Joyandet prône une approche «globale» du développement

Aller en bas

Joyandet prône une approche «globale» du développement Empty Joyandet prône une approche «globale» du développement

Message  Invité le Jeu 11 Juin - 13:28

Joyandet prône une approche «globale» du développement
Propos recueillis parCyrille Lachèvre
11/06/2009 | Mise à jour : 12:27
Le secrétaire d'État à la Coopération et à la Francophonie Alain Joyandet explique que la France va resserrer son aide sur 14 pays de l'Afrique subsaharienne.

LE FIGARO. - Quels seront les thèmes du G8 développement ?
Alain JOYANDET. - Notre objectif est d'adopter une stratégie commune pour aider le continent africain à faire face à la crise actuelle. J'encouragerai nos partenaires à maintenir, comme nous, leur effort de solidarité via l'aide au développement dite «classique» ; par ailleurs je proposerai d'aborder la question du développement de façon plus moderne, plus «globale». Cette approche globale est devenue indispensable. Regardez ces trois chiffres : l'aide publique au développement (APD) mondiale représente 120 milliards de dollars, les investissements directs étrangers dans les pays en développement avoisinent les 200 milliards, enfin l'épargne des migrants est évaluée à 240 milliards. Pour sortir des pays de la pauvreté, il existe une myriade d'outils, comme en particulier les financements innovants. Utilisons-les !

Quelles ont été les conclusions du comité interministériel de coopération international et du développement présidé par François Fillon ?

Dans un contexte budgétaire difficile, nous avons décidé de maintenir le montant de notre aide publique au développement, à 7,5 milliards d'euros, cette année, et de maintenir l'objectif de la porter à 0,7 % du revenu national d'ici à 2015. En revanche, nous avons décidé de concentrer cet effort sur une zone plus restreinte pour être plus efficaces. 60 % de notre aide budgétaire au développement est destinée à l'Afrique subsaharienne. Quatorze pays prioritaires, tous dans cette zone, recevront 50 % de nos subventions. À chaque fois, l'aide sera concentrée sur cinq secteurs prioritaires : la santé, l'éducation, le développement durable, la sécurité alimentaire et le soutien au secteur privé. Par ailleurs, la France a décidé, dans le cadre des décisions prises lors du G20 du 2 avril, à Londres, de contribuer à hauteur de 16 milliards à l'augmentation des ressources du FMI et de cofinancer à hauteur de 1 milliard le fonds contre les vulnérabilités de la Banque mondiale.

Vous allez aussi augmenter le nombre de volontaires internationaux…

Effectivement, j'ai décidé de tripler le nombre de volontaires internationaux que nous envoyons dans les pays en développement : ils passeront de 4 400 cette année à 15 000 par an en 2012. Cela concernera les jeunes mais également les seniors, qui apportent une expérience très utile à ces pays. Nous créons une plate-forme numérique « France Volontaires » pour centraliser ces recrutements.

http://www.lefigaro.fr/economie/2009/06/11/04001-20090611ARTFIG00431-joyandet-prone-une-approche-globale-du-developpement-.php

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum