-60%
Le deal à ne pas rater :
Forfait mobile 50Go sans engagement à 9,99€ au lieu de ...
9.99 € 24.99 €
Voir le deal

Troisième nuit de violences à Firminy

Aller en bas

Troisième nuit de violences à Firminy Empty Troisième nuit de violences à Firminy

Message  livaste le Ven 10 Juil - 7:36

LOIRE
Troisième nuit de violences à Firminy

24 réactions | Réagir10.07.2009, 00h48 | Mise à jour : 09h04



Après une relative accalmie la veille, des violences ont de nouveau éclaté jeudi, pour la troisième nuit consécutive, à Firminy, dans la banlieue de Saint-Etienne (Loire), après la mort par pendaison d'un jeune dans un commissariat.

Les affrontements ont débuté vers 23 heures au pied de l'immeuble où habitait la victime, Mohamed Benmouna, là où un peu plus tôt une centaine de personnes s'était réunie autour de la famille, pour évoquer l'organisation d'une marche en son honneur.


De jeunes habitants du quartier ont lancé des pierres sur les forces de l'ordre, qui ont répliqué en faisant usage de gaz lacrymogène, ont précisé les pompiers. Au moins 200 policiers et CRS avaient été mobilisés, selon la préfecture. Un centre commercial, comprenant notamment une pharmacie, une boulangerie et un salon de coiffure, a été complètement ravagé par les flammes.

Au total, une dizaine de véhicules et sept commerces ont été incendiés. Plusieurs voitures de police et de pompiers ont été endommagées par des jets de pierres. Aucune personne n'a été blessée.

Six jeunes ont été interpellés par la police durant la nuit et placés en garde-à-vue au commissariat de Saint-Etienne. Par ailleurs, les trois autres jeunes interpellés dans la nuit de mercredi à jeudi étaient toujours en garde à vue vendredi matin.

La famille de Mohamed Benmouna a déposé une plainte contre X

Le parquet de Saint-Etienne avait pourtant tenté de couper court à la polémique, en assurant que l'autopsie du jeune homme de 21 ans n'avait révélé «aucune trace de violence». La famille de Mohamed Benmouna a néanmoins déposé jeudi une plainte contre X. Dans son dépôt de plainte, Abdelkader Benmouna, le père du jeune homme, demande «que la lumière soit faite sur cette affaire».

Au sortir du commissariat, le procureur a répété que le jeune homme avait succombé à un «arrêt cardiaque par suffocation» après avoir tenté de se pendre, mais il a été vivement pris à partie par des habitants du quartier qui lui ont fait part de leur doutes quant à cette thèse. D'après les premières conclusions de l'autopsie, Mohamed Benmouna a été asphyxié par le lien qu'il s'était enroulé autour du cou et dont il avait fixé les extrémités dans des trous percés dans la cloison de sa cellule.

Les premiers éléments de l'enquête de l'IGPN font apparaître des dysfonctionnements matériels au commissariat du Chambon-Feugerolles, avec des parois de cellule en placoplâtre, jugées «non-conformes», «car des trous peuvent y être facilement réalisés par les gardés-à-vue».


Leparisien.fr

Le délinquant se suicide , et donc cela justifie que les vandales , les émeutiers , détruisent tout sur leur passage !
A côté d'eux , Attila c'était de la rigolade !
Troisième nuit de violences à Firminy 654302
Troisième nuit de violences à Firminy 654302 Troisième nuit de violences à Firminy 654302 Troisième nuit de violences à Firminy 654302

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30772
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Troisième nuit de violences à Firminy Empty Re: Troisième nuit de violences à Firminy

Message  livaste le Ven 10 Juil - 21:05

Le maire de Firminy: "c'est une catastrophe pour la commune"



Par LEXPRESS.fr avec AFP, publié le 10/07/2009 16:45 - mis à jour le 10/07/2009 18:07


Troisième nuit de violences à Firminy Firminy_262

AFP

Le maire craint de nouvelles violences à Firminy, après les incidents survenus les nuits dernières.


Marc Petit, le maire PCF de Firminy, se dit "choqué" et "scandalisé" par les violences survenues les nuits dernières dans sa ville. Il a réclamé un dispositif de sécurité "exceptionnel".

Le maire de Firminy, dans la banlieue de Saint-Etienne, a réclamé vendredi la mise en place de mesures de sécurité "exceptionnelles" après une troisième nuit de violences entre jeunes et policiers, qui ont culminé avec l'incendie d'un centre commercial.
Dans le quartier du "site Le Corbusier", où se trouve le domicile du jeune homme retrouvé pendu lundi soir au commissariat de la commune voisine du Chambon-Feugerolles (Loire), la pharmacie, la boulangerie, le salon de coiffure, la parfumerie, le café et le tabac ont été ravagés par les flammes, de même qu'une dizaine de véhicules.
Seule la supérette située au pied de l'immeuble de la famille de Mohammed Benmouna, décédé mercredi à l'hôpital des suites de sa tentative de suicide, était intacte, mais restait portes closes.

Troisième nuit de violences à Firminy Photo_1247233791706-1-0

AFP/Fred Dufour

Des violences font rage à Firminy depuis la mort par pendaison d'un jeune qui avait été placé en garde à vue.

"Je suis scandalisé, choqué, écoeuré par ce qui s'est passé et il est urgent que la sécurité soit rétablie", a déclaré le maire de Firminy, Marc Petit (PCF), qui a réclamé à la préfecture des "dispositions exceptionnelles sur la commune avec une présence policière visible dès cet après-midi ou ce soir, et pour les jours suivants".

Marche silencieuse à la mémoire de Mohammed
Le maire de Firminy a souligné avoir reçu directement du ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, l'assurance qu'un "dispositif de sécurité exceptionnel" serait mis en place dans la soirée sur sa commune, pour que la "sécurité soit rétablie".
Egalement sur place vendredi matin, le député (UMP) de la circonscription et ancien maire de Firminy, Dino Cinieri, a répété qu'il fallait "mettre un terme aux violences".
"C'est une catastrophe pour la commune", a-t-il déclaré à l'AFP, estimant que Firminy "n'aurait jamais dû connaître un tel drame", ajoutant que ses pensées allaient d'abord, "bien évidemment", au jeune homme et à sa famille.
Quelque 200 personnes, rassemblées par petits groupes au soleil en bas de leurs immeubles, pointaient du doigt vendredi matin les médias, surtout la télévision, principaux responsables de la situation selon eux.

Troisième nuit de violences à Firminy Photo_1247203873522-1-0

AFP/Philippe Merle

La famille de Mohamed Benmouna le 8 juillet 2009 à Firminy.

"Ils n'ont rien à faire ici, hier (jeudi), ils étaient là comme au spectacle", ont affirmé à l'AFP des habitants du quartier sous couvert d'anonymat.
Plus loin, un homme âgé craignait que la présence des médias n'encourage les jeunes à "cramer autre chose".
Six jeunes ont été interpellés par la police durant la nuit de jeudi à vendredi, et placés en garde à vue au commissariat de Saint-Etienne. Par ailleurs, les trois autres jeunes interpellés dans la nuit précédente étaient toujours en garde à vue vendredi matin.
Plusieurs voitures de police et de pompiers ont été endommagées par des jets de pierres et la police a fait usage de gaz lacrymogènes. Aucune personne n'a été blessée.
Selon des habitants du quartier, une marche silencieuse à la mémoire de Mohammed, qui avait été interpellé pour une affaire d'extorsion de fonds, devait être organisée samedi après-midi à Firminy.

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30772
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Troisième nuit de violences à Firminy Empty Re: Troisième nuit de violences à Firminy

Message  Invité le Lun 13 Juil - 11:19

on accuse d'abord les flics puis , ensuite viennent les médias .... s'ils se tenaient un peu mieux en société en vivant leur vie normalement sans voler , insulter , racketter , violenter , ..... peut-être que la société se comporterait normalement avec eux . Suspect perso , ces gens me gonflent , ils font tout pour se faire détester , haïr .Je ne ressens aucune pitié pour eux ; la mort de ce jeune me laisse totalement indifférente .

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Troisième nuit de violences à Firminy Empty Re: Troisième nuit de violences à Firminy

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum