Premiers troubles sociaux au Royaume-Uni

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Premiers troubles sociaux au Royaume-Uni

Message  livaste le Lun 2 Fév - 8:45

Cyrille Vanlerberghe, correspondant à Londres
02/02/2009 | Mise à jour : 07:02 | Ajouter à ma sélection .

Des milliers d'ouvriers britanniques font grève pour protester contre des emplois réservés à des travailleurs étrangers dans une raffinerie Total de l'est de l'Angleterre.

Mercredi dernier, l'arrêt de travail surprise de quelques centaines d'ouvriers, manifestant dans le froid devant une raffinerie Total de l'est de l'Angleterre, n'a inquiété personne. Trois jours après, le mouvement a pris une ampleur inattendue, provoquant des grèves spontanées de soutien dans une dizaine de raffineries, de terminaux gaziers et de centrales électriques sur l'ensemble du Royaume-Uni. Au point d'obliger le gouvernement de Gordon Brown à tenir une réunion de ­crise pour tenter d'éviter que l'épisode ne fasse tache d'huile.

Ce mouvement social, spontané et donc illégal au regard des lois britanniques, a été provoqué par un contrat décerné par Total à la société italienne Irem, accusée par les grévistes de faire appel à des centaines d'ouvriers italiens et portugais et d'exclure les travailleurs britanniques locaux.


Le contrat de 200 millions de livres (225 M€) vise à agrandir la raffinerie de Lindsey, installée en bordure de mer du Nord près du port de Hull, la troisième installation du pays en termes de capacité. Les ouvriers protestent contre le fait que 90 Italiens sont déjà arrivés sur le site et qu'aucune embauche locale n'est prévue. Vendredi, devant la raffinerie Total, les 1 000 manifestants portaient des pancartes « Les jobs britanniques pour les travailleurs britanniques » . Un slogan embarrassant pour Gordon Brown puisqu'il avait utilisé ces mêmes mots en 2007 pour promouvoir un plan de formation professionnelle destiné à augmenter la compétitivité des ouvriers du pays.

Ces revendications de «préférence nationale» ont fait mouche, puisque des centaines d'ouvriers dans tout le pays ont décidé en fin de semaine dernière d'arrêter le travail pour soutenir leurs collègues. Malgré la grogne perceptible, les manifestations devant la raffinerie Total se sont déroulées dans un calme très anglais, sans aucun heurt entre les grévistes et la police.


Chômage au plus haut depuis 1999

C'est la première fois que le gouvernement de Gordon Brown doit faire face à des mouvements sociaux depuis le début de la ­grave crise économique qui a provoqué une hausse du chômage à 6,1 % en décembre, le plus haut niveau depuis 1999.

L'année dernière, la crise était principalement financière, avec des milliers de licenciements dans les banques de la City. Mais, depuis le début de l'année, l'industrie est fortement touchée par le ralentissement de l'économie, et la récession est partie pour durer au moins deux ans.

Depuis le sommet de Davos où il intervenait, le premier ministre a dénoncé ces grèves illégales, tout en précisant qu'il comprenait les craintes des travailleurs. Sa position est très inconfortable, car il ne peut soutenir les ouvriers sans remettre en cause les règles qui autorisent la mobilité des travailleurs au sein de l'Union européenne, et il ne peut pas non plus ignorer des revendications qui trouvent un écho dans l'opinion publique.

Le député travailliste Jon Cruddas, un ancien syndicaliste très populaire au sein du Labour, accuse les sociétés du secteur des travaux publics de «faire venir depuis des années des travailleurs souples et bon marché de l'étranger». Il demande au gouvernement d'«agir au niveau européen pour mettre fin à cette course sans fin aux employés pas chers» .


En attendant, plusieurs syndicalistes ont promis que le mouvement s'étendrait aujourd'hui à d'autres sites industriels, si le gouvernement n'intervenait pas.

on nz peut que comprendre la réaction de nos amis anglais , privés d'emplois , qui voient les immigrés leur passer devant .
mais chez eux , les syndicats soutiennent leurs compatriotes , chez nous , nos syndicats soutiennent toujours les immigrès , légaux ou pas contre les Français !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premiers troubles sociaux au Royaume-Uni

Message  Invité le Lun 2 Fév - 10:10

Tiens, il n'y a donc pas que les sales gauchiss français qui font grève pendant que le reste du monde se retrousse les manches. Twisted Evil

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Premiers troubles sociaux au Royaume-Uni

Message  Bassai Dai le Lun 2 Fév - 10:15

Cé la lutteuhhh finalleuuuhhhh .

Bassai Dai
Conseiller général
Conseiller général

Masculin Nombre de messages : 1126
Age : 45
Date d'inscription : 23/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premiers troubles sociaux au Royaume-Uni

Message  Invité le Lun 2 Fév - 10:23

Nan.
So comrades comme rally dans le cas présent!

greve

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Premiers troubles sociaux au Royaume-Uni

Message  livaste le Lun 2 Fév - 10:47

la différence avec les grèves françaises , c'est que les Anglais font grèves pour défendre le travail des Anglais , que ce ne sont pas des fonctionnaires qui font ouin ouin pour protester contre les horaires d'hiver , ou contre l'obligation d'apprendre aux enfants les bases des connaissances

si les syndicats faisaient grève pour exiger que les offres d'emplois soient réservées d'abord aux Français , je comprendrais la grève !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premiers troubles sociaux au Royaume-Uni

Message  Invité le Lun 2 Fév - 10:55

livaste a écrit:
que ce ne sont pas des fonctionnaires qui font ouin ouin pour protester contre les horaires d'hiver , ou contre l'obligation d'apprendre aux enfants les bases des connaissances

C'est d'ailleurs pour àa qu'il y avait tant de gens du privé jeudi...
Je ne vais pas refaire le match, mais ça c'est de la désinformation. Les français ont fait grève pour défendre leur travail.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Premiers troubles sociaux au Royaume-Uni

Message  The Shadow le Lun 2 Fév - 11:48

Anna a écrit:
livaste a écrit:
que ce ne sont pas des fonctionnaires qui font ouin ouin pour protester contre les horaires d'hiver , ou contre l'obligation d'apprendre aux enfants les bases des connaissances

C'est d'ailleurs pour àa qu'il y avait tant de gens du privé jeudi...
Je ne vais pas refaire le match, mais ça c'est de la désinformation. Les français ont fait grève pour défendre leur travail.

Et ils ont eu raison sur le fond! Ce que je regrette, c'est que QUI "gagne" ces manifestations? QUI est mis en avant par le mass-media? Bobo le puceau, Thibault le gaucho et leurs copains mondialistes, alors que ce sont en partie leurs idéologies qui sont responsables de la crise.....Si on voyait des millions de français descendre dans la rue, spontanément, je manifesterais peut-être à leurs cotés. Mais pour aller manifester sous les drapeaux de sud-racaille et compagnie, non merci.

The Shadow
Conseiller général
Conseiller général

Masculin Nombre de messages : 1125
Age : 31
Date d'inscription : 15/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premiers troubles sociaux au Royaume-Uni

Message  Bassai Dai le Lun 2 Fév - 12:06

The shadow a raison , pour beaucoup de gens , manifester signifie cautionner la politique de la CGT et des autres syndicats gauchistes .
Cela nuit fortement à la spontanéité du mouvement , cette grève était avant tout politicienne , une tentative de récupération a d'ailleurs été faite par le PS . Rolling Eyes

Bassai Dai
Conseiller général
Conseiller général

Masculin Nombre de messages : 1126
Age : 45
Date d'inscription : 23/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premiers troubles sociaux au Royaume-Uni

Message  Invité le Lun 2 Fév - 12:15

Je soutiens la grève anglaise !!! Y en a marre de voir partout des entreprises préférées des travailleurs à bas coût plutôt que d'employer des locaux !
Quand une entreprise est installée dans un pays , elle se doit d'embaucher les gens du dit-pays !!!
En France , dans le BTP par exemple il serait normal que les nouveaux chantiers qui vont être entrepris d'ici peu dans le plan de relance soient mis en œuvre par nos ouvriers français ; quitte a les former , a faire appel a des sous-traitants français et non , une entreprise sous traitante polonaise .... Suspect

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Premiers troubles sociaux au Royaume-Uni

Message  Invité le Lun 2 Fév - 12:19

Lieutenant Hardcock a écrit:The shadow a raison , pour beaucoup de gens , manifester signifie cautionner la politique de la CGT et des autres syndicats gauchistes .
Cela nuit fortement à la spontanéité du mouvement , cette grève était avant tout politicienne , une tentative de récupération a d'ailleurs été faite par le PS . Rolling Eyes

Je comprends le postulat, mais en amalgamant systématiquement grèvistes et CGTistes/gauchos/cocos etc, vous êtes les premiers à mettre une pierre à la barrière.
Franchement, quand on va dans les manifs, combien de gens sont là sans étiquettes? Enormément, dont je suis d'ailleurs. Je ne suis ni encartée ni syndiquée, je n'ai aucune envie de l'être, mais ça ne m'empêche pas d'aller manifester quand j'estime que c'est nécessaire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Premiers troubles sociaux au Royaume-Uni

Message  Invité le Lun 2 Fév - 12:32

tu sais Anna , tu nous rassures ! Very Happy ca veut donc dire qu'une bonne partie des manifestants ne sont pas syndiqués donc , nos syndigaleux ne sont donc pas représentatifs !!!!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Premiers troubles sociaux au Royaume-Uni

Message  Invité le Lun 2 Fév - 12:36

Ce n'est pas un scoop... Very Happy
Perso je préfère les associations et les collectifs.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Premiers troubles sociaux au Royaume-Uni

Message  Invité le Lun 2 Fév - 12:40

oui , plus politisés oups ... infiltrés !... clown

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Premiers troubles sociaux au Royaume-Uni

Message  Georges le Lun 2 Fév - 12:57

Le gouvernement souhaite des syndicats forts avec des syndiqués nombreux, car ils ont des interlocuteurs. Moins les syndicats seront représentatifs plus il y aura de coordinations plus ou moins organisées jusqu'au-boutisme et radicale avec lesquelles le gouvernement ne pas pas négocier.
Dans les grandes grèves, comme en mai 68, les syndicats, trop faibles, ont été largement débordés par des mouvements de salariés et d'étudiants peu organisés et pas d'accord entre eux.
Vous n'êtes pas logique, car vous crachez sur les syndicats, mais si un jour, il n'y en avait plus ce serait encore pire et les grèves plus longues, plus dures et plus politisées.

Georges
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2950
Age : 68
Date d'inscription : 20/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premiers troubles sociaux au Royaume-Uni

Message  Invité le Lun 2 Fév - 13:00

Georges , ON NE CRACHE PAS SUR LES SYNDICATS , mais sur ceux qu'on a !

moi j'aimerai savoir comment ça se passe en Norvège ou au Danemark en ce moment , en temps de crise ,là où les syndicats sont puissants mais pragmatiques et réalistes !!!?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Premiers troubles sociaux au Royaume-Uni

Message  Invité le Lun 2 Fév - 13:12

La Norvège annonce son plus important plan de relance depuis 30 ans

Le gouvernement norvégien a présenté lundi un plan de relance de 20 milliards de couronnes (2,2 milliards d’euros) destiné à limiter les effets de la crise et soutenir l’emploi dans le pays scandinave, où la croissance risque d’être nulle cette année.

Annoncé à moins de huit mois des prochaines élections législatives, ce plan de relance est le plus important de ce type en Norvège depuis plus de 30 ans, a affirmé la ministre des Finances Kristin Halvorsen devant le Parlement.

Il porte essentiellement sur des investissements dans les infrastructures (routes, voies ferrées) et dans l’entretien d’édifices publics, et comprend des allégements fiscaux pour les entreprises.

"On ne va pas réussir à enrayer la montée du chômage, mais l’objectif est de limiter la hausse", a déclaré Mme Halvorsen à la presse, juste avant la présentation du plan.

Celui-ci est "une bonne réponse à de mauvaises nouvelles", a-t-elle dit.

Pour 2009, le gouvernement de centre-gauche a fortement revu à la baisse ses prévisions de croissance pour l’année en cours, estimant désormais que celle-ci sera "nulle" contre 1,9% attendu auparavant.

"Alors que l’on tablait sur une croissance du PIB continental d’un peu moins de 2%, on estime maintenant qu’on aura une croissance nulle cette année", a affirmé Mme Halvorsen.

"Ce sera une année difficile", a-t-elle prévenu.

Le produit intérieur brut (PIB) "continental" est retranché des hydrocarbures et du transport maritime. Selon les économistes, il fournit un diagnostic plus précis de l’économie norvégienne.

Face à ce ralentissement prononcé, la Banque (centrale) de Norvège a vigoureusement réduit -de 2,75 points- son principal taux directeur depuis la mi-octobre, ramenant son folio à 3,0%.

Le pays nordique pourrait néanmoins ne pas échapper à une récession. Début décembre, le Bureau central de statistique (SSB) a estimé que le PIB devrait reculer de 0,4% cette année.

Les mesures présentées lundi seront financées par une ponction, plus large que d’ordinaire, dans les recettes pétrolières publiques, traditionnellement versées dans leur quasi-totalité dans un fonds de pension.

La Norvège est l’un des principaux exportateurs de pétrole et de gaz naturel au monde.

Le ralentissement se traduit par une forte poussée du chômage, même si celui-ci reste modeste en comparaison aux autres pays.

En décembre, le nombre de demandeurs d’emploi enregistrés auprès de l’Administration du travail et des affaires sociales NAV a augmenté sensiblement pour approcher 51.000 personnes (+5.000 sur un mois), soit 2,0% de la population active.

Mme Halvorsen a estimé que ses mesures, qui se décomposent entre 16,75 milliards de couronnes de dépenses nouvelles et 3,25 milliards d’allégements fiscaux, permettraient de créer ou préserver 15.000 emplois.

Une goutte d’eau au regard du nombre d’emplois qui risquent d’être détruits.

Début décembre, SSB jugeait que, même avec un plan de relance de 30 milliards de couronnes, c’est-à-dire bien supérieur à celui présenté lundi, le nombre de chômeurs grimperait à 120.000 personnes en 2010, soit 4,6% de la population active.

A quelques longueurs de législatives prévues le 14 septembre, l’opposition de droite a qualifié le plan d’"insuffisant" et déploré qu’il ne prévoie pas une baisse généralisée de la fiscalité.

Le 9 février, le gouvernement présentera aussi des mesures supplémentaires pour accroître la capacité de prêt des banques qui ont déjà bénéficié en octobre d’un plan de sauvetage de 350 milliards de couronnes.

OSLO (AFP)
Finance-économie-gouvernement,PREV

http://www.kezeco.fr/La-Norvege-annonce-son-plus

c'est marrant comme un gouvernement de gauche fasse un plan de relance qui ressemble étrangement à au plan de relance de notre droite française ! Razz

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Premiers troubles sociaux au Royaume-Uni

Message  Georges le Lun 2 Fév - 13:21

Ce"la me semble normal, car il y a peu de différence entre la sociale démocratie et l'UMP.

Georges
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2950
Age : 68
Date d'inscription : 20/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premiers troubles sociaux au Royaume-Uni

Message  Georges le Lun 2 Fév - 13:29

franline a écrit:Georges , ON NE CRACHE PAS SUR LES SYNDICATS , mais sur ceux qu'on a !

moi j'aimerai savoir comment ça se passe en Norvège ou au Danemark en ce moment , en temps de crise ,là où les syndicats sont puissants mais pragmatiques et réalistes !!!?

La différence avec ces pays c'est que chez eux dès que tu travailles, tu es automatiquement syndiqué et que ne nombreuses prestations sociales dépendent des syndicats et que pour bénéficier des améliorations des conditions de travail, il faut être syndiqué; ce n'est pas comme en France ou celui qui ne fait pas partie d'un syndicat bénéficie tout de même des avancées obtenues par les syndicats.

Georges
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Masculin Nombre de messages : 2950
Age : 68
Date d'inscription : 20/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premiers troubles sociaux au Royaume-Uni

Message  Invité le Lun 2 Fév - 13:30

alors qu'elle droite ont-ils ??? Razz .... alors qu'ici nous sommes décrit comme des "ultra-libéraux" !!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Premiers troubles sociaux au Royaume-Uni

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 9:54


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum