Un cargo se volatilise entre la France et le Portugal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un cargo se volatilise entre la France et le Portugal

Message  livaste le Mer 12 Aoû - 19:29

Un cargo se volatilise entre la France et le Portugal
JLD | 12.08.2009, 13h56 | Mise à jour : 16h05



Le cargo Arctic Sea, avec son équipage russe, a-t-il été détourné par des pirates dans les eaux européennes? De mémoire de marin, ce serait du jamais vu. La Russie a décidé d'employer les grands moyens pour retrouver le navire dont le dernier contact avec le monde extérieur daterait de son passage dans le détroit de Douvres, dans la Manche.



Medvedev : «prendre toutes les mesures nécessaires»

Le président russe, Dimitri Medvedev, a chargé mercredi son ministre de la Défense, Anatoli Serdioukov, de tout mettre en oeuvre pour retrouver le cargo disparu dans l'Atlantique, a indiqué un porte-parole du Kremlin.

Dimitri Medvedev a ordonné au ministère de la Défense de «prendre toutes les mesures nécessaires pour retrouver et, si besoin est, de libérer» le cargo. Après des patrouilles effectuées par des bateaux, des équipements radars russes, y compris dans l'espace, participent désormais aux recherches.

Dernier contact dans la Manche

L'Arctic Sea, à équipage russe mais battant pavillon maltais, est parti de Finlande le 22 juillet dernier avec à son bord 6.700 mètres cubes de bois pour une valeur estimée à un million de livres (1,16 million d'euros). Direction : le port algérien de Béjaïa où il est attendu pour le 4 août. Mais le cargo ne débarquera jamais en Algérie.

Le 28 juillet, le navire s'apprête à s'engager dans la Manche, l'une des voies maritimes les plus fréquentées au monde. L'équipage contacte les gardes-côtes britanniques pour leur indiquer leur position et leur direction. Ce serait la dernière fois que les 15 membres d'équipage russe ont parlé au monde extérieur.

La trace du bateau est alors perdue une première fois. Le 30 juillet, le navire est repéré en France au large de Brest mais il est à nouveau porté disparu avant d'être aperçu une dernière fois au large du Portugal.

Des pirates se seraient faits passer pour des policiers

Les gardes-côtes britanniques apprendront quelques jours plus tard par Interpol, l'organisme international de coopération policière, que le navire avait été abordé le 24 juillet par des hommes masqués. Le cargo se trouvait alors dans dans la mer Baltique en eaux suédoises. Les hommes cagoulés se seraient faits passer pour des agents de la police anti-narcotiques et seraient restés à bord une douzaine d'heures avant de repartir.

Un porte-parole de l'Agence maritime et de gardes-côtes du Royaume-Uni (MCA), Mark Clark, a affirmé ne pas savoir si les hommes du MCA ont parlé aux membres d'équipage ou aux pirates. «Il ne semblait pas y avoir quoi que ce soit de suspect pendant ce contact. Il se peut très bien qu'un pirate ait menacé un membre d'équipage d'un pistolet sur la tête à ce moment-là, mais qui sait», a-t-il ajouté.
Leparisien.fr

une disparition étrange , comment un tel bâtiment peut il soudain disparaitre ?

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cargo se volatilise entre la France et le Portugal

Message  Georges le Mer 12 Aoû - 19:36

La premiére chose à faire, serait de contrôler si Coupat a un alibi qui tient la route.

Georges
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2950
Age : 68
Date d'inscription : 20/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cargo se volatilise entre la France et le Portugal

Message  Invité le Mer 12 Aoû - 19:37

J'ai vu ça oui, ça me sidère que l'on puisse perdre un navire comme cela (comme j'étais stupéfaite que l'on perde quelques heures durant la trace d'un avion de ligne).
On parle de piraterie, c'est usuel dans les eaux européennes. Le cas échéant, qui sont ces pirates?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cargo se volatilise entre la France et le Portugal

Message  livaste le Jeu 13 Aoû - 20:47


Mystère persistant autour du cargo disparu dans l'Atlantique






Par Reuters, publié le 13/08/2009 à 09:39 - mis à jour le 13/08/2009 à 20:38





MOSCOU - Le mystère qui entoure le sort de l'Arctic Sea, cargo porté disparu dans l'Atlantique, s'est encore épaissi jeudi, son affréteur jugeant possible un acte de piraterie tandis que des experts maritimes soupçonnaient une affaire louche ou une cargaison secrète.




L'affréteur de l'Arctic Sea, cargo porté disparu dans l'Atlantique, juge possible un acte de piraterie. Des experts maritimes soupçonnent une affaire louche ou une cargaison secrète. (Reuters/SOVFRACHT)

Le Kremlin a ordonné à des bâtiments de guerre russes de participer aux recherches en vue de retrouver ce cargo de 98 mètres et de 4.000 tonnes dont la disparition déconcerte les autorités maritimes d'Europe et d'Afrique du Nord.
Le vraquier sous pavillon maltais, chargé d'une cargaison de bois finlandais évaluée à 1,3 million de dollars, était attendu le 4 août dans le port algérien de Bedjaïa (ex-Bougie). Il ne l'a jamais atteint et semble avoir effectué un dernier contact radio le 28 juillet avant de franchir le pas de Calais, entre la France et la Grande-Bretagne.
Selon Mikhaïl Boytenko, directeur de la revue maritime russe Sovfracht, il se peut que le navire marchand ait transporté une cargaison secrète à l'insu de ses propriétaires ou de ses affréteurs.
"Je crois qu'il y avait probablement à bord de ce navire une cargaison secrète (...), pas de nature criminelle mais secrète, et qu'une tierce partie n'a pas voulu qu'elle parvienne à une autre partie, et qu'en conséquence on a élaboré cette opération de haute précision", a-t-il déclaré à Reuters.
"Je ne pense pas que des pirates aient pris possession du navire, il s'en dégage un très fort relent d'intervention étatique. C'est de la vraie matière de récit d'espionnage, comme un roman de (John) Le Carré."

Une vague d'opérations de piraterie s'est abattue sur les navires marchands au large des côtes de Somalie, où une force navale internationale procède à des patrouilles afin de protéger le trafic maritime. Mais un détournement de bateau dans les eaux européennes serait sans précédent à l'époque moderne.
"Il n'y a pas eu d'incident de cette nature en Europe depuis très longtemps", note Jim Davis, président du Forum international des industries maritimes (IMIF) basé à Londres. "C'est un phénomène exceptionnel dans les eaux européennes."

INQUIÉTUDES POUR L'ÉQUIPAGE
Dans cet ordre d'événements, de rares incidents n'ont affecté en Europe que des yachts privés en Méditerranée.
Des inquiétudes se sont exprimées pour les quinze membres d'équipage russes du cargo, les autorités maritimes maltaises ayant dit avoir reçu des informations selon lesquelles l'Arctic Sea aurait été attaqué le 24 juillet dans les eaux suédoises par des hommes masqués se présentant comme des policiers des services antidrogue.
Les autorités suédoises ont affirmé qu'aucun de leurs services n'avait été engagé dans une telle opération.
La marine russe a démenti des informations selon lesquelles un de ses bâtiments se serait lancé dans l'océan Atlantique à la poursuite d'un navire marchand ressemblant à l'Arctic Sea non loin de Gibraltar.
"Mon sentiment est que le navire a probablement été détourné", a déclaré à Reuters Victor Matveïev, directeur de la compagnie finlandaise Solchart, qui exploite le cargo. "Nous espérons bien sûr que tout va bien pour l'équipage."
Selon la police suédoise, un enquêteur a eu un bref échange avec l'équipage le 31 juillet, alors que le navire se trouvait dans l'Atlantique après avoir franchi le pas de Calais. Mais un signal électronique indiquant sa localisation a été coupé.
Maria Lonegard, chef de division de la police criminelle suédoise, a déclaré à Reuters Television que le vraquier avait évolué de façon déconcertante en mer Baltique. Elle a dit ne guère croire à un acte de piraterie à ce stade, le bateau ayant transmis à la compagnie finlandaise, puis à la police suédoise, un message écrit sur la situation à bord.
Les services de renseignement russes, le FSB, collaborent à l'enquête et leurs agents se sont installés dans les bureaux de Solchart-Arkhangelsk, société enregistrée comme propriétaire du bateau.
Dans une lettre ouverte au Premier ministre russe Vladimir Poutine, les familles des marins de l'Arctic Sea ont demandé une enquête criminelle sur sa disparition, mais elles observent le silence depuis lors.

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cargo se volatilise entre la France et le Portugal

Message  livaste le Ven 14 Aoû - 21:49

L'"Arctic Sea" a été repéré près d'une île du cap Vert
LEMONDE.FR avec AP, AFP | 14.08.09 | 17h21 •

Tout laisse à penser que le cargo Arctic Sea, dont les autorités russes sont sans nouvelles depuis fin juillet après son passage dans la Manche, se trouve bien aux alentours d'une île du cap Vert, au large du Sénégal. Un porte-parole du ministère de la défense français a confirmé à l'Associated Press que le navire se trouvait, vendredi 14 août, au large du cap Vert. Selon une source militaire au sein des gardes-côtes cap-verdiens citée par l'AFP, l'Arctic Sea se trouvait à quelque 400 milles nautiques d'une île de l'archipel, autant dire "hors des eaux territoriales du Cap-Vert". Une information confirmée par l'agence portugaise Lusa, citant le directeur général de la défense du Cap Vert, et par deux responsables militaires européens, cités anonymement par l'Associated Press.


Auparavant, le Financial Times Deutschland affirmait que les autorités pensaient avoir repéré l'Arctic Sea dans la région. Celles-ci restent encore très discrètes sur les opérations en cours pour retrouver le navire. Moscou a uniquement fait savoir que des bateaux de guerre poursuivaient les recherches. L'ambassadeur russe au Cap-Vert a dit que quatres navires, dont une frégate, se rendaient dans le secteur où le bateau avait été repéré. L'OTAN a affirmé suivre la situation de près, mais a a indiqué qu'elle ne participait pas directement aux recherches.

L'Arctic Sea, qui avait contacté le 28 juillet les gardes-côtes de Douvres, dans le sud de l'Angleterre, était attendu le 4 août à Bédjaa, en Algérie. Il transporte à son bord 1,3 million d'euros de bois, avec un équipage de quinze marins russes. Il s'est signalé dans la nuit du 29 au 30 juillet lors du passage du rail d'Ouessant, au large des côtes françaises. Le 3 août, Interpol a prévenu les Britanniques que le cargo avait été abordé, le 24 juillet, par des hommes masqués, alors qu'il se trouvait dans les eaux suédoises. Ces hommes seraient restés à bord une douzaine d'heures.

UNE DOUBLE ATTAQUE

Selon des experts, l'Arctic Sea aurait pu être victime d'une nouvelle forme de piraterie opérant dans les eaux européennes. Martin Selmayr, porte-parole de la Commission européenne, a fait état d'une deuxième attaque, qui serait survenue "au large du Portugal". "Il semblerait que ces actions, telles qu'elles ont été rapportées, n'ont rien à voir avec des actes de piraterie traditionnelle ou une attaque armée en pleine mer", a ajouté M. Selmayr. Les autorités portugaises ont cependant démenti que le bateau soit entré dans ses eaux territoriales.

De son côté, l'exploitant finlandais du bateau, Solchart, est sans nouvelles du cargo disparu et pour son directeur, Viktor Matveïev, cette disparition est un "mystère extraordinaire". "De notre côté, nous ne pouvons que tenter de contacter le navire, nous lui envoyons continuellement des messages, nous l'appelons tout le temps. Aucune réponse, malheureusement. Nous prions pour l'équipage et le capitaine", a déclaré M. Matveïev, qui a également démenti une deuxième attaque.

Il a éludé les questions concernant la position actuelle de l'Arctic Sea, et notamment sur l'éventuelle localisation du navire. "Je ne dispose pas de cette information", a-t-il commenté, vendredi après-midi. "La dernière fois que nous avons reçu dans nos locaux une position définie, c'était le 1er août. Le navire passait un phare au Portugal", a-t-il précisé, refusant d'émettre toute hypothèse sur ce qui avait bien pu arriver ensuite.

de plus en plus mystérieux n que diable peut il faire dans ces eaux alors qu"il devait accoster en Algérie ??,

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cargo se volatilise entre la France et le Portugal

Message  livaste le Sam 15 Aoû - 13:04

Publié le 13/08/2009 à 11:03 - Modifié le 15/08/2009 à 14:53 AFP

Arctic Sea: une rançon a été réclamée à l'armateur


Une rançon a été réclamée à l'armateur finlandais de l' Arctic Sea , le cargo disparu fin juillet, a déclaré samedi la police finlandaise à l'AFP.

Une rançon a été réclamée à l'armateur finlandais de l'Arctic Sea, le cargo disparu fin juillet, a déclaré samedi la police finlandaise à l'AFP, sans en préciser le montant.

"Oui, une demande de rançon, c'est à dire de l'argent, a été envoyée à la société propriétaire du navire, Sol Chart Management, en Finlande", a déclaré à l'AFP un responsable du Bureau national d'enquêtes, Jan Nyholm.

Sol Chart, qui a toujours affirmé ne pas savoir ce qui était arrivé à son navire, n'a pas pu être joint immédiatement.

Vendredi soir, le directeur de la société, Viktor Matveïev, avait encore dit à l'AFP être "inquiet" pour l'équipage, mais avait assuré ne rien savoir de ce qui était arrivé, se refusant à tout commentaire sur des "spéculations publiées par les médias".

Reste à savoir qui demande cette rançon ??

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cargo se volatilise entre la France et le Portugal

Message  livaste le Lun 17 Aoû - 14:50

L'Arctic Sea retrouvé au Cap-Vert
17.08.2009, 15h55 | Mise à jour : 16h32


Le navire« Arctic Sea», porté disparu depuis fin juillet, a été retrouvé à 300 milles du Cap-Vert. Son équipage a été transféré sur un bateau russe. C'est ce qu'a annoncé le ministre russe de la Défense, Anatoli Serdioukov.

Les membres de l'équipage sont «sains et saufs», a ajouté le chef de la diplomatie du Kremlin.

Ils sont actuellement «interrogés» pour éclaircir les circonstances de cette affaire pleine de mystère, notamment sa disparition après son passage dans la Manche.

Selon la Commission européenne, le navire aurait été victime de deux attaques, une première fois au large de la Suède et une seconde au large du Portugal, la première dans la mer Baltique et la seconde au Portugal. Il ne s'agirait pas de piraterie «traditionnelle».

Le bateau transportait une cargaison de bois finlandais évaluée à un plus d'un million d'euros à Béjaïa, en Algérie.

Samedi, le propriétaire de l'«Arctic Sea» avait reçu une demande de rançon de 1,5 million de dollars. La veille, le cargo avait été localisé au large du Cap-Vert.



leparisien.fr


Etrange disparition , et étrange voyage aussi .
S'il transportait réellement du bois , et que du bois , on a du mal à comprendre ce qui s'est passé !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cargo se volatilise entre la France et le Portugal

Message  pwalagratter le Lun 17 Aoû - 20:26

Livaste tu devrais demander à diriger l'enquête Very Happy
Quand je vous dis qu'avec les Russes on est toujours impressionné ...

pwalagratter
Maire
Maire

Nombre de messages : 549
Date d'inscription : 24/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cargo se volatilise entre la France et le Portugal

Message  livaste le Mar 18 Aoû - 16:09

Arctic Sea : des pirates interpellés
Mise à jour : 18.08.2009, 11h13



Huit suspects ont été interpellés pour le détournement de l'«Arctic Sea». Parmi les pirates figurent des Russes, Lettons et Estoniens. Le navire, porté disparu depuis fin juillet, a été retrouvé dimanche vers 23 heures à 300 milles du Cap-Vert. Son équipage a été transféré sur un l'escorteur russe «Ladny».


La chronologie des événements
«Le 24 juillet à 23H00, dans les eaux territoriales suédoises, un hors-bord s'est approché de l'Arctic Sea, dans lequel se trouvaient 4 citoyens estoniens, 2 Lettons, et 2 Russes», a déclaré le ministre de la Défense du Kremlin, Anatoli Serdioukov. «Ces gens (...) sont montés à bord, et sous la menace d'armes, ont exigé que l'équipage accomplisse sans condition tous leurs ordres», a-t-il ajouté.

Les membres de l'équipage ont été retrouvés «sains et saufs», a précisé Anatoli Serdioukov. Ils sont actuellement «interrogés» pour éclaircir les circonstances de cette mystérieuse affaire.

Et des mystères, il y en a. Le 23 juillet, l'«Arctic Sea» et son équipage russe ont quitté la Finlande avec un chargement de bois estimé à un peu plus d'un million d'euros. Ils étaient attendus dans le port algérien de Bejaïa le 4 août. Le 24 juillet, l'équipage a signalé qu'il avait été attaqué par une dizaine d'hommes masqués, se présentant comme des policiers suédois. Ils auraient fouillé le navire, affirmant chercher de la drogue, avant de repartir. Une information démentie par l'Etat suédois... six jours plus tard.

Le 31, a lieu le dernier contact entre la police suédoise et l'«Arctic Sea» alors que le bateau quittait la Manche pour l'océan Atlantique. Selon la Commission européenne, il s'agit d'une attaque. Le cargo en subira une autre au large du Portugal. Mais rien à voir avec la piraterie «traditionnelle», selon la Commission.

Samedi, une rançon d'un montant de 1,5 million de dollars, a été réclamée au propriétaire finlandais, Sol Chart Management, ajoutant encore un peu plus de confusion dans cette affaire.

Les experts ont échafaudé toutes sortes d'hypothèses : nouvelle forme de piraterie, chargement nucléaire, règlement de comptes mafieux, trafic de drogue, de différend commercial qui aurait mal tourné.

leparisien.fr


et le mystère s'épaissit ...à moins que les Russes ,Lettons et Estoniens se lancent aussi dans la piraterie !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cargo se volatilise entre la France et le Portugal

Message  livaste le Mar 18 Aoû - 23:11

Arctic Sea» : la version officielle ne convainc pas

À Moscou, Madeleine Leroyer
18/08/2009 | Mise à jour : 23:40 |

Mikhaïl Voïtenko, le rédacteur en chef du bulletin maritime russe Sovfracht, s'est étonné, mardi dernier à Moscou, qu'aucun appel de détresse n'ait été lancé par l'équipage du cargo. Crédits photo : AP
La thèse d'un acte de piraterie ordinaire est contredite par certains épisodes de l'odyssée du cargo restés inexpliqués.

Après avoir soigneusement ménagé le suspense, le ministre de la Défense russe a commencé mardi à bâtir la version officielle de l'étrange odyssée de l'Arctic Sea, ce vraquier finlandais sous pavillon maltais qui a mobilisé une vingtaine de pays à sa recherche pendant trois semaines.

Anatoli Serdioukov est catégorique : «C'est un acte de piraterie.»«Le 24 juillet, à 23 heures, dans les eaux territoriales suédoises, un hors-bord dans lequel se trouvaient quatre citoyens estoniens, deux lettons et deux russes s'est approché de l'Arctic Sea, explique-t-il. Ces gens, qui disaient avoir des problèmes de moteur, sont montés à bord et, sous la menace d'armes à feu, ont exigé que l'équipage se conforme sans condition à tous leurs ordres», à savoir désactiver le système de traçage du cargo et faire route vers l'Afrique.

Les pirates présumés étaient toujours interrogés mardi soir, à bord de la frégate anti-sous-marine Ladnyi, tandis que les quinze Russes de l'équipage, «sains et saufs», faisaient route vers la Russie.

Mais, le voile à peine levé, de nouvelles questions surgissent. Si tel est bien le scénario, que faire de la version suédoise de cette attaque signalée le 24 juillet au large de l'île suédoise d'Oland ? Ce jour-là, l'armateur de l'Arctic Sea, la discrète compagnie Solchart, créée par trois Russes et enregistrée en Finlande au mois de juin, transmet à la police des photos de marins blessés, qu'elle affirme avoir reçues par courrier électronique. Les enquêteurs suédois prennent alors contact avec l'équipage, qui raconte que des hommes masqués, habillés comme des policiers et prétendument à la recherche de drogue, les ont frappés et ont fouillé le bateau douze heures durant jusqu'à fond de cale, avant de quitter le bord.


Complicités à bord ?

Si l'équipage était sous surveillance, et les communications coupées, comment des photos ont-elles pu être envoyées par courriel ? «Si les pirates étaient maîtres du bateau, il est difficile d'imaginer un tel scénario. S'ils sont descendus puis remontés, comme le suggère la Commission européenne en évoquant une attaque au large du Portugal le 2 août, cela pose une autre question : quelle organisation est capable d'attaquer en Baltique le 24 juillet puis au large du Portugal le 2 août ? Ce n'est pas le pirate moyen !», observe Patrick Rondeau, responsable sécurité chez Armateurs de France.

Il rappelle que chaque bateau est muni du système ISPS d'alerte de sécurité par satellite, que le commandant est tenu d'actionner en cas d'attaque : «Si vous voyez des gens sur un Zodiac en Baltique, vous pensez à des plaisanciers en détresse, pas à des pirates. Une fois les assaillants maîtres du bord, il est très difficile d'actionner le système. Ou alors le capitaine est complice.»

En Russie, Mikhaïl Voïtenko, le rédacteur en chef du bulletin maritime Sovfracht, continue d'alimenter la polémique. La semaine dernière, il évoquait l'arrivée d'un cargo ressemblant à l'Arctic Sea dans le port espagnol de Saint-Sébastien, information démentie par les autorités espagnoles. Il affirmait aussi qu'une frégate russe avait localisé le vraquier : la marine russe avait démenti, mais on sait aujourd'hui que c'était pour mieux protéger sa filature.

Comme d'autres, il s'étonne qu'aucun appel de détresse n'ait été lancé par le cargo : «Il y avait quinze téléphones portables à bord, ils étaient dans la zone de couverture. Comment a-t-on réussi à débrancher tout ça en une seconde ?» Interrogé sur d'éventuelles complicités au sein de l'équipage, le ministre russe de la Défense a répondu, mardi, qu'une enquête était en cours. La police finlandaise, qui assure la coordination de l'enquête, attend toujours des informations de Moscou. Mikhaïl Voïtenko en est sûr : «Nous ne saurons jamais ce qui s'est réellement passé.»

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cargo se volatilise entre la France et le Portugal

Message  Invité le Jeu 3 Sep - 16:08

Je crois que ce journaliste va quitter la Russie: visiblement, le paquebot aurait été chargé d'armes à destination de la Syrie ou de l'Iran mais intercepté par le Mossad. Il prétend que l'OTAN est au courant.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cargo se volatilise entre la France et le Portugal

Message  Georges le Jeu 3 Sep - 18:47

Coupat ne serait donc pas dans le coup.

Georges
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2950
Age : 68
Date d'inscription : 20/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cargo se volatilise entre la France et le Portugal

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:31


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum