Google veut aider les journaux à faire payer les internautes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Google veut aider les journaux à faire payer les internautes

Message  livaste le Ven 11 Sep - 6:48

Google veut aider les journaux à faire payer les internautes
Benjamin Ferran (lefigaro.fr)
10/09/2009 | Mise à jour : 14:31 |


Le groupe américain travaille sur un système de micro-paiement, pour facturer aux internautes les enquêtes et les reportages lus sur les sites de presse.

Google brouille les cartes. Chantre d'un modèle gratuit financé par la publicité, le groupe vient de remettre à l'Association des journaux américains un document, révélé par le Nieman Journalism Lab, où il émet une série d'idées pour accompagner la presse en ligne vers un modèle payant. Soulignant son attachement à «l'ouverture» sur internet, Google rappelle que cela ne signifie pas pour autant que tout doit y être gratuit. «Un modèle payant peut constituer une source de revenus additionnels importante», écrit-il.

Encore faut-il savoir ce que l'on fait payer, et comment le facturer. Google penche ici pour un modèle hybride. «Il y a des informations qu'il ne convient pas de mettre derrière une barrière» payante, par exemple l'actualité la plus récente, traitée partout ailleurs à l'aide de dépêches d'agences. Google recommande plutôt de facturer aux internautes la consultation d'enquêtes, de reportages, d'entretiens exclusifs ou de chroniques. Pour ne pas se couper des visiteurs, ces contenus devront rester accessibles aux moteurs de recherche.

Avant Google, plusieurs sites de presse étaient parvenus aux mêmes conclusions, alors que le marché publicitaire traverse une zone de turbulences. Ces recommandations rappellent le système un temps adopté par le New York Times, fermé en 2007 mais qui pourrait être remis en marche. En France, lefigaro.fr et lexpress.fr planchent sur un modèle hybride, déjà adopté par latribune.fr et lesechos.fr. Il vise à concilier le meilleur deux mondes : profiter des recettes publicitaires dans la partie gratuite et des abonnements dans une partie payante, enrichie de services.


Un portefeuille virtuel

Mais ces systèmes passent généralement par un abonnement mensuel, propre à chaque site. C'est ici que Google propose son outil maison, Google Checkout. Ce portefeuille virtuel, concurrent de Paypal, doit permettre aux internautes de payer des articles à l'unité sur une large variété de sites, à chacune de leurs lectures. C'est le principe du micro-paiement, qui peine à être adopté : les coûts de transaction par carte bancaire, sur un montant si faible (10 cents par article, selon Google) réduisent en effet à néant toutes les marges.

Dans l'idée de Google, les internautes créditeront un compte général Google Checkout qui sera débité à chaque article payant consulté. Le groupe en retiendra au final 30% pour se financer, une commission similaire à celle pratiquée par Apple sur iTunes dans la musique . Cela suppose toutefois qu'un grand nombre de journaux se rallient à cette proposition pour qu'elle devienne attractive. Une ambition «surprenante», vu la «relation fragile qu'entretient la presse avec Google», souligne le Nieman Lab, basé sur le campus de Harvard.

Il ne s'agit toutefois encore que d'idées, sans calendrier précis, selon Google.


belle stratégie , Google s'arrange pour attirer gratuitement tous les internautes , laissant en rade ses concurents ...puis devient payant !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum