient vu leurs mandats révoqués et n’avaient plus aucun pouvoir.
En conscéquence de quoi l'intervention de l'ONU devient obligatoire afin qu'elle organise et supervise un référundum populaire obligatoire et contraignant (en vertu du droit à l'autodétermination des peuples). Ce cas de figure étant aussi prévut te démontrera que "l'ancienne génération" ou "les vieux" savaient pertinament bien ce qu'ils fesaient . En conscéquence de quoi les dits territoires sont mis "d'office" sous la tutelle de l'ONU qui devient en ce cas obligatoire

L'ONU n'est pas à mettre en opposition avec la SDN, elle en est la continuité, l'évolution logique suite à la Seconde Guerre Mondiale.
Organisation internationale du travail de la SDN ne fesait pas partie de L'ONU. La SdN s’est dissoute en 1946 et ses services, mandats, et propriétés furent transférés à l’ONU qui a été crée de facon distincte de la SDN afin de la remplacer. L'ONU n'est pas la continuité d'une seule et même organisation.
[quote]

Et c’est bien toi qui a décidé qu’il serait préférable de développer ça en privé et non pas en public…
Accessoirement, il faudrait que tu nous explique le lien entre le comportement infanticide et le lieu d’inhumation du corps de cette enfant…
Le même rapport qu'entre la lionne "Koyla" et ses 3 lionceaux qu'elle a mordu à mort ce mercredi au zoo de Planckendael alors qu'il n'y avait aucune raison apprente pour que cela soit. Les animeaux savent d'instinc ce qu'il convient de faire.

Et, sauf oubli de ma part, tu n’y as pas été invité…
J'en prend note même si je n'ai en aucun cas violé ton intimité. Quand à la messagerie privé j'ai le droit de l'utiliser au même titre que n'importe quel autres membres de ce forum. En conscéquence de quoi il est inutile de jouer les vierges effarouchées.

Cheshire cat
Militant
Militant

Masculin Nombre de messages : 112
Age : 51
Date d'inscription : 26/11/2009

http://isis.forumgratuit.be/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fisc russe piège sur internet

Message  Bertolt_Brecht le Sam 12 Déc - 0:55

En vertu du fait qu'un dessin vaut mieux qu'une longue expliquation (tu me prends vraiment pour un novice, là)
Une fois de plus tu esquives en répondant à côté

la Nation ne représente pas les peuples passés (du fait que ces gens ont cessé d'exister et ne présente un intérêt qu'au niveau culturel ) ni "les peuples du futurs" dont l'existance n'est que "théorique". La loi étant faites pour les personnes humaines du présent, aussi délicieuses soient-elles .
J'aurais du mal à m'en remettre de celle-là
Je vais la mettre dans mon best of...
Tu viens de donner là toute l'étendue de l'étroitesse de tes raisonnements...

A t'entendre les peuples seraient un bande d'ignares incultes manquant d'idées, dénués de toute intelligence et qui ne savent pas ce qu'ils veulent. C'était bien ammené mais il ne peuvent pas "être au-dessus du peuple" étant donné qu'il serait forcément "hors de la république" étant donné que "la république est le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple".
Nous parlions de Nation me semble-t-il...

Je savais pas que Carré de Malberg était poète à ses heures. Je traduits "La nation est (en valeure absolue) un concept qui se transmet de génération en génération" est forcément vrais puisque "une nation" est "un peuple" dont l'existance perdure, pour autan qu'il ne soit pas génocidé par un autre. Au quel cette nation là cesse d'exister.
Des immortels ???
Forcément puisque l'existence de personnes futures n'est que théorique et que les lois ne s'appliquent qu'aux personnes du présent...
Avant de prétendre traduire, il s'agirait déjà de comprendre...

Tu m'excusera d'avoir confondu "nation" avec "république"
[quote]Art. 2. - La langue de la République est le français

L'emblème national est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge.
L'hymne national est la Marseillaise.
La devise de la République est Liberté, Égalité, Fraternité.Son principe est : gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple
Mais comme tu fais la mauvaise tête je me suis débrouillé pour essayer te donner quand même satisfaction[/quote]
Le peuple est la Nation, le peuple est la République, il en est des choses le peuple.
On se demande pourquoi utiliser tant de mots différents du coup...
La République étant une forme de gouvernement et d'Etat, je suppose le peuple est aussi une forme de gouvernance et un Etat dans ton raisonnement.
Et le peuple aurait pour principe le peuple du peuple, par le peuple et pour le peuple.
Ah mais voilà ! C'est pour ça qu'ils ont inventé et utilisé des mots divers et variés : ce n'est absolument pas parce que ces termes désignent des choses différentes, c'est juste pour éviter les redondances !

Le premier intéressé par la chose étant "le peuple"
"Le premier" signifiant qu'il y en a d'autres.
Et donc que le peuple n'est qu'une partie de la Nation, et donc pas la Nation.
Merci de l'avoir démontré par toi même

"Qui veut, peut" nous dit la sagesse populaire. Et l'intérêt général ne se résume pas non plus à la somme des intérêts particuliers des politiciens ou des multinationales .
Quand il parle de "l'intérêt général" c'est celui du peuple.
Celui de la collectivité, c'est différent, encore une fois...
Mais vu que le peuple est déjà la Nation, le Gouvernement, l'Etat, etc... il peut bien aussi être la collectivité (sans qu'il soit besoin d'entrer dans des considérations un peu plus avancées qui voudraient que la collectivité et la Nation soient des concepts qui se placent au-dessus du peuple eu égard au fait que les intérêts de ce dernier ne soient pas forcément en adéquation à l'instant T avec ceux de la Nation et de la collectivité...).

Un humain étant un individu, un citoyen et un consomateur, il a quand même le droit de penser de la facon qu'il lui plait (à moins de souffrir d'un dédoublement ou triplement de personnalité).
Oh le gros raccourci
Un humain est un individu, certes.
Un consommateur aussi, je te le concède.
Mais un citoyen !!!
La citoyenneté implique une chose essentielle qui semble t'échapper : la jouissance des droits civils et civiques.
Et par conséquent la capacité à exercer ces droits.
Ce qui exclue notamment les mineurs, les majeurs sous tutelle et les majeurs déchus de leurs droits civiques.
Ce qui, dans le cadre de ton raisonnement simpliste, reviendrait à retirer les qualités d'individu et d'humains aux trois catégories précédemment citées...

54 % des francais qui s'expriment "contre" le Traité de Lisbonne, c'est déjà le début de l'intéret général des francais. Non ?
Non.
C'est le début de la volonté générale.
Et si tu confonds volonté et intérêt, c'est assez grave et ça apporte un éclaircissement conséquent sur la qualité de tes raisonnements et sur tes incohérences chroniques...

Je pense que c'est même une des raison qui a poussé les révolutionnaires à mettre Louis XVI "en incapacité de régner" afin d'éviter un quelconque partage de l'autorité avec lui.
Dans la conception rousseauiste, la seule différence entre le Roi et un gouvernement démocratique était que le Roi était déjà en place et donc un régime l'impliquant plus facile à mettre en place. Dans l'absolu, son raisonnement s'appliquait aussi à un partage du pouvoir et de la gouvernance entre un gouvernement et les sages.

La France n'est plus une nation libre...
Oui, oui, on a compris : dictature, tyrannie, crime contre l'Humanité, intervention de l'ONU, de la CPI et du Conseil Intergalactique, etc...

Si en vertu du fait que la CPI définit comme étant un "crime contre l’humanité"....Aux
fins du présent Statut, on entend par crime contre l'humanité l'un
quelconque des actes ci-après lorsqu'il est commis dans le cadre d'une
attaque
généralisée ou systématique lancée contre toute population civile et en connaissance de cette attaque:(notament)
Persécution de tout groupe ou de toute collectivité identifiable pour des motifs d'ordre politique,
racial, national, ethnique, culturel, religieux ou sexiste au sens du
paragraphe 3, ou en fonction d'autres critères universellement reconnus
comme inadmissibles en droit international, en corrélation avec tout
acte visé dans le présent paragraphe ou tout crime relevant de la
compétence de la Cour
.../...
Par «persécution», on
entend le déni intentionnel et grave de droits fondamentaux en
violation du droit international, pour des motifs liés à l'identité du
groupe ou de la collectivité qui en fait l'objet
;

(source http://www.cicr.org/dih.nsf/WebART/585-50007?OpenDocument )
Ah, le Traité de Lisbonne constituerait un cas de persécution pour des motifs liés à l'identité du groupe ou de la collectivité qui en fait l'objet ?
S'il ne concernait qu'une partie des populations européennes déterminée sur des motifs raciaux, nationaux, ethniques, culturels, religieux, sexistes, politiques, d'opinion, de mode de vie, etc... (tu vois, j'en rajoute même), je ne dis pas.
Mais en l'occurence, il concerne tout le monde, sans qu'il soit fait aucune distinction sur ces critères...
Accessoirement, autant tes élucubrations peuvent parfois être amusantes, autant il n'y a pas de mots pour décrire à quel point ça me choque de voir utiliser des termes comme "crimes contre l'Humanité" à tort et à travers... C'est un manque cruel de respect envers les victimes de ce type de crimes...

La France siégant au Conseil de sécurité et les autres pays étant signataires de la Charte des droits de l'homme, ils auraient du mal à ne pas reconnaître ses compétences. MDR....
En conscéquence de quoi l'intervention de l'ONU devient obligatoire afin qu'elle organise et supervise un référundum populaire obligatoire et contraignant (en vertu du droit à l'autodétermination des peuples). Ce cas de figure étant aussi prévut te démontrera que "l'ancienne génération" ou "les vieux" savaient pertinament bien ce qu'ils fesaient . En conscéquence de quoi les dits territoires sont mis "d'office" sous la tutelle de l'ONU qui devient en ce cas obligatoire
Tu as oublié que nous nous situions dans le cas où nous n'avions plus de Constitution, plus d'Etat, plus de lois, etc... Donc en toute logique plus aucune reconnaissance non plus de ses engagements passés.
Et c'est justement en vertu du droit à l'autodétermination des peuples que l'ONU ne pourrait intervenir dans cette situation, le peuple libéré ne lui ayant pas reconnu ce droit, sauf à contrevenir à ses principes élémentaires et à imposer sa vision des choses de manière dictatoriale. Le bon vieux temps des vieux qui savaient ce qu'ils faisaient en somme...
Mais tu vas certainement nous trouver un tour de passe-passe pour nous expliquer que cet engagement là survivra à tous les autres...

Organisation internationale du travail de la SDN ne fesait pas partie de L'ONU. La SdN s’est dissoute en 1946 et ses services, mandats, et propriétés furent transférés à l’ONU qui a été crée de facon distincte de la SDN afin de la remplacer. L'ONU n'est pas la continuité d'une seule et même organisation.
Elle est la continuité de plusieurs organisations, dont la SDN et l'OIT que tu citais.
N'être pas la continuité que d'une organisation n'en signifie pas moins être la continuité de cette organisation...

Le même rapport qu'entre la lionne "Koyla" et ses 3 lionceaux qu'elle a mordu à mort ce mercredi au zoo de Planckendael alors qu'il n'y avait aucune raison apprente pour que cela soit. Les animeaux savent d'instinc ce qu'il convient de faire.
Aucun rapport donc...

J'en prend note même si je n'ai en aucun cas violé ton intimité. Quand à la messagerie privé j'ai le droit de l'utiliser au même titre que n'importe quel autres membres de ce forum. En conscéquence de quoi il est inutile de jouer les vierges effarouchées.
Je n'ai en aucun cas évoqué une violation d'intimité.
Ce n'est certainement pas sur un forum que je place mon intimité...
Tu as tout à fait le droit d'utiliser TA messagerie privée, tout comme j'ai le droit de n'accepter de recevoir de messages que des personnes que j'invite à m'en envoyer.
Je perds déjà suffisamment de temps à lire tes fariboles et inexactitudes chroniques pour ne pas avoir à en plus les subir sur ma messagerie...

Bertolt_Brecht
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2813
Age : 106
Date d'inscription : 29/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fisc russe piège sur internet

Message  Cheshire cat le Sam 12 Déc - 16:17

Bertolt_Brecht a écrit:
En vertu du fait qu'un dessin vaut mieux qu'une longue expliquation (tu me prends vraiment pour un novice, là)
Une fois de plus tu esquives en répondant à côté
Affirmé expliqué et donné un dessin
Nous parlions de Nation me semble-t-il...
La nation étant aussi le peuple . Mais au sens de l'article 16 si on informe la nation (qui selon toi n'est pas le peuple) le peuple pourrait très bien prétendre ne pas avoir été informé (ce qui annule les effets de l'article 16) En conscéquence de quoi toute personne est dans l'obligation de conclure que nation = peuple.


Des immortels ???
Forcément puisque l'existence de personnes futures n'est que théorique et que les lois ne s'appliquent qu'aux personnes du présent...
Si tu ne comprend pas le francais retourne à l'ecole primaire.

"Le premier" signifiant qu'il y en a d'autres.Et donc que le peuple n'est qu'une partie de la Nation, et donc pas la Nation. Merci de l'avoir démontré par toi même
Le premier pouvant être "seul" on peut conclure (quand on est sain d'esprit) que ce premier peut aussi être le dernier, vu qu'il est seul

"Qui veut, peut" nous dit la sagesse populaire. Et l'intérêt général ne se résume pas non plus à la somme des intérêts particuliers des politiciens ou des multinationales .
Quand il parle de "l'intérêt général" c'est celui du peuple.
Celui de la collectivité, c'est différent, encore une fois...
Le peuple = une collectivité = la nation = les contribuables = les consommateurs ; il ne s'agit que de désigner les mêmes personnes par différentes dénominations.


Ah, le Traité de Lisbonne constituerait un cas de persécution pour des motifs liés à l'identité du groupe ou de la collectivité qui en fait l'objet ?
A partir du moment où le peuple est privé de ses droits oui, c'est une persécution. Acommencer par etre privé du droit à l'autodétermination vu qu'on a refusé au peuple le droit de s'exprimer sur le sujet

Tu as oublié que nous nous situions dans le cas où nous n'avions plus de Constitution, plus d'Etat, plus de lois, etc... Donc en toute logique plus aucune reconnaissance non plus de ses engagements passés.
Ce qui donne toute autorité en la matière à l'ONU conformément à ses principes.

Le même rapport qu'entre la lionne "Koyla" et ses 3 lionceaux qu'elle a mordu à mort ce mercredi au zoo de Planckendael alors qu'il n'y avait aucune raison apprente pour que cela soit. Les animeaux savent d'instinc ce qu'il convient de faire.
Aucun rapport donc...
Elle a tué ses petits pour optimiser ses chances de survie étant données les conditions actuelles (informée par le conportement de ses gardiens).

Cheshire cat
Militant
Militant

Masculin Nombre de messages : 112
Age : 51
Date d'inscription : 26/11/2009

http://isis.forumgratuit.be/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fisc russe piège sur internet

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 13:47


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum