Le canal Seine-Nord Europe, un chantier fleuve

Aller en bas

Le canal Seine-Nord Europe, un chantier fleuve Empty Le canal Seine-Nord Europe, un chantier fleuve

Message  Invité le Ven 13 Mar - 22:31

Le canal Seine-Nord Europe, un chantier fleuve

Un canal au-dessus d'une autoroute; la Seine reliée à l'Escaut; un bienfait pour l'écologie: la France redécouvre ses voies d'eau.

Président de Voies navigables de France (VNF), Alain Gest, député (UMP) de la Somme, devra mener à bien le canal Seine-Nord Europe. Un chantier dont le protocole de financement devait être négocié le 11 mars entre l'Etat, VNF et les régions.


Pourquoi creuser un canal de 4,2 milliards d'euros en pleine crise?

Parce que le pays est en crise, le président tient à ce grand projet pour favoriser la relance. Ce chantier représente 5000 emplois durant les travaux, entre 2010 et 2015. Et 25 000, directs ou indirects, ensuite.

Pourquoi ce regain d'intérêt pour les canaux?

Ils ont été les laissés-pour-compte au temps de l'automobile reine. Mais, depuis sa création, en 1991, VNF a entretenu et modernisé les 6700 kilomètres de ce réseau unique au monde. Du coup, la plaisance a remis à la mode ce patrimoine et le Grenelle de l'environnement vient de rappeler que le fluvial constitue une alternative moderne, écologique et rentable au transport routier. Songez qu'un seul convoi fluvial peut remplacer plusieurs dizaines de camions!

Que changera ce canal?

Tout. En connectant la Seine à l'Escaut, il permettra de relier la France aux 20 000 kilomètres de voies à grand gabarit d'Allemagne, de Belgique et des Pays-Bas. Enfin, un pont-canal de 1300 mètres, passant à 24 mètres au-dessus de la Somme, devrait frapper les esprits, comme le fit le viaduc de Millau. Nous serons très attentifs, lors de l'appel d'offres, à sa qualité architecturale.

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/le-canal-seine-nord-europe-un-chantier-fleuve_746659.html

le genre de nouvelles qu'aime a diffuser Pernault !!! Very Happy l'envie de créer !!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le canal Seine-Nord Europe, un chantier fleuve Empty Re: Le canal Seine-Nord Europe, un chantier fleuve

Message  livaste le Ven 13 Mar - 22:44

Le Projet Seine-Escaut
» Caractéristiques Techniques

....................................................................................................................................................

Le canal Seine-Nord Europe, un chantier fleuve Trace_xs Seine-Escaut bénéficiera en premier lieu aux opérateurs de grands bateaux, qui pourront circuler plus facilement, et aux industriels utilisateurs de la voie d’eau, qui disposeront de capacités de chargement substantiellement élargies.

Techniquement parlant, la liaison fluviale Seine-Escaut se composera d’une section française et d’une section belge.

Le versant français

Côté français, le projet s’articulera principalement autour du Canal Seine-Nord Europe, qui reliera l’Oise au Canal Dunkerque-Escaut via le Canal de la Sensée (Aubencheul-au-Bac, entre Arras et Cambrai). De Compiègne à Noyon, Seine-Nord Europe suivra la vallée de l’Oise puis longera l’actuel Canal du Nord jusqu’aux collines de l’Artois.

Le tracé de Seine-Nord Europe a été défini avec une extrême précision pour respecter un certain nombre de critères : limiter les excavations tout en maintenant un nombre réduit d’écluses ; ne pas pertuber les voies de circulation existantes, qu’elles soient routières, ferroviaires ou fluviales ; limiter l’impact des travaux sur les ressources hydrauliques, les terres agricoles ou les paysages.

Le gabarit retenu pour ce projet est le gabarit européen Vb qui prévoit la navigation de convois poussés de 4 400 tonnes, d’une longueur de 185 mètres et d’une largeur de 11,40 mètres.

Le Canal Seine-Nord Europe en quelques chiffres :
<LI>106 km de long
<LI>54 mètres de largeur en surface
<LI>4,5 mètres de profondeur maximale
<LI>7 écluses
<LI>3 ponts-canaux dont celui de la Somme, long de 1,3 km
<LI>30 millions de mètres-cubes de déblais

Le chenal de navigation prévu aura une largeur de 38 mètres et permettra la navigation d’unités ayant un tirant d’eau de 3 mètres. La hauteur libre sous les ouvrages franchissant le canal a été fixée à 7 mètres pour permettre le passage d’unités à fort tirant d’air, notamment les unités transportant des conteneurs sur trois hauteurs.

Sur les berges, à 1,5 mètres au-dessus du plan d’eau, des chemins revêtus d’une largeur de 3,5 mètres seront mis en place de part et d’autre du canal, à l’exception des portions à section restreinte (ponts-canaux). Les 7 écluses, d'une hauteur de chute variant de 7 à 30 mètres, seront de dimensions homogènes avec un sas de 185 mètres de longueur.

Au final, le temps de parcours estimé entre Compiègne et le Canal Dunkerque-Escaut sera inférieur à 20 heures, temps estimé sur la base d’un temps de passage aux écluses de 30 minutes et d’une vitesse de navigation de 10 km/h sur l’ensemble du tracé.

Le versant belge

Contrairement à la partie française, la partie belge du projet ne comportera pas de voie d’eau artificielle mais consistera essentiellement en un réaménagement et un élargissement de plusieurs sections de la Lys, cours d’eau naturel, entre 2009 et 2016. A terme, les dimensions du chenal devraient atteindre 50,7 mètres de largeur pour une profondeur de 4,5 mètres, ce qui permettra le croisement d'un bateau de 4 500 tonnes avec un bateau de 1 350 tonnes. Pour des bateaux de 4 500 tonnes, la navigation en sens unique sera possible.

Le canal Seine-Nord Europe, un chantier fleuve Map2


En matière d’ouvrages de franchissement, 8 ponts devraient être adaptés sur l’ensemble du parcours d’ici à 2015 (5 ponts rehaussés et 3 reconstruits) et deux écluses devraient être construites (Sint-Baafs Vijve et Harelbeke sur la Lys). D’autres travaux ont déjà commencé comme la construction de la seconde écluse d’Evergem, sur le Canal Circulaire de Gand, ou l’aménagement de certains quais.

Pour plus d'informations sur le projet Seine-Escaut en Flandre, vous pouvez consulter le site web www.seineschelde.be.

Enfin, Seine-Escaut sera également connecté au réseau navigable à grand gabarit existant déjà en Wallonie à travers le Canal de Pommeroeul-Condé, le Canal du Centre ou encore le Canal Charleroi-Bruxelles ainsi que d’autres infrastructures innovantes comme l’ascenseur de Strépy-Thieu.

Non content d’offrir les conditions d’un accroissement et d’une massification du trafic fluvial nord-sud, le projet Seine-Escaut permettra ainsi également de raccourcir les distances entre le nord de la France et les grands pôles économiques de l’est, via la Sambre et la Meuse et, à plus longue distance, vers le Rhin et le Danube.


</LI>

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30201
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum