que vont ils devenir ??,

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

que vont ils devenir ??,

Message  livaste le Mer 24 Juin - 7:46

Que va devenir Frédéric Lefebvre ?

Samuel Laurent (lefigaro.fr)
24/06/2009 | Mise à jour : 09:40 |


Il devait son siège de député à André Santini, devenu ministre. Mais ce dernier évincé du gouvernement, l'emblématique porte-parole de l'UMP risque de perdre sa place à l'Assemblée.

Que faire de Frédéric Lefebvre ? Le remaniement pose un problème au très médiatique porte-parole de l'UMP et député des Hauts-de-Seine. Celui-ci n'a en effet jamais été élu. Il doit son siège à la défection d'André Santini, parti au gouvernement dès le lendemain des législatives 2007.

André Santini a été évincé mardi de son ministère de la Fonction publique. Or, la constitution modifiée en août 2008 prévoit désormais (article 25) qu'un ministre ou un secrétaire d'Etat quittant son portefeuille dispose d'un mois pour retrouver sa fonction d'élu s'il en possédait une avant sa nomination.

Auparavant, ce choix était laissé au député suppléant, qui pouvait céder sa place ou non. Désormais, c'est à l'ex-secrétaire d'Etat de décider s'il compte reprendre son siège de député des Hauts-de-Seine. Si c'est le cas, Frédéric Lefebvre devra quitter l'Assemblée.


Lefebvre devra passer par les urnes

Comme le rappelle Mediapart mercredi, l'Elysée avait tenté de changer cette règle en insérant dans le projet de loi instaurant ce droit des ministres à récupérer leur siège de député ou de sénateur une disposition permettant à un membre du gouvernement sur le départ de «renoncer» à son mandat législatif. Une disposition taillée sur mesure pour Lefebvre.

Mais la semaine dernière, le Conseil constitutionnel a discrètement censuré cette disposition, renvoyant à la Loi fondamentale. Et obligeant à la tenue d'un scrutin législatif.

Si André Santini, par ailleurs toujours soupçonné de «détournement de fonds publics, faux et prise illégale d'intérêt » dans l'affaire de la fondation Hamon, décide donc de ne pas reprendre son siège, il faudra que le porte-parole de l'UMP se plie à l'épreuve du scrutin.

Une législative partielle sera alors organisée, que Frédéric Lefebvre devra aller gagner sur le terrain. Interrogé à ce sujet mercredi matin sur France 2, le député a expliqué qu'il avait «30 jours» pour décider. Il est cependant en position délicate : il serait difficile pour l'UMP de disposer d'un porte-parole sans aucun mandat électif. Reste enfin à savoir ce que deviendrait, dans ce cas, André Santini.

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
avatar
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27687
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum