Pas de débats internes à l'UMP entre Pécresse et karoutchi !

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pas de débats internes à l'UMP entre Pécresse et karoutchi !

Message  Jeanclaude le Lun 9 Fév - 18:20

Régionales: Pourquoi l'UMP repousse les débats

Par Bertrand GRECO - leJDD.fr - Vendredi 06 Février 2009

La primaire UMP en Ile-de-France prend une mauvaise tournure. Very Happy Chahutée lors de son premier débat face à Roger Karoutchi, Valérie Pécresse est maintenant au centre de la contestation croissante des universités. Le nouveau patron de l'UMP, Xavier Bertrand, a donc décidé d'annuler les deux prochains débats franciliens. Les deux ministres sont priés de se consacrer "à 100%" à leurs dossiers.

Xavier Bertrand a décidé d'annuler les débats entre Valérie Pécresse et Roger Karoutchi. (Reuters)

Difficile de mener deux batailles de front. Xavier Bertrand a demandé à Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, bousculée par la crise des enseignants-chercheurs, et au secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement Roger Karoutchi de repousser sine die les deux prochaines confrontations publiques prévues dans le cadre de la primaire UMP en Ile-de-France. Les deux ministres sont candidats à l'investiture UMP pour les régionales de 2010.

Raison officielle: l'actualité gouvernementale impose une "mise entre parenthèses des débats contradictoires", qui seraient mal venus en ces temps de contestation de la jeunesse. L'ordre viendrait directement de l'Elysée. Vu le "contexte difficile", les ministres seraient priés de se consacrer "à 100%" à leurs dossiers. Mais "la campagne n'est pas suspendue", précise l'entourage du secrétaire général de l'UMP.

Le 11 février (le jour du premier des deux débats annulés), Valérie Pécresse réunit la communauté universitaire pour tenter d'apaiser les mécontentements et élaborer une "charte de bonne conduite" des présidents d'université. Selon un cadre de l'UMP, elle craignait aussi de voir "débarquer 200 types de l'Unef", le syndicat étudiant qui lui est hostile, lors des débats prévus devant les militants.

Huit débats étaient prévus

Valérie Pécresse avait pourtant demandé à ses proches de battre le rappel des troupes pour participer aux deux prochains débats de l'UMP, considérés comme "le tournant de la campagne". Car le premier duel entre les deux ministres, mardi 3 février au Raincy (93), a plutôt tourné à l'avantage de Roger Karoutchi, qui avait mobilisé ses militants en masse, quelques jours après son coming out. Pécresse a même eu droit à des sifflets, quand son rival faisait rire l'assistance.

"Les supporters de Roger Karoutchi étaient largement plus nombreux que nous et cela s'est entendu et vu!", déplore un mail adressé aux soutiens de la ministre. "Nous allons mettre une stratégie en place pour occuper la salle, se répartir des pancartes, des signes extérieurs de ralliement [...]. Nous devons être plus nombreux [...], surtout mercredi prochain dans les Yvelines!", poursuivait ce mail. Devenu caduc, puisque le ring restera vide.

Huit débats étaient planifiés, dont le jeudi 11 février (20h15) à Marly-le-Roi (78) et le jeudi 12 février (20h15) à Rueil-Malmaison (92), entre les deux postulants à la Région: un dans chaque département francilien, sous la houlette du coordonnateur Christian Estrosi. Il ne restera donc que quatre semaines -deux, si l'on retire les vacances scolaires, peu propices à ce type de manifestations militantes- pour sept rencontres, avant le vote des militants, prévu du 16 au 21 mars.

L'équipe Pécresse suggère désormais l'organisation d'un débat unique sur le site internet de l'UMP.

Jeanclaude
Député
Député

Masculin Nombre de messages : 7476
Age : 70
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas de débats internes à l'UMP entre Pécresse et karoutchi !

Message  Invité le Lun 9 Fév - 18:44

ils ont bien fait, en attendant 2010 il est préférable de s'occuper d'abord des réformes Twisted Evil et de la crise ! Cool les chamailleries viendront plus tard! pirat

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas de débats internes à l'UMP entre Pécresse et karoutchi !

Message  Nora le Ven 6 Mar - 12:38

C'est fort dommage.
Je regrette chaque occasion de ne pas voir deux membres de l'UMP s'étriper publiquement.
Et ces deux-là ne sont pas tendres.
avatar
Nora
sympathisant

Nombre de messages : 13
Age : 33
Date d'inscription : 04/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas de débats internes à l'UMP entre Pécresse et karoutchi !

Message  Invité le Ven 6 Mar - 13:05

ils auront le temps de le faire ... je ne pense pas que ce soit le moment propice pour se chamailler pour une place alors que Pécresse doit déjà faire son job et se dépatouiller pour satisfaire toute l'opposition syndicale... Rolling Eyes

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas de débats internes à l'UMP entre Pécresse et karoutchi !

Message  livaste le Ven 6 Mar - 14:39

Il faut laisser tu temps au temps , n'était ce pas la devise du grand gourou de la gauche ?
Pourquoi commencerait on les conflits pour les régionales alors que , à gauche , ils en sont seulement aux conflits pour les européennes , qui elles , sont quasiment pour demain ?

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
avatar
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27495
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas de débats internes à l'UMP entre Pécresse et karoutchi !

Message  Invité le Ven 6 Mar - 19:07

franline a écrit:ils auront le temps de le faire ... je ne pense pas que ce soit le moment propice pour se chamailler pour une place alors que Pécresse doit déjà faire son job et se dépatouiller pour satisfaire toute l'opposition syndicale... Rolling Eyes

Plutôt que d'accréditer la thèse "archaïque" d'un rejet massif par la population, la droite et la presse préfèrent pointer du doigt l'attitude d'une opposition arc-boutée sur ses conservatismes et qui alimenterait la violence.Simpliste mais ça marche.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas de débats internes à l'UMP entre Pécresse et karoutchi !

Message  Invité le Ven 6 Mar - 19:34

Sur le conflit des universités, malheureusement pour Pécresse, la thèse de la simple opposition de gauche ne tient plus.
Il suffit de lire le dernier communiqué, de ce jour, d'AutonomeSup.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas de débats internes à l'UMP entre Pécresse et karoutchi !

Message  Invité le Ven 6 Mar - 19:48

Anna qu'est ce qu'autonome Sup ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas de débats internes à l'UMP entre Pécresse et karoutchi !

Message  Invité le Ven 6 Mar - 19:56

Anna a écrit:Sur le conflit des universités, malheureusement pour Pécresse, la thèse de la simple opposition de gauche ne tient plus.
Il suffit de lire le dernier communiqué, de ce jour, d'AutonomeSup.

Je viens de lire le communiqué sur le site. Très instructif. Comme Darcos , elle va au final plier. J'ai par ailleurs été fortement impressionné par les mobilisations ! Comme quoi, avoir 20 000 imbéciles dans la rue chaque matin, à la botte des syndicats, on avance. Wink
Putain si dans mon domaine , on se révoltait un peu plus. Mais bon , on est conditionné depuis tellement longtemps par le Patronat... 20 000 mecs dehors pas une manif.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas de débats internes à l'UMP entre Pécresse et karoutchi !

Message  Invité le Ven 6 Mar - 19:58

on peut être 200 000 imbéciles a manifester dans la rue ; ca ne rend pas la revendication plus crédible pour autant David. Rolling Eyes

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas de débats internes à l'UMP entre Pécresse et karoutchi !

Message  Invité le Ven 6 Mar - 20:01

franline a écrit:on peut être 200 000 imbéciles a manifester dans la rue ; ca ne rend pas la revendication plus crédible pour autant David. Rolling Eyes

Ce n'est pas une question de volume, mais de durée dans le temps , je me cite :" chaque matin". La mobilisation constante a fait plier le gouvernement, c'est tout ce que je constate. Je dis Bravo , pour leur abnégation. Twisted Evil

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas de débats internes à l'UMP entre Pécresse et karoutchi !

Message  livaste le Ven 6 Mar - 20:16

ce qui a fait plier ce n'est pas la répétition des 20000 personnes , mais le pourcentage que cela représente chez les chercheurs .
Si 20 000 ,disons bureaucrates répétaient leur manif tous les jours , sur l'ensemble des bureaucrates , cela en représenterait que dalle , si 20 000 smicards manifestaient , cela ne représenterait rien du tout , peanut !
Et puis il faut compter avec ausi l'impact que cela représente que de voir 20 000 intellectuels dans la rue ... bien que ...
C'est sans doute pas juste , mais c'est la triste réalité , 20 000 intellectuels font davantage parler d'eux que 20 000 smicards !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
avatar
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27495
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas de débats internes à l'UMP entre Pécresse et karoutchi !

Message  Invité le Ven 6 Mar - 20:25

livaste a écrit:ce qui a fait plier ce n'est pas la répétition des 20000 personnes , mais le pourcentage que cela représente chez les chercheurs .
Si 20 000 ,disons bureaucrates répétaient leur manif tous les jours , sur l'ensemble des bureaucrates , cela en représenterait que dalle , si 20 000 smicards manifestaient , cela ne représenterait rien du tout , peanut !
Et puis il faut compter avec ausi l'impact que cela représente que de voir 20 000 intellectuels dans la rue ... bien que ...
C'est sans doute pas juste , mais c'est la triste réalité , 20 000 intellectuels font davantage parler d'eux que 20 000 smicards !

Bein a priori , Sarko en avait marre de voir des manifs tout les 3 jours... D'ailleurs, En Guadeloupe ils étaient bien des "smicards" pas plus de 20 000 , mais c'est bien la durée du mouvement qui a fait plier.. Vouloir positionner le fait que suivant le type de 'castes' en mouvement les réactions sont différentes , c'est donc faux. Un chercheur dans la rue n'a pas plus de poids qu'un Smicard , désolé.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas de débats internes à l'UMP entre Pécresse et karoutchi !

Message  livaste le Ven 6 Mar - 20:35

en Gouadeloupe , ils ont bloqué l'ensemble de l'activité et on va voir dans les procains jours les entreprises en faillite,mais ti confirmes , c'est le pourcentage qui importe , 20000 gouadeloupéens , c'était quasiment l'ensemble des salariés , 20 00 smicards qui defileraient en métropole ne bloqueraient rien du tout !!
C'est un problème que nous rencontrons dans notre admin , nous sommes moins de 9000 sur le territoire , cela ne représente donc rien , on ne bloquerait rien donc nos actions passent sous silence , alors que lorsque l'EN entre en action nul ne peut l'ignorer .

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
avatar
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27495
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas de débats internes à l'UMP entre Pécresse et karoutchi !

Message  Invité le Ven 6 Mar - 20:46

D"ailleurs en Guadeloupe les syndicats interdisaient les commerçants d'ouvrir ! ce qui est anti-démocratique !.... bobosancenot a aimé ce type de procédé puisqu'il veut en prendre de la graine pour faire subir le même principe en France métropolitaine .... si le LKP n'avait pas fait pression , tabasser , menaçer je doute qu'il y aurait eu autant de faillites , de chômeurs en plus .... ils ont montré comment agir par la menace pour faire plier les "békés" ... et oui , malheureusement ils ont réussi !
perso moi je leur aurais donné leur indépendance mais, il semble que le gouvernement français a des intérêts géo-stratégiques par là bas ! maintenant qu'il assume avec la Martinique , la Réunion , ...mais en France métropolitaine (il semble que là bas ce ne soit pas le cas) le service minimum doit être respecté ....et les syndicats ne pourront pas obliger un commerçant de fermer boutique ...y en a trop et pas assez de gros bras anarchistes pour agir sur tout le pays en même temps!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas de débats internes à l'UMP entre Pécresse et karoutchi !

Message  Invité le Ven 6 Mar - 20:56

livaste a écrit:en Gouadeloupe , ils ont bloqué l'ensemble de l'activité et on va voir dans les procains jours les entreprises en faillite,mais ti confirmes , c'est le pourcentage qui importe , 20000 gouadeloupéens , c'était quasiment l'ensemble des salariés , 20 00 smicards qui defileraient en métropole ne bloqueraient rien du tout !!
C'est un problème que nous rencontrons dans notre admin , nous sommes moins de 9000 sur le territoire , cela ne représente donc rien , on ne bloquerait rien donc nos actions passent sous silence , alors que lorsque l'EN entre en action nul ne peut l'ignorer .

Ils étaient pas plus de 20 000 en France ! C'est donc bien la durée qui a joué et le volume en Guadeloupe. Les deux sont donc efficaces. On est d'accord. Mais porter le débat sur "le niveau scolaire" des catégories professionnelles me semble plutôt , de "bas étage".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas de débats internes à l'UMP entre Pécresse et karoutchi !

Message  livaste le Ven 6 Mar - 21:03

ce n'est pas d ema part du mépris tu ne m'as pas comprise , je suis plutôt désabusée depuis longtemps et j'ai eu le temps d'en faire le constat .
Que tu le veuilles ou pas , c'est un fait , les intellectuels s'entendent mieux que les autres , tu ne peux pas nier qu'ils ont l'oreilledes médias , de speoples , de sélus .

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
avatar
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27495
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas de débats internes à l'UMP entre Pécresse et karoutchi !

Message  Invité le Ven 6 Mar - 21:16

livaste a écrit:ce n'est pas d ema part du mépris tu ne m'as pas comprise , je suis plutôt désabusée depuis longtemps et j'ai eu le temps d'en faire le constat .
Que tu le veuilles ou pas , c'est un fait , les intellectuels s'entendent mieux que les autres , tu ne peux pas nier qu'ils ont l'oreilledes médias , de speoples , de sélus .
OK, j'entends bien, merci pour ta précision. . Bien entendu, ils se mobilisent mieux , se concertent mieux, sont mieux organisés, parlent peut être mieux devant les caméras. Après je suis d'accord seul l'effet volume ou 'blocage dur' peut jouer pour "compenser" chez d'autres . Ceci étant, il ne faut pas nier la mobilisation , ou tenter de la minimiser, je pense qu'il y avait là , une vraie 'grogne' , un vrai sentiment d'injustice ou d'incompréhension sur les reformes.

Il est par ailleurs vrai, pour corroborer ton propos, , que 20 ouvriers ont manifesté devant le siège social d'une grande boite , personne n'en a parlé. Pourtant, c'était presque unique dans l'histoire de cette boite , grosse.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas de débats internes à l'UMP entre Pécresse et karoutchi !

Message  Nora le Ven 6 Mar - 21:26

livaste a écrit:ce n'est pas d ema part du mépris tu ne m'as pas comprise , je suis plutôt désabusée depuis longtemps et j'ai eu le temps d'en faire le constat .
Que tu le veuilles ou pas , c'est un fait , les intellectuels s'entendent mieux que les autres , tu ne peux pas nier qu'ils ont l'oreilledes médias , de speoples , de sélus .

Tout à fait.
La lutte sociale est une question de réseaux.
Elle est inégalitaire et comporte ses propres flans de ségrégation.
avatar
Nora
sympathisant

Nombre de messages : 13
Age : 33
Date d'inscription : 04/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas de débats internes à l'UMP entre Pécresse et karoutchi !

Message  Invité le Ven 6 Mar - 21:30

Nora a écrit:
livaste a écrit:ce n'est pas d ema part du mépris tu ne m'as pas comprise , je suis plutôt désabusée depuis longtemps et j'ai eu le temps d'en faire le constat .
Que tu le veuilles ou pas , c'est un fait , les intellectuels s'entendent mieux que les autres , tu ne peux pas nier qu'ils ont l'oreilledes médias , de speoples , de sélus .

Tout à fait.
La lutte sociale est une question de réseaux.
Elle est inégalitaire et comporte ses propres flans de ségrégation.

Nora, Etudiante, Quel talent... Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas de débats internes à l'UMP entre Pécresse et karoutchi !

Message  Invité le Ven 6 Mar - 22:38

on a vu ce que ça donne en Martinique aujourd'hui quand , des commerçants (NOIRS et blancs) se mobilisent CONTRE la grève qui bousille l'économie martiniquaise ... les syndicats parlent de "provocation" ! ..et eux ...ils font QUOI si ce n'est pas de la provoc" ?
je comprends mieux les propos de David .... les grèvistes ont LE DROIT de manifester mais la majorité de gens qui ne grèvent pas doivent fermer leur gueule et subir ...c'est sûrement plus démocratique pour lui de cette façon .

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Guadeloupe : Lefebvre assimile le LKP aux "tontons macoutes"

Message  Invité le Ven 6 Mar - 22:58

Guadeloupe : Lefebvre assimile le LKP aux "tontons macoutes"

"Soit ils appliqueront l'accord, soit ils quitteront la Guadeloupe. (...) Nous ne laisserons pas une bande de békés rétablir l'esclavage." La menace brandie par le leader du LKP Élie Domota jeudi soir à l'encontre des chefs d'entreprise réticents à accorder une augmentation mensuelle de 200 euros à leurs salariés suscite l'indignation. Sans compter que ces propos ravivent le spectre de tensions raciales ayant émergé lors du conflit social en Guadeloupe, une île dont l'histoire est marquée par l'esclavage.

"On voit bien que c'est un indépendantiste et il a sans doute l'impression qu'il a été élu président de la République de la Guadeloupe", a lâché vendredi Frédéric Lefebvre, un des porte-parole de l'UMP, à RMC. "Je pense qu'aujourd'hui il faut faire cesser ces opérations d'intimidation qui ressemblent plus à des opérations de type mafieuses", a poursuivi le député des Hauts-de-Seine, évoquant des reportages en Guadeloupe où on voit agir "des sortes de tontons macoutes du LKP". Une allusion à la milice paramilitaire créée par un ancien dictateur de Haïti au début des années 1960 et connue pour son extrême violence contre les opposants politiques et les populations civiles.


"Règles républicaines" (préfet de Guadeloupe)


Le préfet Nicolas Desforges a également condamné les propos du leader du LKP accusant les descendants de colons blancs de monopoliser les richesses. "Ces propos sont inacceptables. (...) Nous sommes dans un État de droit et les règles républicaines continuent à s'appliquer en Guadeloupe : 45 jours de conflit n'ont pas fait disparaître les règles républicaines, et je m'attacherai à les faire respecter", a-t-il tonné. "L'adhésion des entreprises à un accord repose sur le volontariat et pas sur la contrainte", a encore souligné le préfet.

Le Medef refuse d'appliquer l'accord sur l'augmentation des bas salaires de 200 euros paraphé la semaine dernière en Guadeloupe par le LKP et plusieurs syndicats patronaux minoritaires. Le dirigeant local du Medef Willy Angèle ne cesse de justifier son refus de signer ce document qui prévoit le financement d'une hausse salariale par les entreprises de 50 euros, les collectivités locales de 50 euros et de 100 euros pour l'État. "Après ce que nous venons de vivre, il est très difficile pour les entreprises de prendre l'engagement de se substituer au bout de deux ans aux primes de l'État et des collectivités locales" et de verser la participation de 100 euros, répète Willy Angèle. Néanmoins, pour sortir de la crise, il a accepté le versement "de primes de vie chère qui évolueront entre 50 et 100 euros, de manière que cette problématique de bas salaires soit traitée".

http://www.lepoint.fr/actualites-societe/guadeloupe-lefebvre-assimile-le-lkp-aux-tontons-macoutes/920/0/323380

je suis bien d'accord avec Lefebvre ! ce taré devrait se CALMER ! il a fait de l'intimidation , il a envoyé ses gros bras tabasser ceux qui refusaient de suivre SON mouvement .


Guadeloupe : les pratiques musclées des militants du LKP

Les chefs du collectif «contre la profitation» usent de la manière forte pour rallier à leur cause une population qui redoute le durcissement du conflit.




L'homme doit avoir à peu près la cinquantaine. Il a les tempes grisonnantes et porte une casquette de base-ball sur la tête. Sans doute enseignant de profession, membre de la FSU, il est l'un des porte-parole du LKP, le collectif «contre la profitation» à l'origine de la grève générale qui paralyse depuis maintenant trente-cinq longs jours la Guadeloupe. La scène se déroule lundi dernier devant l'entrée du port autonome de Pointe-à-Pitre. Depuis plusieurs heures déjà, Élie Domota, le leader charismatique du LKP, lui-même fonctionnaire auprès de l'ANPE, est enfermé dans une petite salle du bâtiment avec le préfet et les représentants du patronat. Les négociations piétinent. Comme depuis un mois. Dehors, les fidèles de Domota s'échauffent au rythme de la chanson créée pour l'occasion : «La Gwadloup sé tan nou, la Gwadloup sé pa ta yo» («La Guadeloupe, c'est à nous, la Guadeloupe, ce n'est pas à vous»).

L'homme à la casquette de base-ball prend alors un micro. Et dit en créole : «Si vous voyez des magasins ouverts, allez les voir !» Traduction : faites-les fermer ! Dans la foule, galvanisée par des heures d'attente, des poings se lèvent. On acquiesce de la tête. Pas question que des «traîtres» de commerçants brisent «l'unité» du mouvement. Après la trêve du week-end, pour cause de recueillement à la mémoire de «Jacky» Bino, le syndicaliste tué la semaine dernière dans des circonstances toujours à élucider, quelques commerçants avaient en effet tenté de rouvrir lundi matin dans le centre-ville. Plus ou moins ouvertement, d'ailleurs, certains laissant le rideau métallique à moitié baissé. D'autres filtrant le client devant leur magasin officiellement fermé.

La crainte des représailles est toujours vivace. Les témoignages de pressions exercées par les gros bras du LKP sont nombreux. Les menaces graduées. Du simple avertissement aux menaces physiques. Quand ce ne sont pas des insultes racistes lorsque le commerçant n'est pas «pays». Ce lundi, donc, après que notre homme à la casquette a harangué la foule, des petits groupes se sont ainsi dispersés dans la ville. «On a dit fermé, pas ouvert», répétaient-ils, en tapant du poing contre les rideaux métalliques des magasins. Cette fois, pas de blessé. Juste le bruit des coups donnés sur les rideaux. Les commerçants se sont exécutés. Résignés, un nœud à l'estomac.

«Posture de victimes»

Depuis le début du conflit pourtant, plusieurs cas de «tabassage» de commerçants ou de chefs de petites entreprises sont à déplorer. Au moins une dizaine de signalés, sachant que la plupart n'osent pas porter plainte. Comme cet Haïtien. Alors qu'«on» lui demandait de «se solidariser» avec le mouvement, il eut le toupet de répondre : «J'ai connu les Tontons macoutes, c'est pas vous qui allez me faire fermer !» Il a été roué de coups.
Son entreprise est désormais fermée. Cette restauratrice de Pointe-à-Pitre, installée en Guadeloupe depuis une quinzaine d'années, s'est, quant à elle, fait traiter de «sale putain de blanche» pour avoir tenté d'ouvrir. Ce mois-ci, elle ne pourra pas donner de salaires à ses deux employés, pourtant des «locaux». Ni à elle-même.

Comme souvent aux Antilles, confie un béké, «on lâche de temps en temps les chiens» en période de crise. On se cherche des boucs émissaires : «Selon la saison, le coupable, c'est le béké ou le Chinois. Parfois, c'est l'État. D'autres fois encore, ce sont les métropolitains.» Bref, il faut attendre que ça passe. «Le plus terrible, c'est que les Guadeloupéens se remettent rarement en question. Ils se complaisent dans une posture de victimes. Et portent toujours en eux la blessure de l'esclavagisme dont leurs aïeux furent victimes. Quant à la réussite du voisin, elle est toujours suspecte», ajoute-t-il avec fatalisme. Le mouvement, entamé maintenant depuis près de six semaines, a néanmoins trouvé ses limites tolérables, en défiant l'État de droit. L'entrave à la liberté du commerce, même si trois commerçants seulement ont osé porter plainte à Pointe-à-Pitre, est manifeste. Pour ne pas jeter de l'huile sur le feu depuis les quatre nuits de violence de la semaine dernière pendant lesquelles des tirs à balle réelle ont été constatés, la police se fait discrète dans les rues. D'une certaine façon, les «amis» du LKP ont les mains libres pour imposer leur loi. Élie Domota le répète chaque jour : «Seule la pression populaire peut faire pression sur le gouvernement.»

Sous couvert d'anonymat, un policier pose tout de même la question des relations entre le LKP et ce qu'il est convenu d'appeler «les jeunes des quartiers difficiles» qui seraient à l'origine des barrages et des pillages de la semaine dernière. Était-ce réellement spontané ? «Pour tracter des carcasses de voiture sur les routes et les incendier à l'aide de bidons d'essence alors que les stations-service étaient officiellement fermées, il leur a bien fallu une aide logistique», estime-t-il.

«On mange les tomates du potager»

La question de la possession des fusils de chasse utilisés contre les forces de l'ordre se pose également. Comment les jeunes se les seraient-ils procurés ? Dans le passé, le syndicat indépendantiste UGTG, aujourd'hui composante du LKP, avait eu recours aux mêmes méthodes pour mettre la pression lors de négociation avec l'État.

En attendant, la population souffre. Elle s'arrange comme elle peut. «On mange les tomates du potager», raconte un Créole. Un couple de touristes avec un bébé, rencontré la semaine dernière, a dû rapidement écourter son séjour. Le lait pour nourrissons est rare. Pour les personnes âgées ou isolées, la situation est critique. Certes, la solidarité dans les familles bat son plein. Mais la crise laissera des cicatrices. Pas seulement économiques. Humaines aussi. L'équilibre de la société antillaise tout entier pourrait en pâtir de nombreuses années.

Certains porte-parole du LKP ont parfois dépassé la ligne jaune en stigmatisant certaines catégories de la population. Un dirigeant du LKP a ainsi dénoncé une nouvelle fois, lundi soir, «la politique raciale et de caste des békés». Le parallèle avec les métropolitains n'est pas loin à faire. Comme pour cette jeune femme qui s'est fait traiter de «sale blanche» il y a quelques jours, en bas de chez elle. «Ce qui me fait le plus mal, c'est que je vis ici depuis des années. Je vis avec les locaux, ce sont mes amis. Mais l'autre jour, dans la rue, personne ne m'a défendue alors que tout le monde me connaît», témoigne-t-elle, en refrénant un sanglot dans la voix. Une autre femme se demande si elle ne va pas tout simplement rentrer définitivement en métropole. La violence gratuite, même si elle n'est que verbale, est insupportable.

Le Medef local estime, pour sa part, à environ 10 000 le nombre d'emplois menacés dans le secteur privé. Un millier de petites entreprises ne devraient pas se relever. Mais l'interrogation qui commence à tarauder de nombreux Guadeloupéens porte sur le but réellement recherché par le LKP. Le mouvement était en effet préparé, pensé, depuis quatre ou six mois, admettent assez facilement certains syndicalistes. Il faut reconnaître que l'organisation est «parfaite». Le service d'ordre est omniprésent et les débordements maîtrisés. Mais, derrière le jusqu'au-boutisme affiché par Élie Domota pour obtenir une augmentation de 200 euros net pour tous les bas salaires, certains voient «un réveil identitaire». «Domota joue avec le feu», craint un «métro». Les tee-shirts «Gwadloupéyen Doubout» font un tabac dans la rue.

Officiellement, Élie Domota ne réclame pas l'indépendance. S'il dénonce d'un côté «la gestion paternaliste de comptoir de l'État colonial français», de l'autre, il demande l'intervention du gouvernement. «Pas la mendicité», juste que l'État fasse pression sur le patronat «pour que le travail soit mieux payé». L'autre enseignement de cette crise est sans doute aussi le désamour croissant entre la population et ses élus locaux. Élie Domota semble occuper un vide. Il sait parler à la foule, toujours en créole. Et elle le suit. Les élus locaux, à droite comme à gauche, tentent timidement de prendre le train en marche. En évoquant notamment une possible autonomie de l'île.



http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2009/02/26/01016-20090226ARTFIG00002-guadeloupe-les-pratiques-musclees-des-militants-du-lkp-.php

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas de débats internes à l'UMP entre Pécresse et karoutchi !

Message  Invité le Lun 23 Mar - 14:50

Combien on pari que Pécresse ne sera jamais élu présidente de l'île de France et que M. Sarkozy devra compter sur l'ouverture pour faire passé son projet délirant de grand Paris? De toutes manières, à l'UMP, il le save, j'en causais récemment avec mon cousin (UMP). Ils disent qu'au mieux, ils pourront récupérer 3 à 4 régions mais pas l'île de France.

saco

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas de débats internes à l'UMP entre Pécresse et karoutchi !

Message  Invité le Lun 23 Mar - 17:27

ce n'est pas parce que ton cousin le dit qu'il a raison ...a moins qu'il soit devin !
pour autant Pécresse est une femme appréciée , posée, patiente , la tête sur les épaules , et moins arriviste que Karoutchi ! Je ne vois pas ce qu'elle a de moins que les autres qui la ferait se rallier a d'autres partis "amis" . Pour le Grand Paris , c'est tout de même une histoire de coopération et non l'histoire d'une seule personne .

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas de débats internes à l'UMP entre Pécresse et karoutchi !

Message  Invité le Lun 23 Mar - 20:00

Ecoute si l'UMP prend plus de 5 régions à la gauche, je m'engage à offrir une bouteille de nuits saint georges à Aline! Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas de débats internes à l'UMP entre Pécresse et karoutchi !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum