L'actualité vue par les blogueurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'actualité vue par les blogueurs

Message  livaste le Ven 9 Jan - 0:17


[b]Qui pourrait menacer le succès du plan de relance?




Par Alain Lambert, publié le 08/01/2009 15:15 - mis à jour le 08/01/2009 15:4

source : l'express

Les projets économiques que doit financer le plan de relance gouvernemental devront affronter deux ennemis redoutables: une "bureaucratie paralysante" et une "législation kafkaïenne".

La discussion sur le plan de relance a commencé à l'Assemblée hier après-midi. Avant même le débat, la question de son utilité, de son importance, et même l'hypothèse d'un nouveau plan alimente déjà l'actualité.
L'opposition annonce qu'elle ne le votera pas. Ses motifs sont nombreux mais parfois contradictoires. En réalité, la difficulté ne vient pas de l'opportunité du plan de relance. Tous les pays le font. Les crédits inscrits pour le financer sont-ils suffisants? On le saura lors de l'évaluation de ses résultats. Les projets à financer sont-ils en nombre suffisants? Ô combien. On en trouverait plus facilement pour 100 milliards que pour 26! Sont-ils tous prêts à être mis en oeuvre immédiatement? C'est une autre affaire.





Donc, la menace réelle qui pèse sur le plan de relance se résume en deux vocables : "bureaucratie paralysante" et "législation kafkaïenne".


Administration centrale stérile
Les bureaux qui instruisent les dossiers sont peuplés d'experts contemplatifs à la recherche d'un idéal d'action publique qu'ils n'atteignent jamais.. Dès lors, les réalisations, le bon sens, la cohérence s'égarent dans un labyrinthe interminable auquel il n'existe pas d'issue. Les projets ne voient que trop rarement le jour.
Lorsque par bonheur, c'est le cas, ils coûtent le double ou le triple du montant prévu initialement. Les crédits d'études devenus inutiles s'envolent à la vitesse des tonnes d'archives qu'il convient d'amasser pour les malheureux dossiers n'ayant jamais connu aucune suite.
La législation kafkaïenne est le pur produit desdits bureaux. Contrairement à la légende, l'administration centrale française n'est pas paresseuse ni incompétente. Elle est stérile. Elle ourle de dentelles délicates et complexes tous les textes qu'elle peut trousser. Le Parlement, pour montrer son utilité en rajoute. Et le droit qui en ressort est abscons, donc inapplicable.
Le ministre Patrick Devedjian a reçu une belle mission, celle de mener au succès, dans les meilleurs délais, le plan de relance qui sera adopté dans quelques jours. Gageons qu'il identifiera rapidement la nature des blocages afin d'utiliser la méthode militaire pour que bureaucratie et législation obéissent à leur tour à l'urgente nécessité de faire repartir l'économie. Et pas l'inverse comme nous l'éprouvons depuis tant d'années.
Patrick Devedjian sera également jugé sur ce critère. Il le sait. Je lui fais confiance pour veiller à ce que les Français constatent au plus vite que ce plan leur apporte le progrès qu'ils attendent et méritent


[/b]







je ne sais pas si on peut faire confiance à Devidjan , mais je trouve que la haute administration y est fort bien décrite !!!

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum