La grande intox de la gauche doctrinaire

Aller en bas

La grande intox de la gauche doctrinaire Empty La grande intox de la gauche doctrinaire

Message  livaste le Jeu 7 Mai - 20:33

La grande intox de la gauche doctrinaire
Débat. Vincent Duclert publie un ouvrage sur le mouvement ouvrier.



LAURENT JOFFRIN

Saint Jaurès, délivrez-nous de la gauche doctrinaire ! En moins de 200 pages, Vincent Duclert, historien de la République, nous ramène à ce mot d’ordre simple et décisif (1). Un livre qui ne va pas manquer de faire polémique (lire ci-dessous).

Une certaine histoire du mouvement ouvrier, écrite à dessein, veut nous enseigner qu’une gauche orthodoxe a toujours fait face à des déviations droitières pour maintenir son originelle pureté et préserver l’idée d’une rupture radicale avec le système. Vaste intox. L’histoire revisitée sans œillères, comme le fait Vincent Duclert, nous enseigne exactement le contraire. Ce sont les donneurs de leçons de l’orthodoxie qui ont conduit la gauche dans le fossé. C’est en marge des appareils amidonnés dans la doctrine que la vérité et l’honneur de la gauche française se sont réfugiés.

Spécialiste de l’affaire Dreyfus, Duclert rappelle le dispositif initial. Devant l’iniquité faite au capitaine juif, la gauche pure et dure, au nom des principes de la rupture, est restée muette. Seuls les marginaux du socialisme humaniste, qu’étaient Lucien Herr, bibliothécaire à Normale, le conseiller d’Etat Léon Blum ou le député Jean Jaurès, ont compris le véritable enjeu du combat pour Dreyfus : l’alliance de la justice sociale et de la liberté, seule matrice légitime de la gauche.

Léninisme. Au contraire, les marxistes, Jules Guesde en tête, considéraient que «l’Affaire» n’était qu’une querelle interne à la bourgeoisie, qu’il était superflu de se mobiliser pour un officier d’état-major de famille aisée, abandonné par ses pairs, que la classe ouvrière avait des combats plus urgents à mener que la défense d’un juif de la haute société. Enfermés dans leurs principes socio-économiques, engoncés dans leur philosophie de l’histoire, ils oublièrent la force intrinsèque des valeurs universelles de justice et de droit, tenant ces principes pour des superstructures de l’ordre bourgeois, conformément à l’idéologie de la lutte des classes, seule source de vérité.

Cette première leçon de l’histoire de la gauche socialiste se confirme sans cesse. Duclert en rappelle les stations successives. Jaurès sut faire l’unité du mouvement ouvrier, et sa puissante personnalité conduisit le socialisme français sur le chemin du succès. Mais le marxisme progressait sans cesse : il conduisit à la scission de Tours. Contre Blum et la «vieille maison», les doctrinaires se rallièrent au léninisme, entamant la longue marche du communisme totalitaire. Le Front populaire, première victoire du socialisme réformiste, fut le rayon de soleil de l’entre-deux-guerres.

Naufragé dans la défaite de 1940, le socialisme français se reconstruisit peu à peu dans la Résistance. Mais à la Libération, rejetant l’héritage de Blum - et celui de Jaurès -, un socialisme dogmatique reprit le dessus. Prof d’anglais marxiste, Guy Mollet prit le pouvoir au nom de la pureté des principes pour conduire, dix ans plus tard, la SFIO au désastre moral et humain de la guerre d’Algérie. Seuls des marginaux, encore une fois, au nom de principes universels de justice et de liberté et non d’une philosophie de l’histoire, se mobilisèrent contre la guerre. Pierre Mendès France en fut le symbole, Alain Savary, Claude Bourdet, Daniel Mayer, Jean-Jacques Servan-Schreiber ou Jean Daniel, toutes figures situées en marge de la gauche officielle.

En 1968, alors que le PCF est débordé et que la FGDS (Fédération de la gauche démocrate et socialiste) de Mollet et François Mitterrand est oubliée, c’est encore la future «deuxième gauche», de Michel Rocard, de Mendès et de la CFDT, qui comprend le mieux le mouvement, saisit sa force de rénovation pour une gauche démocratique.

Avanies. Après 1981, le programme doctrinaire issu de l’alliance PCF-PS échoue en deux ans devant les réalités de l’économie. Il faut adopter en catastrophe les conceptions de la deuxième gauche pour espérer reprendre la main. Quand Rocard parvient enfin au pouvoir, il est en butte aux avanies du mitterrandisme finissant, réussit quelques réformes, mais échoue à changer la gauche.

Nous en sommes là, explique Duclert. Une gauche refuse de regarder en face son histoire. Pourtant son salut se trouve, à chaque échéance, dans ses marges, loin de la doctrine de l’histoire.

(1) La Gauche devant l’histoire. Ed. Seuil. 168 pages. 15 euros.

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30419
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

La grande intox de la gauche doctrinaire Empty Re: La grande intox de la gauche doctrinaire

Message  Invité le Jeu 7 Mai - 21:00

Respect, on a même le droit d'être dans la rubrique Histoire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La grande intox de la gauche doctrinaire Empty Re: La grande intox de la gauche doctrinaire

Message  livaste le Jeu 7 Mai - 22:52

David a écrit:Respect, on a même le droit d'être dans la rubrique Histoire.

Normal , vous êtes le passé ! Razz

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30419
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

La grande intox de la gauche doctrinaire Empty Re: La grande intox de la gauche doctrinaire

Message  Invité le Ven 8 Mai - 18:49

Et vous, c'est no future.. Twisted Evil Basketball

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La grande intox de la gauche doctrinaire Empty Re: La grande intox de la gauche doctrinaire

Message  livaste le Ven 8 Mai - 20:44

ça , c'est encore à démontrer , par contre je te conseille la lecture de ce bouquin , peut être cela te fera t il refléchir ? Razz

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30419
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

La grande intox de la gauche doctrinaire Empty Re: La grande intox de la gauche doctrinaire

Message  Invité le Ven 8 Mai - 21:01

...C'est encore à démontrer ? Basketball ... haaa

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La grande intox de la gauche doctrinaire Empty Re: La grande intox de la gauche doctrinaire

Message  Invité le Dim 10 Mai - 18:09

C'est dommage de ne jamais parlé de la nouvelle école ou du syndicalisme révolutionnaire, de la charte d'Amiens quand on parle du socialisme. Pourtant G. Sorel, fut en son temps un des meilleurs connaisseurs de Marx et que le courant s'inscrit dans le débat français de l'époque. J'avoue une certaine admiration pour F. Pelloutier.

bien à vous,

saco

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La grande intox de la gauche doctrinaire Empty Re: La grande intox de la gauche doctrinaire

Message  patriote reformiste le Ven 12 Juin - 13:07

La grande escroquerie de la gauche est de revendiquer le monopole du progrès social ce qui est loin, très loin d'être la vérité...Un seul chiffre, à la création du RMI, 400 000 bénéficiaires, après 10 ans de socialismes et d'immobilisme, 1.2 millions de bénéficiaires !

patriote reformiste
Conseiller général
Conseiller général

Masculin Nombre de messages : 2395
Age : 38
Date d'inscription : 15/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

La grande intox de la gauche doctrinaire Empty Re: La grande intox de la gauche doctrinaire

Message  Georges le Ven 12 Juin - 17:43

patriote reformiste a écrit:La grande escroquerie de la gauche est de revendiquer le monopole du progrès social ce qui est loin, très loin d'être la vérité...Un seul chiffre, à la création du RMI, 400 000 bénéficiaires, après 10 ans de socialismes et d'immobilisme, 1.2 millions de bénéficiaires !

Et alors ! Donner à ceux qui nont pas de travail de quoi ne pas mourir de faim c'est tout de même un progès social. Trouve moi un exemple de progrès social donné sans la pression des syndicats, de la rue, des associations... par un gouvernement de droite et le patronat.

Georges
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2950
Age : 71
Date d'inscription : 20/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

La grande intox de la gauche doctrinaire Empty Re: La grande intox de la gauche doctrinaire

Message  patriote reformiste le Sam 13 Juin - 18:29

Je vais répondre à ta question avec un plaisir à peine dissimulé.

Les allocations familiales, loin de provenir de la gauche et des syndicats est une initiative des patrons chretiens qui, en 1904, trouvèrent ainsi un moyen de satisfaire à la pénurie de main d'oeuvre qui s'annonçait tout en apportant une motivation et une reconnaissance du travail des salariés.

La création de la sécurité sociale par le Général de Gaulle, la création de l'ANPE par Chirac et une majorité de "droite" et aujourd'hui, plus récemment, l'introduction de la rupture amiable du contrat de travail correspondant à la fois aux besoins des salariés et des employeurs et permettant de satisfaire le besoin de protection des salariés, la reduction des pressions subies et la nécessité d'assouplir les conditions de licenciement qui caractérise notre pays.

patriote reformiste
Conseiller général
Conseiller général

Masculin Nombre de messages : 2395
Age : 38
Date d'inscription : 15/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

La grande intox de la gauche doctrinaire Empty Re: La grande intox de la gauche doctrinaire

Message  Jeanclaude le Sam 13 Juin - 19:14

patriote reformiste a écrit:La grande escroquerie de la gauche est de revendiquer le monopole du progrès social ce qui est loin, très loin d'être la vérité...Un seul chiffre, à la création du RMI, 400 000 bénéficiaires, après 10 ans de socialismes et d'immobilisme, 1.2 millions de bénéficiaires !

Bonsoir !

Superbe démonstration avec le RMI ( désormais obsolète puisque remplacé par le RSA par la droite qui ne voulait pas d'assistanat Very Happy ...) mais les congés payés , la sécu, la caf, les allocations chômage, les retraites, les aides à la garde de jeunes enfants, ... etc serait-le monopole des gouvernements de droite ?

Le travailler plus pour gagner plus c'est de droite ! OK pour la concrétisation faudra repasser.
L'augmentation du pouvoir d'achat, c'est de droite ! OK pour la concrétisation faudra repasser.
La diminution du nombre de chômeurs, c'est de droite : OK pour la concrétisation faudra repasser.

Rien que ces trois exemples sont des promesses électorales de droite !

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 72
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

La grande intox de la gauche doctrinaire Empty Re: La grande intox de la gauche doctrinaire

Message  Jeanclaude le Sam 13 Juin - 21:17

patriote reformiste a écrit:Je vais répondre à ta question avec un plaisir à peine dissimulé.

Les allocations familiales, loin de provenir de la gauche et des syndicats est une initiative des patrons chretiens qui, en 1904, trouvèrent ainsi un moyen de satisfaire à la pénurie de main d'oeuvre qui s'annonçait tout en apportant une motivation et une reconnaissance du travail des salariés.

La création de la sécurité sociale par le Général de Gaulle, la création de l'ANPE par Chirac et une majorité de "droite" et aujourd'hui, plus récemment, l'introduction de la rupture amiable du contrat de travail correspondant à la fois aux besoins des salariés et des employeurs et permettant de satisfaire le besoin de protection des salariés, la reduction des pressions subies et la nécessité d'assouplir les conditions de licenciement qui caractérise notre pays.
C'est avec un plaisir également non dissimulé que je vais te dire jeune homme que les allocations de 1904 n'ont absolument rien à voir avec ce qu'elles sont aujourd'hui et st s'il n'y avait pas eu de luttes des salariés nous en serions encore au "paternalisme" de l'époque!
Pour ce qui concerne la sécurité sociale c'est le général De Gaulle qui l'a crée ... faut être sacrément gonflé pour annoncer de telles âneries car s'il De Gaulle ( qui traitait le peuple de chielit ) n'avait pas subi de pessions salariales la sécu n'existerait pas !

Ta jeunesse est respectable mais tu as une certaine tendance à négliger les luttes sociales et attribuer à ceux qui t'endoctrinent les acquits sociaux français !

Tout comme la privatisation des autoroutes par la gauche ... tu as encore beaucoup à apprendre jeune homme et ce n'est pas une insulte mais une constatation !

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 72
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

La grande intox de la gauche doctrinaire Empty Re: La grande intox de la gauche doctrinaire

Message  livaste le Sam 13 Juin - 21:21

tu es de mauvaise foi quand tu dénigres le travail de De Gaulle ; qui du reste n'a jamais dit que le peuple était la chienlit !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30419
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

La grande intox de la gauche doctrinaire Empty Re: La grande intox de la gauche doctrinaire

Message  livaste le Sam 13 Juin - 21:24

La réforme, oui ; la chienlit, non », qu'il aurait prononcé lors d'un Conseil des ministres.
voilà les paroles exactes , comme on peut le constater , De Gaulle n'insulte pas le peuple !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30419
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

La grande intox de la gauche doctrinaire Empty Re: La grande intox de la gauche doctrinaire

Message  Jeanclaude le Sam 13 Juin - 21:48

Mon cher ami "patriote réformiste" ... un petit rappel de l'histoire de la sécurité sociale , juste pour t'éclaicir l'esprit et ne plus attribuer cette conquête à des gouvernants de droite, pour te confirmer l'esprit paternaliste des débuts de cette institution et te permettant de ne pas rester sur des idées très arrêtés par ton parti politique :

Comment et quand a été créée la « sécurité sociale »

Les mutuelles, basées sur le volontariat, et l'aide sociale, droit à appréciation subjective et spécialisée, n'ont bénéficié qu'à une frange limitée de la population. Aussi, dès le début du XXème siècle, apparaissent des tentatives en faveur de l'assurance obligatoire de certains risques sociaux.

En matière d'accidents du travail, la loi du 9 avril 1898 reconnaît la responsabilité sans faute de l'employeur qui peut s'assurer pour y faire face.

En matière d'assurance vieillesse, la loi du 5 avril 1910, dont l'application a été limitée, institue un régime d'assurance obligatoire pour les salariés du commerce et de l'industrie.

Les lois du 5 avril 1928 et du 30 avril 1930 instituent pour les salariés titulaires d'un contrat de travail une assurance pour les risques maladie, maternité, invalidité, vieillesse et décès et la loi du 30 avril 1928 un régime spécial pour les agriculteurs.

La loi du 11 mars 1932 prévoit des allocations couvrant les charges familiales financées par des versements patronaux.

A la veille de la deuxième guerre mondiale, la France dispose, dans les textes, d'un système de protection complet mais fragile qui sera profondément renouvelé après les hostilités.

En 1945 les bâtisseurs du système français de sécurité sociale poursuivent un triple objectif : unité de la sécurité sociale, généralisation quant aux personnes, extension des risques couverts sous la double influence du rapport BEVERIDGE de 1942 et du système BISMARCKIEN.

L'ordonnance du 4 octobre 1945 prévoit un réseau coordonné de caisses se substituant à de multiples organismes, l'unité administrative ne sera cependant pas réalisée et ne l'est toujours pas.

Les professions agricoles vont conserver leurs institutions spécifiques dans le cadre de la mutualité sociale agricole. Les salariés des régimes spéciaux vont refuser de s'intégrer dans le régime général et conserver dans un cadre " transitoire " qui dure encore, leurs régimes spécifiques (fonctionnaires, marins, cheminots, mineurs etc..).

L'ordonnance du 19 octobre 1945 concerne les risques maladie, maternité, invalidité, vieillesse, décès. La loi du 22 août 1946 étend les allocations familiales à pratiquement toute la population et la loi du 30 octobre 1946 intègre la réparation des accidents du travail à la sécurité sociale.

La loi du 22 mai 1946 pose le principe de la généralisation de la sécurité sociale à l'ensemble de la population mais les professions non salariées non agricoles s'y opposeront.

Les principes de 1945 dont certains n'ont pu être appliqués rapidement entrent progressivement dans les faits. L'unité administrative de la sécurité sociale n'est toujours pas achevée mais plusieurs évolutions contribuent à la renforcer. Les évolutions démographiques et le développement du salariat ont conduit à la suppression de petites caisses et à l'introduction d'un mécanisme de compensation entre les régimes subsistants, le rapport démographique cotisants/inactifs étant défavorable aux petits régimes qui perdent leurs actifs au profit du régime général. Les différences de prestations et de cotisations entre les différents régimes s'estompent rapidement.

La généralisation de la couverture à toute la population a été poursuivie selon les étapes suivantes :
• Convention collective interprofessionnelle du 14 mars 1947 instituant le régime de retraire complémentaire des cadres
• Loi du 9 avril 1947 étendant la sécurité sociale aux fonctionnaires
• Loi du 17 janvier 1948 instaurant trois régimes d'assurance vieillesse des professions non salariées non agricoles (artisans, professions industrielles et commerciales, professions libérales)
• Loi du 10 juillet 1952 : création d'un régime d'assurance vieillesse obligatoire des exploitants agricoles, géré par la mutualité sociale agricole (MSA)
• Loi du 25 janvier 1961 : création d'un régime d'assurance maladie obligatoire des exploitants agricoles, avec libre choix de l'assureur
• Loi du 12 juillet 1966 : création du régime autonome d'assurance maladie maternité pour les non-salariés non agricoles, géré par la CANAM
• Loi du 22 décembre 1966 : création d'un régime complémentaire obligatoire des exploitants agricoles contre les accidents du travail , maladies professionnelles et accidents de la vie privée, avec libre choix de l'assureur
• Loi du 25 octobre 1972 : institutionnalisation de la protection des salariés agricoles contre les accidents du travail
• Loi du 4 juillet 1975 : généralisation à l'ensemble de la population active de l'assurance vieillesse obligatoire
• Loi du 2 janvier 1978 : institution d'un régime particulier pour les ministres du culte et les membres des congrégations religieuses et de l'assurance personnelle pour la population " résiduelle "
• Loi du 28 juillet 1999 : institution d'une couverture maladie universelle : protection de base sur le seul critère de résidence et protection complémentaire pour les plus démunis
Le régime général de sécurité sociale a fait l'objet de plusieurs réorganisations par l'ordonnance du 21 août 1967 instituant les trois caisses nationales (CNAMTS, CNAVTS, CNAF) et l'ACOSS, la loi du 17 décembre 1982 et l'ordonnance du 24 avril 1996 instituant notamment des conseils de surveillance auprès des caisses nationales et des unions régionales de caisses d'assurance maladie.
Le financement de la sécurité sociale s'est aussi modifié depuis 1945. Bien que les cotisations assises sur la masse salariale représentent encore la principale ressource des régimes, la part des autres recettes : taxes fiscales, contribution sociale généralisée (CSG) assise sur l'ensemble des revenus d'activité, de remplacement et du patrimoine instituée par la loi du 22 juillet 1993, contribution sociale de solidarité à la charge des entreprises, contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS) instituée par l'ordonnance du 24 janvier 1996 croît rapidement.
Le système français de sécurité sociale se caractérise donc aujourd'hui par une protection contre les risques sociaux généralisée à l'ensemble de la population mais éclatée entre de nombreuses institutions faisant appel à des sources diversifiées de financement.

Tu devrais avec ces infos être en mesure de cesser d'attribuer la création ( quel grand mot ) de cette sécurité sociale à Mr le Général De Gaulle ( vu comment il traitait le peuple ouvrier " la chienlit"... je le vois mal créer de toutes pièces cette institution au bénéfice du prolétariat ! ). Pas trop de naïveté ! Razz

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 72
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

La grande intox de la gauche doctrinaire Empty Re: La grande intox de la gauche doctrinaire

Message  livaste le Sam 13 Juin - 22:01

tu sais lire ou pas jean Claude ?
De Gaulle n'a jamais insulté le peuple de chienlit , ce qui d'ailleurs ne voudrait absolument rien dire , :
ta désinformation de l'histoire , ça suffit !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30419
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

La grande intox de la gauche doctrinaire Empty Re: La grande intox de la gauche doctrinaire

Message  Invité le Lun 15 Juin - 7:06

La gauche ne veut rien faire à part s'en prendre à l'institution familiale, délocaliser le prolétariat et la production... et soutenir les lobby de la néo-bourgeoisie mondialisée.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La grande intox de la gauche doctrinaire Empty Re: La grande intox de la gauche doctrinaire

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum