de nombreux quotidiens absents des kiosques jeudi

Aller en bas

de nombreux quotidiens absents des kiosques jeudi Empty de nombreux quotidiens absents des kiosques jeudi

Message  livaste le Jeu 30 Oct - 9:15

Les ouvriers du Livre en grève : de nombreux quotidiens absents des kiosques jeudi
LEMONDE.FR avec AFP | 30.10.08 | 08h32 •


La quasi-totalité des quotidiens nationaux n'ont pu paraître jeudi matin 30 octobre en raison d'un mouvement de grève d'une partie des ouvriers du Livre CGT des Nouvelles Messageries de la presse parisienne (NMPP), principale société chargée de la distribution de la presse en France. Seul le quotidien économique Les Echos a pu être mis en vente en province, où il est fabriqué dans les imprimeries de la presse quotidienne régionale. Dès mercredi soir, Le Figaro, La Croix et La Tribune avaient annoncé qu'ils ne seraient ni imprimés ni distribués et que leur édition de jeudi serait consultable sur Internet. Mercredi après-midi, Le Monde daté jeudi n'avait déjà pu paraître. A Paris et dans sa proche couronne, la parution des magazines a également été perturbée jeudi matin, les dépôts de distribution des NMPP ayant été bloqués.

La ministre de la culture et de la communication, Christine Albanl, a dénoncé cette "prise d'otage". "L'UMP dénonce, au moment où l'avenir de la presse se discute à l'occasion d'états généraux, les exactions commises par la branche distribution du Syndicat du livre au siège des NMPP, a également fait savoir Frédéric Lefebvre, porte-parole de l'UMP. Danièle Giazzi, secrétaire nationale de l'UMP en charge des entreprises et auteur d'un rapport sur l'avenir des médias face au numérique, a condamné "les agissements violents d'une infime minorité des ouvriers du Livre". "Cette action est contre-productive et dessert les intérêts de la presse dans son ensemble", a-t-elle poursuivi.

CONFLIT AVEC LAGARDÈRE

Le mouvement de grève avait été lancé mercredi matin par le Syndicat général du livre et de la communication écrite (SGLCE-CGT) des NMPP pour protester contre un plan de restructuration de la direction, baptisé "Défi 2010" et qui prévoit notamment la fermeture ou la relocalisation de centres de traitement de la presse, ainsi qu'un plan de départ de 350 personnes sur les 3 000 salariés que compte le groupe. Le syndicat demande l'ouverture de "vraies négociations". Au cours des derniers mois, les ouvriers du Livre des NMPP ont multiplié les mouvements pour réclamer des solutions alternatives et notamment le maintien d'un grand centre de traitement des magazines.

La situation s'est durcie la semaine dernière avec le blocage pendant sept heures du siège de Lagardère Active, l'opérateur des NMPP. Vendredi, des responsables des NMPP, de Lagardère et du SGLCE-CGT avaient tenu une réunion de "sortie de conflit" et un texte avait été ouvert à la signature. Mais dimanche, les ouvriers du Livre ont empêché la publication en Ile-de-France du Journal du dimanche, un des titres de Lagardère.
Fait inhabituel, la Fédération des travailleurs des industries du livre, du papier et de la communication CGT (Filpac-CGT), qui chapeaute le Syndicat du livre, a publié un communiqué pour se démarquer de l'appel à la grève et demander l'application de la solution négociée vendredi. "On est franchement contre une non-parution, a déclaré Jean Gersin, secrétaire de la Filpac-CGT. Ceux qui la veulent prendront leurs responsabilités."
Il a également fustigé "ceux qui se prétendent être dirigeants syndicaux et qui ont en fait un double langage, qui disent d'un côté il faut aller à la guerre et qui de l'autre passent des accords avec les NMPP".

_________________
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.
Voltaire
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30216
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

de nombreux quotidiens absents des kiosques jeudi Empty Re: de nombreux quotidiens absents des kiosques jeudi

Message  Invité le Jeu 30 Oct - 17:53

Toujours la même histoire: les NMPP ne vont pas se regarder mourir sans rien faire. Ils sont un moyen de pression, ils l'utilisent.
Quand je bossais à l'Huma c'était arrivé, du coup exceptionnellement tout avait été mis sur internet le jour même avec un communiqué de soutien.
Par ailleurs, je me fends la poire de lire que Lefebvre, encore lui, sorte l'argument des Etats Généraux. Cette mascarade est un pur scandale, puisque ni les lecteurs ni...les journalistes ne sont représentés. Mais là, pas question de prise d'otage bien sûr.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum