Aubrac: le passé revisité

Aller en bas

Aubrac: le passé revisité Empty Aubrac: le passé revisité

Message  livaste le Mer 4 Fév - 20:13

Par Conan Eric, publié le 27/02/1997


Figures emblématiques de la Résistance, Lucie et Raymond Aubrac ne méritaient pas le petit film de Claude Berri. Quant au livre dérangeant de Gérard Chauvy, il ne paraîtra pas

Un film (raté) qui sort. Un livre (gênant) qui ne sort plus. Des polémiques (pénibles) à l'horizon. La Résistance ne mérite pas cela. Mais, pour beaucoup de Français - notamment les jeunes - elle est souvent illustrée par la célèbre épopée des époux Aubrac. Mêlant héroïsme et amour, l'histoire du chef militaire du mouvement Libération-Sud, sorti deux fois de prison par l'ingéniosité et le courage de sa jeune femme, a acquis un statut emblématique.

Ainsi, ces derniers mois, quelques figures historiques de l'armée des ombres - Claude Bourdet, Jean-Pierre Lévy, Alban Vistel - sont morts dans l'indifférence générale, tandis que Lucie et Raymond Aubrac, qui ne dédaignent pas le jeu de la médiatisation, sont omniprésents. «C'est injuste, c'est navrant, même, mais c'est comme ça: les belles histoires simples passent toujours mieux que les récits complexes», précise un grand résistant. Cependant aujourd'hui les deux versants de la belle histoire Aubrac subissent les effets d'une double décantation, leur mythe étant réduit à une bluette dans le film de Claude Berri, et leur récit historique rudement confronté aux archives dans le livre de l'historien lyonnais Gérard Chauvy.

Outre sa médiocrité cinématographique (voir l'encadré), le Lucie Aubrac de Claude Berri, qui se borne à mettre en scène les prouesses d'une femme amoureuse, a vidé de leur dimension historique les deux personnages. La petite histoire a pris la place de la grande, reléguée à l'état de vague décor. Ajoutons que l'absence de conseiller historique ne suffit pas à expliquer des erreurs grossières auxquelles les Aubrac ont tenté, en vain, de s'opposer. Comme si Claude Berri s'était senti autorisé à cette désinvolture à cause du don de 1 million de francs versé à la Fondation de la Résistance en échange de l'utilisation du nom de Lucie Aubrac.

«On salit la Résistance»
C'est à l'épreuve inverse - l'hypercritique historique - que Gérard Chauvy soumet l'épopée Aubrac. Il a, pour la première fois, eu l'idée de recenser tous les écrits et déclarations des deux résistants concernant leur année 43: débriefings auprès des agents de la France libre à Londres et à Alger, articles, dépositions judiciaires, mémoires, etc. A la lecture de son ouvrage, la confrontation de ces pièces - dont plusieurs étaient inédites - aboutit à un résultat à la fois décevant et problématique. Décevant parce qu'il n'apporte rien de nouveau sur le rendez-vous de Caluire, à l'occasion duquel Jean Moulin fut arrêté. Les zones d'ombre demeurent et les dernières mises au point restent valables (1). Problématique parce que Gérard Chauvy a mis en évidence des contradictions importantes, voire des incompatibilités, entre les différents récits de leur histoire que les Aubrac ont eux-mêmes proposés au fil des ans. Il s'agit non pas de déformations explicables par le temps qui passe, mais bien de changements de scénario sur des points importants concernant les mois au cours desquels Raymond Aubrac fut à deux reprises arrêté.
Les intéressés refusent de commenter les questions de Gérard Chauvy. Lucie Aubrac parle de «saloperie»: «Une nouvelle fois, on essaie de salir la Résistance. On voit bien à qui tout cela profite!» Raymond Aubrac, qui a toujours des colères plus rentrées, répond que «tout cela passera plus vite que les impôts» et qu'il s'en remet à son avocat: «Je ne ferai aucun commentaire tant que je n'aurai pas vu ce livre.» Livre qui n'est pas près d'être visible: Francis Esménard, le propriétaire d'Albin Michel, qui devait le publier le 26 février, a subitement décidé de suspendre sa parution. Les raisons officielles de cet ajournement de dernière minute - le livre serait «mal bâti» et inacceptable la présence, en annexe, d'un long texte de Klaus Barbie - ont du mal à convaincre tous ceux qui ont participé à sa préparation. Mais, si le livre ne sort plus, un article le résumant paraît cette semaine dans la revue Historia, qui consacre un dossier aux «Zones d'ombre de la Résistance»...

L'enjeu de la polémique ainsi lancée est à la mesure de la célébrité de la geste des Aubrac: ils seront, tôt ou tard, obligés de répondre à l'hypothèse de Gérard Chauvy, selon laquelle leur récit a pu être reconstruit sur des points essentiels. Il y a, dans les chapitres très inégaux écrits par ce bon connaisseur des archives lyonnaises, quelques démonstrations que les époux Aubrac ne peuvent se contenter de balayer d'un revers de la main. Sous peine de mettre à mal le culte de la Vérité, de l'Histoire et de la Mémoire, qu'ils ne cessent de défendre et d'entretenir auprès des jeunes.
(1)
«Le point sur Caluire», par Jean-Pierre Azéma et Dominique Veillon. Les Cahiers de l'Institut d'histoire du temps présent, juin 1994.

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30286
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Aubrac: le passé revisité Empty Re: Aubrac: le passé revisité

Message  Invité le Mer 4 Fév - 20:20

Encore faut-il lire le livre en question. Je trouve très curieux que cet article ne se donne pas la peine de préciser quelques contradictions importantes qui seraient à relever dans le discours des Aubrac.
C'est pourtant pas bien compliqué et c'est essentiel pour la crédibilité.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Aubrac: le passé revisité Empty Re: Aubrac: le passé revisité

Message  livaste le Mer 4 Fév - 20:27

On peut retrouver , il suffit de chercher .
Je m'y mettrai dès que' j'en aurais le courage !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30286
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Aubrac: le passé revisité Empty Re: Aubrac: le passé revisité

Message  Invité le Mer 4 Fév - 20:41

Oui, c'est vraiment une question que je pose, parce que vu que les journaleux sont d'ordinaire friands de ce genre de scoops, je ne comprends pas comment celui-là n'a pas au moins évoqué une anecdote probante. A vérifier.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Aubrac: le passé revisité Empty Re: Aubrac: le passé revisité

Message  livaste le Mer 4 Fév - 20:59

La polémique était ressortie au tout début des années 80 il me semble , je dis ressortie puisque d'après des parents elle avait déjà eu lieu à la libération .

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30286
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Aubrac: le passé revisité Empty Re: Aubrac: le passé revisité

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum