Les blogueurs socialistes furieux contre Hamon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les blogueurs socialistes furieux contre Hamon

Message  livaste le Lun 29 Déc - 16:32

Samuel Laurent (lefigaro.fr)
29/12/2008 | Mise à jour : 16:22 |


La blogosphère PS ne décolère pas après les propos du porte-parole du parti, qui a dénoncé des partisans de Royal porteurs du «poison de la division» qui focaliseraient leur rage «contre nous et pas contre la droite».

Furieux. Qu'ils s'appellent Intox2007, Sarkofrance ou Donatien, les blogueurs socialistes, qu'ils aient ou non soutenu Ségolène Royal durant la longue bataille pour la succession de François Hollande, sont unanimes à critiquer les propos de Benoît Hamon.

Dans une interview au mensuel Bretons, le porte-parole du PS explique que «les royalistes» ont «dans le sang ce poison de la division dans des proportions que l'on n'a jamais connues auparavant». Et à titre d'exemple, il note : «Je vois par exemple tous les jours, sur Dailymotion ou sur des blogs, des partisans de Ségolène Royal mettre en ligne des films, des podcasts ou de simples commentaires, juste pour nous taper dessus. Leur rage se focalise contre nous et pas du tout contre la droite».

Dagrouik, animateur de Intox2007.info et partisan de la présidente de Poitou-Charentes, n'a pas cherché plus loin : il a annoncé sur son blog qu'il quittait le parti socialiste… avant de se raviser et de «réserver sa décision». «J'ai été membre du PS depuis 2001. J'ai vécu le 21 Avril sans entendre d'attaques de ce niveau. J'ai fait la campagne du NON en 2005 dans ma section, je n'ai pas vu d'attaques de ce niveau», note le blogueur, qui attend avec d'autres, le retour de vacances de Benoît Hamon pour lui demander une rencontre et une interview.

Donatien, qui anime depuis Prague un blog socialiste et qui avait soutenu Hamon lors du congrès de Reims, estime quant à lui qu'il s'agit là de pure mauvaise foi : «Alors que vous avez passé des journées, des soirées et même des nuits pendant le Congrès, à magouiller quelque chose, le militant qui exerce sa liberté d'expression dans son coin serait invité à ne plus parler que de la droite ?». Et de lancer, à l'attention d'Hamon : «Réveilles toi cher camarade. Depuis des mois, pour ne pas dire depuis l'élection de Nicolas Sarkozy, ce sont les blogueurs de gauche qui ont fait le travail de veille, de buzz et de riposte à la place du PS»


Hamon : «une polémique que je regrette»

Marc Vasseur, ancien élu socialiste, va plus loin et dénigre Benoît Hamon en des termes violents : dans un billet titré «Hamon, pauv'con», il écrit, parlant du porte-parole du PS : «Notre petit apparatchik, qui tente de vivre en rentier sur les restes de l'aile gauche du parti, est théoriquement le porte-parole du parti… c'est évident qu'après de telles déclarations, j'ai encore un peu plus de mal à le considérer comme tel». Et rappelle à Benoît Hamon : «je te conseille de relire tous les blogs de ces haineux depuis mai 2007… ça pourra peut-être donner des idées à ton pote Razzy Hammadi en charge de la riposte face à Sarkozy depuis près de deux ans et qui n'a jamais rien branlé (sic) de son poste de secrétaire national». Ambiance…

Juan, qui anime Sarkofrance, est moins en colère que dépité. «Ce débat est rageant. Benoit Hamon est porte-parole du Parti Socialiste. Il aurait pu contacter les blogueurs qui le chatouillent, converser avec eux, tenter la synthèse. Bref, nettoyer son linge en famille. Il a préféré s'expliquer publiquement, sachant pertinemment que ces propos seraient repris, relayés en très peu de temps.»

Benoît Hamon, lui, se fait discret sur la toile. Son blog n'est plus mis à jour depuis le 15 décembre et son twitter est silencieux depuis le 11. Il faut aller chercher un peu pour trouver un début de réponse du porte-parole du PS.

Sur le forum de Désirsdavenir, le site de Ségolène Royal, on trouve l'extrait d'un mail que le député européen aurait envoyé à un camarade pour s'expliquer : « L'honnêteté exige de te dire que ces propos je les ai bien tenus. Dans quel contexte? Celui d'un entretien réalisé en 2 fois les 4 et 12 décembre entre deux portes au cœur de la tourmente socialiste d'alors. Comme l'usage le veut, j'aurais du relire cette itw. Je ne l'ai pas fait. Je l'avais même oubliée. Elle réapparait à point (mal) nommé pour relancer une polémique que je regrette. La leçon est apprise». Porte-parole de parti, c'est décidément un métier…

.

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum