Soutien à l'automobile : France, Europe et Etats-Unis sur le pied de guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Soutien à l'automobile : France, Europe et Etats-Unis sur le pied de guerre

Message  livaste le Mer 25 Fév - 22:44

Soutien à l'automobile : France, Europe et Etats-Unis sur le pied de guerreLa Tribune.fr - 25/02/2009 à 15:42 - 712 mots

Alors que les Etats-Unis tentent de soutenir leur secteur automobile en pleine crise, c'est au tour de l'Europe de manifester sa volonté d'améliorer et de renforcer les aides afin de faire face à la crise de ce secteur. Mais la Commission a évoqué l'importance « du respect des règles internationales de la concurrence » concernant les soutiens accordés. Quant à Nicolas Sarkozy, il devrait s'exprimer ce jeudi 26 février sur le plan français pour ce secteur.
C'est ce jeudi que Nicolas Sarkozy doit tenir un discours dans l'Ain chez un grand équipementier automobile français (Plastic Omnium) sur le plan français de soutien au secteur automobile. Un plan très critiqué, de Bruxelles à Berlin, pour ses aspects supposés "protectionnistes" et qui pourrait être modifié à la marge afin de répondre à ces accusations.

Ce mercredi, la Commission européenne s'est exprimé sur la crise internationale que connait le secteur automobile. Elle a indiqué qu'elle estimait possible la faillite de plusieurs constructeurs automobile américains et a précisé qu'elle veillera à ce que les soutiens accordés à ce secteur "respectent les règles internationales de la concurrence". "Le risque de faillite de deux, voire trois gros constructeurs américains se précise chaque jour", selon le commissaire à l'Industrie Günter Verheugen. Il a ajouté que "Les conséquences pour le marché américain sont impossibles à juger, mais il y aurait des conséquences pour les fabricants européens ».

Cependant, la Commission a rappelé à cette occasion qu'elle "ne permettra pas de nationalisme économique et elle veillera à ce que les règles de la concurrence soient respectées, sur le marché européen et hors du marché européen". Günter Verheugen a également précisé que des mesures seraient prises afin de faire respecter ces règles.

Les deux Commissaires Günter Verheugen et sa collègue chargée de la Concurrence Neelie Kroes ont présenté ce mercredi un rapport sur la situation et l'avenir de l'industrie automobile européenne dans lequel ils énumèrent "ce que les Etats peuvent et ne peuvent pas faire" pour l'aider. C'est un cadre d'action européen sur l' automobile qui a été proposé mercredi par la Commission européenne. Son objectif est de préserver le marché unique et à répondre aux attentes des Etats membres sur le soutien au secteur.

Aux Etats-Unis, le président Barack Obama a promis mardi 24 février de défendre les constructeurs automobile américains, en grande difficulté, estimant devant le Congrès que "le pays qui a inventé l' automobile (sic) ne peut pas l'abandonner". General Motors (GM) et Chrysler réclament respectivement jusqu'à 16,6 milliards et 5 milliards de dollars. GM a déjà obtenu 13,4 milliards et Chrysler 4 milliards. Ford n'a pas encore réclamé de fonds publics, mais des experts estiment ce n'est qu'une question de temps.

Les différents communiqués et déclarations de la Commission interviennent alors que plusieurs pays, dont la France, ont annoncé des mesures d'aide aux constructeurs contre la promesse de maintenir l'emploi sur leur territoire national, s'attirant les foudres de Bruxelles et d'autres Etats membres. D'ailleurs, la Commission s'était récemment dite "préoccupée" par le plan français, estimant que les quelque six milliards d'euros de prêts de l'Etat français à PSA Peugeot Citroën et Renault (3 milliards chacuns plus 500 millions pour Renault Trucks, finalement accéptés par sa maison-mère le suédois Volvo), octroyés à la condition de maintenir leurs usines en France, mettaient en péril le marché unique. Mais Paris a fait valoir que cette aide s'inscrit dans le cadre des régimes généraux déjà approuvés par la Commission en décembre et en février et que ce coup de pouce bénéficiera à tous les Européens.


La Commissaire à la concurrence Neelie Kroes a indiqué dans le communiqué de ce mercredi 25 février sur le renforcement du processus d'aides au secteurque : «les gouvernements ont la responsabilité de s'attaquer aux problèmes à court terme dans ce secteur, tout en préparant le secteur - et l'ensemble de l'économie - pour le long terme." Elle a également à nouveau insisté, lors d'une conférence, sur la nécessité de combattre tout protectionnisme. "Le protectionnisme n'est pas ce dont ont besoin les Etats membres ou les constructeurs européens", a considéré la commissaire néerlandaise.


Par ailleurs, la Commission a également communiqué le même jour des renseignements généraux sur la situation du secteur automobile européen . Elle précise notamment que 12 millions d'emplois dépendent de ce secteur et qu'en termes économique, son chiffre d'affaires annuel est d'environ 780 milliards d'euros. Dans ce communiqué, on peut lire notamment que « l'industrie automobile est essentielle à la prospérité de l'Europe » dont l'exportation est importante.

Dès dimanche, les différentes communication de la Commission seront étudiées par les vingt-sept Chefs d'Etat Membre lors d'un sommet extraordinaire sur la crise économique. Ce sujet devrait ensuite être présenté le 5 mars prochain à la prochaine réunion des ministres en charge de la Compétitivité.
latribune.fr

Ce serait quand même un comble que l'état prête l'argent des Français pour aider les constructeurs à délocaliser !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien à l'automobile : France, Europe et Etats-Unis sur le pied de guerre

Message  Invité le Mer 25 Fév - 23:13

ca relève du bon sens pour nous mais , apparemment pas pour les européistes liberticides .

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum