Vos réactions - Grèves, manifs, syndicats : les claviers des internautes ont chauffé !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vos réactions - Grèves, manifs, syndicats : les claviers des internautes ont chauffé !

Message  livaste le Jeu 29 Jan - 13:09

Vos réactions - Grèves, manifs, syndicats : les claviers des internautes ont chauffé !


Réactions -Entre les pour et les contre, les plaidoyers, parfois éloquents sinon convaincants, s'accumulent sous nos articles et nos reportages. Merci d'alimenter le débat !
DjS avec les internautes de LCI.fr - le 29/01/2009 - 10h11




Ceux qui défendent le mouvement

Beaucoup d'internautes se montrent inquiets pour leur pouvoir d'achat et, parfois, pour leur emploi. Et, s'ils ne sont pas toujours dans la rue, ils sont nombreux à soutenir un mouvement qui doit rappeler Nicolas Sarkozy à ses promesses de campagne.

"Aujourd'hui, ceux qui font la grève sont les seuls à pouvoir se faire entendre, les autres n'ont plus le courage de le faire, trop peur des représailles du patron, qui vous fusille du regard, rien qu'en prononçant le mot grève." Citant les urgences, la politique de la santé, la psychiatrie ou les travailleurs sdf, Alex à Villepinte déplore le "manque de solidarité entre Français".

Ceux qui en veulent aux syndicats

Un grand nombre aussi, peut-être encore davantage que les précédents, critique le mouvement et, à tout le moins, ses conséquences sur les transports. Certains comprennent mais regrettent d'être "pris en otage", d'autres en revanche sont très énervés contre les "syndicats et les fonctionnaires", accusant le duo infernal du jour de mener le pays à sa perte.

Le pays est "dirigé par des syndicalistes qui ne savent même pas ce que cela veut dire de diriger une entreprise...", analyse une Française-qui-en-a-ras-le-bol à Orange. Thomas, à Rosny, estime lui aussi que la grève est néfaste pour le pays et il rappelle l'échec de la candidature de Paris pour le J.O. 2012 : "Une question : nos vaillant syndicats auront-ils une banderole pour rappeler que grâce à eux, des milliers d'emplois ont été crées en Angleterre pour accueillir les J.O 2012 ?"

"Lentement mais sûrement les cheminots sont entrain de scier la branche sur laquelle ils sont assis et ce sont eux et eux seuls qui conduisent tout droit vers la fin de leur statut", analyse Gilles de Clermont. Plusieurs internautes réclament une nouvelle limitation du droit de grève. Certains parce qu'ils trouvent le procédé "archaïque", d'autres parce que, selon eux, "moins de grèves signifie des grèves plus efficaces".

Ceux qui en veulent aux fonctionnaires

Pour Cmoi de Metz, la grève ne peut être le fait que de fonctionnaires car "dans le privé, on met l'entreprise en péril et on préfère garder son boulot !"

Mais Gontran à Caen entend remettre quelques pendules à l'heure : "Ne soyez pas jaloux des grèves que les fonctionnaires font dans votre intérêt privé. Votre petite entreprise, vous l'aimez, c'est normal. Les fonctionnaires aiment la leur aussi, et la défendent. L'entreprise que défendent les fonctionnaires permet de faire vivre la vôtre, ne l'oubliez pas."

Ceux qui pensent au Sud-Ouest

Certains estiment qu'après la tempête, ce ne sont pas seulement les fonctionnaires du Sud-Ouest qui auraient du s'abstenir mais ceux de tout l'Hexagone au nom de la solidarité. "Bonjour la solidarité... surtout quand cela ne touche pas les Parisiens ou les Marseillais, qui se croient toujours le centre du monde!", se plaint Zoomxy à Bordeaux.

Ceux qui pensent que les médias en font trop

Les médias seraient partisans. Les journalistes sont très critiqués, soupçonnés tantôt de ne pas relayer les raisons de la colère, tantôt de placer leur loupe sur un phénomène qui ne le mérite pas. "Vous donnez a ce mouvement plus d'importance qu'il n'en a, assure Cabrolous34 à Montpellier. "Pourquoi ? La France n'est que citadine ? Il n'y a que des fonctionnaires ? Ce n'est plus de l'info... c'est du matraquage !", estime-t-il.

Bernard de Paris est très critique : "Le décallage entre l'info et le terrain est étonnant ! Dès avant-hier et hier, la presse titrait sur le succès du mouvement, et l'importance des perturbations... Devins ? Ce matin, à Paris, le métro roule quasi normallement, selon l'avis de tous mes collègues qui arrivent sans problème."

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos réactions - Grèves, manifs, syndicats : les claviers des internautes ont chauffé !

Message  Invité le Jeu 29 Jan - 16:28

En quoi le fait que des profs de Marseille fassent grève générait les réparations du Sud Ouest ? Il y a vraiment des abrutis finis... J'espère que ce type sera le dernier à voir son courant rétabli Rolling Eyes

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos réactions - Grèves, manifs, syndicats : les claviers des internautes ont chauffé !

Message  Invité le Jeu 29 Jan - 17:47

effectivement ça n'a rien a voir mais,cet internaute doit être affecté par les dégâts pour autant les deux évènements n'ont rien en commun si ce n'est le coût ....la tempête au moins un demi million d'€ (la faute à la nature) ...la grève idem et ça touche principalement les petites entreprises !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos réactions - Grèves, manifs, syndicats : les claviers des internautes ont chauffé !

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:40


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum