Se mettre à son compte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Se mettre à son compte

Message  Invité le Mar 10 Fév - 18:38

Se mettre à son compte

La crise économique semble doper l'intérêt des Français pour la création d'entreprise. Le 16e Salon des entrepreneurs qui se tient à Paris les 4 et 5 février est l'occasion de briguer conseils et pistes de réflexion.


Les Français sont 34 % à avoir envie de lancer leur propre affaire, contre 26 % en 2008, d'après un sondage de l'Ifop. Un intérêt croissant pour la création que relève également Xavier Kergall, directeur général du Salon des entrepreneurs, organisé les 4 et 5 février au Palais des congrès de Paris. « Nous n'avons jamais enregistré autant d'inscriptions. Plusieurs raisons peuvent expliquer cet engouement pour la création. La mise en place en janvier du statut de l'autoentrepreneur en est une. De plus, des personnes qui se retrouvent sur le carreau peuvent aussi voir dans l'entrepreneuriat une façon de créer leur propre emploi, comme cela existe déjà à l'étranger », observe-t-il.

Reste que dans un contexte économique difficile, le revers de la médaille est évident : les conditions de financement se sont aussi resserrées. En témoigne Killian O'Neill, cofondateur du site www.ventes-responsables. com, qui pro-posera prochainement des ventes privées sur Internet de produits de mode, décoration, cosmétique ou alimentation bio et développement durable. « Nous avons expérimenté la frilosité des banques. Il est vrai que mon associé et moi nous nous sommes investis à 100 % dans le projet à l'automne, dans un contexte économique défavorable. Mais nous intervenons sur un marché où les produits sont encore peu accessibles aux clients français, qui ont de plus en plus le réflexe d'acheter sur Internet comme le montrent les dernières études sur les achats de Noël », souligne-t-il.

Nouvelles opportunités

Parmi les bonnes raisons de créer en ce moment apparaissent en effet de nouvelles opportunités à saisir. « Beaucoup d'innovations, de grandes sagas sont issues de périodes de crise », rappelle Xavier Kergall. Et de détailler les marchés où des places sont à prendre : économie durable, solidarité, technologie, e-business ou encore offres low-costs.

Vincent Cudkowicz et Jonathan Lévy ont lancé en juillet dernier le site Internet www.bienprevoir.fr sur un concept simple : présenter de façon très pédagogique les produits d'épargne, prodiguer des conseils personnalisés et dénicher les produits les plus adaptés au client… avant d'être rattrapés par la faillite de Lehman Brothers en septembre. « La crise nous a permis de mûrir très vite sur le plan du marketing, de la préparation des équipes à la gestion de la crise… Malgré les remous, la période est donc intéressante pour nous. C'est maintenant que les positions sont à prendre », commente Vincent Cudkowicz.

En plein développement, l'entreprise va même recruter de nouveaux conseillers en gestion de patrimoine. Un exemple qui invite à aller conforter son projet de création auprès des intervenants du Salon des entrepreneurs.

http://www.lefigaro.fr/emploi/2009/02/02/01010-20090202ARTFIG00477-se-mettre-a-son-compte-.php

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Se mettre à son compte

Message  Invité le Mar 10 Fév - 18:42

Succès pour le statut d'auto-entrepreneur


Ce sera sans doute la vedette du Salon des entrepreneurs : le statut d'autoentrepreneur, lancé au 1er janvier.

Ce statut permet sur une simple déclaration d'activité - via notamment le site www.lautoentrepreneur.fr - de créer une entreprise individuelle pour exercer une activité commerciale ou de prestation de services, dans la limite de 80 000 € euros HT de chiffre d'affaires dans le premier cas et de 32 000 euros HT de chiffre d'affaires dans le second. Il devrait également être ouvert à toutes les professions libérales courant février.

Le statut de l'autoentrepreneur est d'autant plus attractif qu'il intéresse à la fois des salariés, étudiants, retraités ou fonctionnaires souhaitant compléter leurs activités et leurs revenus, des demandeurs d'emploi voulant créer leur activité ainsi qu'une population prête à se saisir de ce levier pour tester un projet de création. L'autoentrepreneur bénéficie d'un régime simplifié de calcul et de paiement des cotisations sociales qui ouvre des droits à l'assurance-maladie et à la retraite, avec un slogan séduisant : si vous n'encaissez rien, vous ne payez rien. Les obligations comptables sont également simplifiées. Le gouvernement prévoit 200 000 autoentrepreneurs d'ici à la fin de 2009.
http://www.lefigaro.fr/emploi/2009/02/02/01010-20090202ARTFIG00484-succes-pour-le-statut-d-auto-entrepreneur-.php

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum