plan de relance italien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

plan de relance italien

Message  Invité le Jeu 5 Fév - 16:20

L'Italie aura son plan de relance du secteur automobile


Mardi 03 Février 2009

ITALIE. Le gouvernement italien présentera cette semaine le plan de soutien au secteur automobile. En janvier, les ventes de véhicules ont chuté de près de 40% par rapport au mois de janvier 2008 et les industriels, constructeurs et équipementiers, soit quelque 2500 entreprises qui pèsent 165 Mds € de chiffre d’affaires, ont tiré la sonnette d’alarme.

Si rien n’est fait pour soutenir l’automobile en Italie, ce sont quelque 300 000 salariés qui seront touchés par des mesures de chômage technique, dont 60 000 pour le seul groupe Fiat. Patron du groupe de Turin, Sergio Marchione, qui a rencontré les représentants du gouvernement fin janvier, a bien insisté, « il ne s’agit pas de venir en aide à Fiat, mais de soutenir tout un secteur vital pour l’économie italienne ».

Parmi les mesures envisagées, figurent comme en France et en Allemagne, une prime (qui pourrait atteindre 1 500 €) pour l’achat d’une voiture neuve non polluante versés aux détenteurs d’un véhicule de plus de neuf ans. Le gouvernement pourrait également débloquer des fonds (500 M€) pour financer des programmes de recherche et développement sur les véhicules propres et hybrides.
http://www.econostrum.info/L-Italie-aura-son-plan-de-relance-du-secteur-automobile_a644.html

Italie : une carte sociale pour les plus démunis

En Italie, le président du Conseil Silvio Berlusconi a annoncé un plan chiffré à 80 milliards d’euros. Un montant contesté par la gauche et les syndicats. L’opposition italienne a dénoncé le fait que l’utilisation de la majeure partie de ces fonds était déjà prévue avant. Au total, l’intervention du gouvernement italien devrait atteindre un coût entre 4 et 5 milliards d’euros, soit moins de 0,5% du PIB. L’objectif du gouvernement italien est de ne pas creuser encore la dette du pays qui s’élève aujourd’hui à 105% du PIB.

La mesure phare du plan italien : la « carte sociale » destinée aux personnes âgées et aux familles défavorisées. A condition d’avoir un revenu annuel inférieur à 6 000 euros, les plus de 65 ans ou les parents d’enfants de moins de trois ans vont obtenir dès le mois de décembre une carte prépayée d’une valeur de 40 euros par mois. Elle pourra être utilisée uniquement pour l’achat de denrées alimentaires. Le plan italien inclut également des déductions fiscales pour les entreprises et la réalisation de grands travaux d’infrastructures.

http://www.rfi.fr/actufr/articles/108/article_75674.asp

en gros les italiens font ce que les russes faisaient au temps du bolchévisme .... Shocked
pour le reste , l'Italie investie aussi et propose des déductions fiscales aux entreprises !!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum