Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP Empty Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP

Message  Invité le Jeu 26 Fév - 19:22

Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP

Les chefs du collectif «contre la profitation» usent de la manière forte pour rallier à leur cause une population qui redoute le durcissement du conflit.



L'homme doit avoir à peu près la cinquantaine. Il a les tempes grisonnantes et porte une casquette de base-ball sur la tête. Sans doute enseignant de profession, membre de la FSU, il est l'un des porte-parole du LKP, le collectif «contre la profitation» à l'origine de la grève générale qui paralyse depuis maintenant trente-cinq longs jours la Guadeloupe. La scène se déroule lundi dernier devant l'entrée du port autonome de Pointe-à-Pitre. Depuis plusieurs heures déjà, Élie Domota, le leader charismatique du LKP, lui-même fonctionnaire auprès de l'ANPE, est enfermé dans une petite salle du bâtiment avec le préfet et les représentants du patronat. Les négociations piétinent. Comme depuis un mois. Dehors, les fidèles de Domota s'échauffent au rythme de la chanson créée pour l'occasion : «La Gwadloup sé tan nou, la Gwadloup sé pa ta yo» («La Guadeloupe, c'est à nous, la Guadeloupe, ce n'est pas à vous»).

L'homme à la casquette de base-ball prend alors un micro. Et dit en créole : «Si vous voyez des magasins ouverts, allez les voir !» Traduction : faites-les fermer ! Dans la foule, galvanisée par des heures d'attente, des poings se lèvent. On acquiesce de la tête. Pas question que des «traîtres» de commerçants brisent «l'unité» du mouvement. Après la trêve du week-end, pour cause de recueillement à la mémoire de «Jacky» Bino, le syndicaliste tué la semaine dernière dans des circonstances toujours à élucider, quelques commerçants avaient en effet tenté de rouvrir lundi matin dans le centre-ville. Plus ou moins ouvertement, d'ailleurs, certains laissant le rideau métallique à moitié baissé. D'autres filtrant le client devant leur magasin officiellement fermé.

La crainte des représailles est toujours vivace. Les témoignages de pressions exercées par les gros bras du LKP sont nombreux. Les menaces graduées. Du simple avertissement aux menaces physiques. Quand ce ne sont pas des insultes racistes lorsque le commerçant n'est pas «pays». Ce lundi, donc, après que notre homme à la casquette a harangué la foule, des petits groupes se sont ainsi dispersés dans la ville. «On a dit fermé, pas ouvert», répétaient-ils, en tapant du poing contre les rideaux métalliques des magasins. Cette fois, pas de blessé. Juste le bruit des coups donnés sur les rideaux. Les commerçants se sont exécutés. Résignés, un nœud à l'estomac.

«Posture de victimes»


Depuis le début du conflit pourtant, plusieurs cas de «tabassage» de commerçants ou de chefs de petites entreprises sont à déplorer. Au moins une dizaine de signalés, sachant que la plupart n'osent pas porter plainte. Comme cet Haïtien. Alors qu'«on» lui demandait de «se solidariser» avec le mouvement, il eut le toupet de répondre : «J'ai connu les Tontons macoutes, c'est pas vous qui allez me faire fermer !» Il a été roué de coups. Son entreprise est désormais fermée. Cette restauratrice de Pointe-à-Pitre, installée en Guadeloupe depuis une quinzaine d'années, s'est, quant à elle, fait traiter de «sale putain de blanche» pour avoir tenté d'ouvrir. Ce mois-ci, elle ne pourra pas donner de salaires à ses deux employés, pourtant des «locaux». Ni à elle-même.

Comme souvent aux Antilles, confie un béké, «on lâche de temps en temps les chiens» en période de crise. On se cherche des boucs émissaires : «Selon la saison, le coupable, c'est le béké ou le Chinois. Parfois, c'est l'État. D'autres fois encore, ce sont les métropolitains.» Bref, il faut attendre que ça passe. «Le plus terrible, c'est que les Guadeloupéens se remettent rarement en question. Ils se complaisent dans une posture de victimes. Et portent toujours en eux la blessure de l'esclavagisme dont leurs aïeux furent victimes. Quant à la réussite du voisin, elle est toujours suspecte», ajoute-t-il avec fatalisme. Le mouvement, entamé maintenant depuis près de six semaines, a néanmoins trouvé ses limites tolérables, en défiant l'État de droit. L'entrave à la liberté du commerce, même si trois commerçants seulement ont osé porter plainte à Pointe-à-Pitre, est manifeste. Pour ne pas jeter de l'huile sur le feu depuis les quatre nuits de violence de la semaine dernière pendant lesquelles des tirs à balle réelle ont été constatés, la police se fait discrète dans les rues. D'une certaine façon, les «amis» du LKP ont les mains libres pour imposer leur loi. Élie Domota le répète chaque jour : «Seule la pression populaire peut faire pression sur le gouvernement.»

Sous couvert d'anonymat, un policier pose tout de même la question des relations entre le LKP et ce qu'il est convenu d'appeler «les jeunes des quartiers difficiles» qui seraient à l'origine des barrages et des pillages de la semaine dernière. Était-ce réellement spontané ? «Pour tracter des carcasses de voiture sur les routes et les incendier à l'aide de bidons d'essence alors que les stations-service étaient officiellement fermées, il leur a bien fallu une aide logistique», estime-t-il.

«On mange les tomates du potager»

La question de la possession des fusils de chasse utilisés contre les forces de l'ordre se pose également. Comment les jeunes se les seraient-ils procurés ? Dans le passé, le syndicat indépendantiste UGTG, aujourd'hui composante du LKP, avait eu recours aux mêmes méthodes pour mettre la pression lors de négociation avec l'État.

En attendant, la population souffre. Elle s'arrange comme elle peut. «On mange les tomates du potager», raconte un Créole. Un couple de touristes avec un bébé, rencontré la semaine dernière, a dû rapidement écourter son séjour. Le lait pour nourrissons est rare. Pour les personnes âgées ou isolées, la situation est critique. Certes, la solidarité dans les familles bat son plein. Mais la crise laissera des cicatrices. Pas seulement économiques. Humaines aussi. L'équilibre de la société antillaise tout entier pourrait en pâtir de nombreuses années.

Certains porte-parole du LKP ont parfois dépassé la ligne jaune en stigmatisant certaines catégories de la population. Un dirigeant du LKP a ainsi dénoncé une nouvelle fois, lundi soir, «la politique raciale et de caste des békés». Le parallèle avec les métropolitains n'est pas loin à faire. Comme pour cette jeune femme qui s'est fait traiter de «sale blanche» il y a quelques jours, en bas de chez elle. «Ce qui me fait le plus mal, c'est que je vis ici depuis des années. Je vis avec les locaux, ce sont mes amis. Mais l'autre jour, dans la rue, personne ne m'a défendue alors que tout le monde me connaît», témoigne-t-elle, en refrénant un sanglot dans la voix. Une autre femme se demande si elle ne va pas tout simplement rentrer définitivement en métropole. La violence gratuite, même si elle n'est que verbale, est insupportable.

Le Medef local estime, pour sa part, à environ 10 000 le nombre d'emplois menacés dans le secteur privé. Un millier de petites entreprises ne devraient pas se relever. Mais l'interrogation qui commence à tarauder de nombreux Guadeloupéens porte sur le but réellement recherché par le LKP. Le mouvement était en effet préparé, pensé, depuis quatre ou six mois, admettent assez facilement certains syndicalistes. Il faut reconnaître que l'organisation est «parfaite». Le service d'ordre est omniprésent et les débordements maîtrisés. Mais, derrière le jusqu'au-boutisme affiché par Élie Domota pour obtenir une augmentation de 200 euros net pour tous les bas salaires, certains voient «un réveil identitaire». «Domota joue avec le feu», craint un «métro». Les tee-shirts «Gwadloupéyen Doubout» font un tabac dans la rue.

Officiellement, Élie Domota ne réclame pas l'indépendance. S'il dénonce d'un côté «la gestion paternaliste de comptoir de l'État colonial français», de l'autre, il demande l'intervention du gouvernement. «Pas la mendicité», juste que l'État fasse pression sur le patronat «pour que le travail soit mieux payé». L'autre enseignement de cette crise est sans doute aussi le désamour croissant entre la population et ses élus locaux. Élie Domota semble occuper un vide. Il sait parler à la foule, toujours en créole. Et elle le suit. Les élus locaux, à droite comme à gauche, tentent timidement de prendre le train en marche. En évoquant notamment une possible autonomie de l'île.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2009/02/26/01016-20090226ARTFIG00002-guadeloupe-les-pratiques-musclees-des-militants-du-lkp-.php

je me demande si ça ne coûterait pas moins chère à l'Etat de rapatrier les békés et les aider a monter leur boite en France .....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP Empty Re: Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP

Message  livaste le Jeu 26 Fév - 20:16

et les journaleux de nous les présenter comme des exemples !
ilest évident que ce sont des methodes de terroristes d'extrême gauche , qui ne respectent pas l'individu , au mon de leur idéologie .

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30778
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP Empty Re: Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP

Message  Invité le Jeu 26 Fév - 22:10

ça plusieurs semaines que je lis les réactions des internautes et beaucoup craignent que ça finisse comme à Thaiti .... Rolling Eyes
je ne comprends pas que les gens se laissent intimidés .... pourquoi ils ne se révoltent pas à leur tour ? le LKP est si infiltré que ça dans la population que personne n'ose les contredire sans peur ? Shocked

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP Empty Re: Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP

Message  livaste le Jeu 26 Fév - 23:46

c'est pour cela que l'extrême gauche est dangereuse , elle est prête à employer des méthodes radicales .
On le voit dans les reportages , les leaders et leurs idiots utiles controlent tout et emploient au passage la violence envers qui oserait braver les mots d'ordre , et ils n'hésitent pas à utiliser également l'armée des droits communs .

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30778
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP Empty Re: Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP

Message  Invité le Jeu 26 Fév - 23:49

Max Gallo dénonce justement les appels à la rue de Besancenot qu'il avait fait à l'entre-deux tours présidentielles .... j'ai posté un interview intéressant de lui justement à ce sujet.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP Empty Re: Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP

Message  Jeanclaude le Ven 27 Fév - 17:46

Je pense que pour parler sérieusement de ce dossier il faut avoir vécu quelques années en Guadeloupe en tant que frannçais de métropole ... sinon on ne peut sérieusement prendre position pour l'une ou l'autre des parties.
C'est du moins mon sentiment personnel, libre à vous de critiquer le LKP et glorifier les français de métropole qui se sont installés dans ce département et qui ont crééent leur entreprise ( à quel prix ? ) !

Pour une fois je vais être en accord avec Sarkozy qui a lancé l'idée d'Etats Généraux de ces DOM-TOM parce qu'il n'y a que par la négciation autour d'une table que les différents se régleront et non par la gouaille de certains !

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 72
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP Empty Re: Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP

Message  Invité le Sam 28 Fév - 13:52

Enfin on peut avoir un avis, et le LKP n'est pas tout blanc (si on me passe ce mauvais jeu de mot mais je fais ce que je peux).
Je trouve les dérives inquiétantes et certains se servent de revendicaitons tout à fait légitimes (les prix) pour propager des idées bien nauséabondes (c'est qui le "yo" dans leur fameuse chanson? Les patrons, les békés, les blancs?). Je n'ai aucun doute sur certaines positions racistes de certains membres du LKP.
Quant aux vélléités d'indépendance, on ne peut franchement que répondre une chose, la même qu'à d'autres: qu'ils la prennent, mais faudra pas venir pleurer après.

Ceci dit, jepense aussi qu'il y a eu un traitement quasi colonialiste de la question de fond, qui nourrit par un effet pervers les dérives du LKP.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP Empty Re: Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP

Message  shimmy le Sam 28 Fév - 14:32

beaucoup craignent que ça finisse comme à Thaiti ....

Que s'est il passé à Tahiti ?
shimmy
shimmy
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Féminin Nombre de messages : 4651
Age : 76
Date d'inscription : 14/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP Empty Re: Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP

Message  Jeanclaude le Sam 28 Fév - 15:54

shimmy a écrit:
beaucoup craignent que ça finisse comme à Thaiti ....

Que s'est il passé à Tahiti ?

Elle n'en sait rien elle-même, cette phrase était pour "meubler" son post !
Elle doit confondre avec Haïti .... faut pas t'affoler cet chose courante ! Razz

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 72
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP Empty Re: Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP

Message  Jeanclaude le Sam 28 Fév - 15:57

franline a écrit:Max Gallo dénonce justement les appels à la rue de Besancenot qu'il avait fait à l'entre-deux tours présidentielles .... j'ai posté un interview intéressant de lui justement à ce sujet.

Je m'excuse mais je n'ai pas souvenir que Monsieur BESANCENOT avait fait appel à la rue entre les deux tours des présidentielles de 2007 !

Peux-tu nous donner des précisions et tes sources sur ce point ?

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 72
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP Empty Re: Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP

Message  Invité le Sam 28 Fév - 16:45

« Ce que je veux, c’est la révolution. Les révolutions sont toujours pacifiques au début. C’est quand les classes dominantes réagissent que ça dégénère. Pour éviter le bain de sang, il faut donner des armes à la population. Au Chili, si Allende avait accepté d’armer la population comme on le lui demandait, ça se serait sûrement mieux passé. » Olivier Besancenot, Révolution ! 100 mots pour changer le monde (Flammarion, 2006). « Mon petit vélo à moi, c’est de faire la révolution. » Olivier Besancenot, Révolution. « Besancenot, la révolution à visage poupin. » Le Figaro, 16 avril 2002. « Je suis contre l’Union européenne telle qu’elle s’est construite, une Europe forteresse, riche, blanche et chrétienne. » Olivier Besancenot, campagne présidentielle 2007. « Le “Grand Soir”, personne n’en veut ! Besancenot lui-même a des doutes. C’est qu’il a les traites de sa machine à laver à payer. Il est dans le système. » Pierre Combescot, Libération, 22 mars 2008. « Olivier Besancenot, c’est le grand garçon tout simple qui pleure quand on le traite d’antisémite. Ca s’est passé, il y a quelques semaines, sur un plateau de télévision. […] Sa larme, Besancenot l’a un peu sous-jouée. Pour ainsi dire, c’était une larme rentrée. Le liquide est resté dans l’oeil, il n’a pas glissé sur le maquillage […] On était loin de la prise du palais d’Hiver. » Patrick Besson, Le Point, 7 mars 2003.
ici quelques mots du facteur ...hors entre deux tours....

Son frère est ingénieur informaticien [tandis que] son épouse, Laurence Besancenot, figurait sur la liste de l’UMP Antoine Rufenacht au Havre en mars 2008. De là, des réunions de famille où l’on évite de parler politique à table…

Sa soeur est hôtesse de l’air. A noter qu’il a été le seul candidat à l’élection présidentielle à refuser à Généalogie-Magazine (avril 2007) de publier son ascendance.

ici un petit aperçu de certains membres de sa famille .. Razz

http://www.egaliteetreconciliation.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=2282&Itemid=115

Personne n’est propriétaire de ses voix et chacun, chacune est évidemment libre de son vote le 6 mai. Mais depuis cinq ans la LCR combat la politique de Chirac et de ses premiers ministres dans la rue comme dans les urnes. C’est en ce sens que je vous appelle le 1 mai à manifester dans toutes les villes de France pour les mesures d’urgence sociales que j’ai défendues dans cette campagne et contre le projet antisocial de Sarkozy. Contre cette droite arrogante, le deuxième tour prend nécessairement l’allure d’un referendum anti-Sarkozy pour tous ceux et celles qui entendent résister à sa politique. Le 6 mai nous serons du côté de ceux et celles qui veulent empêcher Nicolas Sarkozy d’accéder à la présidence de la république. Il ne s’agit pas de soutenir Ségolène Royal mais de voter contre Nicolas Sarkozy.

http://www.radio-rouge.org/index.php/2007/04/23/301-declaration-d-olivier-besancenot

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP Empty Re: Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP

Message  livaste le Sam 28 Fév - 18:04

[quote="Jean-Claude"]
franline a écrit:Max Gallo dénonce justement les appels à la rue de Besancenot qu'il avait fait à l'entre-deux tours présidentielles .... j'ai posté un interview intéressant de lui justement à ce sujet.

Je m'excuse mais je n'ai pas souvenir que Monsieur BESANCENOT avait fait appel à la rue entre les deux tours des présidentielles de 2007 !



moi j'(en ai souvenir , j'avais même posté son appel , le soir des élections , sur Planète UMP !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30778
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP Empty Re: Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP

Message  Jeanclaude le Sam 28 Fév - 18:10

[quote="livaste"]
Jean-Claude a écrit:
franline a écrit:Max Gallo dénonce justement les appels à la rue de Besancenot qu'il avait fait à l'entre-deux tours présidentielles .... j'ai posté un interview intéressant de lui justement à ce sujet.

Je m'excuse mais je n'ai pas souvenir que Monsieur BESANCENOT avait fait appel à la rue entre les deux tours des présidentielles de 2007 !
moi j'(en ai souvenir , j'avais même posté son appel , le soir des élections , sur Planète UMP !

Parfait, je veux bien te croire soit dit en passant que si cela s'avère réel je trouve la méthode lamentable mais normale venant de Monsieur BESANCENOT !
Si tu en as souvenir donne moi ta source d'information !
Affirmer c'est bien mais on m'a déjà rappelé qu'il était souhaitable de préciser ses sources.

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 72
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP Empty Re: Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP

Message  livaste le Sam 28 Fév - 18:13

recherche dans planète ump , le message y est peut être encore !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30778
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP Empty Re: Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP

Message  Jeanclaude le Sam 28 Fév - 18:19

Si c'est le texte auquel tu veux faire référence soulignant l'appel aux forces de la rue est celui-ci je ne vois aucun appel à l'émeute et à la construction de barricades ( mais tu as sans aucun doute un autre texte que celui-ci somme toute banal pour quelqu'un comme Besancenot ) :

[u]Discours de Monsieur BESANCENOT entre les deux tours des présidentielles 2007[/u]

"Près d’1,8 million d’électeurs et d’électrices se sont rassemblés autour de ma candidature. C’est 600 000 de plus par rapport à 2002. Malgré la pression du « vote utile » qui dans les dernières semaines a servi de seul programme à la campagne de Ségolène Royal, plus de 4,5% d’électeurs ont porté leurs suffrages sur mon nom. C’est un encouragement précieux pour les luttes de demain. Merci à celles et ceux qui viennent de voter pour moi. Nous avons réussi ensemble dans cette campagne, au-delà de notre score,à répondre aux attentes sociales de la population. Pour le droit à l’emploi, l’augmentation du pouvoir d’achat ou encore le droit au logement...Le SMIC à 1500 euros net, l’augmentation de tous les revenus de 300 euros nets, la réquisition des logements vides, l’interdiction des licenciements et la lutte contre les discriminations ; autant de questions désormais installés dans la société et dans le monde du travail ; autant de mobilisations à venir pour faire entendre notre voie et notre force.

Nicolas Sarkozy est donc en tête et qualifié au second tour face à Ségolène Royal. La droite vient depuis cinq ans de mener une politique de démolition systématique de nos conquêtes sociales, et Sarkozy veut appliquer désormais à la société française le traitement de choc du MEDEF. C’est à dire plus d’inégalités, plus d’injustices et moins de libertés. Le Pen est exclu de la compétition et c’est une excellente nouvelle. Mais Sarkozy a mené une campagne extrêmement réactionnaire. Chassant sur les terres du FN, cet homme et son programme sont un danger majeur immédiat.

Personne n’est propriétaire de ses voix et chacun, chacune est évidemment libre de son vote le 6 mai. Mais depuis cinq ans la LCR combat la politique de Chirac et de ses premiers ministres dans la rue comme dans les urnes. C’est en ce sens que je vous appelle le 1 mai à manifester dans toutes les villes de France pour les mesures d’urgence sociales que j’ai défendues dans cette campagne et contre le projet antisocial de Sarkozy. Contre cette droite arrogante, le deuxième tour prend nécessairement l’allure d’un referendum anti-Sarkozy pour tous ceux et celles qui entendent résister à sa politique. Le 6 mai nous serons du côté de ceux et celles qui veulent empêcher Nicolas Sarkozy d’accéder à la présidence de la république. Il ne s’agit pas de soutenir Ségolène Royal mais de voter contre Nicolas Sarkozy.

Face à cette droite dure, le parti socialiste et sa candidate ne sont pas en effet à la hauteur. J’ai proposé tout au long de cette campagne une redistribution des richesses. Je constate que ce n’est pas le projet du PS qui se situe sur le même terrain que la droite en acceptant le libéralisme et en saluant les profits des grandes entreprises. Même sur le terrain du patriotisme et du nationalisme, le PS cherche à rivaliser avec la droite. sur le terrain du patriotisme et du nationalisme. C’est pourquoi la LCR ne se situe pas en soutien à Ségolène Royal.
J’appelle celles et ceux qui se sont reconnus dans nos propositions à se regrouper pour qu’ensemble nous puissions créer une force susceptible de les défendre dans les mobilisations sociales. Quelle que soit la présidence qui sortira des urnes le 6 mai, il faudra continuer à s’opposer aux politiques libérales et la LCR continuera à oeuvrer pour l’unité la plus large possible dans les luttes à venir. Et ce, si Sarkozy devait malheureusement l’emporter le 6 mai, mais également si Ségolène Royal était élue afin qu’elle connaisse une opposition à sa gauche et pas seulement à sa droite.

Nous avons besoin d’une nouvelle force anticapitaliste. Pour être utile comme nous l’avons été ces cinq dernières années dans les luttes et les résistances en s’appuyant sur la nouvelle génération politique qui émerge après les mobilisations contre le CPE, dans les banlieues et dans les entreprises,. La LCR vous propose de construire ensemble cette force capable de combattre le capitalisme et d’offrir l’espoir qu’un autre monde est possible."

Paris le 22 avril à 20h30.

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 72
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP Empty Re: Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP

Message  Jeanclaude le Sam 28 Fév - 18:20

livaste a écrit:recherche dans planète ump , le message y est peut être encore !
je ne vais plus du tout sur planète ump !

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 72
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP Empty Re: Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP

Message  livaste le Sam 28 Fév - 18:52

Rassure toi , moi non plus !!! Razz

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30778
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP Empty Re: Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP

Message  Jeanclaude le Sam 28 Fév - 19:15

franline a écrit:Max Gallo dénonce justement les appels à la rue de Besancenot qu'il avait fait à l'entre-deux tours présidentielles .... j'ai posté un interview intéressant de lui justement à ce sujet.

Voilà ce que j'ai pu trouver sur Olivier Bseancenot ( rien qui ne fasse allusion à un appel à l'émete populaire ! Razz ) :

Olivier Besancenot

Olivier Besancenot, né le 18 avril 1974 à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), est une personnalité politique française d'extrême gauche.

Facteur de profession, il est candidat de la Ligue communiste révolutionnaire (LCR) aux élections présidentielles de 2002 et 2007, où il recueille respectivement 1 210 562 et 1 498 581 voix.

Il est aujourd'hui porte-parole du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA).

Origines et études

Né dans le département des Hauts-de-Seine, il est le fils d'un professeur de physique au collège et d'une psychologue scolaire. Il est titulaire d'une licence d'histoire de l'université de Paris X – Nanterre.

Facteur depuis 1997, d'abord à Levallois-Perret, avant d'être affecté à Neuilly-sur-Seine à partir de 2000, il est aujourd'hui à temps partiel, à 80 %, travaillant du mercredi matin au samedi.

Il déclare toucher 1 000 euros nets par mois.

En 2007, son patrimoine s'élève à 37 000 euros, 277 640 euros avec crédit. En 2003, avec sa compagne Stéphanie Chevrier, directrice littéraire chez Flammarion, il a un enfant.

Il se déclare athée, et se définit comme « militant révolutionnaire » et cite plus volontiers Rosa Luxemburg, Louise Michel ou Che Guevara que Trotsky.

[b]Carrière politique
Les débuts [/b]

Ses premiers actes de militantisme se font à Louviers, en 1988, à l'âge de 14 ans, dans le cadre de l'association SOS Racisme ; il intègre alors les Jeunesses communistes révolutionnaires (JCR). En 1991, il adhère à la LCR, et intègre le bureau national sept ans plus tard.

Il fonde, avec d'autres employés, une section CGT dans le supermarché Shopi de Levallois-Perret, où il travaille pendant ses études. Membre de Sud-PTT depuis 1997, il est attaché parlementaire d'Alain Krivine au Parlement européen entre 1999 et 2000, avant de reprendre son travail à La Poste.

Élection présidentielle de 2002

Olivier Besancenot combat, avec son parti, le capitalisme. Ils dénoncent les profits réalisés par les entreprises, profits qui selon eux ont trop souvent tendance à se répartir davantage entre les « patrons et les actionnaires », au détriment d'une « redistribution des richesses » aux salariés. Selon les idées politiques de la LCR, cette « minorité concentrant la plupart des richesses » détiendrait entre ses mains l'avenir des décisions politiques, économiques et sociales, et ce en « exploitant la plupart des êtres humains ».

Devenu porte-parole de la LCR aux côté d'Alain Krivine et de Roseline Vachetta, il est désigné, au début de l'année 2002, pour représenter ses idées lors de l'élection présidentielle : à 28 ans, il est donc le plus jeune candidat.

Dès son premier meeting, Olivier Besancenot donne le ton de sa campagne avec ce slogan : « Nos vies valent plus que leurs profits », avec notamment comme priorités une autre répartition des richesses, l'augmentation générale des salaires et des minima sociaux, l'interdiction des licenciements pour les entreprises bénéficiaires, la taxation des profits et des capitaux spéculatifs. Il obtient le soutien du philosophe Michel Onfray et du réalisateur britannique Ken Loach.

Inconnu du grand public lors de l'annonce de sa candidature, il connaît cependant, lors des derniers jours de la campagne, une nette progression dans les sondages, passant de 0,5 à 4 %, dans les enquêtes de l'institut TNS Sofres. Le 21 avril 2002, il recueille 4,25 % des suffrages, soit 1 210 562 voix, et appelle à faire barrage au candidat du Front national, Jean-Marie Le Pen, au deuxième tour.

Élections européennes de 2004

En juin 2004, lors des élections européennes, il est tête de liste LO-LCR en Île-de-France qui rassemble 2,78 % des suffrages, et n'obtient par conséquent aucun siège.

Référendum sur le traité établissant une Constitution pour l'Europe

À partir de 2004, il se bat pour le « non » au référendum sur le traité établissant une Constitution pour l'Europe, jugeant celui-ci libéral et antisocial. Le 29 mai 2005, le référendum est largement rejeté avec 54,67 % de « non ».
Cette même année, il devient membre et parrain du collectif « Devoirs de Mémoires ».

Élection présidentielle de 2007

Les résultats du référendum motivent plusieurs groupes de la gauche antilibérale à poursuivre le rassemblement pour les élections de 2007.

En 2006, la LCR ne signe pas l'appel « pour un rassemblement antilibéral et des candidatures communes » car les formulations qu'il contenait laissaient « la porte ouverte à la reconstitution d'une gauche plurielle n° 2, c'est-à-dire l'alliance gouvernementale avec Ségolène Royal ou le soutien parlementaire à sa politique ».

Par conséquent, le 25 juin 2006, la conférence nationale de la LCR annonce la candidature d'Olivier Besancenot pour l'élection présidentielle de 2007.

Dans le même temps, la conférence nationale de la LCR propose de retirer son candidat au profit d'un candidat unitaire si les clarifications sont faites quant aux relations avec la direction du Parti socialiste.

Le 20 décembre 2006, le PCF choisit Marie-George Buffet « pour porter le rassemblement antilibéral à l'élection présidentielle » ; le 21 décembre 2006, Olivier Besancenot appelle la gauche antilibérale à se rassembler autour de sa propre candidature. Le 29 décembre 2006, il reconnaît rencontrer des difficultés pour obtenir les 500 signatures de parrainage nécessaires pour être candidat à l'élection présidentielle française de 2007, mais il les obtient finalement.

Le 16 avril 2007, en meeting à Rennes, il déclare que « le vote LCR est un vote utile, un vote avec le cœur et avec la tête » avant de dénoncer la « "droitisation" de la classe politique ».

Le 18 avril 2007, jour de son anniversaire, en meeting à la Mutualité à Paris devant plus de 4 000 spectateurs, ce qui en fait le plus gros meeting parisien du parti depuis 1968 et plusieurs milliers d'internautes, il expose son programme proposant l'interdiction des licenciements, une augmentation de tous les salaires de 300 €, un SMIC à 1500 € net tout de suite, la construction d'un million de logements sociaux et la création d'un service public de la petite enfance ainsi que du quatrième âge.

Le 22 avril 2007, il recueille 1 498 581 voix, soit 4,08 %, ce qui représente une augmentation de 287 019 voix par rapport à 2002 et le place en 5e position. Parmi les six candidats situés à la gauche du PS, il est le seul à échapper à la déroute.

Avant le second tour qui oppose Nicolas Sarkozy à Ségolène Royal, Olivier Besancenot appelle ses électeurs à manifester le 1er mai pour les « mesures d’urgence sociales » qu'il a défendues durant la campagne, avant d'appeler à « voter contre Nicolas Sarkozy, sans pour autant soutenir Ségolène Royal » dans ce qui lui semble être un « référendum anti-Sarkozy ».

Alors que Nicolas Sarkozy vient d'être élu à la présidence de la République le 6 mai 2007 avec 53,06 % des voix contre 46,94 % pour Ségolène Royal, Olivier Besancenot pose le constat (à propos des tentatives de rapprochements du PS avec le MoDem dans l'entre-deux tours) que « quand la gauche court après la droite, elle perd ».

Nouveau Parti anticapitaliste

Le 6 novembre 2008 à Paris, lors du premier meeting du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) dont la fondation, d'abord annoncée en janvier 2009, a été repoussée à février 2009, Olivier Besancenot a appelé à « changer ce monde avant qu'il ne nous écrase », légitimant la création d'un nouveau parti par une crise mondiale qui n'en est « qu'au début ».

Controverses

À partir de début 2007, un texte diffamatoire circule sur Internet et notamment sur les sites d'extrême droite, lui prêtant une vie de luxe cachée et des connivences avec les médias, conduisant les journalistes de Rue89 à mener une enquête et à démentir la rumeur.

Le 11 mai 2008, Olivier Besancenot, devenu une figure du paysage médiatique français, est invité à l'émission de variétés de Michel Drucker Vivement dimanche.

Cette médiatisation hors des débats politiques télévisés classiques va susciter des critiques y compris à gauche. Olivier Besancenot réplique que cela lui donne l'occasion de « plaider des causes en profitant d'une tribune permettant de s'adresser à des millions de personnes ». Son passage est un succès, puisque l'audience de l'émission a réuni jusqu'à 2,7 millions de téléspectateurs.

Bien qu'il ait réprouvé tout recours à la lutte armée, une controverse est née en juin 2008 de l'adhésion au NPA de Jean-Marc Rouillan, libéré après avoir passé dix-huit ans de prison pour deux homicides volontaires, puis réincarcéré à la suite d'une interview publiée par l'hebdomadaire L'Express.

Affaire Taser-Besancenot

Olivier Besancenot, qui dénonce les dangers du pistolet Taser depuis 2006, déclare lors du Grand Journal de Canal + le 2 novembre 2007 : « Le problème de ce petit pistolet, qui a l'air d'un jouet tout simple et très sympathique, c'est que ça a déjà causé des dizaines de morts aux États-Unis », allant jusqu'à avancer le chiffre de 150 morts sur un site internet et sur son blog.

Cette quantification serait tirée d'un rapport d'Amnesty International qui anime notamment une coalition contre le Taser au Canada.

Aussitôt, la société Taser France, en fait la société SMP Technologies, distributeur exclusif en France du pistolet Taser, assigne en diffamation le porte parole de LCR.

Cette affaire a fait l'objet d'une seconde audience devant le tribunal correctionnel de Paris le 22 octobre 2008. Noël Mamère est venu renforcer la défense d'Olivier Besancenot.

Taser France a été déboutée de son action en diffamation par jugement du tribunal de grande instance de Paris, le 24 novembre 2008 : le tribunal donne à Olivier Besancenot le bénéfice de la bonne foi, en relevant qu'il s'exprimait en tant que responsable politique, dans le cadre du débat démocratique.

Entre temps, l'affaire rebondit lorsque le 5 mai 2008, le magazine L'Express révèle qu'Olivier Besancenot a été espionné entre octobre 2007 et janvier 2008 par une officine de renseignement privée, pour le compte de cette société.

L'Express évoque ainsi des documents de l'officine faisant état des investigations sur le couple, par exemple, des photographies de la compagne d'Olivier Besancenot et de leur enfant au pied de leur immeuble, la localisation de leur appartement, des détails de leurs comptes bancaires, etc.

Olivier Besancenot dénonce immédiatement les faits et porte plainte contre X pour atteinte à l'intimité de la vie privée, violation de secret professionnel et recel de violation de secret professionnel, souhaitant qu'une éventuelle enquête puisse déterminer l'origine de ces filatures et de ces agissements.

Le 16 octobre 2008, Antoine Di Zazzo, PDG de SMP Technologies, ainsi que six autres personnes, sont mises en examen à l'issue de leur garde à vue. Cette dernière fait suite à la découverte de « liens comptables » entre le cabinet parisien de détective privé Dussaucy et la société SMP Technologies.

Affaire du centre de tri de Nanterre

Après une manifestation ayant eu lieu le 10 novembre 2008, Jean-Baptiste Casanova, directeur du centre de tri de la La Poste à Nanterre, porte plainte à titre personnel « pour violences volontaires aggravées en réunion ».
Olivier Besancenot était venu soutenir des salariés grévistes qui dénonçaient les « pressions » de La Poste les concernant, alors qu'ils mettaient en cause leur conditions de travail, la privatisation du service public et réclamaient une augmentation des salaires.

Accusé d'avoir une responsabilité dans la bousculade au cours de laquelle, après une altercation houleuse, le directeur du centre de tri est tombé et se serait blessé, Olivier Besancenot est convoqué le 20 janvier 2009, au commissariat de Nanterre, avec deux autres syndicalistes de Sud-PTT pour s'expliquer.

Selon lui, la chute du directeur serait une « simulation honteuse » et il serait en possession d'une vidéo montrant la réalité des faits. Pour sa part, La Poste a précisé que le directeur s'est vu délivrer un arrêt de travail de trois jours.

À la sortie de cette convocation, Olivier Besancenot déclare que le plaignant aurait été « incapable de dire devant les policiers que l'un de nous l'avait bousculé ou touché ». Il annonce qu'il compte déposer plainte à son tour pour « dénonciation calomnieuse».

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 72
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP Empty Re: Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP

Message  Jeanclaude le Sam 28 Fév - 19:16

livaste a écrit:Rassure toi , moi non plus !!! Razz
Tu as une raison particulière pour ne plus aller sur "planète ump" ... si ce n'est pas indiscret !

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 72
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP Empty Re: Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP

Message  livaste le Sam 28 Fév - 21:45

Non , rien de spécial , mais j'en suis désintoxiquée , c'est tout .
Et puis il faut bien limiter ses fora , sinon on ne ferait plus que cela .
je limite doc à ce forum prioritairement , et 2 autres fora ( où l'on se retrouve d'ailleurs parfois ) .

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30778
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP Empty Re: Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP

Message  Jeanclaude le Dim 1 Mar - 8:05

livaste a écrit:Non , rien de spécial , mais j'en suis désintoxiquée , c'est tout .
Et puis il faut bien limiter ses fora , sinon on ne ferait plus que cela .
je limite doc à ce forum prioritairement , et 2 autres fora ( où l'on se retrouve d'ailleurs parfois ) .

OK ! Pour ce qui me concerne vu comment je suis reçu sur ce forum depuis quelque etmps je crois que je vais l'abandonner ... !

J'en ai marre des désinformations de Franline et de ses moqueries ... (quand on confond Tahiti à Hawaï on voit les conaissances de cette personne). Elle me faisait le même coup sur "planète ump" ... accomapgnée de Bassai à l'époque !

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 72
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP Empty Re: Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP

Message  livaste le Dim 1 Mar - 8:49

Tu fais comme tu veux Jean Claude , mais quand on va sur un forum , on s'attend tous à être contré .
Tu ne te gêne quand même pas , toi aussi , pour chambrer , encore moins pour balancer des articles d epropagande , il faut donc t'attendre en retour à des réponses .Pourquoi voudrais tu que seuls les anti sarkozystes , comme toi , soient les seuls à avoir le droit d'exprimer leurs idées ? Bien que l'on soient ultra minoritaires , nous aussi on a peut être le droit de s'exprimer !!

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30778
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP Empty Re: Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP

Message  Jeanclaude le Dim 1 Mar - 8:52

livaste a écrit:Non , rien de spécial , mais j'en suis désintoxiquée , c'est tout .
Et puis il faut bien limiter ses fora , sinon on ne ferait plus que cela .
je limite doc à ce forum prioritairement , et 2 autres fora ( où l'on se retrouve d'ailleurs parfois ) .

Je vais pratiquer de la même manière avec ce forum tellement je suis écoeuré et je vais aller sur un autre forum sur lequel tu n'es pas inscrite ni Franline !

Je vais appliquer ta signature : La dictature c'est ferme ta gueule .......la démocratie c'est cause toujours ( on se fout de ce que tu dis et on t'interdit d'cérire en rouge ... mais pas les autres, mais toi uniquement ! )

Bye ! injuste

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 72
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP Empty Re: Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP

Message  livaste le Dim 1 Mar - 9:02

Ce n'est pas la peine d'insulter si tu veux que tout le monde te respecte , Jean Claude .

Je pense qu'on peut échanger sans s'insulter , sans altercation , même si certains échanges peuvent être musclés .

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30778
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP Empty Re: Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP

Message  Jeanclaude le Dim 1 Mar - 9:42

livaste a écrit:Ce n'est pas la peine d'insulter si tu veux que tout le monde te respecte , Jean Claude .

Je pense qu'on peut échanger sans s'insulter , sans altercation , même si certains échanges peuvent être musclés .

Désolé mais certaines me respectent en m'envoyant des MP d'encouragements et je les en remercie !

Je n'ai insulter personne ... j'ai seulement dit qu'il y en avait sur ce forum qui défendait une cause ( ce qui est leur droit ) mais en démolissant systématiquement les arguments de leur interlocuteur quitte à formuler des grossières confusions !

J'en ai plus que marre de me faire contredire de façon systématique par la même personne qui a tous les pouvoirs y compris de déplacer dans "faits divers" mes posts, et de ce fait n'ai plus du tout envie de poursuivre de débats sur ce forum pour le moment !

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 72
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP Empty Re: Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum