Un ex-agent de la Stasi fait fermer le site allemand Wikipédia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un ex-agent de la Stasi fait fermer le site allemand Wikipédia

Message  livaste le Lun 17 Nov - 20:05

LEMONDE.FR avec AFP | 17.11.08 | 19h07



Un député allemand a fait fermer pendant trois jours le site allemand de l'encyclopédie participative Wikipédia, dont un article révélait son passé d'ex-agent de la police secrète est-allemande. Lutz Heilmann, député au Parlement fédéral du parti d'extrême gauche Die Linke (La Gauche), avait obtenu le 13 novembre une injonction en justice obligeant Wikipédia Allemagne à fermer l'ensemble de son site tant que sa notice biographique contiendrait des affirmations qu'il juge diffamatoires.



M. Heilmann contestait les passages indiquant qu'il avait occulté ses états de services à la Stasi de 1985 à 1990, ainsi que des références de presse à sa vie sexuelle. Le plaignant, qui avait déjà fait l'objet d'une polémique en 2005 pour avoir caché son passé à la Stasi avant d'être élu député, a renoncé à ses poursuites dimanche et autorisé la réouverture de Wikipédia après que le site allemand a modifié certains aspects de sa notice.


L'affaire embarrasse toutefois son parti, dont une des dirigeantes au Parlement, Petra Pau, a affirmé lundi 17 novembre que la Gauche "se bat depuis des années contre les efforts visant à censurer Internet".

Nombre d'anciens membres de la Stasi ou "informateurs" qui ont collaboré avec le service secret de l'ancien Etat totalitaire attaquent régulièrement en justice les médias ou personnes qui révèlent publiquement leur passé, pour violation de la vie privée. Le magazine allemand Der Spiegel (version en anglais) rapportait ainsi lundi qu'une ancienne victime de la Stasi, Fritz Schaarschmidt, a été attaquée en justice pour avoir nommé sur son site Internet un ancien proviseur de lycée et informateur de la police secrète, qui avait refusé pour raison politique de laisser sa fille passer le bac.



Partager:

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un ex-agent de la Stasi fait fermer le site allemand Wikipédia

Message  Invité le Lun 17 Nov - 20:07

Peut être que Darcos en a fait partie, qui sait du coup ? Razz

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un ex-agent de la Stasi fait fermer le site allemand Wikipédia

Message  livaste le Mer 19 Nov - 20:36

Un ancien de la Stasi se prend les pieds dans la Toile

De notre correspondant à Berlin, Patrick Saint-Paul
18/11/2008 | Mise à jour : 22:53 |

Lutz Heilmann, député au Parlement fédéral du parti d'extrême gauche, Die Linke, a cru pouvoir censurer sur Internet des éléments de son passé au sein de l'ex-police secrète est-allemande.

Après avoir fait fermer trois jours une page le concernant de Wikipédia, un député de Die Linke est devenu, malgré lui, une vedette du Net.

Un ex-agent de la Stasi (l'ex-police secrète est-allemande), aujourd'hui député, est devenu en quelques jours la risée de la presse allemande et du cyberespace germanique. S'estimant calomnié par un article le concernant, Lutz Heilmann, député au Parlement fédéral du parti d'extrême gauche Die Linke (La Gauche), avait réussi à faire fermer pendant trois jours le site allemand de l'encyclopédie par Internet Wikipédia. Croyant pouvoir censurer des éléments de son passé à la Stasi, grâce à un recours en justice, Heilmann est devenu malgré lui une vedette de la Toile.

Le quotidien conservateur Die Welt lui a décerné, mardi, la palme du «meilleur tir de l'année contre son camp». «Il a réussi l'exploit de se mettre à dos un nombre incalculable d'utilisateurs d'Internet, de provoquer une catastrophe en relations publiques pour son parti et de faire éclater au grand jour son passé d'employé de la Stasi», écrit Die Welt. Face à la levée de boucliers, Heilmann, qui avait obtenu que la page Wikipédia reste inaccessible tant que certaines informations le concernant seraient incluses dans un article en ligne, a été contraint de faire marche arrière.

L'affaire embarrasse son parti, qui se bat depuis des années pour faire oublier qu'il est l'héritier du SED, l'ex-parti communiste est-allemand. Alors que l'Allemagne entre en campagne pour les élections législatives de septembre 2009, Die Linke craint d'être accusé de censure par ses adversaires. «Le parti juge la réaction de Lutz Heilmann disproportionnée», a réagi Hendrik Thalheim, porte-parole de Die Linke. Un autre responsable du parti, Heiko Hilker, l'accuse d'avoir voulu tenter un coup de publicité. Hilker souligne le «manque de compétences techniques de l'outil Internet».


Internautes en colère

Heilmann se défend en affirmant que l'article le visant l'accusait à tort d'avoir cogéré un sex-shop en ligne avec son ex-compagne. «On a voulu salir ma réputation», s'insurge-t-il. Les responsables du site Wikipédia en Allemagne affirment avoir reçu des milliers d'appels et de courriels d'internautes en colère de ne pouvoir accéder à leur page. Tout en admettant que l'article en question contenait des imprécisions, ils ajoutent qu'ils ne peuvent être tenus responsables du contenu de leur encyclopédie en ligne, chaque utilisateur pouvant modifier les entrées. Ainsi Heilmann aurait pu rectifier, lui-même, sa biographie en toute discrétion. Candide, il avoue que cela ne lui a pas effleuré l'esprit».

Nombre d'anciens membres de la Stasi ou «informateurs» qui ont collaboré avec le service secret de l'ancien État totalitaire attaquent régulièrement en justice les médias ou les personnes qui révèlent publiquement leur passé, affirmant qu'ils violent leur droit à une vie privée. Le magazine allemand Der Spiegel rapportait ainsi lundi qu'une ancienne victime de la Stasi, Fritz Schaarschmidt, a été attaquée en justice pour avoir nommé sur son site Internet un ancien informateur de la police secrète qui, lorsqu'il travaillait comme proviseur dans un lycée, avait refusé pour raison politique de laisser sa fille passer son bac.

En voilà un qui n'a pas encore totalement intégré que la Stasi n'excite plus , que la liberté d'expression , par contre , n'est plus controlable avec la toile !!!!
Il est certain que si l'on veut qu'une info se propage ,avec internet, le meilleur moyen est de tenter de la censurer , c'est le plus sûr moyen de lui faire faire le tor du monde en quelques heures !! Razz

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire

livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 27068
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un ex-agent de la Stasi fait fermer le site allemand Wikipédia

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 9:44


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum