Bastia : l'enquête difficile sur le meurtre d'un enseignant "sans histoires"

Aller en bas

Bastia : l'enquête difficile sur le meurtre d'un enseignant "sans histoires" Empty Bastia : l'enquête difficile sur le meurtre d'un enseignant "sans histoires"

Message  Invité le Mar 9 Sep - 20:45

Bastia : l'enquête difficile sur le meurtre d'un enseignant "sans histoires"









La police judiciaire de Bastia s'efforçait mardi d'élucider le meurtre, lundi en plein jour, à deux pas de son établissement et du palais de Justice, d'un professeur des écoles de 40 ans, Emmanuel Multeddo, décrit unanimement comme un homme "sans histoires".





Emmanuel Multeddo, un insulaire originaire de Bastia, enseignait en CM2 à l'école maternelle et élémentaire Auguste Gaudin qui compte 200 élèves.

Son profil et son parcours présentés comme "sans accroc" compliquent sérieusement la tâche des enquêteurs qui s'efforcent de "refermer des portes, les unes après les autres" pour trouver un mobile.



Le procureur de la République de Bastia Jean-Jacques Fagni a décrit la victime comme "un père de famille sans histoires qui menait une vie lisse", qui "n'était pas nationaliste et n'avait pas d'accointances avec le milieu".



"Aucune piste n'est privilégiée", a-t-il ajouté. Un peu plus tôt, il avait souligné que le travail de la police risquait d'être "difficile et de longue haleine".



Selon le procureur, "il n'y a pas de témoin visuel des faits et les témoins auditifs n'ont pas évoqué d'éclats de voix laissant penser à une dispute" qui se serait envenimée. Une seule balle aurait été tirée, à bout portant, provoquant une hémorragie massive et une mort instantanée, a-t-il précisé.



Marié à une professeur des écoles, père de deux fillettes, l'instituteur a été tué d'une balle en pleine poitrine peu avant 13h30 alors qu'il se garait dans une rue proche de l'école. Un "crissement de pneus" aurait été entendu par des riverains.







L'épouse de la victime a été entendue comme témoin.

Trois personnes ont été interpellées à des fins de vérifications puis ont été remises en liberté sans aucune charge.



Emmanuel Multeddo qui enseignait à l'école Gaudin "depuis presque dix ans, en avait assuré temporairement la direction pendant deux ans et s'en était très bien acquitté", se souvient son supérieur.



"C'était quelqu'un que j'appréciais beaucoup, un homme sans histoires, gentil, convivial, à l'écoute et passionné par son travail", a indiqué à l'AFP l'inspecteur d'Académie Michel Reymondon qui n'exclut pas que son assassinat soit "une erreur sur la personne".



"Un type bien", "un homme droit", disent de lui des mères d'élèves interrogées par la radio France Bleu Frequenza Mora, à la sortie de l'école.

Les collègues de la victime sont trop affectés pour s'exprimer mais un syndicaliste enseignant a souligné la "symbolique extrêmement choquante" de cet acte, "commis le jour de la rentrée scolaire" en Corse.



Dès mardi matin, à la demande de l'inspecteur d'académie, une cellule psychologique de huit médecins et psychologues a été mise en place pour venir en aide aux élèves et aux collègues de la victime.



"Des enseignants extérieurs à l'école ont également été désignés pour remplacer les maîtres bouleversés et diriger des groupes de parole; d'autres professeurs qui n'avaient pas cours se sont présentés spontanément", a précisé l'inspecteur Reymondon.



"Ce dispositif sera maintenu jeudi car on sait que dans ce genre de cas, des enfants qui semblent aller bien +décompensent+ deux ou trois jours plus tard", a-t-il expliqué.

Au fronton de l'école, le drapeau tricolore a été mis en berne.

Dernière mise à jour le: Mardi 9 Septembre 2008, 21:03

je compatis sincèrement , c'est peut-être un père furieux qui ne voulait pas que son enfant double sa classe ... Suspect

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Bastia : l'enquête difficile sur le meurtre d'un enseignant "sans histoires" Empty Re: Bastia : l'enquête difficile sur le meurtre d'un enseignant "sans histoires"

Message  livaste le Mar 9 Sep - 20:52

j'attendais d'avoir quelques précisions pour en parler , car cette affaire et une tragédie .
Ici c'est la stupeur , l'enseignant était très apprécié , n'avait bien sur aucun casier , n'était pas connu des services d epolice , pas même des Rg puisqu'il 'nappartenait à aucune mouvance surveillée .
les enquêteurs vont chercher dans son entourage autant familial que professionel .
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30772
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Bastia : l'enquête difficile sur le meurtre d'un enseignant "sans histoires" Empty Re: Bastia : l'enquête difficile sur le meurtre d'un enseignant "sans histoires"

Message  livaste le Mer 10 Sep - 7:34

Bastia
crime Selon le procureur, Emmanuel Multedo est mort sur le coup après avoir reçu au thorax une seule balle tirée par une arme de poing. La police privilégie toutes les pistes
Le meurtre de l'instituteur bastiais reste un mystère

Paru aujourd'hui, mercredi 10 septembre 2008 à 23:51 1 commentaire(s)


Qui a tué Emmanuel Multedo, et pourquoi ?

Depuis lundi, ces deux questions alimentent toutes les conversations à Bastia. Il faut dire que le meurtre de cet instituteur de l'école Gaudin, que tout le monde présente comme un homme aimable, dévoué, bon mari et bon père de famille, ne peut que susciter les interrogations les plus légitimes. À tel point que tous les grands médias nationaux ont envoyé à Bastia leurs équipes de journalistes pour essayer de percer ce mystère qui, d'heure en heure, ne fait que s'amplifier.

Hier, en fin d'après-midi, Jean-Jacques Fagni, le procureur de la République près le tribunal de grande instance de Bastia, a tenu une conférence de presse pour faire le point sur ce dossier qu'il estime « complexe et énigmatique ».


« Ce que l'on sait désormais avec certitude c'est qu'Emmanuel Multedo a été abattu alors qu'il se trouvait au volant de sa voiture, rue Sant'Angelo, à proximité du palais de justice a expliqué le magistrat. La vitre de sa portière était baissée. Il a été atteint d'une seule balle tirée par une arme de poing. Selon les premières constatations, l'agresseur était près de lui. La victime a été touchée au thorax et est décédée sur le coup ».

« Hier, les inspecteurs de la police judiciaire chargés de l'enquête ont retrouvé l'ogive de la balle mortelle. Elle était à l'intérieur de la voiture, laquelle n'appartenait pas à la victime mais à l'une de ses connaissances, en l'occurrence une femme qui n'est aucunement suspectée. Cette ogive a été immédiatement adressée à un laboratoire d'expertises spécialisé en matière balistique ».

Selon le procureur toutes les pistes sont aujourd'hui privilégiées par les policiers.

« Je peux vous assurer que rien n'est laissé au hasard. Nous avons déjà auditionné de nombreux proches d'Emmanuel Multedo dans le but de mieux connaître sa vie, son passé et ses fréquentations. À ce jour, je peux vous certifier qu'il n'avait jamais eu maille à partir avec la justice ni avec la police. C'était un homme très apprécié par son entourage, tant familial que professionnel. Tous les témoignages recueillis depuis lundi font état d'une personne ayant de vraies valeurs et une grande qualité humaine. Le mystère relatif à son meurtre demeure donc entier ».

« Comme nous savons qu'il n'avait aucun lien avec les nationalistes ni le milieu du banditisme, toutes les hypothèses sont permises et, par là-même, prises en compte par les services de police. Tout est envisagé. Il peut s'agir d'une méprise comme d'une affaire privée ou d'une querelle qui aurait mal tourné. Vous savez, chacun d'entre nous peut malheureusement se disputer avec quelqu'un d'irascible muni d'une arme à feu ».

Trois hommes interpellés puis relâchés

Avant-hier, quelques heures après les faits, trois hommes défavorablement connus des autorités judiciaires ont été interpellés parce qu'ils résident dans le quartier où se sont déroulés les faits. Mais, après vérifications lors de leur garde à vue, ils ont été remis en liberté car ils n'avaient strictement rien à voir avec cette dramatique affaire.

Hier, le procureur de la République a également précisé « qu'il y a quelques jours, un pneu de la voiture d'Emmanuel Multedo avait été crevé ». Il a toutefois souligné que « rien, en l'état des investigations, ne permet d'affirmer que cet acte de malveillance a un quelconque lien avec le meurtre commis avant-hier ».

Concernant l'autopsie du corps de la victime, elle sera pratiquée ce jeudi à l'hôpital d'Ajaccio par un légiste qui viendra spécialement de l'institut médico-légal de Marseille. Cela étant nécessaire car il n'y a plus de médecins légistes en activité dans l'île depuis le mois de janvier dernier.

Notons enfin qu'Emmanuel Multedo était le fils de l'ethnologue et écrivain Lucie Desideri, auteur de « L'almanach de la mémoire et des coutumes de Corse ».

Jean-baptiste Croce


une affaire non seulement tragique mais de plus en plus mystérieuse §
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30772
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Bastia : l'enquête difficile sur le meurtre d'un enseignant "sans histoires" Empty Re: Bastia : l'enquête difficile sur le meurtre d'un enseignant "sans histoires"

Message  shimmy le Mer 10 Sep - 7:40

Au fait, a t on retrouvé les pirates du sud de la Corse ?

J'ai vu un reportage, les gendarmes conseillent les plaisanciers (ceux qui ont de grosses unités) afin qu'ils ne se fassent pas dépouiller !
shimmy
shimmy
Président du Conseil Général
Président du Conseil Général

Féminin Nombre de messages : 4651
Age : 76
Date d'inscription : 14/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Bastia : l'enquête difficile sur le meurtre d'un enseignant "sans histoires" Empty Re: Bastia : l'enquête difficile sur le meurtre d'un enseignant "sans histoires"

Message  livaste le Mer 10 Sep - 7:51

non , les enquêteurs ne savent pas s'ils venaient de Corse ou de Sardaigne , le bateau en question était entre les 2 .
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30772
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Bastia : l'enquête difficile sur le meurtre d'un enseignant "sans histoires" Empty Re: Bastia : l'enquête difficile sur le meurtre d'un enseignant "sans histoires"

Message  livaste le Ven 12 Sep - 22:10

Bastia
meurtre d'emmanuel multedo
Le ministre de l'Education nationale va se constituer partie civile
Paru aujourd'hui, samedi 13 septembre 2008 à 23:32


Hier matin, le recteur de l'Académie de Corse, Michel Barat, est venu à l'école Gaudin de Bastia, afin de rencontrer et d'apporter son soutien aux collègues d'Emmanuel Multedo qui a été tué lundi dernier.
Hier matin, à Bastia, Michel Barat, le recteur de l'Académie de Corse, a rencontré pendant près d'une heure les instituteurs et institutrices de l'école primaire Gaudin, établissement où enseignait Emmanuel Multedo qui a été tué lundi dernier.

Et comme les jours précédents, c'est un véritable sentiment d'incompréhension qui dominait.

Personne ne comprenant en effet pourquoi « cet homme aussi gentil, aimable et dévoué » a pu perdre la vie de la sorte, d'une manière si violente et si tragique.

Le recteur assistera aux obsèques aujourd'hui à Sorbo-Ocagnano

Après sa réunion avec les instituteurs, le recteur Barat a précisé que « sa visite avait pour objectif essentiel d'apporter le soutien des plus hautes instances de l'Éducation nationale aux collègues de la victime ».

« J'ai trouvé face à moi des enseignants très dignes mais très peinés et très affectés. On sent qu'ils sont vraiment bouleversés par ce drame. Qu'ils sachent donc que leur hiérarchie est avec eux dans ces moments difficiles et que tous les moyens leur seront donnés pour qu'ils puissent travailler dans les meilleures conditions, notamment morales, ces prochains jours ».

« Ce samedi après-midi, j'assisterai bien entendu aux obsèques d'Emmanuel Multedo, lesquelles seront célébrées dans son village de Sorbo-Ocagnano, en Casinca. Je peux également vous annoncer que le ministre de l'Éducation Nationale, Xavier Darcos, a décidé de se constituer partie civile dans ce dossier pénal ».

Marche silencieuse mercredi prochain

De son côté, Fabien Mineo, le délégué du SNUIPP, le syndicat majoritaire des instituteurs, a déclaré que « tous les enseignants qu'il avait rencontrés depuis le jour du drame étaient véritablement consternés ».

« Je connaissais personnellement Emmanuel Multedo et je peux vous certifier qu'il s'agissait d'un homme de bien. Cette année, il devait avoir une classe de CM2, après avoir assuré par intérim la direction de l'école Gaudin pendant deux ans ».

Hier après-midi, en signe de deuil et d'hommage à la victime, toutes les écoles maternelles et élémentaires de Bastia ont été fermées.

Mercredi prochain, le 17 septembre, une marche silencieuse aura lieu dans les rues de Bastia. Elle réunira les proches et les collègues de la victime. Le rendez-vous est fixé à 10 heures devant le palais de justice.

Jean-baptiste Croce

Je ne comprends pas le minsitre se porte partie civile , pour le moment l'enquête est au point mort ,aucune piste ne semble se profiler .
Certes , la mort tragique de cet instituteur est tragique , navrante , et ici tout le monde compatit .
Mais laissons faire les enquêteurs , qu'ils trouvent d'abord celui qui a tué avant de décider de se porter partie civile !
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30772
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Bastia : l'enquête difficile sur le meurtre d'un enseignant "sans histoires" Empty Re: Bastia : l'enquête difficile sur le meurtre d'un enseignant "sans histoires"

Message  Invité le Ven 12 Sep - 22:21

Ca ressemble à une récupération politique très déplacée, ce que vient de déclarer Darcos... Rolling Eyes

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Bastia : l'enquête difficile sur le meurtre d'un enseignant "sans histoires" Empty Re: Bastia : l'enquête difficile sur le meurtre d'un enseignant "sans histoires"

Message  Invité le Ven 12 Sep - 22:25

je suis d'accord avec toi Aurélie ... je trouve ça absurde alors qu'on ne sait encore rien de cette enquête .... je ne veux rien supposer de mal mais dans le doute , si on imagine le pire de ce prof pour s'être fait tuer comme ça en pleine rue et en plein milieu de la journée .... si j'etais lui , j'attendrais !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Bastia : l'enquête difficile sur le meurtre d'un enseignant "sans histoires" Empty Re: Bastia : l'enquête difficile sur le meurtre d'un enseignant "sans histoires"

Message  Invité le Ven 12 Sep - 22:34

Je ne supporte pas ces réflexes de vautour. M.Darcos a-t-il seulement songé que le malheureux ait pu être victime d'une vengeance ou rancoeur sordide, sans aucun lien avec sa profession? En quoi cela le concernerait si c'était le cas?
Il essaie de se faire bien voir des enseignants à peu de frais, mais là non seulement c'est raté mais en plus c'est d'une inélégance rare...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Bastia : l'enquête difficile sur le meurtre d'un enseignant "sans histoires" Empty Re: Bastia : l'enquête difficile sur le meurtre d'un enseignant "sans histoires"

Message  Invité le Ven 12 Sep - 22:37

on verra la suite .... ca se trouve c'est un parent d'élève !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Bastia : l'enquête difficile sur le meurtre d'un enseignant "sans histoires" Empty Re: Bastia : l'enquête difficile sur le meurtre d'un enseignant "sans histoires"

Message  livaste le Ven 12 Sep - 22:45

je suis d'accord avec Aurelie , pour le moment on ne sait pas .
S'il devait s'agir d'un assassinat " familial " ou même de voisinage , quel rapport avec le metier ?
Il serait normal que le ministre soit partie civile ( et ce serait même un devoir ) s'il s'agissait d'un assassinat comis par un parent d'élève , mais le jour de la rentrée , cela semble hypothétique .
livaste
livaste
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 30772
Date d'inscription : 14/01/2008

http://toute-la-droite.forumdediscussions.com

Revenir en haut Aller en bas

Bastia : l'enquête difficile sur le meurtre d'un enseignant "sans histoires" Empty Re: Bastia : l'enquête difficile sur le meurtre d'un enseignant "sans histoires"

Message  Invité le Ven 12 Sep - 23:21

exact ! c'est bien ce que je disais.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Bastia : l'enquête difficile sur le meurtre d'un enseignant "sans histoires" Empty Re: Bastia : l'enquête difficile sur le meurtre d'un enseignant "sans histoires"

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum