Quel animal pour incarner l'Europe ? Donnez votre avis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quel animal pour incarner l'Europe ? Donnez votre avis

Message  livaste le Lun 12 Jan - 0:22

Union européenne

La Tribune.fr - 09/01/2009 à 18:52 - 1257 mots


Les Américains ont leur aigle, les Russes leur ours et les Chinois leur panda. Et les Européens ? Amis internautes, donnez vous aussi votre avis !

L'année 2009 a été décrétée année européenne de la créativité et de l'innovation. Pour l'occasion, la Commission a même proposé un slogan : "Imaginer. Créer. Innover". La Tribune y va donc de sa suggestion : doter l'Union d'un symbole animalier.


"Un animal pour l'Europe ? Ce serait une excellente idée !", s'exclame le président de la commission des affaires constitutionnelles du parlement européen. Et si Jo Leinen est aussi enthousiaste, c'est parce que l'Union européenne souffre d'un déficit d'incarnation évident. "Un animal emblème rapprocherait l'Europe des citoyens", poursuit l'eurodéputé allemand. Nicolas Sarkozy a su donner durant six mois un visage à l'Europe. Mais le reste du temps, il est vraiment difficile pour les journaux d'illustrer les Vingt-Sept quand ils veulent montrer autre chose que des drapeaux, des bâtiments officiels ou des "photos de famille" !

Certains s'y risquent quand même. Récemment, pour accompagner un article sur la réponse européenne face à la crise financière, le New York Times a choisi la photo d'un taureau en bronze. Cela a dû ravir les Espagnols, mais tous les Européens se sont-ils reconnus dans cette représentation ? Les Américains ont-ils bien compris que l'on parlait de l'Europe et non pas de Wall Street, au beau milieu de laquelle mugit la célèbre statue "bullish"...

Le recours à la symbolique animalière viendrait compenser l'absence de statut officiel du drapeau aux douze étoiles et de l'"Ode à la joie" de Beethoven. Pour éviter que le traité de Lisbonne ne rappelle par trop la Constitution rejetée par les Français et les Néerlandais, tous les symboles — y compris ces deux-là — ont en effet été bannis du document promis à une ratification finale cette année. Les eurodéputés ont tout de même choisi de les reconnaître dans leurs murs car "ces symboles contribuent, selon eux, à unir et à donner une âme à l'Europe".

La majorité des pays membres ont déjà leur animal emblématique

Héritée de la tradition héraldique, la symbolique animalière perdure dans la plupart des pays de l'Union. Dans cette grande ménagerie européenne, le lion trône en maître absolu. De la Finlande à l'Espagne, en passant par le Royaume-Uni et la République tchèque, il figure en bonne place dans les documents officiels. Et pour cause, le roi des animaux incarne le pouvoir, la sagesse et la justice. L'aigle a, lui, la faveur des pays situés à l'est du Rhin. Allemands, Autrichiens et Polonais sont très attachés à ce symbole de force et de prestige. Les Français font, une fois encore, bande à part avec ce bon vieux coq apparu au temps où la Gaule était romaine. En latin, "Gallus" signifie à la fois "Gaulois" et "coq".

Selon nos détracteurs, aucun autre animal n'aurait pu mieux résumer l'esprit de clocher des Français : "c'est le seul animal qui continue de chanter, même du haut de son tas de fumier !", peut-on entendre railler certains de nos voisins. Autant dire qu'il y a peu de chances que la France impose sa mascotte.

Pour désigner l'animal symbolisant le mieux la diversité européenne, La Tribune a soumis une liste à la commission des affaires constitutionnelles du Parlement européen qui a accepté de nous aider.

Il a d'abord fallu faire une sélection en respectant des règles de base. A défaut de s'imposer de lui-même parce que seul représentant de son espèce dans le pays en question, comme le kangourou en Australie ou le kiwi en Nouvelle-Zélande, un animal emblème doit être représentatif d'une communauté.

Le premier sur la liste tire donc sa légitimité des origines onomastiques de notre continent. Dans la mythologie grecque, Europe, princesse phénicienne, fut enlevée par Zeus, qui prit soin de se métamorphoser en taureau blanc pour l'approcher sans l'effrayer. "Je ne peux imaginer un autre choix que le taureau, explique Michel Pastoureau, historien des emblèmes et de la symbolique animale. Ce serait tourner le dos à vingt-cinq siècles d'histoire qui ont constamment donné à l'Europe un taureau pour attribut." Le ruminant paraît donc incontournable dans ce bestiaire.

Mais d'autres suggestions méritent qu'on s'y attarde. Valéry Giscard d'Estaing avait par exemple choisi une "tortue-dragon" pour symboliser la rédaction de la Constitution européenne. Son petit compagnon en porcelaine était posé sur la table de la présidence lors des débats. Symbole de longévité, cette créature de la mythologie chinoise dotée d'un corps de tortue et d'une tête de dragon représentait pour le président "la démarche prudente qui aboutit à son objectif". Comme la Convention, "la tortue-dragon avançait de manière progressive pour saisir dans ses griffes, le moment venu, le texte final". On a vu le résultat. Sans doute vaut-il mieux s'en tenir à un animal existant.

Eric Baratay, spécialiste de l'histoire des relations entre l'homme et l'animal, considère en effet que le symbolisme d'un animal représentant l'Europe doit être simple : "il ne faut pas que les gens se posent de question." Alain Guggenbühl, de l'Institut européen d'administration publique, voit dans le processus d'intégration européenne le rythme propre à l'éléphant, "animal robuste, mais à la vitesse de déplacement lente".

Mario Telo, directeur de l'Institut d'études politiques de l'Université libre de Bruxelles, partage la même analyse mais pense plutôt à la tortue, la vraie cette fois, "forte, mais lente et non agressive". A première vue différents, les deux animaux affichent des caractéristiques symboliques comparables. Mais ils présentent aussi des inconvénients : la tortue est muette et l'éléphant ne vit pas sur le territoire européen. Ce qui, au passage, vaut aussi pour le lion, mais compte tenu qu'il rugit déjà dans une douzaine de pays européens, le roi des animaux se doit, par souci démocratique, de figurer dans la liste.

Jo Leinen a encore une autre idée. Etant donné que l'Union européenne s'est construite dans le refus de la guerre et que ses principales caractéristiques sont la paix et le dialogue, l'eurodéputé opterait pour la colombe. A en croire Eric Baratay, un oiseau serait effectivement un bon choix pour représenter la construction européenne : "c'est l'animal qui s'élève au-dessus des frontières, qui les transgresse." L'aigle incarne certes plusieurs pays européens, "mais il est trop belliciste". Le professeur d'histoire s'orienterait plutôt vers la chouette, incarnation de la sagesse. C'est d'ailleurs déjà l'animal emblème de la Grèce. "La chouette symboliserait l'Europe qui joue un autre jeu dans le concert des nations que celui du rapport de forces", poursuit-il.

La colombe ou le taureau ?

Le bestiaire composé d'un taureau, d'une tortue, d'un éléphant, d'un lion, d'une colombe et d'une chouette a été proposé aux membres de la commission des affaires constitutionnelles du Parlement européen. Parmi ceux-ci, l'ancien Premier ministre belge, Jean-Luc Dehaene, l'ancienne Premier ministre finlandaise, Anneli Jäätteenmäki, ou encore le conseiller de Nicolas Sarkozy pour les Affaires européennes, Alain Lamassoure.

Cette commission compte également quelques eurosceptiques qui ont préféré ignorer notre liste pour proposer avec humour : le crabe, le hérisson et le paresseux géant. Pour ceux qui ont joué le jeu, la tortue et l'éléphant, synonymes de "frein à main serré", n'ont pas convaincu. Le lion et la chouette ont fait à peine mieux, le premier jugé "cliché" et la deuxième "ennuyeuse".

Au dépouillement des questionnaires, deux animaux se partagent la première place : la colombe et le taureau. Ce dernier a suscité à la fois l'enthousiasme de certains députés dopés par leur goût prononcé pour l'arène - "toro, toro, toro !" - et la réticence d'autres qui le trouvent "sexiste", voire "agressif". Idem pour la colombe, pour les uns "magnifique symbole de la paix et aussi de la culture européenne si on choisissait la colombe dessinée par Picasso" mais "pas vraiment original" et "trop catholique" pour les autres. Il va donc falloir trancher. Et pourquoi cette tâche ne reviendrait-elle pas aux Européens eux-mêmes ? Ce serait en tout cas plus amusant et surtout moins assommant que les 448 articles de la Constitution...
Yann-Antony Noghès, correspondant de La Tribune à Bruxelles

Je ne doute pas que vous aurez beaucoup d'idées sur la question , oh combien primordiale !!!!! Razz



Et je vous laisse quelques réactions d'internautes !

************************************************************************


fat a écrit le 10/01/2009 à 00:05 :
une vache, assez tendance ces dernieres années, qui tient une place sacrée dans les religions monoteistes, elle incarne egalement la generosité par ses rondeurs( avis perso).

widerstand a écrit le 10/01/2009 à 00:05 :

le Loup, animal qui a peuplé toute l'Europe et qui comme l'Europe qui renaît après des décennies de guerres, lui aussi renaît après avoir failli disparaître. J'aime bien le loup, son regard.

El Doctor a écrit le 10/01/2009 à 12:55 :
Le Phoenix, l'animal qui renaît de ses cendres, n'est ce pas une belle image pour l'Europe dans la période que nous vivons

testouille a écrit le 10/01/2009 à 12:55 :
Je suis assez d'accord pour le loup...pour sa grégarité, sa tenacité, sa résistance aux épreuves et comme le dit "widerstrand", le loup réapparaît dans nos contrées ! Il est porteur d'un fort imaginaire et tire sa force de la cohésion de de sa meute ! Un idéal pour une Europe trop souvent en proie à des désunions !

moose a écrit le 10/01/2009 à 12:56 :
A mon humble avis,une tortue serait bien appropriée.comme nous sommes toujours à la traîne des Americains...

Hélas a écrit le 10/01/2009 à 12:56 :
L'Âne ou le Mouton, évidemment !... hélas !

roslo a écrit le 10/01/2009 à 12:56 :
un homme bionique ou un loup .

Europhilou a écrit le 10/01/2009 à 12:57 :
Deux options : les abeilles ou le hérisson !

brebious a écrit le 10/01/2009 à 12:57 :
le blereau Pas pour le physique de l?animal mais plus pour son nom pour nous citoyen européen qui nous fessons berné ^^

Thierry Paquet a écrit le 10/01/2009 à 12:57 :
Le chat, il tombe et il se redresse. Il gambade partout. Même sauvage il esr facilement apprivoisable.

mickeyfly a écrit le 10/01/2009 à 12:57 :
et pourquoi pas un chien de berger!! animal intelligent, fidèle, bienveillant, amical, et bon gardien,certes c'est souvent un troupeau de moutons sur lequel il veille!!!, mais on n'est pas loin de la vérité... quand a la tortue- dragon ,elle reflete bien l'esprit compliqué de son admirateur. je déteste!

Bretagne 2956 a écrit le 10/01/2009 à 12:58 :
Une Pieuvre ! Car l'Europe est gélatineuse et molle !

Mobé a écrit le 10/01/2009 à 12:58 :
Un requin !

chris2 a écrit le 10/01/2009 à 12:58 :
la colombe me semblait être une excellente représentation -sauf à dire qu'il ne faudrait pas la représenter comme les Pompes funèbres!!- mais pourquoi pas aussi une SALAMANDRE qui symbolise aussi la vie, la protection, la création ???

leondeparis a écrit le 10/01/2009 à 12:58 :
A mon avis la tortue vu la viteese à laquelle les choses se mettent en place ou encore l'autruche qui préfère se cacher plutot que d'affronter les vrais problèmes

den a écrit le 10/01/2009 à 12:58 :

Un âne, force calme et sérénité au contraire de l'image absurde qu'il en a été fait.

heu ... a écrit le 10/01/2009 à 12:59 :
un pigeon ??? pour tout ce que l'on nous fait gober

tribun a écrit le 10/01/2009 à 13:00 :
Sans hésiter : l'ANE ce qui représenterait bien l'Administration installée à Bruxelles! A moins qu'un poulet (ayant perdu ses plumes caudales)pour un clin d'oeil à la France. En fin de compte pile ou face pour l'Aigle et le Lion!

tonton a écrit le 10/01/2009 à 13:00 :
la taupe bien sûr, un animal invisible qui construit un labyrinthe où il se perd lui même

François a écrit le 10/01/2009 à 13:01 :
Pourquoi un animal ? Le Pigargue (symbole des USA) est un charognard. Moi je vote pour un végétal, un arbre, un chêne par exemple, symbolisant les "glands" que nous sommes, a qui l'on refuse le droit de rejeter une constitution quand celle ci ne nous convient pas........

zaza a écrit le 10/01/2009 à 13:03 :
en posant des questions comme celle ci ,vous dérivez l'attention du tiers état vers des sujets sans importance qui permettent d'oublier les sujets dangereux pour ce qu'il reste de notre démocratie.

pascalbx a écrit le 10/01/2009 à 13:04 :
Je verrai bien une araignée qui prend dans sa toile tout les pays par traitrise et qui les vides de leur substance en laissant leur enveloppe se désagréger avec le temps.

goli a écrit le 10/01/2009 à 13:04 :

une fourmi en train de traire un puceron.le puceron bien sur pour representer le petit peuple,et la fourmi lesriches!

lauremi a écrit le 10/01/2009 à 13:04 :
L'autruche puisque l'Union européenne se met la tête dans le sable chaque fois que l'on parle de protection animale. Dommage, je ne vois pas d'animal représentant l'hypocrisie...

gigi a écrit le 10/01/2009 à 13:04 :
un ane a bec de vautour,volant;l ane representant les peuples,le vautour,les politiciens

lol a écrit le 10/01/2009 à 13:06 :
un mouton car on est obliger de suivre

le sauveur a écrit le 10/01/2009 à 13:07 :
un pigeon on a l'habitude d'etre plumé

un breton a écrit le 10/01/2009 à 13:07 :
vu le niveau des prèlèvements confiscatoire en europe , l'animal est le mouton ,que l'on tond a volonté,et bien sur le veau "dixit le général". a bonne entendeur "salut"

phidias a écrit le 10/01/2009 à 13:12 :
Le loup est certainement celui qui serait le mieux, mais le lézard serait plus conforme à la réalité : paresse au soleil, laisse sa queue dans la bagarre, mais s'en fout elle repousse.

unknown a écrit le 10/01/2009 à 13:12 :
une licorne, un minotaure ou toute autre bestiole improbable ... comme l'est l'Europe et sa construction ... qualifiée d'utopie par beaucoup d'observateurs ... CQFD

mamirgue a écrit le 10/01/2009 à 18:18 :
une pintade au cul plumé

kemardo a écrit le 10/01/2009 à 18:21 :
ou mieux, la sangsue (représente la BCE)

wronski a écrit le 10/01/2009 à 18:23 :
Un canard boiteux bien sûr.....

Le Brayaud a écrit le 10/01/2009 à 18:23 :
Une marmotte .... Même si cet animal ne dort que la moitié de l'année !

fatou a écrit le 10/01/2009 à 18:27 :
je propose le morpion,cela irait bien aux eurocrates de Bruxelles

fifi a écrit le 11/01/2009 à 16:22 :
non!non!non!pour representer les politiciens (car ils n en ont rien a faire de vous )le mieux est sans equivoque; UNE SANGSUE

Humerus a écrit le 11/01/2009 à 16:23 :
Un crabe ou plutot un panier de crabes.

hervey a écrit le 11/01/2009 à 16:24 :
la méduse parce qu'on reste pétrifié par ses décisions

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel animal pour incarner l'Europe ? Donnez votre avis

Message  The Shadow le Lun 12 Jan - 9:06

Un sanglier, bien sur!

The Shadow
Conseiller général
Conseiller général

Masculin Nombre de messages : 1125
Age : 31
Date d'inscription : 15/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum