Un texte de l'UMP anti-égalitaire bloqué par un cordon républicain.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un texte de l'UMP anti-égalitaire bloqué par un cordon républicain.

Message  Invité le Mar 31 Mar - 8:23

Je change volontairement le titre mais pas le contenu.

Quand le PS vote avec le FN !

Cela s’est passé jeudi 26 mars dans la soirée, en catimini. Cela s’est passé une fois que Jean-Paul Huchon, ayant donné ses consignes mais pas pressé de les assumer publiquement, se soit envolé sur la pointe des pieds.

Leila Leghmara, Conseillère Régionale Nouveau Centre, à l’issue d’un long travail de terrain, souhaitait proposer l’examen d’une Charte de la Diversité, destinée à lutter contre les discriminations dans les Centres de Formation des Apprentis (CFA) de la région Ile de France.

C’est alors le Parti Socialiste a fait alliance avec le Front National pour empêcher la discussion sur ce projet.

Il y a une dizaine d’années, c’est le genre de vote qui serait passé inaperçu. Non pas que les journaux auraient eu une attitude différente. Mais il y a une dizaine d’année, Agoravox et les autres médias citoyens, les blogs et internet en général n’avait pas la même importance, ni la même diffusion. Aujourd’hui donc, ce genre de petit enterrement mesquin, d’attitude qui consiste à se dire que les électeurs s’en foutent, qu’ils n’en sauront de toutes façons rien, aujourd’hui ce n’est plus possible. Et c’est tant mieux.

Car dans cette affaire, il faut se rendre à l’évidence que tout est proprement scandaleux. Quelque soit l’angle sous lequel on analyse le comportement de la majorité socialiste du Conseil Régional en tant que groupe politique, ou celui de chacun de ces élus en particulier, rien, strictement rien n’est excusable.

Sur le fond tout d’abord : alors même que le constat est unanimement partagé par toutes les formations politiques républicaines, d’un éminent besoin de lutte contre les discriminations, le PS se paye le luxe de refuser le débat sur un texte ayant cette visée, en votant contre.

Il faut le faire ! Il va déjà falloir qu’ils s’expliquent là-dessus : Comment peuvent-ils non pas voter contre le texte, mais contre sa discussion elle-même ? Nient-ils le problème ? Refusent-ils le droit aux minorités visibles d’être mieux défendues ? Refusent-ils de combattre les discriminations dont ils sont les victimes ?

Mais le pire n’est pas là. Ces élus indignes ont poussé le vice jusqu’à aller chercher les voix du Front National pour faire barrage à l’examen du texte. C’est là que je ne comprends plus rien.

On sait bien qu’il faut s’attendre à tout en politique, qu’il y a de nombreuses personnalités capables d’opérer des revirements plus ou moins inattendus, plus ou moins scandaleux. On a vu – par exemple – François Bayrou se découvrir subitement une passion pour le PS entre les deux tours de l’élection présidentielle de 2007, prenant le contrepied de 40 ans d’histoire politique d’un centre européen et humaniste, pour épouser, sans l’assumer, une vraie-fausse idylle avec une gauche démagogique et anti-européenne.

Celle de Ségolène Royal, qui, s’appuyant sur un sordide fait divers, voulait qu’on raccompagne toutes les femmes policières à leur domicile. Celle de Martine Aubry, qui a plombé nos PME tout en arrosant d’avantages financiers les groupes du CAC40 pour mettre en place cette douce rêverie des 35h, où on allait se la couler douce, et gagner autant qu’avant. Celle de Laurent Fabius enfin, le champion du « non » au Traité Européen, qui avait trouvé là une trop belle occasion de ressortir de l’anonymat politique où l’on aurait bien aimé qu’il restât.

On a vu donc François Bayrou – comble de l’hypocrisie – accuser de traîtrise ceux qui étaient restés fidèles à leurs valeurs, et qui avaient refusé de le suivre sur cette pente solitaire. On le voit aujourd’hui aller au bout de sa démarche, et mimer, avec talent certes, les envolées protestataires anti-système d’un Besancenot ou d’un Le Pen, tout en faisant semblant d’y mettre une couche de centrisme, histoire de donner le change. Mais jouer au protestataire altermondialiste révolté, quand on a été un bon petit ministre bien sage d’Edouard Balladur, cela ne favorise pas la crédibilité.

Oui, François Bayrou a fait très très fort dans le retournement de veste, dans l’abandon de ses idées, dans l’asservissement de ses discours à un projet bien personnel, la Présidentielle de 2012.

Mais là ! Que le Parti Socialiste aille chercher les voix des élus du Front National pour faire barrage à un projet de Charte de la diversité, cela explose tous les repères, toutes les règles de l’engagement politique.

Il y a des alliances que l’on ne peut pas accepter, car il y a des partis qui prônent des valeurs qui sont en telle opposition à tout ce que vous défendez, que vous ne pouvez décemment pas faire alliance avec eux. Que le Parti Socialiste en soit venu à cette extrémité en dit long sur la déliquescence de ses élus.

Que le FN soit contre un tel projet, c’est malheureux, mais cela se conçoit. Venant d’un parti politique dont le leader se plaît à minimiser l’holocauste, malgré les condamnations judiciaires, à présenter « l’Etranger » comme la source de tous les maux, à fustiger les français d’origine étrangère, on est triste, certes, mais pas étonné de ce type de réaction.

En revanche, que cela vienne du PS, dont beaucoup de membres sont passés par SOS Racisme, c’est totalement incompréhensible !

Etait-ce à dessein ou était-ce par la force des choses, c’est à Leila Leghmara que ce vote est adressé comme une gifle. Elle qui, depuis le début de son mandat, s’est engagée sans compter dans les commissions dont elle est membre – et en particulier celle de la formation professionnelle –, elle qui a travaillé pendant des mois sur ce beau projet de Charte de la Diversité, une charte qui méritait une véritable discussion, elle a eu droit à la pire des insultes possibles.

Un vote du PS allié au Front National.

Dans ce texte, on voit bien tout ce qui nous oppose à l'UMP:

1/ Pro-européen
2/ Pro-diversité

Je rappelle ici que jamais l'étranger n'a été présenter comme source de tous les aux par les souverainistes et nationalistes, mais l'immigration et le communautarisme ethnique et religieux comme accélération de destructuration de la société française.

Je remercie pour ma part, les élus PS d' avoir fait ce choix de refuser la mixité sociale et l'idéologie de la diversité prôné par cette charte. On peu espérer qu'à l'avenir d'autres élus PS, UMP, PCF, verts se désolidarisent de leurs lignes historiques pro-immigration pour retrouver la raison, on peut aussi espérer (et c'est là notre espérance) que les électeurs qui ont voté à tort pour les candidats européistes se désolidarisent de leurs mouvement. Le but n'est jamais de rassembler la gauche ou la droite, mais le peuple de France autour de valeurs mais aussi d'un projet. Ce projet cimente une histoire et un appartenance, il est aussi un cadre de référence. Aussi, la plus belle leçon de démocratie que pourrait donné les électeurs au pouvoir c'est de refuser clairement l'europe de la charte des droits fondamentaux qui sera vu le principe de primauté et les rouages du droit européen à terme, une obligation pour les élus nationaux ou des collectivités territoriales d'accepter cette idéologie de la mixité et de la diversité.

bien à vous,

saco

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un texte de l'UMP anti-égalitaire bloqué par un cordon républicain.

Message  livaste le Mar 31 Mar - 8:38

je crois Saco que tu es bien naif si tu t'imagines que ce vote du ps avec le FN a une signification autre que de la stratégie politicarde .
Relis tous les discours des socialistes , à aucun moment ils n'ont renoncé à la France métissée qu'ils avaient eux mêmes appelé de leurs vouex en 1981 !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
avatar
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un texte de l'UMP anti-égalitaire bloqué par un cordon républicain.

Message  Invité le Mar 31 Mar - 8:53

Je ne suis pas naïf Livaste mais vois-tu cette nouvelle est une opportunité de mettre mal à l'aise les socialistes et de dénoncer le ralliement des élus ump à l' idéologie de la diversité. Pour des raisons différentes, je ne crois pas que l'essentiel des élus des collectivités territoriales soient pro-diversité.

Et puis, tu sais Livaste, peu importe les raisons d'un vote, ce qui compte au final c'est de bloqué partout ou c'est possible la propagation de cette idéologie de la diversité institutionnalisé au niveau européen par les arrêts de CJE, CEDH et la charte des droits fondamentaux.

Il y a toujours des raisons politiciennes, économiques ou financières dans les choix politiques depuis l'antiquité. La moralité d'une décision n'a donc rien à voir avec ce qui la soutiennent mais bien parce qu'elle représente, cette décision, le meilleur vecteur pour la réalisation de l'intérêt général et aussi de principe (en l'occurrence celui de l'égalité).

J'espère que je suis clair sinon, il faut pas hésité à me le dire. Je suis prêt à détailler mon point de vue.

amicalement,

saco

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un texte de l'UMP anti-égalitaire bloqué par un cordon républicain.

Message  Invité le Mar 31 Mar - 9:31

J'aimerai bien que tu détailles ce que tu entends par "mixité" .... je trouve qu'on utilise souvent ce terme sans donner sa propre définition, ce qui peut porter a confusion , surtout que là on parle du FN dans ce texte... et sachant combien on a déformé ses propos , les amalgames et autres déformations pourraient être utilisés pour diaboliser .
d'ailleurs j'aimerai que chaque parti détaille ce qu'il entend par mixité .... on peut mixer n'importe quel aliment ensemble mais les résultats ne sont pas tous les même !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un texte de l'UMP anti-égalitaire bloqué par un cordon républicain.

Message  Invité le Mar 31 Mar - 9:35

Je dois partir Aline mais promis, je met une définition personnelle.

saco

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un texte de l'UMP anti-égalitaire bloqué par un cordon républicain.

Message  Invité le Mar 31 Mar - 22:12

franline a écrit:J'aimerai bien que tu détailles ce que tu entends par "mixité" .... je trouve qu'on utilise souvent ce terme sans donner sa propre définition, ce qui peut porter a confusion , surtout que là on parle du FN dans ce texte... et sachant combien on a déformé ses propos , les amalgames et autres déformations pourraient être utilisés pour diaboliser .
d'ailleurs j'aimerai que chaque parti détaille ce qu'il entend par mixité .... on peut mixer n'importe quel aliment ensemble mais les résultats ne sont pas tous les même !

Je ne suis pas contre qu'il y est des gens différents. Je suis contre par contre que l'on prône la mixité sociale, ethnique ou religieuse pour résoudre les problèmes économiques et d'immigration massive de la France. La mixité c'est aller contre l'appartenance, c'est à dire une convergence et un projet commun (Renan). Aujourd'hui, on exalte la différence et même on l'encourage.

bien à toi,

saco

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un texte de l'UMP anti-égalitaire bloqué par un cordon républicain.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum