Israel lance sa plate forme YouTube

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Israel lance sa plate forme YouTube

Message  livaste le Mar 30 Déc - 22:30

Publié le 30/12/2008 à 18:49 Le Point.fr
En plein raid sur Gaza, l'armée israélienne lance sa plate-forme YouTube






lepoint.fr



"La blogosphère et les nouveaux médias sont une autre zone de guerre", explique l'un des porte-parole de l'armée israélienne pour justifier la création du canal YouTube. capture d'écran http://fr.youtube.com/user/idfnadesk.

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Israel lance sa plate forme YouTube

Message  livaste le Mar 30 Déc - 22:35

[b]Alors que l'offensive aérienne se poursuit sur la bande de Gaza , les forces armées israéliennes investissent un nouvel espace : Internet. Tsahal a annoncé mardi le lancement de sa propre chaîne YouTube pour diffuser les images de l'opération militaire entamée samedi et baptisée "Plomb durci". Cette plate-forme héberge pour le moment neuf vidéos montrant à la fois des attaques aériennes des forces israéliennes sur Gaza, la préparation d'une opération ou encore l'acheminement de l'aide humanitaire israélienne à destination des habitants de Gaza. Mais certaines images ont été supprimées par YouTube "pour infraction aux conditions d'utilisation", ce qui a soulevé de vives protestations de la part de l'armée.



"La blogosphère et les nouveaux médias sont une autre zone de guerre. Nous devons être pertinents sur ce terrain", explique l'un des porte-parole de l'armée, Avital Leibovich, pour justifier cette initiative. Outre la gestion de la plate-forme YouTube, Avital Leibovich explique que son bureau est également chargé de fournir des 'briefings' aux blogueurs qui alimentent la Toile. Selon le Jerusalem Post , cette stratégie prouve que le gouvernement israélien a tiré des leçons de l'échec de la guerre contre le Hezbollah en 2006, en partie dû au manque de préparation de l'État hébreu pour faire face au débat médiatique sur ses opérations militaires.

La blogosphère et les nouveaux médias sont une autre zone de guerre


ce qui s'appelle la propagande du 21 eme siècle !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Israel lance sa plate forme YouTube

Message  Invité le Mer 31 Déc - 5:46

On va nous montrer des vidéos de petits palestiniens pulvérisés ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Israel lance sa plate forme YouTube

Message  livaste le Mer 31 Déc - 8:16

Je pense qu'ils vont éviter ça , ce serait pas bon pour se faire passer pour le juste !

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Israel lance sa plate forme YouTube

Message  livaste le Ven 2 Jan - 22:21

Israéliens et Palestiniens engagent la bataille du web


Vidéos, chats, blogs... Depuis le début de l'offensive sur Gaza, l'armée et les autorités israéliennes ne négligent aucun moyen pour faire passer leurs messages. Mais dans le territoire palestinien, on tente de briser le silence.

FRANÇOIS MEURISSE


La page du compte YouTube de l'armée israélienne (DR)

L’image est instable, en noir et blanc et il n’y a pas de son. Vendredi après-midi, cette vidéo avait pourtant été vue plus de 200.000 fois sur la Toile. D’une durée d’un peu moins de trois minutes, elle présente plusieurs hommes transférant d’un véhicule à un autre ce qui semble être des roquettes. Soudain, l’image se brouille, on distingue une explosion. L’armée israélienne vient de frapper. C’est elle qui a mis en ligne la vidéo sur son propre compte YouTube, créé le 29 décembre, et elle assure que les hommes filmés - et sans doute tués - sont des activistes du Hamas.
21 autres vidéos sont disponibles, certaines d’entre elles filmées par des drones (avions sans pilote), d’autres proviennent directement des caméras embarquées sur les missiles de l’armée. Il est ainsi possible de suivre le déroulement de l’offensive militaire israélienne - ou plutôt ce que les militaires acceptent d’en montrer, les journalistes internationaux étant toujours interdits d’accès à la bande de Gaza.
En juillet, l’Etat hébreu avait déjà investi YouTube, en publiant une vidéo dans laquelle un porte-parole évoquait le cas Samir Kantar, condamné en 1979 pour le meurtre de trois civils israéliens, y compris un père et sa fille de quatre ans. Mais désormais, Israël passe à la vitesse supérieure et entend bien gagner la bataille de la communication… en passant par le net.
Le consulat israélien de New York «micro-bloggue»


Et début 2009, outre YouTube, il faut être présent sur Twitter, ce petit logiciel de «micro-blogging» qui permet de donner en temps réel des informations en 140 signes. Et cette fois, c’est le consulat israélien de New York qui s’y est collé, organisant même des conférences virtuelles avec les internautes.
Pour autant, les habitants de la bande de Gaza et les opposants à l’action de l’Etat hébreu ne sont pas en reste dans cette bataille. En octobre, un site nommé AqsaTube avait été lancé et proposait lui aussi des vidéos - témoignages de kamikazes, hommes qui tirent des roquettes - avant d’être mis hors-ligne. On le soupçonnait d’être l’œuvre du Hamas, ce que le groupe islamiste a démenti.
Ce vendredi, le site des «Observateurs» de France24 révèle que le site Ynetnews, version anglaise du quotidien israélien Yedioth Ahronoth, a été «hacké» pendant quelques heures. A la place de la page d’accueil, une photo «où on pouvait notamment lire “la seule solution pour que les Palestiniens, les Juifs, les musulmans comme les chrétiens, vivent en paix, est la fin du sionisme”». Une information d’abord signalée… sur Twitter.
Empêchés de se déplacer, les Gazaouis s’emparent du réseau


Dans la bande de Gaza proprement dite, l’accès à Internet est difficile depuis le début de l’offensive israélienne samedi dernier. Le photographe de l’agence de presse Ramattan Sameh Akram Habeeb parvient malgré tout à écrire de temps à autre quelques mots sur son blog, Gaza Today. Tout comme l'humanitaire d'Oxfam Mohammed Ali (en français sur Rue89).
Sur Electronic Intifada aussi, on peut lire certains témoignages depuis l’intérieur du territoire palestinien, comme celui de ce professeur à l’Université islamique de Gaza.
Sur le même site, la reproduction d’un article du magazine américain Time permet d’y voir plus clair sur la e-Palestine, notamment gazaouie. Selon l’auteur, le développement du cyber-militantisme palestinien est la conséquence de la fermeture de la bande de Gaza. Empêchés de se déplacer, les habitants, et surtout les plus jeunes, s’emparent du réseau, font part de leurs frustrations et oublient parfois la politique. C’est ainsi le cas sur Pal-youth.org, un portail qui met en relation les Palestiniens du monde entier pour échanger, militer mais aussi flirter.
Les sites en «.ps» n'en restent pas moins pour l’instant assez artisanaux… Mais informent-ils moins que les vidéos de l’armée israélienne? Rien n'est moins sûr. Et il est probable que la prédiction d’un internaute du Figaro se réalise: «Une fois de plus Israël va gagner sur le champ de bataille et perdre la guerre des images et de l’opinion publique !»


_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Israel lance sa plate forme YouTube

Message  livaste le Mer 7 Jan - 18:57

La guerre de Gaza s'exporte sur Facebook



Par Mahaut Chantrel, publié le 07/01/2009 16:34 - mis à jour le 07/01/2009 19:44




Sur Facebook, lieu de rencontre sur Internet de plus de 50 millions d'abonnés, les esprits s'échauffent et s'affrontent parfois avec virulence sur le conflit israélo-palestinien.

"Israël est la mère du monde, elle nous débarrasse de notre plus grand ennemi". C'est la phrase qu'utilise Rachel, jeune fille juive de 18 ans sur son profil Facebook. Sa photo: un drapeau israélien qui flotte dans le vent. Sa phrase du jour: "8 roquettes du Hamas, tirées de Gaza, ont touché Israël, incluant les villes d'Ashdod et d'Ashkelon".

AFP

Un drapeau israélien en feu.

Sur sa page, elle poste des vidéos qui dénoncent le régime palestinien. On y voit des enfants brûlés, des mères en pleurs et des lieux détruits par les bombardements. Près de ces vidéos, Rachel a ajouté des liens pour permettre aux internautes qui consultent sa page de faire des dons à l'armée israélienne, grâce auxquels, selon elle, "Israël vivra, Israël vaincra". Pour cette jeune fille, Facebook est devenu le moyen de lutter contre "ces terroristes de palestiniens" en dénonçant leurs actes, et d'affirmer son soutien à l'offensive israélienne.
Facebook, site gratuit et ouvert à tous, est devenu un outil de propagande et d'incitations à la violence. Les membres créent des groupes tels que "Marocains qui détestent Israël" ou encore" Mort à Israël" pour échanger leurs idées et se retrouver soudés derrière une même revendication. Le groupe "Fuck You Israël - Fuck You U.S.A" comporte un peu plus de 12 385 membres, celui "Combien de personnes détestent Israël?" environ 42 191.
Au total plus de 550 groupes ont été créés pour soutenir les attaques contre Israël et inciter à la haine contre ce pays. Dans ces groupes, les abonnés dialoguent et relaient la haine: "Faites qu'Allah détruise Israël", "Bientôt vous paierez pour de vrai..." et bien pire encore. A l'origine, ce site Internet, qui concerne majoritairement les 12-25 ans, avait pour principal objet de rapprocher et de favoriser l'échange entre les cultures. Il est aussi devenu un moyen de faire de la politique à distance.

cela risque d'atteindre les fora .



_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Israel lance sa plate forme YouTube

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:31


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum