la situation au Moyen orient vue sur le web

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

la situation au Moyen orient vue sur le web

Message  livaste le Ven 9 Jan - 9:47

Esther H



GAZA : Les Juifs de France et la Guerre

09 jan 2009Par Esther H


Les juifs de diaspora sont solidaires d'Israël, mais non sans reproches. Le malaise, au fil des jours qui passent, est de plus en plus notable face à une action militaire jugée par la majorité de l'opion comme disproportionnée. Nombreux dans la communauté juive s'inquiètent des répercussions que pourraient avoir la guerre d'Israël avec le Hamas de Gaza et ont peur d'assister au réveil des vieux démons de l'antisémitisme.En France, la solidarité avec Israël est mise à rude épreuve et depuis quelques jours force est de constater à travers l'actualité, en surfant sur le Net, que l'antisémitisme est bien présent en France.De plus en plus présent. Certes, il ne connaît pas les mêmes manifestations que sous le gouvernement de Vichy, mais il est insidieusement présent et il saisie l'étendard palestiniens pour mieux servir ses vieilles causes démoniaques.Libération fr, exhorte ses internautes à modérer leurs propos : "Evitez les insultes et les déballages de haine, svp». A peine créé depuis le début de la guerre, le site est pris d'assaut par les internautes. Les journalistes de Libération ont constaté que les réactions haineuses et racistes sont nombreuses.Un journaliste de Libération ajoute "que cette abondance de message racistes est préoccupante".Le site de LCI, 20 minutes, LCI, You tube, ont dû fermer leurs sites de commentaires et leur forum de discussion, devenu "des lieux d'aisance racistes et antisémites". Sans doute plus qu'ailleurs en Europe, en France, foyer des plus importantes communautés juives et musulmanes du continent, les tensions sont perceptibles depuis le début de la guerre. «Une voiture lancée contre une synagogue, des appels «mort aux Juifs» lancés lors d'une manifestation, des agressions physiques, énumère Richard Prasquier, le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF). Et je ne vous parle pas des injures. De toute part me parvient l'idée d'un climat très tendu.» Si Richard Prasquier s'accorde avec Mohammed Mouassaoui, du Conseil français du culte musulman (CFCM), sur la nécessité «de ne pas transposer» en France le conflit qui déchire la région au Proche-Orient, il exprime ouvertement la «solidarité» du CRIF avec l'Etat hébreu. "Nous sommes contre le Hamas, ce mouvement hostile au développement humain qui prend le peuple en otage. Israël avait prévenu de cette opération. Il n'y avait pas d'autre solution que militaire. Le Hamas se refuse à la négociation".
Effectivement une majorité des juifs de France soutient le droit d'Israël à exister et à vivre dans la sécurité. Or, si la communauté est solidaire, la palette d'opinions est variée. La communauté est beaucoup moins monolithique que ne le laisse supposer la position des instances communautaires. Critique, Stéphane Hessel, diplomate français renommé, juif et ancien déporté, est l'un des signataires de la pétition «Gaza: appel aux consciences» qui circule en France ces jours-ci, n'hésite pas à déclarer «Rien ne peut justifier le blocus infligé depuis des années à Gaza, pas plus que, aujourd'hui, l'engagement massif et meurtrier de l'armée israélienne». Oui c'est vrai, beaucoup de juifs sont gênés. Les juifs de France pour beaucoup déplorent cette tragédie humaine. Je vous l'ai déjà dit, j'écris, je lis toute les nuits. Je pense à mes frères palestiniens, à mes frères israéliens, à ces enfants privés de maman, à ces mamans sans enfants.J'implore Dieu si il m'entend. J'implore les Hommes à plus de sagesse...Qu'avons nous donc fait pour être maudits de la sorte, nous qui ,comme le raconte l'histoire, étions à l'origne les enfants d'Abraham ?Les juifs de France sont tristes aussi pour Israël car tout ça ce n'est pas bon pour le pays. ,Tout ça ce n'est pas bon pour les juifs tout court. Parce que le virus amalgame se propage vite. A vous qui accusez les juifs du monde de fomenter contre vous ne savez-vous pas que les juifs de France ont un profond respect des musulmans, de l'islam ? De l'Homme tout court.N'avons-nous pas subit l'ignominie humaine, il y a pas même un demi-siècle ? Le conflit ne doit pas pervertir les rapports entre les deux communautés en France. Mais de l'autre côté, il y a ce mouvement islamiste à Gaza, le Hamas, qui manipule la population avec sa haine d'Israël. Un Hamas qui ,depuis le début de la trêve de 3 heures, ne respecte aucun engagement. Et cet élément n'est pas négligeable.Le conflit engagé au Proche-Orient qui oppose Israel au HAMAS a déclenché une haine antijuive inouie à la fois contre les personnes et les biens de la communaute juive, dans de nombreux pays d'Europe, en France, en Angleterre, en Belgique, en Espagne, en Italie, et d’une violence jamais égalée à ce jour.

Cette guerre menée par Israël contre le terrorisme islamiste du Hamas à Gaza vient de révéler , et de mettre en évidence cette haine antisémite enfouie chez de nombreux adeptes de l’extrémisme.

Pour avoir fermé leurs sites, les médias cités plus haut sont accusés d’atteinte à la liberté d’expression par ceux qui profitant de l’anonymat que procure Internet, libèrent leur acrimonie.

Je voulais dire à ceux qui manifeste auprès des organisations palestiniennes, attention à vos propros, n'attisez pas les haines car les répercussions peuvent être très graves.

Pardonnez-moi, mais je crois que chaque nation a ses cons.

Est-ce qu’une situation dans laquelle les Juifs, hommes, femmes, et enfants, sont pris pour cible jour après jour est une situation quasi-normale ?

Non, je ne le pense pas.


Je comprends que ceux qui condamnent en chœur la riposte israélienne manifeste aujourd'hui, mais pourquoi ces mêmes personnes, humanistes, ne disent jamais rien quand des juifs se font agresser, ne voit rien de critiquable dans le mouvement terroriste du Hamas alors que durant de longues années, les missiles tirés à partir de Gaza menacés les civils israéliens.
Je me dis que si l'opinion internationale s'était davantage mobilisée nous n'en serions peut-être pas là ?Les Européens ont une responsabilité dans cette histoire, et tente trop souvent de l'oublier au détriment d'Israël.


Est-il encore si difficile pour le monde de se défaire de ses vieilles habitudes ?

Je ne l'espère pas.

Esther H.







Merci pour votre commentaire.
Une petite note :
Je ne pense pas que c'est le sionisme qui est le responsable, mais certaines politiques israéliennes.
Ce n'est pas tout à fait la même chose. Rabin était sioniste et il a milité pour la paix, il doit d'ailleurs, peut-être sa mort inopinée à son acharnement pour la paix. Mais je ne vous apprend rien en déclarant qu'il n'est pas aisée de négocier avec le Hamas.
Israël doit se défendre, pour moi c'est certain. Mais avant tout, Israël doit faire un examen moral.
Les juifs et Israël ont la nécessité d'un examan moral.
Ce n'est que par une remise en cause profonde de certaines réactions, à certains comportements qu'Israël pourra répondre aux défis qui se posent à lui.
Désormais une partie du gouvernement comme Tzipi Livni veut le fin de la guerre.
Mais comment faire la paix alors qu'officiellement le Hamas vient de refuser toute négociation.
Belle journée à vous
Esther H.

09/01/2009 09:49Par Esther H










Belle partie : "Désormais une partie du gouvernement comme Tzipi Livni veut le fin de la guerre", Je vous dirais que c'est souvent le cas à la fin d'une intervention militaire de vouloir sa fin (c'est comme cela que j'interprète votre "fin de la guerre"), cela montre dailleurs une belle conscience, c'est presque pacifiste.
Et puis vous laissez entendre que le gouvernement avait essayé de négocier avec le Hamas, démocratiquement élu : "Mais je ne vous apprend rien en déclarant qu'il n'est pas aisée de négocier avec le Hamas." Ce qui au fond est faux. Maintenant, plus que jamais, il ne sera pas plus facile de "négocier" avec le peuple palestinien après ce petit rappel à l'ordre de la part d'Israël. Je ne sais pas à ce point si c'est un examen moral ou une psychanalyse dont a besoin Israël, mais à écouter Tzipi Livni, une chose est certain, il ne viendra pas. Bonne continuation.
09/01/2009 10:12Par jamesinparis





  • Vous devez vous connecter pour poster des commentaires






Merci pour ce billet, Esther H. Jusqu’à présent, je n’ai pas commenté les billets concernant la nouvelle guerre à Gaza. D’abord parce qu’en tant que journaliste écrivant sur le sujet en Turquie, je veux garder une certaine objectivité, sans me laisser envahir par les passions qui peuvent courir en moi et que je garde pour d’autres occasions. Ensuite parce que le débat m’échappe un peu à vrai dire, alors je me contente de le suivre. Pourtant, votre billet me pousse à réagir. Au départ, je pensais le faire sous la forme d’un billet (que je préfère aux commentaires trop longs), mais je ne suis pas sûre d’y arriver en matière de temps. Alors, je vais essayer de répondre « brièvement ».
Quand je vois les images des morts à Gaza (je peux m’interroger effectivement sur ces images, mais au final, je dois les accepter du moins en partie, car ce sont les seules que nous possédions, et là, je maudis le blocus des journalistes étrangers, mais ceci est un autre thème…), je ne peux m’empêcher d’être effondrée. J’ai toujours été fermement opposée au Hamas, comme à tous les mouvements islamistes en général. Je continue à l’être et, pour ma part, ils n’ont gagné aucune sympathie supplémentaire, au contraire. Comment appeler à « la lutte jusqu’au bout » si l’on se soucie de son peuple, de ses morts, de ? Cette logique de mort, qui pour moi caractérise bien des mouvements islamistes, est atroce. En même temps, je ne peux m’empêcher de penser combien l’offensive israélienne est disproportionnée au regard des civils palestiniens. Et je m’interroge sur la stratégie à moyen, à long terme, de cette offensive guerrière. Cette perspective à moyen, à long terme, me fait peur. Pour Israël, comme pour la Palestine.
Revenons « à l’étranger », dans « nos » pays respectifs. Quand je vois des manifestants en Turquie brandir des drapeaux où une étoile de David est mêlée à une croix gammée, je suis atterrée. Et pourtant, ce genre de comparaisons tragiques est loin d’être l’apanage des pays « musulmans ». En France, aussi, les images de ce même drapeau lors d’une manifestation à Strasbourg me dérangent. Plus que ça, elles m’inquiètent terriblement.
Alors oui, libre à tous de manifester contre l’offensive israélienne. Libre à tous de s’indigner, à juste titre, de la mort de civils. Libre à tous de crier au massacre. Mais à côté de cette liberté, n’oublions quelque chose : il est des analogies auxquelles nous devons dire non. Plus que cela, il est de notre devoir de ne pas les attiser et si elles existent, de les démonter. Et n’oublions pas que le drapeau de la croix gammée avec l’étoile de David n’est que la partie visible de l'iceberg qu'est "notre" vieille passion antisémite. Peut-être devrions-nous faire parfois notre propre introspection.


09/01/2009 10:13Par Elif Kayi




_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum