L'émergence d'une classe moyenne noire

Aller en bas

L'émergence d'une classe moyenne noire Empty L'émergence d'une classe moyenne noire

Message  sarkonaute le Mer 19 Nov - 19:28

L'émergence d'une classe moyenne noire
LeFigaro.fr, Par Cécilia Gabizon, 18/11/2008

(...) Avec d'un côté des étudiants africains qui ont choisi de rester, devant les déboires du continent noir. En France, ils ont perdu en prestige ce qu'ils ont gagné en stabilité. Souvent déclassés socialement, comme Amadou Soumaré, œuvrant comme taxi après un master d'informatique, mais l'ambition intacte, ils ont élevé leurs enfants avec «la volonté, pas seulement le rêve, qu'ils réussissent» . L'aîné est centralien, son frère est également ingénieur et la cadette poursuit un doctorat de droit. «Lorsqu'ils étaient petits, nous vivions au Gros Saule, à Aulnay-sous-Bois. J'ai compris qu'en restant dans cet environnement difficile, nos enfants nous échapperaient.» La famille déménage en très grande banlieue à Mitry-Claye, «avec que des petits vieux autour». Une stratégie d'évitement qu'ont suivie beaucoup de ces universitaires africains, lorsque les vagues d'immigration suivante ont formé des bataillons de nouveaux prolétaires. Milos, haïtien, a quitté Évry pour Levallois, «parce que mes enfants se prenaient pour des Noirs du Bronx», résume-t-il. «Pour être acceptés par leurs copains, ils étaient nuls en classe, ils jouaient un rôle.» Aujourd'hui, sa fille est à HEC, son fils travaille dans le marketing d'un opérateur téléphonique, et lui sent que sa vie de professeur, interrompue lors de son arrivée en France, va enfin s'épanouir. «Ils sont taillés pour la société française», s'enorgueillit ce père, qui, lui, vit branché sur RFI, accroché aux nouvelles du pays. Tandis que ses enfants ont formé des couples avec des Français.(...)

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2008/11/17/01016-20081117ARTFIG00607-l-emergence-d-une-classe-moyenne-noire-en-france-.php
sarkonaute
sarkonaute
Maire
Maire

Nombre de messages : 904
Date d'inscription : 23/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

L'émergence d'une classe moyenne noire Empty Re: L'émergence d'une classe moyenne noire

Message  livaste le Mer 19 Nov - 19:37

Je ne doute pas qu'ils puissent être la nouvelle classe moyenne , mais je regrette que ces gens posés , cultivés , ayant des formations ne soient pas retournés dans leurs pays , pour aider à les sortir du marasme .
Ces pays aussi méritent une classe moyenne cultivée et compétente .

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30406
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

L'émergence d'une classe moyenne noire Empty Re: L'émergence d'une classe moyenne noire

Message  zongo le Jeu 20 Nov - 17:20

Ils ne retournent pas dans leur pays pour la même raison que les irlandais émigrés aux USA y sont restés (par exemple). Quand on a fait sa vie dans un pays relativement libre, il n'y a aucune raison de retourner habiter dans son pays natal, pays qu'on a pris soin de fuir au préalable. Cela montre bien que le nationalisme ou le patriotisme ne sont que des valeurs très relatives.
zongo
zongo
Maire
Maire

Nombre de messages : 843
Date d'inscription : 12/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

L'émergence d'une classe moyenne noire Empty Re: L'émergence d'une classe moyenne noire

Message  livaste le Jeu 20 Nov - 17:32

si ce n'est Zongo , que les Irlandais , migraient vers une terre en friche , or eux sont venus faire des études qui devraient , en principe servir leur société , or en restant en France , ils laissent leur pays , leurs familles , toujours dans le même manque de cadres .
On n'aide donc pas du tout l'Afrique à se développer en accueillant les étudiants , loin de là, on l'épuise encore davantage .

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30406
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

L'émergence d'une classe moyenne noire Empty Re: L'émergence d'une classe moyenne noire

Message  zongo le Jeu 20 Nov - 17:41

L'émigration est un acte assez égoïste en soi, on fuit le problème plutôt que de l'affronter. C'est très humain, je ne m'aventurerais pas à préjuger des migrants.

L'été dernier j'ai rencontré lors d'un barbecue des réfugiés politiques du Gabon. Evidemment là c'est très différent. Ces mecs ont été formé un peu partout à l'étranger, ils sont plus apatrides que migrants. L'un a fait ses études en Chine, l'autre en Australie. Ils ont terminé en France et ils sont toujours en contact avec l'opposition politique gabonaise. Je pense qu'ils espèrent sincèrement pouvoir un jour rentrer dans leur pays et continuer la lutte contre Omar Bongo depuis l'intérieur.

A l'opposé, j'ai un pote bien français comme il faut qui attend sa green card pour emménager aux USA. Sa mère habite déjà là-bas, la famille de sa femme aussi. Autant te dire tout de suite que toutes ces personnes n'en ont vraiment rien à cirer de la France ! Ils ne reviendront jamais vivre ici.
zongo
zongo
Maire
Maire

Nombre de messages : 843
Date d'inscription : 12/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

L'émergence d'une classe moyenne noire Empty Re: L'émergence d'une classe moyenne noire

Message  Invité le Jeu 20 Nov - 17:48

sarkonaute a écrit:L'émergence d'une classe moyenne noire
LeFigaro.fr, Par Cécilia Gabizon, 18/11/2008

(...) Avec d'un côté des étudiants africains qui ont choisi de rester, devant les déboires du continent noir. En France, ils ont perdu en prestige ce qu'ils ont gagné en stabilité. Souvent déclassés socialement, comme Amadou Soumaré, œuvrant comme taxi après un master d'informatique, mais l'ambition intacte, ils ont élevé leurs enfants avec «la volonté, pas seulement le rêve, qu'ils réussissent» . L'aîné est centralien, son frère est également ingénieur et la cadette poursuit un doctorat de droit. «Lorsqu'ils étaient petits, nous vivions au Gros Saule, à Aulnay-sous-Bois. J'ai compris qu'en restant dans cet environnement difficile, nos enfants nous échapperaient.» La famille déménage en très grande banlieue à Mitry-Claye, «avec que des petits vieux autour». Une stratégie d'évitement qu'ont suivie beaucoup de ces universitaires africains, lorsque les vagues d'immigration suivante ont formé des bataillons de nouveaux prolétaires. Milos, haïtien, a quitté Évry pour Levallois, «parce que mes enfants se prenaient pour des Noirs du Bronx», résume-t-il. «Pour être acceptés par leurs copains, ils étaient nuls en classe, ils jouaient un rôle.» Aujourd'hui, sa fille est à HEC, son fils travaille dans le marketing d'un opérateur téléphonique, et lui sent que sa vie de professeur, interrompue lors de son arrivée en France, va enfin s'épanouir. «Ils sont taillés pour la société française», s'enorgueillit ce père, qui, lui, vit branché sur RFI, accroché aux nouvelles du pays. Tandis que ses enfants ont formé des couples avec des Français.(...)

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2008/11/17/01016-20081117ARTFIG00607-l-emergence-d-une-classe-moyenne-noire-en-france-.php

quand j'etais animatrice dans ce quartier de compiègne ,j'en ai croisé pas mal de familles comme ça qui avaient choisi de quitter le dit quartier pour le bien de leurs gosses !... et ils disaient exactement ce que disent ces gens sur l'attitude de leurs gamins gangrènés par la petite racaille locale.... (leurs propres propos!) !!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'émergence d'une classe moyenne noire Empty Re: L'émergence d'une classe moyenne noire

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum